Est-ce dangereux de se masturber 3 fois en une heure?


Salutations à tous,

je souhaiterais juste savoir si se masturber plus de 3 fois dans un délais de moins d’une heure a de quelconques répercutions, j’ai vu passer des questions concernant le fait de le faire “plusieurs fois par jour” mais rien sur le fait de le faire “plusieurs fois par heures”, merci de votre futur réponse.

Salut Maxence,

 

Tu souhaiterais savoir si te masturber plusieurs fois en l’espace d’une heure pourrait poser un danger.

 

En soi, je ne penserais pas! Dépendamment de l’intensité et du type de pression, il est possible que ta peau soit légèrement irritée ou douloureuse, si c’est le cas cela devrait rentrer dans l’ordre en quelques jours. Utiliser du lubrifiant peut aussi aider avec cela.

 

Au fil de la séquence d’orgasme, la quantité de sperme et l’intensité des sensations peut diminuer, ce qui est normal. C’est quand même possible d’atteindre l’orgasme ou de ressentir du plaisir sans éjaculer.

 

Généralement, avoir un pénis vient avec ce qu’on appelle la période réfractaire, un temps après l’orgasme où l’on est incapable d’avoir d’érection ou d’éjaculer. La durée peut varier de quelques minutes à quelques jours selon chaque personne, et elle tend à augmenter avec l’âge. Si ton corps arrive à fournir plus une fois à la suite de l’autre, grand bien à toi 🙂

 

Pour savoir si tes habitudes de masturbation sont problématique, il faut que tu remarques des conséquences qui te déplaisent, par exemple être incapable de faire autre chose, avoir l’impression de s’ennuyer, de se sentir obligé ou de perdre le contrôle. Pour l’instant, tu ne nommes rien de tout ça. Tu es en train de découvrir ton corps, tes préférences, tes besoins et tes limites en matière de sexualité, amuses-toi!

 

Règle générale, la masturbation et les orgasmes sont bons pour ton corps et ta santé. J’espère que ça répond à ta question 🙂

 

Maxime, intervenant·e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment