Est-ce que ma perte de libido est liée à mes séances de masturbation quotidienne ?


Bonjour
Je m’appelle Kevin et j’ai 17ans et j’ai très gros problème niveau sexualité donc je vais commencer.
Tout a commencé en 4eme (actuellement je suis en 1er), j’etait un masturbateur compulsive je pouvais passer des nuit entière à me branler sur des actrices porno comme mia khalifa et plein d’autre sauf que un sort a force de me branler autant je n’arrivais pas à avoir des erections j’ai trouvé sa bizarre et j’ai paniqué alors j’ai du me forcer pour bander alors que jamais sa m’est arrivé mais en plus de cela ce soir la jetait tomber sur une page gay qui m’avais écœurée mais pas fait débandé pas mon délire quoi mais sa m’avait stoppé dans ma lancer et je n’ais pas pus me branler après avoir cette image j’ai commencé à me demander comment on peut être homosexuel au départ tout allais bien puis sa a commencé à être une pensée obsessionnelle qui me dérangais au point que je me suis demandé mais et moi je suis quoi car j’avais jamais réfléchi je trouve les femmes attirant le corps me fait rêver je Fesait de multiples rêve érotique avec des femmes bref. A cette époque j’avais déjà eut des rapport sexuelle avec les deux sexe car petit ( maternelle ) avec mon cousin on fait des choses (sa me semble insupportable de le dire car maintenant en y repensant je sais pas pourquoi on a fait sa ) et avec les amie de ma cousine je leurs est fait des cunni ( en primaire cela me reste un très bon souvenir) bref revenons en 4eme cette perte de libido m’inquièta et a fait que pendant plusieurs jours après je ne me sentait pas bien et je doutais de mon orientation pourtant je rêvais toujours de femme mes je m’imaginai avec des hommes cela m’écœurais et pendant tout ma 4eme j’ai eut ce sentiment de plus me connaître qui me fesais peur.
Arriver en 3ème tout allais bien en 2nd tout allais bien puis le début de ma 1er tout allais bien. Maintenant je suis en couple depuis 1ans et 5ou6 mois avec ma copine j’ai eut ma première expérience sexuelle ou je pénétrais et j’ai kiffé on le fesais pratiquement toute les semaines puis j’ai commencé à reprendre la masturbation mais vraiment tout les soirs et j’ai encore eut une perte de libido et je suis tombé sur une vidéo qui parlait de sexualité et voilà je suis retombé dans le même mal que quand j’étais en 4eme mais en moin pire parce que je fantasme toujours sur les femmes j’ai toujours envie de faire des cunni et autre mais je ne bande plus.
Et pour finir j’ai deja pensé au faite d’etre Bisexuel ou homo mais sincèrement je ne ressens pas d’attirance sexuelle et encore moin romantique.
Je me suis même dit que cela servait à rien d’ecrire car mon cas n’est pas exceptionnel mais voilà je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas et je voulais témoigner
Ps désolé pour les fautes d’orthographe
Kevin
 

Bonjour Kevin,
 
Merci de faire confiance à Alterhéros  pour  ton témoignage et je ferai de mon mieux pour t’aider à éclaircir certains points qui semblent te créer un certain questionnement.
Pour faire un court résumé, tu t’es déjà questionné sur le fait que tu as eu, dans ton adolescence, des périodes de masturbation intense en consommant de la pornographie sur internet, que cela t’avait amené une perte de libido et des problèmes érectiles, et que ces problèmes sont réapparus en ce moment dans ta vie De plus, si je comprends bien, tu t’es questionné par le passé, par rapport à l’homosexualité et ton orientation sexuelle. 
 
Concernant la masturbation que tu considérais être compulsive chez toi, associée à la pornographie internet, et qui a provoqué chez toi des problèmes érectiles et de perte de libido, je vais tenter de t’éclairer au meilleur de ma connaissance sur ce sujet. 
Celle-ci est considérée comme compulsive lorsque :  
– Elle est pratiquée par nécessité et que la personne se sente obligée de le faire afin d’apaiser une tension ;
– La fréquence est de 5 à 10 fois par jour, et même plus ;
– Elle fait augmenter une certaine charge émotive (anxiété, culpabilité, honte, frustration etc.) ;
– Elle perturbe le quotidien de la personne (isolement, s’empêcher de dormir, de manger, de faire des activités familiales etc.) ;
-Le désir sexuel est  perturbé;
– Elle cause des blessures aux organes génitaux; 
– Elle est associée à de l’excès de pornographie.
Souvent, ce comportement trouve ces origines dans des problématiques de troubles anxieux et/ou de l’humeur, et il peut s’accentuer dans des périodes de stress majeur dans la vie de la personne. Aussi, elle est associée à une faible estime de soi, particulièrement sur le plan sexuel.      
Est-ce que cette description t’interpelle ? Si oui, il est possible d’entreprendre une démarche dans le but de trouver les explications qui t’aideraient à comprendre ce comportement que tu as développé au cours des années, surtout si tu as des doutes raisonnables de croire qu’il y a un lien avec ta perte de libido et tes problèmes érectiles. Je t’encouragerais alors à consulter une personne travailleuse sociale, psychologue ou sexologue pour t’aider, en premier lieu, à trouver les causes profondes qui s’y rattachent et à te donner des pistes de solutions pour baliser ce comportement qui occupe beaucoup de place ces temps-ci. Il est aussi possible de prendre rendez-vous avec ton/ta médecin pour t’assurer que ta perte de libido et tes problèmes érectiles ne soient pas de nature physiologique. 
Je te partage également ces autres réponses de mes collègues sur des sujets similaires ou complémentaires à ta question :
Je suis accro à la pornographie et à la masturbation. Comment m’en sortir?
Je suis dépendant de la pornographie et de la masturbation.  Comment m’en sortir ? qui se veut un très bon complément à l’information que je t’ai donné. Il parle en autre de la composante chimique au niveau du cerveau qui peut amener ces comportements, d’autres sites internet pouvant t’aider à entreprendre un sevrage, de groupe de soutien etc.  

Ou bien cet article concernant les troubles de l’érection : J’ai des troubles de l’érection depuis 12 ans…

Par rapport à ton questionnement sur la possibilité d’être bisexuel, mais que tu considères n’avoir pas d’attirance sexuelle ou romantique envers les hommes, mais plutôt envers les femmes, et que tu fantasmes beaucoup en pensent à elle, je vais essayer de démêler tout cela avec toi.   
Tu as mentionné que durant ton adolescence, tu avais visionné de la pornographie gay, que cela t’avait dégoûté et que, par la suite, tu t’étais questionné sur l’homosexualité et que c’était devenu des pensées obsessionnelles. Par le fait même, tu nous as confié avoir expérimenté dans ton jeune âge, des jeux sexuels avec ton cousin et que cela est insupportable pour toi d’y repenser. Premièrement, explorer sa sexualité à l’enfance fait parti du développement normal de chaque enfant. Puis, explorer différents types de pornographie est également quelque chose de très commun, peu importe les motifs derrières ces recherches internet. Deuxièmement, quelle est ta perception de l’homosexualité ? de la bisexualité ? de l’hétérosexualité ? Est-ce qu’il y a un type d’orientation sexuelle qui te semble meilleure que l’autre ? Pourquoi ? Certaines personnes ressentent des sentiments négatifs envers les personnes homosexuelles. Ils peuvent être sous forme de préjugés ou de croyances, qui amènent à croire que l’homosexualité est anormale et méprisable, ou qu’il faut la rejeter ou la discriminer, ou encore, comme tu l’as exprimé dans ton message, dégoutante ou inconcevable. Parfois, ces sentiments ressentis peuvent prendre la forme d’agressivité tournée vers soi, peuvent se traduire par le fait d’ignorer ou de refouler ses propres attirances homosexuelles, ou encore, par le fait d’essayer de vivre comme une personne hétérosexuelle. Alors, il est question d’homophobie intériorisée. Nos pensées sont parfois influencées par notre milieu de vie, notre éducation ou notre environnement social, il est alors possiblement d’avoir, inconsciemment, développé des perceptions négatives de la diversité sexuelle. 
L’orientation sexuelle est quelque chose de proprement personnel, c’est-à-dire que seul toi peut trouver les mots adéquats pour définir ton orientation, tes désirs, tes envies et tes attirances. Conséquemment, comment décrirais-tu tes attirances envers les filles ? Envers les garçons ?
Je te proposerais de prendre le temps de réfléchir à tout cela.  Et si tu désires aller plus loin dans ta réflexion, le soutien d’un.e intervenant.e en psychologie ou en sexologie pourrait être une bonne alternative encore là pour toi, afin de te donner les bons outils qui te permettront de répondre à ce questionnement que tu as sur ton orientation sexuelle. Aussi, je t’invite à lire la question sur notre site, « J’ai peur d’être homosexuel car je ne l’accepterai pas ».  Cela pourrait ajouter de l’information à ce sujet. 
 
J’espère avoir su t’éclairer et n’hésite surtout pas à nous réécrire si tu veux d’autres informations par rapport à tout cela.  Je suis consciente que cela fait beaucoup de choses à assimiler en même temps.  Bonne chance dans tes démarches.  
Au plaisir 
Josée Laprise  

About Josée

Josée est présentement étudiante au certificat en intervention en santé sexuelle à l’Université Laval à Québec. Elle détient aussi un BAC multidisciplinaire (2017), profil gérontologie, psychologie du développement humain et sexologie-toxicomanie. Sa grande empathie et son intérêt pour la communauté LGBTQ fait en sorte qu’elle a voulu s'impliquer en tant que bénévole au sein de l'équipe de Parles-en aux Experts. Elle est mère de deux grands enfants et à bien hâte d’être une mammy. Son moment privilégié de la journée est de boire son café le matin, elle aime voir des films au cinéma et surtout passer du temps avec ses amies et enfants.

Leave a comment