Category: Transphobie


Je suis en garçon trans, comment faire mon coming out ...

Bonjour, je m’appelle Mathéo, j’ai 14 ans et je suis un garçon transgenre. En ce moment c’est très compliqué pour moi car je souffre de dysphorie de genre. J’ai donc décidé de faire mon coming out à ma famille très prochainement car la situation ne fait qu’empirer. J’ai déjà fait mon coming out à la plupart de mes amis qui m’acceptent comme je suis ce qui est déjà super. Mais depuis le début des grandes vacances d’été, je les vois de moins en moins et le fait de me faire appeller par mon dead name et les pronoms elle par ma famille tout le temps est devenu très difficile. Pour faire mon coming out à ma famille, je devait d’abord savoir si mes parents m’accepteraient ou non.. J’ai donc pendant des mois posé plusieurs questions à mes parents pour savoir ce qu’ils pensaient des personnes transgenres. Il se trouve que mon père ne le les acceptent pas du tout, j’en ai déduit cela car il s’énerve à chaque fois qu’on parle du sujet, il trouve ça stupide, que c’est une phase ou encore que c’est pour la mode, pour le style etc.. Et malgrès les réponses similaires de ma mère j’ai décidé il y environ 2 semaines et quelques de lui faire mon coming out. À ma surprise, cela s’est passé mieux que je ne le pensait, mais malgrès ma demande de transition, elle a dit préféré attendre car elle a peur de la réaction que pourrait avoir mon père mais aussi que je suis sois disant trop jeune. J’ai essayer alors de l’informer un peu plus sur le sujet en lui envoyant plusieurs sites et vidéos expliquant comment gérer la transidentité de son enfant, mais j’ai l’impression qu’elle fait comme si de rien n’était ce qui me fait beaucoup de mal. Espérant recevoir de l’aide de mon frère aîné, j’ai décidé de lui faire mon coming out il y a environ 1 semaine. Point positif, il m’accepte comme je suis mais malheureusement il ne sais pas dutout comment m’aider, et pareil pour mes amis. J’ai vraiment besoin d’aide pour savoir comment est-ce que je pourrais le dire à mon père sans qu’il s’énerve sachant que l’ambiance chez moi est très tendue et comment je pourrais faire comprendre à ma mère que j’ai besoin d’elle. Pourriez vous me proposer des solutions s’il vous plait? Merci. PS : Désolé pour mes fautes d’orthographe. J’espère aussi que mon texte n’est trop long et qu’il est compréhensible et que mes questions n’ont pas déjà étaient posées.



Je suis un garçon trans en couple avec une personne ...

Bonjour, Je suis un garçon transgenre de 17 ans (soon 18) et j'ai fait mon coming-out en fin Octobre 2020. Je suis en couple avec une personne depuis le 06 avril 2022 et malheureusement son père ainsi que sa belle-mère s'oppose à notre relation. J'ai eu des remarques du genre "c'est contre-nature" "c'est un escargot" (puisque qu'un escargot est hérmaphrodite lol). Ses parents lui ont interdit de me voir (donc on doit le faire en cachette alors que c'est une relation à distance de 96km). Je vous avoue que ce n'est pas facile étant donné que je connais cette famille depuis 2006 (j'avais 2 ans et ma mère était la nourrice de ma copine) et j'ai donc était très déçu et blessé de leur façon de réagir et d'agir envers moi, mais surtout envers ma copine, je trouve ça vraiment injuste de leur part. Au fond je sais que son père finira sûrement par m'accepter et accepter notre relation, mais j'ai malheureusement peur que sa belle-mère fasse le contraire et influence le père. La personne avec laquelle je suis en couple fête ses 20 ans dans 3 semaines et son père a dit "si Sacha vient, je ne vient pas" donc je ne peux pas assister à son anniversaire.. Elle n'a pas pu m'accompagner pour mon premier piercing et elle n'a pas pu se rendre à sa première Pride (bien sûr, à cause de ses parents) Je vous raconte ça ici (désolé si c'est long et peut-être inintéressant) mais j'aimerais savoir comment je pourrais faire pour que ses parents finissent par accepter le fait que je sois un garçon transgenre.. et que je compte finir ma vie avec ma copine. Je ne sais pas vraiment comment réagir fasse à cette situation, certes ça me fait mal de ne pas être accepté par ma belle-famille, mais ce qui me fait d'autant plus mal c'est de ne pas pouvoir voir ma copine à cause d'eux.. J'essaye d'accepter le fait que je ne suis pas le bienvenu, mais c'est assez dur je dois l'avouer.. Merci beaucoup ! Bonne soirée.



Ça va faire depuis que je suis petit que je ...

Bonjour, Ça va faire depuis que je suis tt petit que je me considère comme un garçon trans et gay. Le problème étant que je suis musulman et ma famille aussi. Je crois fort en ma religion et ma mère le plus, est donc pour en revenir au problème c'est que ma mère est transophobe et homophobe et elle m'a mm dis que si je l'étais elle me corrigerait et me renierait avc tout mes frères parce que j'ai aussi 4 grands frères qui sont aussi transophobes et homophobes donc si je leur fait mon coming out je sens que je serai entre la vie et la mort..J'ai plusieurs fois eu des envies suicidaires j'ai mm déjà essayé mais je me suis contrôlée et je ne compte jms le faire. J'ai aussi penser à changer de famille mais j'aime vraiment la mienne je ne peux pas m'en séparer j'en tomberais en dépression forte et j'ai peur de tomber sur une mauvaise famille car ma mère son travail est de s'occuper d'enfant qui ont changer de familles et qui se font battrent.. Enfin bref pour ce qui est du coming out jamais je leur en parlerais et pour changer de famille je pense vraiment que c'est la seule solution. Merci de m'avoir écouter.


Je suis un garçon trans de 16 ans, je suis ...

Bonjour, Avant toute chose j'aimerai vous remercier. Il y a environ 1 an et demi je vous ai demandé conseil en tant que Linoux. A ce moment la je me cherchais, j'étais totalement perdu et vos conseils m'ont beaucoup apporté, vraiment merci. Ca faisait longtemps que je voulais vous en remercier, mais en réfléchissant, c'était plus sage d'attendre et en effets, je pense avoir bien fait. Comme je vous l'ai dit, la dernière fois je me suis présenté sous le nom de Linoux, je pensais être lesbienne et tout était compliqué, j'essayais de me découvrir depuis peu etc. Aujourd'hui je m'appel Alec et je suis un garçon transgenre de 16 ans. Je ne sais pas trop si j'ai le droit de vous renvoyer un deuxième message, je suis sûr que d'autres messages sont plus importants, que beaucoup ont besoin d'être conseillé. Mais je vous avoue qu'après 6-8 mois passé en sachant que j'étais transgenre, je suis assez déstabilisé ? Je ne sais pas si c'est le bon mot pour décrire ce que je ressent. Je m'excuse d'avance pour la longueur du texte qui suit. Lorsque je me cherchais il y a environ 1 an et demi, j'ai été comme le font les jeunes de ce jour, sur google. Là, je me suis informé sur tous les différents drapeaux de la communauté LGBTQIA+ et j'ai lu ce que presque chacun d'eux signifiaient, je savais que je ne faisait pas partie de la "norme" comme diraient beaucoup de monde. J'ai beaucoup cherché, a me renseigner sur ces drapeaux, et, en passant devant le drapeau transgenre, je le passait sans même imaginer une seule seconde que ca puisse être ca car je ne voulais pas que ce soit ca. Je savais que si c'était ca, que j'étais trans, j'allais avoir une vie dure, pour moi comme pour ma famille. Mais après quelques semaines à chercher et rester dans le déni, je suis sorti de ma zone de confort et j'ai été me renseigner sur la transidentité. En lisant les premières phrases, j'avais compris. J'étais bien transgenre, et bizarrement, j'ai pleuré de joie. En y repensant, j'avais tellement cherché qu'avoir enfin trouvé m'avait enfin permit d'y voir un peu plus clair. J'ai continué a me renseigner, je suis allé sur YouTube regarder des vidéos a ce sujet qui me permettaient de plus en plus d'en apprendre car au début, je ne savais limite rien du tout. J'ai passé quelques mois à rester dans un bonheur, à découvrir et apprendre peut être qui j'étais. Je me suis, durant ces mois là, très rapidement confié à ma sœur qui savait déjà que je pensais être lesbienne au tout début. Elle a toujours été la pour moi, et elle m'a encore une fois soutenue et a gardé ca pour elle. Ensuite, après ces quelques mois (dont je viens de parler) plus tard, j'en ai parlé a mes parents. Évidemment, ils ont été dévasté, heureux et naïf après cette découverte qui m'avait rendu heureux, je ne voyait pas le problème d'être trans., Eux ont eu plus de mal a comprendre, enfaite ils n'ont absolument rien compris, et c'était normal. Mais en y repensant, le leur avoir dit était idiot et stupide. Si ils avaient mal réagit ou si ils étaient transphobe, je ne sais pas ce qu'il aurait pu se passer. Non seulement c'était une action naïve et prématurée, mais en plus de ca je me suis mit en danger, sans parler de leur tristesse. Ils sont resté bizarre 2-3 mois environ, mon père ne parlait pas et m'a un jour confié qu'il avait du mal a se concentrer en travaillant. Quand à ma mère, elle ne s'en rendait pas compte mais elle ses propos et ses actions me blessaient, c'était horrible. Vraiment bizarre cette période, mais le moment qui m'a le plus blessé est, et je ne l'oublierai jamais bien qu'il ne le pensait peut être pas, lorsque mon père et moi en avons parlé ensemble et sur les solutions à ca et qu'il m'a parlé du fait que j'allais un jour partir et ne plus revenir pour ne blesser personne, en particulier mes grands parents très croyants. Même si ca a pas été facile je ne suis pas à plaindre, j'ai des parents formidable et qui m'aiment peut importe qui je suis. J'ai de la chance, et après cette période tout à commencé à aller mieux. Aujourd'hui ils me soutiennent. Pour le moment, dans les 5 personnes avec qui je vis, donc ma mère, mon père, ma sœur et mon frère, tout le monde est au courant sauf mon frère. Il a 2 ans de moins que ma sœur et moi, je ne voulais pas qu'il soit embarqué dans tout ca maintenant mais plutôt le laisser grandir tranquillement. Je lui en parlerai au dernier moment, qui me semble le bon moment justement. J'espère juste ne pas me tromper. Je pensais que j'allais pas en avoir, mais au final que je le veuille ou non j'ai beaucoup de dysphorie de genre. J'essaie de rester positif et de voir les années filée pour pouvoir transitionner a 20 ans. Je sais que je pourrai le faire à 18 ans, mais mon frère serait encore à l'école lui et les élèves se moqueraient de lui à cause de moi. Donc j'ai décider de ne pas le faire à 18 mais plutôt à mes 20 ans lorsque mon frère, lui aussi, sera aux études. Pour ma dysphorie, bien que j'essaie de rester positif comme je l'ai dit au dessus, j'ai beau faire tout les efforts possible je passe de joie à tristesse continuellement. Et maintenant que mon frère est adolescent lui aussi et qu'il commence à avoir des muscles, ca amplifie tout ca. Je suis évidement heureux pour mon frère, rien ne pourrait me rendre plus heureux qu'il soit heureux, mais, je n'arrête pas de me demander en boucle pourquoi je n'ai pas pu avoir cette chance et ce droit moi aussi. Pourquoi je ne suis pas né dans le bon corps. Ca me met dans une de ces tristesse et de ces colère noire. J'ai du mal a supporter ca, je deviens plus froid avec ma famille, je répond plus sèchement, je veux plus qu'on vienne me parler, je ne veux même plus qu'on me voie. Agir comme ca me rend triste, personne n'est responsable de mon problème, mais je ne sais pas comment réagir autrement. Enfaite, j'ai juste envie de m'endormir et de me réveiller dans 4 ans pour transitionner. En attendant, j'ai l'impression d'être là, sans être vraiment là. Et ne voulant même plus être la. Dans mon école, tout les jeunes de mon âge ont déjà plus ou moins trouvé leur caractère, leur amis. Je me prend pas la tête pour les amis, mais en revanche pour mon caractère ou pour savoir qui je suis, je patauge. J'ai l'impression que, vu que je ne suis pas dans le corps qui me correspond, je n'arrive pas à savoir quel est mon caractère ou encore loin de savoir qui je suis. Pour le moment j'ai juste l'impression d'être personne. En attendant, je fais comme si tout était normal, je souris, je ris, et je fait des blagues, je fais rigoler mes potes. Je vois pas vraiment ce que je pourrai faire d'autre, et vu que je n'ai pas le droit d'en parler à qui que ce soit pour la sécurité de ma famille et la mienne, ben je peux demander à personne. Si je connaissait par exemple, d'autres personnes comme moi, ou aller voir un psy, je pourrai échanger avec eux et mieux comprendre ce qui m'arrive. Mais mes parents sont très prudents, je n'irait pas rencontrer d'autres personnes transgenre car des gens que l'on connait pourraient peut être nous y voir qui sait, et la psy tout serait enregistrer quelque part, donc impossible haha. Je suis aussi assez anxieux de transitionner, que vont dire les gens ? Que va dire ma famille surtout ? Mes grands parents eux ils me renieraient ou quelque chose du genre, mon parrain, ma tantine, mes cousins, ma famille espagnole eux, mais mon Thor que diraient t-il ? Parfois en y pensant je me dit que je ne pourrai plus jamais aller dans le village natal de mes grands parents espagnols, ces gens la seraient très certainement violents avec moi, ils sont pas du genre ouvert d'esprit. Je vis en Belgique, j'ai une famille, des voisins, un village, des amis, une meilleure amie depuis ma naissance limite, souvent je me demande si ca en vaut vraiment la peine, mais rester dans ce corps sans transitionner je ne le supporterai pas. Je suis tellement angoissé de transitionner, même si il me reste encore 4 ans avant ca, rien que d'y pensé, je suis terrifié. Je sais pas comment ca pourrait bien se passer, il n'y a aucune chance pour que les gens le prennent bien. Mais je ne peux pas vivre pour eux quand même, la vie peut être si courte et je sais que je manque déjà une énorme partie de ma vie. Même si je vais transitionner assez tôt quand j'y pense, je voie quand même ma vie comme une course contre la montre. De plus, comment est ce que je transitionnerai ? J'ai pas envie que les gens voient comme ils disent "une fille devenir un gars", je suis déjà un gars, je l'ai toujours été et j'ai pas envie qu'ils me voient comme ca. Je pensais donc peut être partir 1 an et faire ma transition dans un autre pays peut être. D'un coté j'ai peur d'être malheureux loin de ma famille et je me dis que ce sera une étape importante de ma vie et j'ai envie qu'ils soient là, mais d'un autre coté, je n'ai pas envie qu'ils me voient transitionner mais plutôt qu'ils me voient en une fois en tant que "moi" avec un corps d'homme. Peut être que c'est pour me sentir plus "digne" ou "légitime" que j'ai envie qu'ils me voient comme ca en une fois, je ne sais pas, je suis assez perdu. J'ai peur aussi qu'ils subissent des moqueries, j'ai peur aussi d'en subir, j'ai peur que les gens soient invivable pour ma famille et que je décide de partir pour toujours. Beaucoup de choses me font peur, j'en suis conscient et j'aimerai que ca en soit autrement. Comme je vous l'ai dit, avec un ou une psy ou avec des gens comme moi je pourraient en parler et peut être qu'on pourrait m'apporter des réponses, mais c'est impossible. C'est pour ca que je me tourne vers vous ce soir. Je vous remercie pour avoir lu jusqu'ici, Passez une bonne journée Alec (Pour ce qui est de la diffusion de ce message sur AlterHéros.com, je vous laisse libre choix de le diffuser ou non. Je n'ai pas vu beaucoup de cas comme le mien sur le site, si vous pensez que mon cas pourrait en aider certains ou certaines alors c'est ok pour moi. J'aimerai juste que mon adresse mail ne soit pas visible et reste anonyme, merci)


Mon coming out non-binaire s’est mal passé, ma mère croit ...

Ma mère pense que la non-binairité est une maladie et quelque chose chez moi à cause de mes fréquentations et de ma passion. J'ai fait mon coming out non-binaire aujourd'hui et sa mal passée. Je pensais qu'elle m'accepterai à cause de mon caractère et qu'on je lui demander de changer de prénom elle en fureur, elle crie que je faisais elle appeler un psychiatre ou un éducateur pour nous remettre les idées en place, s'il je le faisait elle jetterait dehors, car j'approche bientôt de majorité Que suis-je faire? Je ne sais plus quoi faire aide-moi



ll y a peu, je me suis rendu·e compte que ...

Bonjour, Je m'appelle Pauline, j'ai 21 ans , je traverse une passe assez difficile en ce moment. Je me sens de moins en moins à l'aise avec ma famille. Il y a peu je me suis rendue compte que j'étais peut-être genderfluid. En fait je ne sais pas vraiment parce que mon environnement familial ne permet pas de trouver des réponses à mes questions. Il est vrai que depuis petite j'ai toujours voulu être un garçon et j'ai toujours été plus a l'aise avec les garçons plutôt qu'avec les filles de mon âge. Mais pour beaucoup j'étais le mouton noir, celle qui n'était pas comme les autres. Parce que je n'avais pas les même goûts. Je préférais les films d'actions aux films à l'eau de rose... j'avais jamais les mêmes sujets de conversation. Mais je ne me suis jamais posé de questions. C'est il y a 3 semaines que j'ai lu un article sur l'identité du genre et je me suis dit que c'était peut être à cause de ça que je ne m'étais jamais sentie à ma place. Je suis complètement perdue, je ne sais pas où est ma place. Surtout que ma famille est catholique et a en horreur les homosexuels, trans, etc.. donc je sais que je ne pourrais jamais dire à ma mère que je ne me sens pas a l'aise en étant une fille et que je préférerais être un garçon. J'aimerai pouvoir m'habiller comme un garçon, m'identifier comme homme mais je vis encore chez mes parents et pour ma mère c'est inconcevable que je porte des pantalons tous les jours. Je porte une brassière de sport pour cacher un peu mes seins mais je trouve qu'ils ne le sont pas encore assez et je me suis coupé les cheveux autant que je pouvais, c'est un carré court dégradé mais j'ai toujours trop l'impression d'être un fille et je me suis déjà prise une remarque de ma mère disant que les cheveux tirés en chignons m'allaient beaucoup mieux. Maid j'ai horreur des chignons et des cheveux longs. Je supporte plus avoir les cheveux longs. Je ne sais même plus si j'ai posé une question dans ce long message, je suis complètement perdue, je sais plus ce que je dois faire. Je n'attend pas vraiment de réponse je pense mais si vous lisez mon message je vous en remercie. Rien que de pouvoir m'exprimer quelque part m'a fait du bien.


Ma copine refuse et invalide mon identité de genre…

Bonjour, J'ai une petite amie qui sais que je suis genderfluid, mais en ce moment je me sens plus souvent garçon/non binair et j'ai préféré lui en parler pour qu'elle soit au courant. Mais à ce moment elle m'a sortie que elle avait signé pour être avec une fille et pas un garçon (elle est lesbienne). Et malgré ce fait j'aime beaucoup les jupes et j'aimerais avoir un style assez kawaii avec des jupes ect.. et elle me dit que je ne serais pas crédible. Pour moi mes vêtements n'ont pas de genre mais bon.. Et puis je suis tombé sur plein de témoignages de gens qui on quitté leur copains/copine pour cette même raison... et moi j'aime vraiment ma copine et je ne veux pas que mon genre sois la cause d'une rupture.. Merci d'avance pour votre réponse et bonne journée/ soirée




Mon copain est mal à l’aise avec les gens trans ...

Bonjour ! Je suis non-binaire, assigné femme à la naissance et je sors avec un homme hétérosexuel... Jai fais mon coming out il y a maintenant six mois, et entre tems, nous nous sommes fiancés  Mais on se prend souvent la tête parce qu'il a parfois des réactions qui me fonds penser qu'il me considère comme une femme cis :/ Par exemple il m'a dit être mal à l'aise de sortir avec une femme transgenre, peut être même opérée... J'ai trouvé ça plutôt transphobe et je lui ai dis, mais ça m'a aussi fais prendre conscience qu'il ne resterai probablement pas avec moi si je décidais de modifier mon corps... Je ne veux même pas changer mon corps, je l'aime comme il est et je ne veux pas le changer pour répondre à des normes sociales  Mais ça m'a fait bizarre de réaliser ça ! Je pense que je devrais comprendre qu'il est attiré sexuellement par les corps répondant à des critères feminin, mais je suis ambivalent dans le genre que je performe, mes ami‧e‧s me genre au masculin, je garde tout mes poils... Donc je me demande si je dois dissocier l'attirance romantique de l'attirance sexuelle ? Mais il m'a déjà dis que ni non n'étions plus ensemble il ne sortirais probablement pas avec une personne non-binaire... Si je fais fausse route dans cette relation ? Ou si je me pose simplement trop de questions ? Il me dis souvent que je ne devrais pas émettre ce genre d'hypothèses car ce ne sont pas des sujet de réflexion pour lui et qu'il considère notre relation comme ce qu'elle ai... Bref j'aurais aimé un avis extérieur, désolé de m'être autant entendu