trans








3

Des papiers d’identités sans mention de sexe: une utopie?

Le 5 mai dernier, le Centre contre l’oppression des genres de l’université Concordia déposait une poursuite à la cour supérieure contre cinq articles du code civil en rapport à la mention de sexe à l’état civil. On a parlé beaucoup dans les médias dans les jours qui ont suivi. Les espaces de commentaires, tant dans les médias traditionnels que les médias sociaux ont été envahis. La question fait jaser, car elle touche un aspect souvent vu comme fondamental dans nos sociétés : la détermination du sexe d’une personne. Nous vous proposons donc ici quelques pistes de réflexions.




1

Les transgenres existaient déjà… à la préhistoire

Les hommes préhistoriques étaient déjà transgenres. Oui, vous avez bien lu. Alors qu\'on ne cesse de marteler que le transsexualisme est contemporain et que le genre est une théorie, une étude ethnographique montre que dans les sociétés ancestrales, non seulement les personnes transgenres existaient déjà, mais en plus qu\'elles étaient tout à fait acceptées.


Une adolescente transgenre élue “reine de la rentrée”

Avant de devenir Cassidy Lynn Campbell, cette adolescente était un garçon. A 16 ans, elle a commencé à suivre un traitement hormonal afin de devenir une femme. Le 20 septembre, la jeune fille participait à l'élection de la reine de la rentrée de son lycée californien. Contre toute attente, elle a été sacrée "Homecoming Queen". Mais Cassidy n'est pas la première étudiante transgenre américaine à gagner ce titre. En 2009, Jessee Vasold avait déjà créé la surprise.