Comment arrêter de rencontrer des escortes et des fantasmes qui y sont associés ?


Bonjour, j’ai fait au moins 2 dépressions pour lesquelles je me soigne (antidépresseur effexor 75mg/j). Je vais beaucoup mieux, je souffre beaucoup moins de pensées négatives envahissantes. Je pouvais à nouveau travailler et vivre sereinement. Ma vie personnelle est toujours restée harmonieuse, je vie en couple depuis longtemps avec un bonheur certain même si rien n’est jamais parfait (je n’ai jamais dit à ma compaggne que j’avais fait une dépression). Depuis plus d’un an, j’ai pris l’habitude de me rendre sur des sites internet d’escorts. Au début, juste pour fantasmer puis j’ai franchi le pas et j’ai rencontré des escorts (au début 1 fois puis ces derniers temps 1 à 2 fois par mois en moyenne). Aujourd’hui cette habitude a envahi ma vie professionnelle et personnelle, je passe beaucoup de temps sur mon téléphone à consulter ces sites comme un idiot, machinalement sans parvenir à m’en empêcher. Je suis allé voir des escorts femmes et aussi des trans car j’avais ce fantasme. Au début j’étais persuadé que c’était juste pour accomplir des fantasmes que ma compagne ne souhaite pas particulièrement accomplir (sodomie, fellation profonde par exemple), mais j’ai le sentiment que cela empire et que je passe de plus en plus de temps sur ces sites. Aujourd’hui, j’ai l’impression que cela ressemble à mes anciens troubles (je vais devenir chomeur, je vais tout perdre etc…) mais sur un autre sujet. Je ne ressens pas particulièrement de honte à rencontrer des escorts, même si j’ai beaucoup de mal à en parler y compris à un psy. Je ne sais pas comment me sortir de ces pratiques envahissantes et des pensées sexuelles qui y sont liées. J’ai l’impression que cela empire et cela m’angoisse beaucoup. merci de votre avis.
Manu
 

Bonjour Manu.
Merci d’avoir de faire confiance à AlterHéros pour ce questionnement que vous avez concernant votre situation. Si je comprends bien ce que vous m’exprimez, vous vous sentez de plus en plus mal par rapport à la place de plus en plus grande que prend les fantasmes envers les escortes et vos habitudes de rencontres avec elles.  Vous ressentez également de l’angoisse à l’idée que cela vienne nuire à votre vie personnelle et professionnelle. Vous me faites part aussi que vous avez des difficultés à parler de cette problématique et je constate que vous vous sentez de plus en plus envahi et isolé par tout cela.  
 
Nos fantasmes font partis d’une sexualité saine et ils sont propres à chaque individu. Ils peuvent être classés par catégories. Il y a ceux qui enrichissent la sexualité et ceux qui contournent des inhibitionsIls peuvent avoir deux modes d’expression : ceux qui restent secrets, abstraits, du domaine de l’imaginaire et ceux qui se concrétisent par un passage à l’acte.  
 
Mais parfois, il peut être possible de perdre le contrôle sur ces fantasmes et les comportements deviennent alors excessifs face à ceux-ci. Je vous cite : ‘’Aujourd’hui, cette habitude a envahi ma vie professionnelle et personnelle, je passe beaucoup de temps sur mon téléphone à consulter ces sites comme un idiot, machinalement sans parvenir à m’en empêcher’’. D’abord, vous n’êtes pas idiot ! Il s’agit simplement d’une habitude de consommation que vous avez développé dans les derniers temps. Mais il demeure toujours possible de vous outiller à mieux baliser cette consommation particulière de sexualité si vous notez que cette habitude a un impact négatif sur votre quotidien ou qu’elle peut avoir un impact sur d’autres sphères de votre vie.
 

Certaines personnes peuvent également catalyser leur différentes émotions ou anxiété dans la sexualité afin d’esquiver, si on veut, certains problèmes. Est-ce que cet énoncé vous interpelle ? Est-ce que vous vivez une situation de stress particulière ces temps-ci ? Est-il possible de diminuer à la source même, cette source d’anxiété ? Croyez-vous qu’il existe d’autres outils que vous pouvez utiliser pour catalyser ces différentes émotions ? Comme une activité sportive, de la lecture, des sorties d’ami.e.s, etc. ? Mis-à-part la découverte de certains fantasmes, pouvez-vous identifier d’autres raisons qui vous motivent à utiliser systématiquement votre téléphone de cette manière ou à faire appel à des travailleuses du sexe ?
 
Maintenant, questionnons-nous sur vos besoins précis. Quel est votre objectif ? Est-ce que votre objectif est de cesser entièrement vos rencontres avec des travailleuses du sexe ? Ou de diminuer l’importance que cela prend dans votre vie ? Vous savez, en aucun cas nous ne porterons jugement sur le fait que vous rencontriez des escortes. Chaque personne a ses propres raisons pour faire appel à des travailleuses du sexe. L’enjeu, c’est la place de plus en plus importante que cela prend dans votre quotidien. Avez-vous réfléchi sur une façon de diminuer l’usage de votre téléphone à cette fin ? Comme de bloquer vous-même l’accès à certains sites internet, de supprimer définitivement certaines applications de votre téléphone, etc ? De limiter l’usage personnel de votre téléphone uniquement à l’extérieur de votre environnement de travail ? Si vous utilisez ces sites pour vous stimuler sexuellement, pour alimenter vos fantasmes, peut-être vous pouvez essayer de transférer la fréquentation des sites internet d’escorte vers des sites internet qui proposent des nouvelles érotiques ? L’avantage des nouvelles érotiques, c’est que ça permet de stimuler l’imagination d’une autre façon sur des mots basés sur l’érotisme et la sensualité. Les images n’étant que des mots, il peut être possiblement plus facile pour vous, comme transition vers un arrêt complet, à utiliser ce type d’écritures érotiques ? Qu’en pensez-vous ? Par ailleurs, si vous désirez d’autres propositions pour vous guider à réduire cette consommation, n’hésitez surtout pas à nous écrire de nouveau.
 
Par ailleurs, le fait que vous ayez des rapports sexuels avec d’autres personnes que votre conjointe peut également vous mettre dans une drôle de situation si celle-ci n’est pas au courant et qu’elle finisse par l’apprendre. À ce sujet, quelle est votre entente relationnelle entre votre conjointe et vous ? Est-ce que vous vous autorisez à rencontrer d’autres personnes à l’extérieur du couple ? Comment vous sentez-vous à l’égard du bien-être de votre conjointe dans cette situation ? Bien que nous nous concentrons principalement sur votre bien-être dans cette réponse, vous êtes présentement engagé dans une relation amoureuse avec cette femme. Il devient possible de se questionner sur nos priorités relationnelles, sur nos besoins, mais également sur les limites de chaque partenaires engagés dans cette relation amoureuse. Vous avez nommé qu’initialement, rencontrer des escortes vous permettait d’explorer une facette de la sexualité que vous n’avez pas l’occasion d’expérimenter avec votre conjointe. Avez-vous déjà eu une discussion avec votre conjointe au sujet des pratiques sexuelles que vous aimeriez expérimenter à ses côtés ? De comment, elle et vous, pouvez vous sentir émancipé dans votre sexualité en tant que couple ? Comment vous pouvez réactualiser et découvrir, ensemble, de nouvelles zones de plaisir ? La sexualité est un terrain d’apprentissage quotidien après tout, basée sur la confiance et la communication entre les partenaires.
 
De plus, si vous avez d’autres partenaires sexuels à l’extérieur de votre couple, avez-vous réfléchi à votre santé sexuelle ainsi que celle de votre conjointe ? Est-ce que tous les rapports sexuels que vous avez eu avec les travailleuses du sexe en question étaient réalisés avec un préservatif ? Tant au niveau des pénétrations orales, anales que vaginales ? Il peut être intéressant de prendre un rendez-vous de dépistage afin de vérifier que vous n’avez contracté aucune infection transmissible sexuellement ou par le sang. Des tests de dépistage réguliers permettent de prendre en charge votre propre santé sexuelle, mais également la santé sexuelle de votre amoureuse.

Ensuite, selon le site internet ‘’Aide psychologique Rive-sud’’, une personne dépendante de ses comportements sexuels se définit ainsi:  ‘’Elle vit des obsessions sexuelles qu’elle perçoit comme étant incontrôlables et se sent incitée à les actualiser par une impulsion insistante inexplicable. Elle en vient alors à consacrer, de plus en plus, son énergie, son temps et souvent son argent, à réaliser ses fantasmes sexuels au détriment des autres aspects de sa vie amoureuse, familiale, professionnelle. En fait, elle se retrouve soumise à sa sexualité devenue un besoin inassouvissable amenant la répétition inlassable du comportement sexuel’’. Est-ce que cet énoncé vous interpelle à certains niveaux ? Si vous croyiez avoir besoin davantage d’outils pour travailler sur votre situation de consommation actuelle de la sexualité, il demeure possible de consulter un.e professionnel.le de la santé, comme un.e psychologue ou un.e sexologue. Cette personne pourra vous proposer des pistes de solution adaptées à votre situation et vous aider à mieux comprendre l’origine même de ce type de comportements que vous nommez comme excessifs. Vous dites avoir de la difficulté à en parler même à un psy, mais sachez qu’ils sont  pour vous aider à trouver des pistes de solutions dans ce genre de situation et ne vous jugerons aucunement. Ils vous aideront à extérioriser vos ressentis et angoisses et vous proposerons des façons de vous aider à moduler ces comportements qui nuisent de plus en plus à votre vie.   
 
Ne vous gênez pas à venir nous reparler si vous avez d’autres questions ou si certaines de ces informations ne sont pas claires pour vous. Espérant que cela vous aidera.  
Josée Laprise pour Alterhéros

About Josée

Josée est présentement étudiante au certificat en intervention en santé sexuelle à l’Université Laval à Québec. Elle détient aussi un BAC multidisciplinaire (2017), profil gérontologie, psychologie du développement humain et sexologie-toxicomanie. Sa grande empathie et son intérêt pour la communauté LGBTQ fait en sorte qu’elle a voulu s'impliquer en tant que bénévole au sein de l'équipe de Parles-en aux Experts. Elle est mère de deux grands enfants et à bien hâte d’être une mammy. Son moment privilégié de la journée est de boire son café le matin, elle aime voir des films au cinéma et surtout passer du temps avec ses amies et enfants.