Une monitrice de camp et un participant de ce même camp peuvent-ils entretenir une relation amoureuse à l’extérieur du camp si les deux sont majeurs et consentants?


Bonjour,
Une monitrice de camp et un participant de ce même camp peuvent-ils entretenir une relation amoureuse à l’extérieur du camp si les deux sont majeurs et consentants?
Merci!
Bonjour Mégan,
Merci d’avoir pris le temps d’écrire à AlterHéros. Dans votre message, vous aimeriez savoir s’il est possible pour une personne en situation d’autorité et un participant dans un camp peuvent entretenir une relation amoureuse. Vous mentionnez que les deux personnes sont consentantes et ont l’âge majeur, soit plus de 18 ans.
Au Canada, l’âge minimal reconnu par la loi pour consentir à une activité sexuelle est de 16 ans. À partir de 18 ans, le consentement des partenaires est toujours pris en compte par la loi, et ce, malgré la situation d’autorité et de confiance.
Si vous avez d’autres questions sur le consentement et la situation d’autorité et de confiance, je vous invite à aller visiter les liens suivants : consentement  et situation d’autorité et de confiance.
Si vous aimeriez échanger sur le sujet avec d’autres membres d’AlterHéros, vous pouvez échanger avec le groupe sur les histoires d’amour. De plus, je vous suggère d’aller consulter les questions sur les relations amoureuses afin de trouver les réponses à certaines questions que vous pourriez avoir.
Merci encore pour votre confiance, et n’hésitez pas à nous réécrire au besoin!
Elizabeth, pour AlterHéros


About Elizabeth Parenteau

Elizabeth Parenteau (elle) est une sexologue qui travaille en santé publique. Elle travaille à poursuivre et créer des projets et des espaces inclusifs pour les personnes de la diversité sexuelle et pluralité des genres. Son approche remet en question les systèmes plus larges d'oppression de la suprématie blanche, de l’homophobie et de la transphobie, du classisme, du capacitisme, du sexisme et de l'hétérocisnormativité qui causent des discriminations et des souffrances généralisées au sein de nos sociétés.

Leave a comment