Category: Suicide


J’aimerais faire mon coming-out genderfluid à mes parents et amis…

Bonjour, je m'appelle Achille/Alyzée, je suis né dans un corps d'homme et je suis pansexuel, genderfluid et femboy. J'aimerais faire mon coming out auprès de mes parents et de mes amis, mais c'est surtout mes parents qui pose problème, car mes parents ne comprennent pas commet c'est possible que quelqu'un qui soit né-e femme/homme puisse être homme/femme car pour eux il y a les hormones qui jouent, et beaucoup d'autre choses. Mais ils disent aussi qu'ils sont très ouverts, alors je ne sais pas si je dois leurs dire, pour ma pansexualité ,ma genderfluidité et ma féminité, et si oui, comment ? Pareil pour mes amis. J'ai aussi des pensées plutôt noires telle que des pensées de suicide, pas forcément des envies de suicide, mais juste des pensées, car je me sens vraiment mal a l'aise. Merci d'avoir pris le temps de lire mon message et d'y répondre. Achille/Alyzée.


Je suis non-binaire et je ne peux plus supporter mon ...

Bonjour, Je suis actuellement scolarisé.e dans un collège privé et je suis trans non-binaire, je n'ose pas réaliser ma transition. Actuellement, je me sens non-binaire et je ne peux plus supporter mon corps je me mutiles et ai souvent des idées noires, de plus, je me cache et souffre lorsque j'aime quelqu'un, je n'ose 0as lui dire car je pense que personne ne peut aimer mon corps et me supprter Pseudo


Comment aider ma meilleure amie qui est dépressive et se ...

Bonjour, je m'appelle Marie et j'ai 15 ans. Ce message, je l'envoie à la place de ma meilleure amie qu'on va appeler Andrea. Je voudrai qu'on m'aide à pouvoir l'aider elle. Je vous explique: Elle rêve de faire carrière dans plusieurs milieux (artistique,...). Le problème est que son père contrôle totalement sa vie, excessivement, il l'oblige donc à faire lz métier de pâtissière. Je tient à préciser qu'elle souffre d'anxiété sociale et de dépression. Son père n'a pas l'air de se rendre compte que sa fille va mal. Je suis offusquée qu'il n'ai pas remarquer les cicatrices de mutilation qu'Andrea a sur sur tout le bas du bras gauche. Il m'a été très compliqué de pouvoir l'aidée car moi aussi je suis dans ce malheureux cas. Je souffre actuellement de dépression, d'anxiété et de stresse. J'ai toujours tout fait pour l'aider à aller mieux et elle me tient beaucoup à cœur. C'est une personne magnifique qui est toujours présente pour aider ses amis, mais malheureusement elle s'oublie elle. Je ne cesse de lui rabâcher qu'elle doit s'occuper de son cas personnel et qu'elle pense un peu à elle pour une fois, mais elle ne m'écoute pas. A chaques fois que je viens chez elle, je vérifie toujours son bras, et maintenant elle se mutile beaucoup moins, ce qui me rassure. Mais je sais qu'elle va toujours mal et qu'elle fais semblant. Comme moi. Je vous en supplie, dites moi comment je peux l'aider ? Je sens que je vais l'a perdre. Et si cela arrive, je ne m'en remettrais plus jamais. Merci d'avoir pris le temps de lire ce messages...



Je ne suis plus sur d’être trans. Je ne suis ...

Je ne suis plus sur d'être trans . Je ne suis pas sur de pouvoir affronter la difficulté d'un tel parcours . J'ai peur - je suis embrouillée , je suis paniquée, j'en ai du mal à respirer . J'aimerais juste pouvoir être une fille cisgenre hétéro ,qui ne s'inquiète pas . J'en ai assez de me questionner sur mon genre, ça ne m'apporte que du mal . Mais je ne peux pas m'en empêcher parce que c'est quelque chose que j'ai besoin de savoir pour me sentir complète au fond de moi . J'essaye d'être une fille . Une fille normale , ou une fille décalée, mais je n'y arrive pas, je ne suis pas naturelle ainsi grimée , je désespère d'un jour réussir à faire ce qu'il faut pour être moi, trouver cette personne . J'ai l'impression de perdre la tête , il n'y à plus que ça qui compte . ça m'épuise tant , il y à si peu de solutions, et celles ci sont tellement impossible ...J'ai pensé à me tuer . Je serais tranquille . Plus besoin de faire un coming out , ou , de réflechir à tout ça . Je ne me poserais plus la question de qui je suis car je ne serais plus . J'ai envie de pleurer et de hurler jusqu'à ce que la solution sorte comme par magie , mais la seule qui en résulterais à mon avis, ce serait de prendre un couteau et de trancher mes avants bras . Je ne sais pas quoi faire, j'ai l'impression de ne même plus exister , d'être juste là, un poids mort , inutile, invisible , effemaire dont personne n'a cure . J'ai arrêté d'aller au lycée -cela va faire 3 semaines ou plus -de par cela entre autre : Les gens me regardaient de travers ou pour les plus bons, avec de la pitié .Personne de me parlait .Je n'avais pas d'amis . Je n'en ai toujours pas d'ailleurs, et je ne pense pas que cela changeras à mon grand déplaisir . Je crains de prendre la transidentité comme un canot de sauvetages à tout mes ennuis . Tu te sens mal dans ta peau ? Deviens un garçon ! Tu n'as pas d'amis ? Deviens un garçon ! Tu te sens responsable de la souffrance des autres ? Deviens un garçon ! Je me sens superficielle, je ne me juge que par mon apparence très souvent . Tu te sens moche ? Deviens un garçon ! Je ne suis pas sur de si j'en suis un, ce n'est pas quelque chose que je ressens . Enfin, si , je ne m'imagine que comme ça , en garçon. Mais quelques fois on doit s'empêcher de vivre son rêve , parce qu'on sais qu'il ne peut être vrai .Vous avez beau le pouvoir de faire de merveilleux rêves lorsque vous dormez , il fut bien se réveiller à un moment ou un autre . La réalité est une de mes obligations sociale . Si je n'avais aucun proches, même si ils ne me montrent pas tant d'affection que ça au final (du moins c'est ce qu je ressens) , j'aurais déjà sombré dans je ne sais quelle folie, un état dément , second , un autre monde dans lequel j'aurais fuis pour survivre . C'est une chimère .Une illusion . Ces questionnements incessants et maladifs sur mon genre, sexe , c'est une malédiction, je veux juste que ça s'arrête . Je veux juste redevenir enfant , quand tout allait encore bien, quand mes parents m'aimaient et semblaient heureux , quand je n'avais rien contre les foules, les gens, quand je n'avais pas l'impression d'étouffer à chaque fois que je respirais .Ou alors dormir . Me mettre sous une couverture, et dormir . Aussi longtemps qu'il le faudra pour que j'aille mieux . Peut-être l'éternité . On dit toujours que ce qui est bien quand on est mal, c'est qu'on ne peut pas tomber plus bas .Il y à toujours plus bas . Je n'arrive même pas à me souvenir ce que ça fait , de se sentir bien , heureux, sans culpabilité, doutes, peurs, arrières pensées ... J'ai l'impression d'avoir perdu la personne que j'étais avant, j'ai peur d'en être devenu une autre ou de ne plus être personne . Je me sens comme un fantôme, je ne fais rien, je ne sers à rien , et ma vie est déjà finie .Je n'arrive pas à capter tout ce qui est autour de moi , à comprendre que ça m'entoure pour de vrai . égoistement, je ne vois que moi , pitoyable, pathétique, entouré d'un océan de vide . Je me sens vide . J'ai l'impression d'être creux à l'intérieur . J'ai mal . Pas mal au genoux, à la tête, pas une douleur physique . Elle est mentale . Mais elle peut se retourner contre moi du côté physique . J'essaye d'être une fille, je l'assure . Mes parents sont ravis, et moi dépitée. Dépitée de moi même . Dépitée d'accepeter avec lassitude ce qu'on lui ordonne de faire, dépitée d'être ce que l'on attends de moi avec cet arrière goût de mesonge, de trahison , de fausseté . Mal à l'aise ainsi déguisée . Je veux juste vivre . Je veux simplement me souvenir de ce que ça fait d'être heureux, me souvenir ce que ça fais d'être une personne . Je veux seulement espérer que tout cela va aller mieux et que je serais qui je suis sans aucun complications . Je veux juste de l'espoir . -Iris/Lou


Combien de temps attendre avant de s’inquiéter pour notre bro ...

combien de temps à peu prêt il faut attendre pour voir si notre bro est reposé sufisamment avant d'être inquiet? Sa va faire 5 semaines que c'est la phase de la carpette dans le sous sol et sa a pas de l'aire partie pour changer tout seul... bye bye Jé / Anton








J’ai vu un film qui me trouble énormément. J’ai si ...

Bonjour, j'ai 15 ans et j'ai toujours été attirée par les garçons, je voulais toujours etre aimée d'eux et les attirer. j'ai toujours trouvé les liens homosexuels trop liés au sexe et cela me dégoûtait, seulement il y a 5 jour j'ai vu un film où une fille de mon âge qui avait des relations avec des garçons a rencontré une fille et elles étaient amoureuses l'une de l'autre, c'était beau, doux, simple et meme les scènes de sexe n'étaient pas répugnantes elles aussi. Depuis ce film je vais très mal, je me persuade que je suis lesbienne mais je veux aimer les garçons, je les ai toujours aimé mais depuis ce film je m'en fiche et je regarde plus les filles, je m'imagine de relation ni avec une fille ni avec un garçon, pourtant avant ce film je m'imaginais volontiers une relation avec un garçon. Je pense tout le temps à ca et me dis que je suis lesbienne mais ça me donne envie d'en finir avec la vie. Peut être qu'a force d'avoir tellement peur je développe les "symptômes"trompeur en surface