Category: Violence, agression et intimidation


J’ai couché avec ma soeur. Que faire?

Bonjour AlterHéros, Je suis Steven, un homme de 19ans. J'ai eu mon anniversaire y a 2 jours. Et justement, je suis ici, pour parler de ce qui s'est passé cette nuit là. On est partie. Alors, donc, comme je le disais, le 24 Novembre avait lieu mon anniversaire. Y avait plusieurs amis à moi et amies. Y avait aussi ma soeur, son copain. Donc, aux alentour de 1h du matin, alors que la fête bat son plein. Tout le monde s'amuse. Tout le monde a bu, mais modérément. Tout le monde est joyeux. Et arrive un moment ou, ma soeur me demande de la rejoindre en haut, car elle a caché mon cadeau. Donc moi, je monte à l'étage, et en rentrant dans ma chambre, je l'aperçois nue. Je lui demande ce qu'elle fait. Je lui dit de se rhabiller, je lui dit qu'elle a trop bu et qu'il est temps qu'elle aille dormir, dans ma chambre. Son copain était parti plus tôt. Mais elle commence à se frotter à moi, et il est vrai, qu'entre nous, ma soeur est très bien faite de sa personne. Et donc, je n'ai pas pu résister. Et j'ai couché avec ma soeur. C'était ma 1ère fois. Une fois fini, elle s'est endormi. Et la fête s'est finie vers 4h du matin. Tout le monde est rentré chez soi. Et donc moi, j'ai dormi en bas, laissant ma soeur, seule, dans ma chambre. Et au réveil, ma soeur était encore la. Et j'ai commencé à lui en parler, je pensais qu'elle avait agi sous l'alcool et qu'elle allée regretter. Et finalement, non. Elle a dit qu'elle avait aimée, et qu'elle aimerait recommencer au plus vite. N'hésitant pas à me toucher en bas, et à m'embrasser. Et elle est repartie chez elle. Le soucis, c'est qu'elle a un copain et que maintenant, je sais pas comment gérer la situation. Car d'un côté, j'aimerais lui dire. Mais de l'autre, j'ai pas envie que ma soeur me déteste. Et en plus, je suis également fautif. J'ai revu ma soeur depuis, et, elle continue à me toucher le sexe, quand son copain regarde pas. Le soucis c'est que plus ça avance, plus je ressent de l'excitation envers elle. Je voulais pas y aller. Mais c'était plus fort que moi. Fallait que j'aille l'a voir. Mais d'un côté, c'est ma soeur. Je veux pas couper les liens et qu'elle me déteste. Nous avons grandi ensemble. Avec notre mère. Ma soeur à 21 ans. Je lui ai dit qu'elle avait un copain, mais ça lui est égale. Elle me veux moi. C'est pas son 1er copain qu'elle trompe en plus. Mais c'est le 1er qu'elle trompe avec moi. Mais elle veux pas le quitter non plus, car ça lui fait une compagnie et qu'elle l'aime. Je suis dans une drôle de situation. Je sais pas du tout quoi faire.. Si vous pouvez m'aider. Merci.


Comment différencier un modèle positif versus un adulte creep?

Allô! vous allez bien? Savez vous des trucs pour recomnaitre un genre de modèle positif qui fait du bien quand tu feel différent vs un adulte creep qui fait comme si il veut aider mais qu'au fonds il entretien de la séduction avec un mineur ou un influence ou qqch de louche? je suis un peu worry mais je sais pas vrm comment dire sa vient d'ou. Je sais pas si c'est weird à cause de la méfiance ou de la jalousie ou si c'est peut être wrong. Merci. Anton


Pourquoi ce garçon a voulu m’embrasser en public sans mon ...

Bonjour, je m'appelle Marie, il y a quelques temps j'ai eu mon tout premier baiser avec un collègue de classe avec qui on ne parlait pas vraiment, si je peux dire, lui et moi on ne se connaissaient pas vraiment! Mais desfois je remarquais qu'il n'arrêtait pas de me fixer !Il m'a embrassé de manière imprévu sans ma permission et ce devant toutes les personnes qui étaient dans la pièce où nous étions ce jour là, depuis je n'arrête pas d'y penser, à chaque fois je ressens du mépris, ce garçon a volé mon premier bisou et je ne l'ai pas eu comme je le voulais de manière passionné et tout en étant amoureuse!Je ne sais toujours pas quelles étaient les raisons qui ont poussé ce garçon à m'embrasser de la sorte et de surcroît en public ! J'ai vraiment besoin d'une réponse s'il vous plaît ! Merci !



Ça devient de plus en plus insupportable avec mon conjoint…

Avé mon conjoint ses de plus en plus compliquer sa recommence comme avant souvent j ai dès envie de partir partir loin refaire ma vie mon conjoint a est au courant de mon passer m’es pour lui ces qu une passade issue j ai eu de mon adolescence se sujet là je ne peut pas l aborder il ne veu en entendre parler .  Ma relation avec mon conjoint est très compliquer que se soi sur tout l’es niveau mes je fait semblant mes plus sa va et plus sa devien compliquer . Non j en est jamais parler sauf une foi que ses lui qui avait été trop loin dans ses propos etc mes le lendemain ils en rappeller pas apparement dès que je refuse j ai droit à plein réflexions etc suivant dans l état qu il est (souvent quand on sort de soirée ) je suis à bou de nerf je sature se qui me rendrais heureuse ses se qui est impossible mon fils souffrira trop je lui est déjà fait du mal et je veux pas que sa recommence . Je voudrais mettre de côté se cotée de ma vie . Dans ma relation je ses pas trop se que j apprécie oui je passe de bon moment avec lui mes voila se que j apprécie pas la liste et tellement longue   en suite pour le porno oui j en regarde quand mon conjoint n est pas . Mon conjoint et mon premier copain avant je suis sorti qu avec des filles je l’es déjà tromper plusieur foi mes à chaque foi c été incontrôlable pour sa je vien vers vous je ne sécu pas sa recommence et parler d echangisme avec mon conjoint ses pas envisageables du tout . Limite je prend plus mon pied quand je me tou... que quand je fait l amour avec lui . Plus sa va et plus je ne supporte plus cette situation  Anonyme Bonjour Anonyme, merci pour ton suivi et de nous faire confiance une nouvelle fois.  Dans cette réponse que tu nous apportes, tu sembles insister sur le fait que la situation avec ton conjoint ne cesse de se compliquer et que cette lourdeur, si je puis dire, se généralise dans tous les aspects de votre couple, notamment au niveau de la communication qui semble être difficile entre vous. De ce que j’ai cru comprendre, et n’hésite pas à me dire si je me trompe, ton copain a semblé une fois déborder dans les propos qu’il a tenu envers toi, attitude dont il ne s’est pas souvenu le lendemain, et qui lui arrive également d’avoir au retour de soirées (je suppose, mais encore une fois dis-moi si j’ai tort, dû à l’effet de la fatigue et/ou de l’alcool) ; dans ces moments il t’adresse des mots qui, j’imagine, t’atteignent et te blessent. Tu rapportes toi-même être à bout de nerfs et saturer ; est-ce la situation que tu vis avec ton conjoint qui provoque cet état en toi ? A-t-il déjà fait preuve de violence envers toi ? Et lorsque je te demande cela, je parle aussi bien de violence physique que de violence psychologique. La Politique québécoise d’intervention en matière de violence conjugale définit cette réalité de la sorte : « La violence conjugale se caractérise par une série d’actes répétitifs, qui se produisent généralement selon une courbe ascendante. (…) Elle procède, chez l’agresseur, selon un cycle défini par des phases successives marquées par la montée de la tension, l’agression, la déresponsabilisation, la rémission et la réconciliation. À ces phases correspondent chez la victime la peur, la colère, le sentiment qu’elle est responsable de la violence et, enfin, l’espoir que la situation va s’améliorer. (…) La violence conjugale comprend les agressions psychologiques, verbales, physiques et sexuelles ainsi que les actes de domination sur le plan économique. Elle ne résulte pas d’une perte de contrôle, mais constitue, au contraire, un moyen choisi pour dominer l’autre personne et affirmer son pouvoir sur elle.» Si jamais tu as le moindre doute, sache qu’il existe plusieurs sites web qui peuvent te renseigner ainsi que des numéros d’urgence qui peuvent t’informer et t’offrir du soutien moral. Je vois que tu habites en France ; je t’invite à consulter le site web  https://stop-violences-femmes.gouv.fr/ ou encore https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13048 qui pourront t’apporter des informations utiles si tu penses être victime de violence conjugale. Il y est mentionné la ligne d’écoute, le 3919, que tu peux appeler de manière gratuite et anonyme. Tout ce que j’écris là est bien entendu une simple proposition de piste suite à ce que j’ai pu interpréter de tes messages, et non une direction à prendre. Peut-être que je fais complètement fausse piste en te dirigeant dans cette voie et que tu ne connais pas de violence conjugale dans votre couple ; cependant j’ai tout de même le sentiment que ton conjoint semble fournir peu d’efforts pour tenter de te comprendre, t’écouter et t’accepter, et que cela te pèse grandement. Je t’invite une fois de plus à te poser de réelles questions sur ton bien-être dans ton couple : tu nous dis avoir du mal à trouver ce que tu apprécies chez ton copain, au point que les aspects négatifs semblent davantage ressortir que les aspects positifs ; as-tu l’impression d’éprouver encore des sentiments amoureux pour lui ? Pour quelle(s) raison(s) souhaites-tu continuer votre relation ? Penses-tu que vous puissiez être encore capables d’être heureux à deux et de construire quelque chose de solide ensemble ? Concernant ta volonté de mettre de côté ton désir envers les femmes : souhaites-tu changer pour toi et pour ton bien-être, ou bien uniquement pour celui de ton conjoint ? Tes pensées et le manque que tu décris vis à vis de ton attirance pour les femmes vont certes à l’encontre de tout ce que tu as bâti avec ton copain, et que le fait que cela devienne envahissant semble représenter une menace pour ton couple, mais une nouvelle fois, je me permets de te faire une suggestion : ce n’est peut être pas tes pensées la source du problème, mais peut être le type de relation que vous vivez qui ne te comble pas ? Peut-être que ces pensées reviennent et prennent un caractère envahissant selon toi car justement tout ne tourne pas rond dans votre couple, et leur présence révèlerait qu’il existait déjà des fragilités au sein de votre relation. Ainsi, il s’agirait davantage d’un échappatoire, afin de faire une pause dans ton quotidien où tu n’arrives pas à trouver ta place. Encore une fois, ceci est une proposition et une tentative de te comprendre, je ne prétends pas énoncer la vérité, mais je t’invite simplement à réfléchir et à trouver, dans ce que j’écris, ce qui fait sens pour toi. Tu dis que ce qui te rendrait heureuse est impossible, en ajoutant que tu ferais souffrir ton fils et que cela était déjà arrivé dans le passé ; est-ce une souffrance qu’il a explicitement exprimé à ton égard ? Tu nous as rapporté dans ton premier message que ton fils avait quatre ans ; penses-tu qu’à son âge il soit en mesure de comprendre ce qu’il se passe et penses-tu pouvoir réussir à communiquer avec lui à ce sujet ? Selon moi, cette histoire concerne avant tout ton couple, et quelle que soit la décision que tu prendras vis-à-vis de ta relation, je suis persuadée que, même sans rentrer dans les détails avec ton fils, tu peux lui faire comprendre que malgré les difficultés que tu connais, cela n’a pas d’incidence sur l’amour que tu lui portes. Tant que tu continues à lui apporter soutien et réconfort, et que tu passes de bons moments avec lui, c’est le principal. C’est sûr que ce genre de situation est toujours difficile à vivre, de par les tensions conflictuelles que cela génère à l’intérieur de nous ; aussi je te trouve vraiment courageuse de nous en parler, et c’est aussi très noble de ta part de penser au bonheur de ton fils. Mais, je me répète, ne néglige pas ton bonheur pour autant ; il est tout à fait possible d’être heureuse en écoutant ses besoins et ses envies, sans négliger le bonheur de ceux que l’on aime. L’important, c’est de réussir à communiquer en toute bienveillance et toujours faire l’effort de comprendre le point de vue de l’autre, sans imposer le sien mais sans se laisser imposer des choses allant à l’opposé de notre bien-être. J’espère aussi que tu es malgré tout bien entourée par de la famille et/ou des amis à qui tu peux te confier et qui te soutiennent, car ça aussi, c’est très important. J’espère que ce deuxième message t’a aidé à avancer dans tes réflexions et à y voir un peu plus clair dans tes pensées et dans ta vie. Encore une fois, merci de nous avoir réécrit, et sens-toi libre de nous contacter une nouvelle fois si tu en éprouves la nécessité. Jeanne, pour AlterHéros


Je ne sais pas où me lancer dans mes relations ...

Bonsoir, car il est 22h50 chez moi je vous écrit pour la première fois je me demande, mais qui suis-je réellement... je suis une femme qui n’a jamais couchez avec une femme, mais avec un homme oui, j’aime pas touchez l’homme ni faire autre chose que la pénétration vaginale, mais imaginez le faire avec une femme ça me donne des envies... de vouloir tout essayée ! Étant jeune j’ai jouez à un jeu ont se donnait des défis moi et une femme de faire l’action demandée sexuellement, mais sa pas été très loin, mais ce que j’ai ressenti à ce moment là c’est que j’aimais réellement les femmes et je suis même tombée jalouse quand cette femme a commencer à être avec un homme. Depuis ce temps-là je me pose la question constamment je suis quoi en réalité j’arrive pas à mettre de mots et sa me ronge de l’intérieur. Rendu aujourd’hui je viens de sortir d’une relation très douloureuse je me fessait manipulée pendant x nombre d’année et puis je ne sais pas où me lancer dans mes relations je veux être en couple, sans savoir quel choix faire femme ou homme?... merci de m’avoir lus et de m’avoir répondu :)


J’ai 22 ans, j’ai rencontré un jeune de 15 ans ...

Bonjour, je m'appelle sedry, j'ai 22ans et je suis homosexuel.. Cela fait pratiquement 5ans que je ressens cet attirance pour les garçons! Jai jamais eu une véritable relations avec un homme ni une femme! '''Ça été le coup le plus dur pour mes parents quand ma tante leurs a annoncé jusqu'à ce que tous le reste de la famille me rejeté! Plus personne ne veux me parle et j'ai comme impression que j'ai une tantence a faire fuir des gens que j'aime ! Tous ressament j'ai eu un jeune garcon de 15ans habitant mon ex-ville qui a décider de venir pasner les vacances avec moi ici a la capital ou je réside maintenant, tres vite j'ai commencer a le désirer et a chaque fois j'ai essaye de coucher avec lui et meme je les fais! Et deux jours avant son départ il a décidé lui mm de se donner a moi mais cela etais juste parce qu'il avais besoin du frics... Depuis lors il ma dit le jours de son départ qu'il veux me voir changé et depuis nous ne nous parlons plus et ca me fais tres mal car je l'aime! Aidez moi je veux change



Je sais que j’aime les filles et ma famille est ...

Bonjour, Je m'appel Marie et j'ai 15 ans, bien que je sois un peu perdue sur mon orientation sexuelle, je sais que j'aime les filles. Voici le problème: de base, ma mère était quelqu'un d'ouvert d'esprit, mais à cause de notre religion, elle tient des propos quelques peu homophobes que je ne peut supporter. Tout a commencé quand elle est allée à l'église, et le prêtre a dit que l'homosexualité est une abomination. À cause de cela elle m'a dit que l'homosexualité était mal. Un autre jour, ma mère était allé à la plage et à vu deux filles s'embrasser, après cela, elle sortait des choses comme "Si leur parents savait ce qu'elles font, sa me dégoute". Un soir j'ai voulu lui dire que je me questionnai sur ma sexualité et que je me demandais si j'étais peut-être bisexuelle, elle m'avait dit qu'elle m'accepte tel que je suis mais le lendemain, quand j'en ai parlé elle a commencé à me crier dessus et elle a dire que je voulais être bisexuelle tout ça pour le style juste parce que j'ai des amis bisexuelle. Ça m'a extrêmement blessée, et j'en ai marre de l'entendre dire "les homosexuelles iront en enferts" juste parce qu'elle a entendu ces stupiditées à l'église. Aidez moi s'il vous plaît, j'en ai marre de tout ça et j'ai juste envie de lui crier que j'en ai rien à faire de ce qu'elle pense, comment faire pour tenir ? Et pour lui dire d'arrêter ? Tous mes amis savent à propos du fait que je ne sois pas hétérosexuelle et ça ne les dérange absolument pas mais par contre ma famille est une famille totalement homophobe, je n'ai pas peur du jugement mais je sais que ma mère peux avoir honte de moi. Marie


Comment ça marche, une rencontre avec un intervenant à la ...

Bonjour, c'est vraiment gentil que vous m'ayé réécrit vite merci beaucoup. je sais que mes amis m'aiment mais je me sens qd même vrm cheap. J'ai vraiment vraiment pas été correcte du tout avec eux. Avec plein de personnes en fait je dois un million d'excuse à presque tout le monde et pas juste mes amis. Par rapport à consulter - j'y pense mais on dirait que je me sens encore bloqué de panique. En plus, je ne sais pas ce que j'irais dire ou demander ou parler de quoi. Ca serait wierd de juste aller perdre le temps de quelqu'un en faisant le silence pendant 30 min... Comment ca marche une rencontre avec l'intervenant de la clinique? Merci sincèrement


Mon père refuse mon désir de transition hormonale et menace ...

Bonjour, je vous écrit car je me sens très mal. Mon père refuse mon désir de transition hormonale. Il menace même de me mettre en tutelle. Comme je suis aussi Asperger, il prétend que je vais me faire agresser. Déjà que j'ai du mal à trouver un médecin ! Je suis terriblement déprimé, et j'ai peur qu'il entrave mon parcours. Franchement, je suis à bout! Pascal



Ces commentaires sur mon style font que je remets mon ...

Bonjour,on m’appel Antho. J’ai un corps féminin mais depuis un ans j ai découvert que j’etait en fait […]