Comment savoir si elle est attirée par les femmes ?


Bonjour Cindy

Je veux tout d’abord te remercier de t’avoir adressée à nous pour ton questionnement. La situation que tu vis présentement ne semble pas évidente pour toi. D’une part, cela fait plus de 3 ans que tu es avec une fille que tu aimes mais d’autre part, tu as peur que ses sentiments ne soient pas réciproques.

Je te comprends de ne pas vouloir brusquer ta copine. Par contre, il est vrai que ton questionnement peut être légitime puisque après 3 ans de relation il est normal d’avoir le désir de coucher avec celle que l’on aime. Je ne peux malheureusement pas répondre avec certitude à ta question à savoir si oui ou non ta copine est réellement attirée par les filles. De façon théorique, l’homosexualité se définie comme « l’orientation des fantasmes, des désirs et des conduites sexuelles vers une autre personne du même sexe ». Ainsi, l’homosexualité est plus que ressentir un attrait physique pour une personne du même sexe que soi, c’est également le désir d’avoir une relation d’intimité (soit émotive ou sexuelle) avec elle. Tu dis que ta copine et toi vous vous embrasser et vous avez de beaux moments d’intimité. Par contre, il faut distinguer selon moi le désir d’avoir des moments d’intimité de façon sporadique avec une personne et un réel désir d’avoir une relation amoureuse. Plusieurs femmes et hommes sont en relation de couple hétérosexuel mais ressentent le besoin d’avoir un fois de temps à autre une relation homosexuelle mais sans nécessairement avoir le désir d’avoir une relation homosexuelle à « temps plein ».

Par ailleurs, si tu te sens prête à parler de cette situation avec ton amie et si tu sens une ouverture de la part de ton amie (si tu sens qu’elle est prête à te parler de cette situation), tu pourrais peut-être essayer de l’inviter prendre un café pour en discuter. Tu auras peut-être alors l’occasion de lui parler de tes sentiments, de tes craintes ou ce qui te déçois par rapport à cette situation. Cela vous donnera aussi l’occasion de discuter quel type de relation vous satisfera tous les deux. Lors de cette discussion, si tu te sens à l’aise, je crois qu’il ne faut pas hésiter à parler des sentiments que tu as vis-à-vis elle présentement. Tu pourras également lui demander comment elle vit cette situation et quels sont exactement ses sentiments à ton égard. Avoir une telle conversation avec ta copine te permettra peut-être de mieux comprendre comment celle-ci perçoit votre relation et ce qu’elle veut en tirer. Cela te donnera également l’occasion d’exprimer ce que tu attends de ta copine et vice-versa. Une fois les attentes de chacune exprimées, il sera alors plus facile de voir les points de discordance et de concordance et de trouver des solutions réalistes qui pourront satisfaire en partie les attentes de chacun.

Par contre, je crois qu’une telle discussion doit avoir lieu lorsque vous vous sentirez prête, toi et elle, à parler de cette situation. En effet, avoir ce type de conversation avec ta copine risque peut-être de lui faire peur et elle risque peut-être de se sentir brusquée. Il faut donc que tu t’assures que celle-ci est ouverte à parler de ce qu’elle ressent et à écouter ce que tu as à lui dire. De plus, il faut aussi garder en tête qu’il pourrait être difficile pour toi d’entendre ce que ta copine a à te dire. Il se peut effectivement que ta copine ne souhaite pas s’engager à long terme dans une relation avec une femme et qu’elle n’est pas prête à quitter son copain. Il faut donc que tu te sentes prête à « prendre ce risque ». Ainsi, avant d’avoir ce type de conversation avec ta copine, je crois qu’il faut que tu te demandes ce qui te tiens le plus à coeur en ce se moment. Veux-tu savoir ce que ta copine ressent réellement pour toi, en toute franchise, et ainsi prendre le risque de brusquer les choses? Veux-tu préserver votre relation telle qu’elle est, ce qui implique que tu laisses aller les choses comme elles sont présentement?

Je te souhaite bonne chance dans ton cheminement. Si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas à nous réécrire

Marie-Joelle, pour Alter-Héros

Leave a comment