Category: Relations sexuelles


Je suis prisonnier de mes pratiques de cruising gay et ...

bonjour, je découvre.votre site et les réponses particulièrement pertinentes et construites aux questions d internautes j'ai 48 ans, marie depuis 23 ans, 2 grands enfants.(23 et 20 ans). je suis prisonnier de mes pratiques sexuelles depuis l'age de 20 ans. En clair, je fréquente depuis toujours les lieux de sexe (saunas, lieux de drague anonymes, aires autoroutes, forêt etc), consomme du sexe anonyme, bref, répond a la pulsion de la rencontre. Je baise comme un animal, les relations sont dénuées d'humanité. Parfois je me dégoûte. Seulement, après.10 ans de thérapie, Je n arrive.toujours pas a quitter ces.lieux. c.est devenu comme.un loisir, une activité occupationnelle, une obsession. parfois j annule des rdv pro pour me rendre sur des lieux. je suis aussi addict aux réseaux type grindr. Suivi psy sérieux, tout est abordé, seulement Je n arrive.pas.a me séparer de ces pratiques ( qui ne construisent rien, n apportent rien à long terme si ce n est gérer mes.angoisses) je me suis longuement interrogé sur mes pratiques homosexuelles. je.n arrive toujours.pas a définir une.orientation. .d'ailleurs est il besoin d en définir une ? j accepte une éventuelle homosexualité, bisexualité ou que sais je ? Ma problematique : comment sortir de ces pratiques obsessionnelles, relations anonymes et déshumanisées, COMMENT RETROUVER DU CONTROLE ? a.noter, que les relations sexuelles avec.ma.femme.sont devenues zero, au,fur et a mesure du temps (me.suis éloigne, honte, culpabilité etc....) Au total 10 ans de thérapie sérieuse avec.psychiatres, psychothérapeutes etc et pas de.changement significatif dans mes pratiques, si ce n'est plus d.acceptation et moins de culpabilité, résignation Dois je quitter ma femme, envisager.un nouveau mode de vie ? satisfaire une perversion ? j ai très tres peur de l abandon !!!! Merci de me lire. Et encore félicitations pour votre investissement Chrispi


Suis-je normale en tant que femme d’aimer la pénétration anale?

Bonjour j'ai une question très tabou. J'espère ne pas etre trop crue. J'ai découvert le sexe anal avec mon petit amie il y a un an. Avant je ne voulais pas en entendre parler de cette pratique sexuelle ( ca fait 10 ans qu'on est ensemble depuis nos 14 ans) que je trouvais degradadante et degoutante, que je pensais uniquement réservée aux films pornos et aux personnes d'orientation homosexuelle. Mais peu à peu avec des caresses intime au niveau de de l'anus j'ai fini par apprécier que mon petit ami me titille cet endroit lors des préliminaires. J'ai ensuite eu envie d'aller plus loin' au debut des doigts et un beau jour son penis grâce à la confiance absolue que j'avais en lui . Et depuis cette 1ere fois, maintenant j'aime etre sodomisée à presque chaque relation sexuelle au lieu de pratiquer la pénétration vaginale. Suis je normale par rapport aux autres femmes ? Et pourquoi j'ai un plaisir beaucoup plus intense lors de la pénétration anale qu'avec la pénétration vaginale, c'est à tel point que je préfère cette pratique à une autre sauf quand physiquement je ne me sens pas assez détendue ou je ne sens pas en pleine forme à 100% ou receptive à 100% avec les préliminaires . Est ce le fait que mon copain est l'homme de ma vie, et que je m'offre corps et ame à mon petit ami dans ce genre de pratique ? Il est clair dans ma tête que je pourrais jamais avoir ce type de pratique avec quelqu'un d'autre. Et aussi je m'interroge sur le fait que j'adore cette pratique sexuelle alors qu'il y a 2 ans elle me degoutait totalement à cause des films pornographiques. Jézabelle


J’ai plusieurs questions entourant le sexe après l’éjaculation, les déchirures ...

Salut Salut comment allez vous  J'espère que tout va bien  Merci pour votre réponse précédente , elles m'ont beaucoup aider à comprendre certaines choses sur la sexualité.  Mais comme habitude j'ai d'autres questions, Est ce que c'est possible pour un homme hetero ou homo de faire le sexe et continuer à faire même après éjaculation ? Car selon votre ancienne réponse après éjaculation, il ya une période de pause alors comment c'est possible de continuer à baiser.  Est ce que c'est vrai que les homosexuels gay auraient des dechire à l'anus à forcer de se faire baiser par d'autres hommes ? Comment éviter si c'est exacte ? Après comment avoir une relation gay équilibre c'est a dire sans servir de femelle à un autre? Si Il baisse que toi même tu es l'occasion de le baisse. Et si votre bite est au dessous de la moyenne, Est ce qu'il y a un moyen sans risque de le rallonger pour se sentir bien dans sa peau ? Merci en avance .



Mon mari est bisexuel et je crois qu’il n’a pas ...

En couple hetero à la base et exclusif mon mari s'est révélé dans un premier temps bisexuel en ayant besoin d'assouvir ses pulsions homo. Il m'aime toujours et ne veut pas me perdre. Mais au fil du temps il s'avoue de plus en plus homo mais ne veut toujours pas me quitter. Il est homo dans ses pratiques sexuelles mais ne veut pas de sentiments. Notre sexualité lui plaît également. Je veux lui laisser cette opportunité de pratiquer avec les hommes mais pas aussi souvent qu'il le souhaite.


Je suis une femme trans asexuelle et je ne trouve ...

Cela fait près de 30 ans que j'ai transitionné et que je vis pleinement ma vie de femme bien que sexuellement non réassignée. Depuis mon adolescence je n'ai jamais eu de véritable attirance pour la sexualité. Partiellement en cause un phimosis suivi d'une circoncision à 18 ans. Ma longue hormonothérapie n'a fait qu'amplifier mon asexualité. Aujourd'hui je me retrouve à aimer un homme qui est mon compagnon de vie. Malheureusement le constat est évident: je parviens difficilement à le satisfaire sexuellement. Lui prodiguer des caresses ainsi que des bisous intimes ne m'effraie pas et je le fais volontiers. Comme il en demande plus je m'offre occasionnellement pour le satisfaire pleinement. Et ca marche puisqu'il explose le plus souvent en moi. C'est devenu véritablement une corvée en ce qui me concerne. Je n'y trouve que déplaisir, voire même de la souffrance. Je parviens néanmoins jusqu'à maintenant à m'y astreindre mais cela devient de plus en plus mon chemin de croix. SVP, que pourriez-vous me conseiller? Claire


J’ai des fous rires à chaque fois que je vois ...

bonjour alterhéros ma question aujourd'hui va sonner vraiment niaiseuse..... je ne veux pas faire de peine au gars que je sors avec. On a pas encore eu du sexe ensemble mais ca sent vient. le problème c'est que des pénis je trouve ca vraiment ridicule à voir (ca pend, ca étire comme un élastique, c'est bouncy ou quand ca se réveille c,est drôle aussi etc...). J'ai de la misère de garder une straight face ou rester dans le mood chaque fois qu'un gars a enlevé ses vêtements devant moi. Je ne veux pas faire de la peine ou shamer leur corps mais je trouve ca juste trop drôle. C'est dur de ne pas avoir un fou rire. Est ce que je suis la seule? C'est normal? J'ai essayé de hint le gars que je sors que c'est con mais je ri devant les pénis. Que c'est pas méchant, c'est pas que j'aime pas les gars attachés après, c'est juste une partie du corps qui me fais rire. Comme ca il sera préparé Mais il la mal pris et je ne sais pas m'en sortir. Je ne veux blesser personne mais j'ai toujours trouvé ca vraiment drôle un pénis mou. Je sais que pour les gars leur pénis est important. Je sais qu'il peut avoir beaucoup de pression pour avoir un gros sexe et être viril et tout ca. je veux être bodypositive. Comment me débarasser de ses fou rires? Ce n'est pas une question de taille. Le pénis du monde me ferait rire pareil. Je ne veux pas qu'il se sente humilié. Je pense que c'est la différence et concrètement ce tube de chaire mou . C'est normal? Comment faire? Plus je me dit de rester sérieuse plus j'éclate fort. Est ce que ca arrive souvent pour des filles hétéro? De ne pas trouver les pénis beaux ou exitants. Ca peut etre quoi mon orientation si je ne peux pas prendre un gars nu au sérieux? Je ne me vois pas avec une femme mais leur corps est plus beau en général pour moi c'est clair à 100 % ?



Je suis noir et tout le monde pense que je ...

Bonjour tout le monde, Aujourd'hui je vais me livrer à vous et vous faire part de l'une de mes plus grandes insécurité. Je suis noir et je fais 1m86 pour 125kg (un beau bébé ), les gens commente souvent en disant que je dois avoir une énorme teub mais c'est vraiment pas le cas, je dois être à 3 ou 4 cm au repos pour 11 en érections. En ayant les préjugés en tête je me dit que je suis pas comme les autre et que ce sera vraiment dure pour moi de satisfaire quelqu'un, je me dit que ma partenaire n'aura jamais de sensation, ce qui fait que j'ai extrêmement peur de ma première fois et évite de date en général. Mes pensées sont elle vraie ou exagéré ? Rayenblues