Category: Relations amoureuses



Ma meilleure amie dit ne pas être attirée par les ...

bonjour , c'est la deuxième fois que je vienne m'exprimer , votre réponse a ma dernière question m'a beaucoup aider je vous remercie infiniment Bon voila , j'ai une meilleure amie avec qui je partage une relation pas trop saine et très ambiguë , tout a commencer y'a plus d'un an , je lui ai raconter que j'aimais une fille a cette époque et que j'avais des doutes a propos de ma sexualité et depuis notre amitié a changer , on a commencer a avoir une relation plus physique , elle s'amuse a me caresser dans l'intension de m'exciter ( je m'excuse pour le langage ) des smack de temps en temps mais sans jamais aller plus loin , tout ca a fait naitre en moi des sentiment que je dirais amoureux mais je ne sais pas quoi faire , le dernière fois ou je lui ai demander si elle aime les filles elle a répondu par un grand non alors qu'il y'a même pas une semaine on est aller au cine et elle ma reprocher de n'avoir rien tenter et qu'elle s'attendais a quelque chose de ma part tout au long du film c'étais d'ailleurs la première fois qu'elle m'en parle ouvertement ,il y'a deux jour aussi j'étais ivre j'ai commencer a la caresser et j'ai même oser lui demander si ca lui plait et elle a répondu par oui , avant hier aussi j'ai bu je lui ai envoyer un message en lui disant que je voulais l'embrasser et elle m'a répondu par t'avais qu'a le faire après je me suis excuser je lui ai demander de ne pas prendre mon message au sérieux et la elle m'a dis c'est moi qui va le faire alors , mais en contre partie elle cherche aussi a trouver un mec sur tinder elle flirt avec des ses potes vous voyez a peu près le genre de fille joueuse c'est un peu ca , elle me demande même de me mettre en couple et elle semble être très contente quand je pars prendre un verre avec quelqu'un du coup voila je sais plus quoi faire lui faire part de ce que je ressens et prendre le risque de la perdre ou continuer a jouer le jeux sachant que ca me fais trop mal et que ca se répercute sur ma vie professionnel et personnel aussi ou mettre fin a notre amitié ou plutôt cette relation bizarre sachant qu'en dehors de tout ca on est trop fusionnel elle et moi J'attend votre réponse avec impatience merci


Je suis en couple avec une femme cisgenre et pourtant ...

Bonsoir, Je suis en couple avec une femme cisgenre et pourtant je continue à me masturber sur des actrices pornos transgenres. Et les actrices pornos transgenres m'exicte plus que ma propre copine.. est-ce normal ? Est-ce que ça fait de moi quelqu'un de mauvais si je suis plus attiré par des actrices pornos que par ma propre copine ? Et même lors des rapports sexuels avec ma copine, je pense que aux actrices pornos transgenres. Est-ce que je dois quitter ma copine ? Ou dois-je essayer de me forcer à prendre du plaisir avec ? Car je l'aime, mais pourtant je préfère les actrices pornos transgenres. Ou alors, est-ce que j'aime les penis ? ( Désolé si je peut paraitre mal à droit ou irrespecteux. Je sais pas trop comment en parler. Désolé si des gens transgenres tombe sur ce message et pense que je les considères comme des objets. C'est faux bien sur )



J’ai découvert que mon partenaire a des relations sexuelles depuis ...

Bonjour, Je suis homosexuel et je suis en couple depuis 7 ans. Depuis le début de notre relation, mon partenaire montrait qu’il aimait pas beaucoup le sex et rares sont les fois où nous faisions un acte sexuel complet. C’était surtout du soft et tellement je l’aimais, j’avais accepté la situation et je me suis habitué à cela. Dernièrement, je viens de découvrir qu’il avait une aventure qui a duré presque un an avec une personne et avec qui il a fait tout ce qu’il ne lui plaisait ou comme il disait il n’aimait pas faire. J’ai découvert qu’il trouvait du plaisir a se mettre en lingerie féminine, se faire prendre sans limites ( même sans préservatif) c’etait limite du porno. Mnt que j’ai tout découvert, il s’est excusé et se justifie en disant qu’il avait des fantasmes qu’il pouvait pas faire avec moi parce que notre relation était sérieuse et qu’il pouvait pas faire cela avec quelqu’un qu’il voyait chaque jour. Je ne suis toujours pas convaincu par cette excuse et j’aimerais savoir ce que vous pensez de ce comportement ? Merci d’avance.


Pouvez-vous m’éclairer concernant les habitudes de sexualités et de consommation ...

Bonjour, Je traverse une situation assez complexe. Mon récemment ex petit ami, a une forte addiction à la cocaine. Je l’ai découvert récemment en flairant mensonges et incohérences et en découvrant des dizaines de pages de chat, de plateformes, d’inscription à des pages porno etc… Ça faisait à présent 3 mois que nous étions à distance (remplacement professionnel oblige, j’étais partie temporairement à l’étranger) et il a retrouvé ses vieux démons. Les nuits en question il consommait une quantité considérable de substance, d’alcool et de porno graphie, j’ai cru comprendre que c’était normal. Mais voilà, parmi ces plateformes il y avait beaucoup de plateformes pour rencontrer/chat/faire des cams avec des femmes transsexuelles, et notamment beaucoup de conversations très hot avec échange de photos, avec des femmes non opérées. J’avoue être complètement démunie face à la complexité de ce genre et ma propre ignorance au sujet. Il m’a avoué avoir eu des relations ponctuelles dans des situations de grande perche avec des femmes transsexuelles non opérées, et que ça ne lui arrivait jamais sobre. Il m’a exprimé un dégoût et une honte profonde d’avoir été jusque là, que c’était des choses douloureuses pour lui. Plus de 15ans d’addiction, a côtoyer exclusivement le milieu de la nuit, et de la drogue, c’est normal qu’il y est été exposé. Je lui ai dit que c’était ok d’explorer sa sexualité, sachant qu’au vu de notre vie sexuelle je n’étais pas inquiète de son attirance pour les femmes, ni pour moi. Que d’avoir une relation avec une personne dotée d’un penis ne faisait pas de lui quelqu’un de gay. Mais voilà malgré avoir lu que la cocaine peut brouiller tellement nos « limites » internes, et nous pousser à une sexualité débridée, j’ai peur moi même. Il est parti en centre de detox pour son addiction, mais j’ai peur de ne pas être capable de le satisfaire sexuellement si notre histoire vient à continuer. Il me dit et répète qu’il se dégoûte lui même dans ces moments là, que l’obsession sexuelle est telle qu’il cherche n’importe quoi pour assouvir ses pulsions. Et qu’il se réveille en souhaitant juste tout oublier. Il me dit que ça n’a rien à voir avec l’amour qu’il me porte, ni son orientation sexuelle. Que s’il n’était pas amené à consommer ce genre de substance ça ne lui traverserait jamais l’esprit, qu’il ne se sent attiré que par moi. Mais je me demande s’il n’a pas une forme de déni et qu’au final au vu de la société dans laquelle on vit et les tabous qui sont autour il ne s’est jamais laissé le droit de se poser la question. Et quand je lui demande il s’énerve et me demande d’arrêter d’en parler, que ça lui fait mal et que c’est de la curiosité déplacée. Sauf que j’ai peur que si je m’engage avec lui, il vive ce fantasme interdit dans l’ombre en ayant des relations avec des prostituees, des femmes escorts… il me maintient qu’il n’a jamais payé pour avoir des rapports mais je ne sais pas si c’est un autre mensonge ou pas que lui même s’est construit. Le dialogue est tellement bloqué, et je me sens profondément démunie, parce qu’évidemment je lui ai promis de n’en parler à personne, et que c’est douloureux pour lui. Il a mis un verrou sur la conversation en me disant qu’il avait pleine connaissance de son orientation, et que peu importe son passé ça ne changeait rien. Je n’arrive pas à cerner si son addiction l’a débridé et fait de ses pulsions sexuelles quelque chose de très primaire auquel il ne faut pas accorder d’importance ou que ça l’a desinhibe et il s’est autorisé à explorer des fantasmes « interdits » et sobre il refoule sa « vraie » identité sexuelle par honte. Entre son addiction et la vie sexuelle que j’ai eu avec lui (très active, étant plus âgé de 7ans et le sentant bien plus expérimenté que moi, jai toujours senti la peur de ne pas être assez, ou de ne pas être ce qui lui correspond malgré quau lit tout se passe très bien et lui me dit qu’il adore ses rapports avec moi), j’ai du mal à m’y retrouver. J’essaie de rester le plus ouverte possible, mais ayant des gros traumatismes personnels d’abus sexuel et de viols répétés au cours de ma vie, la partie plus cachée des fantasmes sexuels des hommes est quelque chose qui m’a toujours un peu terrifiée. Si vous pouviez m’éclairer ça m’aiderait grandement. Je me sens un peu en détresse et seule. Merci Nina


Je veux la vérité sur la bisexualité de mon ex!

Bonjour, je me présente Zoé 16 ans et mon ex m'a dit hier qu'il n'était plus attiré par les filles en général. Pour mettre le contexte nous parlions de notre amitié, s'étant séparé il y à 7 mois de cela nous avions beaucoup d'embrouille et je voulais savoir ses raisons à être mon ami. On n'est arrivé au sujet fâcheux du : C'est peut être le regret d'être ami et non sa copine qui fait que notre amitié bloque. Alors il m'a posé la question pour me tester "SI je te dis que je t'aime, tu réagis comment ?" Moi je lui demande de me dire l'inverse car il ne m'a jamais dit sincèrement qu'il ne m'aimait plus et ça me bloquait. Alors il m'a dit : "Je ne ressens plus d'amour ni d'attirance pour toi" à la ligne "pour les filles en générale". Donc moi sachant qu'il était bi je lui dit "Tu es totalement gay" il avait l'air d'accord. Mais ce qui ne coïncide pas c'est que plus tard au file de la conversation moi je lui dit "Notre relation était déjà perdu car tu es gay", mais lui me dit "Je l'étais ?" et dans ma tête tout à exploser. Cela n'a aucun sens. Il prétend qu'il ne serait jamais devenu gay si on n'avait continué a être amoureux/couple. Donc j'ai réfléchis regardé des forum/blog sur internet et il dise que "Votre ex a besoin peut être simplement de réconfort qu’il a trouvé auprès de quelqu’un du même sexe que lui, et a découvert des affinités et un sentiment de sécurité. Cela l’a rapproché de cet « ami » et pense à tort qu’il a changé de bord. En fait, il est simplement perturbé de votre échec amoureux. A vous de savoir si c’est le cas !". Je sais que je peux paraître folle mais le dernier élément qui me met en doute c'est qu'il dit : "Je l'ai su hier à 4h du mat et aujourd'hui" sans savoir pourquoi. L'histoire n'a ni queue ni tête. Alors est-ce une phase de sa bisexualité ou il est plus proche des hommes un peu comme dégouté de notre relation car elle est vraiment space et je le déçois souvent. Je trouve ça impossible d'être tombé réellement amoureux de femmes pour que 7 mois après "il s'invente" gay en 2 minutes. Ou bien donc supposition de certains de mes amis c'est une solution pour moins faire mal/culpabilisé et donc ne pas assumer. En gros me dégager, et me dire clairement y'aura plus rien entre nous ? Aidé moi je suis perdu, j'espère avoir bien exprimer le contexte, je veux la vérité et être sur !



Est-ce normal d’aimer une personne sans pourtant vouloir sortir avec ...

Bonjour, j'ai plusieurs questions concernant notamment mon orientation romantique, tout d'abord je suis un garçon Trans j'aime une personne mais je n'aurais pas envie de sortir avec cette personne même si elle me le proposait, est-ce normal ? De plus comme je l'ai dit précédemment je suis un garçon trans et je nnose pas faire mon coming out à ma famille alorsbqu je l'ai déjà fait à mes amis.


Je pense constamment à la mère de mon amoureuse lorsque ...

alut Jimmy ! Merci pour la confiance que tu portes envers AlterHéros. Si je comprends bien ta situation, tu as 19 ans et es amoureux d’une bonne amie de ta mère âgée de 60 ans. Tu te demandes si c’est une bonne idée de lui partager tes sentiments. D’abord, que représente cette femme pour toi? Quels sentiments ressens-tu à ses côtés? Est-ce qu’elle t’inspire quelque chose en particulier? Est-ce la première fois que tu ressens ce type d’attirance pour une femme avec une différence d’âge significative? Pour citer un extrait d’une réponse à une question similaire à la tienne : Je tiens d’aborder à te remercier pour l’honnêteté de ta question. Il est vrai que notre société porte parfois un regard particulier sur les relations entre personnes où la différence d’âge est importante. Je me permets de te questionner à ce sujet : quelle est ta perception de ce type de relation? Au quotidien, comment envisagerais-tu ton aisance et bien-être à être dans ce type de relation? Qu’est-ce que tu recherches en particulier chez les femmes plus matures? Qu’est-ce qui t’attire en particulier chez elles? Et qu’en est-il des femmes d’approximativement ton âge? Puis, étant âgé de -plus de- 18 ans, tu as effectivement l’âge de la maturité civique et, de facto, l’âge légal du consentement sexuel. Cela signifie que tu peux, selon la loi, consentir à des activités sexuelles avec des personnes plus matures. Peu importe les personnes que tu rencontreras dans le futur, assure-toi de respecter tes limites et de demeurer à l’écoute de ton rythme personnel. Une bonne communication et le respect en tout temps de ton consentement et de celui de ta/tes partenaires sont primordiaux. Maintenant, quoi faire par rapport à ces sentiments? Comme mon collègue Jordan l’exprimait dans sa réponse à des questionnements concernant les relations entre élèves et enseignant.e : «Il existe en psychologie ce qu’on appelle le transfert, qui signifie qu’il peut se produire une forme d’attirance (amicale, sexuelle ou autres) entre deux personnes, surtout lorsque l’une vous apporte du réconfort, vous enseigne quelque chose (un.e professeur.e, un.e psychologue). C’est une réaction tout à fait normale, mais pour laquelle il faut se poser la question de : le développement de la relation a-t-il une raison d’être ?». En d’autres mots, est-ce qu’il y a une possibilité que l’âge mature de cette femme véhicule cette image de réconfort en question? Seul toi peux répondre à cette question! Je ne peux malheureusement pas répondre à ta place à la question si tu dois lui partager ou non tes sentiments. C’est une décision qui t’appartient entièrement. Dans ce type de situation, plusieurs réactions divergentes sont possibles et il est important de se questionner sur les impacts que ce type de partage peuvent avoir, autant chez cette femme en question que chez ta mère. Si en général tu ressens de l’attirance envers des femmes plus âgées, je t’invite à lire ces deux différentes réponses qui abordent ce sujet. Comment rencontrer des femmes plus âgées qui cherchent à être en relation avec des hommes plus jeunes? Je fantasme sur les femmes âgées. Comment en rencontrer? Bonne chance pour la suite des choses. Nous demeurons disponibles pour te répondre de nouveau si tu en ressens le besoin. Guillaume, pour AlterHéros


Je me demande si je ne serais pas pansexuel et ...

Bonjour, J'ai connu mon premier amour dernièrement avec un homme alors que j'ai toujours été attiré et que je me suis toujours projeté avec des filles. La rupture a été très très très compliquée à surmonter car c'était un amour très passionnel et je l'ai vécu comme un déchirement. Comme si je m'étais tellement donné dans cette relation que je m'y étais perdu, j'étais devenu dépendant à cette personne et c'est effectivement devenu assez toxique et ça a été la même chose de son côté d'où la raison de notre séparation. Cette relation a été marquée par des moments de grandes passions et beaucoup de tristesse des deux côtés aussi et je n'ai jamais connu tel attachement avec une personne. Comme si je lisais littéralement en cette personne et inversement. J'ai vraiment rencontré une âme sœur en cette personne. Et maintenant que j'ai fait le deuil de cette relation j'ai plusieurs questionnements par rapport à ma sexualité, mon identité et mon avenir amoureux. Je ne m'attendais vraiment pas à développer des sentiments aussi fort pour un homme jusqu'à me donner corps et âme dans cette relation. En passant par l'acte sexuel alors que c'est une idée qui ne m'a jamais attiré avant. Mais j'ai ressenti un lien spécial avec cette personne qui m'a fait m'ouvrir et dépasser beaucoup de blocages. D'où mon deuxième questionnement. J'ai besoin de nouer une connexion sentimentale, émotionnelle et intime très forte avec mon/ma partenaire avant d'envisager l'acte. C'est impossible pour moi autrement. Et je crois qu'il y a un concept pour décrire cette condition à l'acte sexuelle ? Aussi, cette personne je l'ai aimé pour ce qu'elle est, pour son âme, pas pour son sexe et je me demande si je ne serais pas pansexuel ? Ou hétérosexuel ouvert aux relations avec un autre un genre si je ressens un lien aussi fort que je l'ai eu avec lui ? L'étape du deuil de la relation passé, je suis prêt à avancer mais je ressens comme si je ne veux plus rien avec personne et pour longtemps. Avant de rencontrer cette personne j'avais perdu foi en l'amour et il m'a redonné foi en l'amour le temps de notre relation puis après la rupture, c'est comme si je ne savais même plus qui j'étais. J'ai beaucoup de questions quant à mon avenir sentimental après ce premier amour, qui a été très passionnel et destructeur pour nous deux. Je sais que l'on se respecte énormément et que l'on s'aime même si ce n'est plus le même amour et je sais qu'on se retrouvera un jour, quand on sera réparé de cette histoire tous les deux mais je ne sais pas si notre relation pourra reprendre d'autant plus que je ne suis pas prêt à assumer m'être épris d'un homme aux yeux de ma famille et autres ce qui m'a longtemps bousculé mais j'ai été véritablement guidé par mon cœur durant toute notre relation. Je ne sais pas si c'est vraiment possible de reconstruire se qui s'est cassé. Et si ce n'est pas avec lui, je suis également assez pessimiste quant à mon avenir amoureux. Je n'ai plus du tout la force de m'investir à nouveau dans une relation et je crains de ne jamais retrouver une connexion comme celle ci à l'avenir. Je vous remercie beaucoup pour vos réponses.