Est-ce vraiment de l’amour ?


Salut Carmen.

Je te remercie de nous avoir contactés.

Dans ton message, tu nous révèles que tu éprouves des sentiments pour une enseignante qui a près de 30 ans de plus que toi, mais tu ne sais pas s'il s'agit d'amour ou d'un besoin de tendresse à combler.

La situation que tu vis n'a rien d'anormal et il arrive qu'un(e) professeur(e) particulièrement charismatique nous séduise et qu'on en soit, malgré nous, amoureux. Par ailleurs, il se peut aussi que ton enseignante soit une personne très expressive, très sociale et qu'elle ait pris l'habitude de manifester son attachement envers ses élèves par des gestes affectueux, des sourires, etc. Du coup, tu auras été séduite par son attitude. Tu ajoutes que tu voudrais lui ressembler. Je dénote ici une pointe admiration envers cette personne. Il semblerait donc que les sentiments que tu ressens à son endroit vont bien au-delà du simple flirt.

Par ailleurs, il se pourrait, aussi, que ta professeure éprouve des sentiments amoureux à ton égard. Ce n'est pas une situation courante, mais cela peut arriver. Et, dans ce cas, c'est ce qui expliquerait le fait qu'elle a pris ses distances face à toi. À moins que ce ne soit parce que toute cette situation l'embarrasse (dans le cas, bien sûr, où il n'y aurait pas de réciprocité). Car les règles sont très claires à ce sujet : un(e) enseignant(e) ne peut, en aucun cas, entretenir des relations sentimentales et/ou sexuelles avec un(e) élève. Ceci, en effet, pourrait compromettre sa carrière…

Je devine combien cette situation doit être pénible pour toi. Cependant, je crois que, par amour pour ton enseignante, tu devrais être un peu plus discrète par rapport à tes sentiments. D'ailleurs, je partage entièrement la conclusion à laquelle tu arrives, lorsque tu dis que tu attendras plus tard, lorsqu'elle ne sera plus ta professeure, afin de développer avec elle des liens plus intimes. Alors, si elle est intéressée par toi, plus rien ne l'empêchera de franchir ce pas.

En espérant que mes commentaires t'aideront à y voir un peu plus clair, je t'invite, Carmen, à nous réécrire si tu en ressens le besoin : nous serons toujours là pour toi!

Amitiés,

Benoît

Leave a comment