De quel genre suis-je?


Bjr. Depuis l’enfance, j’ai un gros penchant pour les habits, accessoires féminins et encore maintenant cela me plaît, j’en achète et en porte sans gêne. Idem pour les jeux où je choisissais dès que possible à interpréter des personnages féminins et dans les séries/films je me suis toujours plus intéressée et identifiée aux femmes. Dans mes relations amicales, j’ai plus d’amies filles et de plaisir et complicité avec elles qu’avec des garçons, et suis sans cesse attirée par celles-ci alors que les relations masculines ne m’intéressent pas vraiment: je sentais un malaise, un décalage déjà au collège. Mes partenaires me disent “différent” des autres, sexuellement parlant, plus à l’écoute et attentionnée, plus concernée aussi. J’ai suivi des études dites “féminines”, m’y suis senti plus féminine encore et bien, et je me plais dans ma job. J’ai des mimiques efféminées assumées. J’aurais aimé avoir un corps féminin mais: j’ai un corps d’homme, que “j’assume” aussi. De quel genre suis-je?
Jiene
Bonjour Jiene,
Tout d’abord je te remercie de nous avoir écrit.
Je vais m’adresser à toi au féminin étant donné que tu parles de toi au féminin.

Si je comprends bien ta situation, tu te questionnes à savoir quel est ton genre étant donné que tu as toujours été attirée par ce qui est typiquement féminin, mais que tu assumes ton corps “masculin”.

Tout d’abord, il est important de distinguer deux concepts : l’identité de genre (le sentiment intérieur d’être homme, femme, non-binaire, genderqueer, etc.) et l’expression de genre (la façon dont tu exprimes ton genre par l’apparence physique, les gestes, les attitudes).  Un homme cis peut avoir une expression de genre typiquement féminine tout comme une femme trans peut avoir une expression de genre angrogyne ou une personne non-binaire peut choisir d’exprimer davantage sa masculinité. Et tout cela peut bouger au cours du temps, ce n’est pas fixe, ça peut être très fluide.

La seule personne qui sait quel est ton genre, c’est toi-même. Il n’y a pas de modèle fixe. Dans la façon dont tu amènes ta question, j’entends le désir de te faire valider dans ton genre qui semble plutôt transféminin. Et si c’est comme cela que tu te sens, alors tu es une femme. Ensuite, tu dis être ambivalente par rapport à ton corps “masculin”. Les parcours trans sont variés et diversifiés. Tu peux tout à fait être une femme trans et garder ton corps tel qu’il est. Il y a plusieurs interventions physiques qui seraient possibles (hormones, chirurgies, épilation, etc.), cependant tu peux aussi être une femme sans avoir recours à toutes ces techniques. Si tu assumes ton corps tel qu’il est, c’est génial ! Encore une fois, c’est ton corps, c’est toi donc toi qui décide.

Si tu t’imagines dans un monde parfait où tu peux tout contrôler, quel serait ton nom ? Comment s’adresserait-on à toi (par le pronom “il” ou “elle”) ? Comment t’habillerais-tu ? À quoi ressemblerait ton corps ?

Pour terminer, je t’invite à aller visiter les groupes Trans power! ou Non Binary online gathering – Non binaire qui pourraient possiblement t’intéresser. Si tu habites dans la région de Montréal, tu peux visiter ou contacter l’Action santé travesti(e)s et transsexuel(le)s du Québec (ASTT(e)Q) si tu sens que ça pourrait t’aider dans tes questionnements.

Bravo d’avoir pris ton courage à deux mains et de nous avoir contactés à Parles-en aux experts ! Je suis convaincue que tu sauras trouver réponses à tes questions.

Sarah G. pour AlterHéros.

 

Leave a comment