#deuil amoureux
#étape
#ex-copine
#façon
#Jean Monbourquette
#lettre
#peine d'amour
#Questions
#relation
9 June 2008

Est-ce qu'il y a un espoir pour moi de retrouver la femme que j'aime ?

Bonjour,
Alors, ma situation est la suivante. J’ai eu une courte relation avec une femme que j’ai longtemps aimé en secret et qui savait que j’étais transsexuel. Nous vivions heureusement, mais ça s’est terminé sur une querelle stupide. Nous avons discuté de cela et de l’avenir de notre relation par la suite. J’ai décidé d’y mettre un terme, mais au fond, j’ai fait cela pour éviter d’autres disputes… Ça fait maintenant trois ans que tout est derrière nous, elle a refait sa vie, moi aussi, mais il m’arrive encore de penser à elle. Je lui en ai déjà parlé, mais elle m’a dit qu’elle ne pourrait plus m’aimer, car je suis “une femme” et qu’elle est hétéro. Pourtant, malgré tout, je m’accroche encore à l’idée de la reconquérir un jour bien que je sache que nos mondes soient désormais différents et qu’elle m’a fait souffrir… Comment serait-il possible pour moi de l’oublier une bonne fois pour toute? Existe-t-il un remède miracle? Si oui, lequel? J’ai peur d’être malade !
Miguel

Sophie Bouchard

Bonjour Miguel,

Si je comprends bien ta question, tu demandes s’il est possible d’oublier «une fois pour toutes» ton ex-copine et s’il existe une façon miraculeuse de le faire.

Malheureusement, on ne peut «oublier» une relation qui a été significative. On peut l’intégrer à nos souvenirs, par contre et continuer notre chemin. Ainsi, heureusement, tu peux en faire le deuil. Le deuil est un processus de lâcher prise très intime, profond et nécessaire à plusieurs étapes de la vie. Il est important de bien prendre le temps de vivre son deuil dans une situation comme la tienne. Les explications qui suivent sont inspirées d’un auteur très appréciable, du nom de Jean Monbourquette, qui a publié un livre sur la question, intitulé «Aimer, perdre et grandir» dont je te suggère fortement la lecture. (La plupart des bibliothèques ont ce livre, si tu ne veux pas l’acheter.)

Une première étape, normalement, est d’accueillir en toi la peine que te fait vivre la perte de cette personne que tu as aimé. Il s’agit ici de vraiment prendre le temps de pleurer et de symboliquement «laisser partir» l’être aimé, comme s’il n’existait plus. Il y a plusieurs façons de s’exercer à cette activité de «laisser partir», mais l’une que je trouve particulièrement efficace est la lettre d’adieu : tu trouves un endroit tranquille et tu t’installes avec papier, crayon ou bien devant ton ordi. Ensuite, tu fais comme si tu écrivais une lettre d’adieu à ta copine, mais en prenant bien soin de tout inclure, soit en faisant comme si tu n’avais vraiment qu’une seule chance de lui écrire. Il est important de faire l’exercice, qui est une forme de rituel, avec tout le sérieux possible, comme si tu allais vraiment donner cette lettre à la personne. Mais à la fin, je te suggère de garder la lettre pour toi ou un proche de confiance. Car tu écris tout cela pour toi, pour te libérer de tes sentiments. L’autre personne n’a pas besoin d’être au courant pour que ce soit efficace.

Une autre étape du deuil est la colère : il est probable que tu sois par moments fâché envers ton ex-copine. Alors je te suggère encore une fois de t’installer, seul ou avec un ami de confiance (à qui tu expliqueras qu’il s’agit d’un exercice-rituel), et tu commences à nommer, à haute voix, comme si tu t’adressais à ton ex, tout ce qui te met en colère, tout ce que tu trouves injuste, aberrant, inacceptable, etc. Encore une fois, tu fais cet exercice pour toi-même, avec authenticité et pour te libérer de ces émotions qui t’habitent.

Après ces deux exercices-rituels, qui peuvent se faire en plusieurs périodes ou étapes, il est fort probable que tu te sentes déjà plus libéré. Tu reconnaîtras cette étape lorsque tu commenceras à classer les souvenirs de ta relation, un à un, dans ta mémoire et que tu te rendras compte que tu es reconnaissant pour les bons moments que tu as passés avec cette personne. C’est ce qui s’appelle «récupérer l’héritage» d’une relation. Exemple : supposons qu’avec ton ex-copine, tu avais visité un lieu spécial. C’est elle qui t’avait fait connaître cela. Maintenant, récupérer ton héritage, c’est retourner par toi-même à ce lieu spécial, mais sans en être nostalgique de ta copine, et en vivant plutôt cela comme une expérience qui t’appartient désormais.

Encore une fois, je te rappelle que ces rituels de deuil doivent être faits avec sérieux et authenticité, avec le moins de distractions possible (ex. : sans avoir un baladeur sur les oreilles, ni des copains qui te distraient autour). Le principe est que tu prennes le temps de vivre chaque sentiment, chaque émotion avec honnêteté et profondeur.

Si tu prends le temps de vivre ton deuil de cette façon, il y a fort à parier que tu deviendras mieux outillé pour passer à une autre étape de ta vie et bien sûr, à de futures relations.

Petite précision en terminant : les étapes ne se succèdent pas toujours dans l’ordre et les émotions peuvent ressurgir de temps en temps : ex. : tu peux ressentir de la colère au début, puis de la peine, puis encore de la colère et ainsi de suite. L’idée est que, si tu fais bien tes rituels, au fil du temps, les sentiments perdront de leur intensité, pour ne devenir que des pensées qui te traversent l’esprit et qui ne te hantent plus.

Bon courage dans tes démarches.

Sophie, pour l’équipe d’AlterHéros

Similaire