hui


Sexualité des ados: moins débridée qu’on pense

Depuis quelques années, le discours sur l'hypersexualisation des jeunes ne cesse de gagner en popularité. On dénonce la mode sexy, les concours de «pipes» dans les écoles, la multiplication des «fuckfriends», les rapports sexuels précoces. Les ados d'aujourd'hui ont-ils vraiment une sexualité débridée? Dans une étude étonnante à paraître fin novembre, des chercheurs en sexologie de l'UQAM démontrent plutôt le contraire.


1

Les organismes pour jeunes gais… démodés?

Lorsque je suis arrivé pour la première fois dans un groupe de discussion, je n'étais ni malade, ni dépressif. Je désirais simplement rencontrer d'autres jeunes comme moi. Par contre, j'ai connu une grande déception, causée par certains autres jeunes gais, lesbiennes ou bisexuel(le)s (GLB) et de leurs préjugés envers les organismes communautaires et ceux qui s'y impliquent.