Category: Pornographie


Je crois être atteint du TOC homo car j’écoute du ...

Bonjour J'ai 13 ans et je crois que je suis atteint du TOC homo, je regarde du porno gay mais je regarde aussi du porno hetero mais je ne me défini pas comme gay car j aime les filles et je l'ai est toujours aimer jusque là mais le fait de regarder du porno gay me fait stresser en permanence et cela devient insupportable en plus après mettre masturber sur du porno gay je ne me sent pas bien alors qu' après que je me suis masturber sur du porno hetero je me sens mieux cela veut dire quoi ? Je suis hetero? Gay? Bi? Merci de votre reponsse au revoir Joe


Est-ce que je préfère le porno homo en raison d’un ...

Bonjour je suis mère de 2 enfants je me suis mise à lire des manga hétéro mais aussi gay uniquement avec les hommes mais je n'ai pas l'habitude de regarder du porno hétéro je me suis mise mais cela a juste un peu d'effet sur moi mais quand je regarde du porno gay sa me fais plus d'effets et sa tourmente un peu sur ma sexualité car je ne suis pas attirer par les femmes même si parfois mais yeux tombée dessus mais c'est plus pour les hommes que je suis attirée je ne c'est pas si c'est du a un blocage en étant enfant car j'ai été abuser mais cela me marque jusqu'à présent mais comme je suis une femme qui acceptent qu'un partenaire je suppose que c'est juste un fantasme mercredi de bien vouloir me conseiller svp Mayou


Être homo est la dernière chose acceptable dans mon monde. ...

Salut Salut J'espère que vous allez bien Sachez que vos précédentes réponses ont été d'un grand aide. Je souhaite vivement arrêter de visionner des photos et vidéos pornographiques mais j'ai impression que c'est plus fort que moi. Dès que je n'es pas d'activité ou de préoccupations l'envie me prends encore. Je lis des books sur le changement de Mentalité après d'autres sur le développement personnel etc. Mais le porno surtout à caractère homosexuel m'obséde alors que sans porno sans ce côté homosexuel j'ai un avenir tellement sûr et bien tracé si ma famille ou mon environnement routs mes efforts , mes sacrifices seront jeter aux ordures car cette manière de vivre c'est a dire être homo est la dernière chose acceptable dans mon monde. Je veux arrêter définitivement de sentir l'envie du porno hétéro ou homo parfois je peux faire 2 ou 3 mois sans visionner mais il suffit d'être un peu libre pour que mes pulsions prennent le dessus. À chaque fois que je termine de regarder je me sens mal, dehonnable, et repuanble sentiments que je déteste au plus profonde de moi. Boubacar



Le porno gay m’excite mais je ne veux pas être ...

Bonjour, Je me permet de solliciter de l’aide car je me sens pas bien dernièrement. Je suis un étudiant de 23 ans et j’ai jamais eu une relation amoureuse ni un rapport sexuel avec une femme ou un homme. En fait, je ne sais pas du tout avec qui faire de l’amour. Mon problème c’est que depuis mon adolescence, j’ai commencé à me masturber sur le porn gay, je m’existe vraiment lorsque je vois un homme nu avec un gros penis ou deux hommes qui se sucent leur penis, etc. Je m’existe beaucoup que même en regardant du porno straight ça me fait du tout rien. Mais ce que je veux moi, ce n’est pas d’être gay, je voudrai rencontrer une femme, est vivre une relation amoureuse avec elle. J’aime les femmes, mais je m’existe pas lorsque je suis en leurs présences, ou même en regardant du porno. Je me force à imaginer que je suis entrain de baiser une femme ou même embrasser, car je n’ai jamais vécu une telle chose, et c’est ce que voudrai vivre, et je veux aussi avoir des enfants, mais pas avec un homme. J’ai commencé il y a 4 ans à penser à ça, je me sentais déprimée. et je réfléchissais beaucoup durant cette période, en disant pour quoi je suis comme ça, et pourquoi je ne suis pas comme les hommes dans mon entourage, qui ne cessent d’avoir les relation amoureuse avec des femmes. Je suis un homme, j’ai des beaux amis qui sont des hommes et j’étais toujours avec eux, même je dormais à côté d’eux et je ressentais rien du tout, je me comprends pas. Durant la dernière année et actuellement , je ne pensais plus, et je me comportais comme rien ne c’est passé du tout, mon cerveau a supprimé tout ce que j’avais comme problème, et se comportait normal. J’ai même mal à penser durant une journée à ça, à mon état actuel. Tout ce qui a un rapport avec une femme/un homme, je ne pensais plus à ça, je suis devenu comme une machine, je fais la même chose toute la Journée en ignorant que j’avais des problèmes. Mais le fait de ne pas penser, c’est pas fait exprès, mais c’est inconsciemment. J’ai dû sortir de ma zone de confort, et rentrer dans un pays étranger pour m’aider à mieux réfléchir et m’aider à affronter ce que j’avais peur de faire, mais le problème persiste encore, je ne pense à rien, je me sens seul, et j’ai même pas fais de nouveaux amis avec qui s’amuser. Ce problème m’a pris du temps et beaucoup de force, et je ne sais pas quoi faire. Merci pour votre réponse.


Est-ce que prendre plaisir à regarder du porno exclusivement féminin ...

Est-ce que prendre plaisir à regarder du porno exclusivement féminin peut discréditer mon hétérosexualité/hétéroromantisme ou bien cacher une certaine bisexualité dissimulée et encore méconnue ? J'ai quelque peu besoin de réponses à mes questions, même si cela semble assez compliqué. Je vais essayer de synthétiser au mieux ma situation. Alors, j’ai 25 ans et depuis un an maintenant, j’ai des pensées obsessionnelles relatif au trouble obsessionnel-compulsif/TOC (trouble anxieux) Je suis passée par plusieurs pensées obsessionnelles qui m’ont conduit à douter de moi, à croire que j’étais capable de faire certaines choses parfois répréhensibles/condamnables bien souvent par l’intermédiaire d’images désagréables ou dérangeantes. Je suis actuellement prise en charge par une psychologue où les échanges m’ont permis d’en sortir à plusieurs reprises. Je suis toujours dans une phase de TOC, mais cette fois-ci ça concerne mon orientation sexuelle sauf qu’il y a exception. Alors que jusqu’à là mes pensées obsessionnelles étaient plutôt focalisées sur des images non réalisées, sans antécédents. Cette fois-ci, il y a bien des antécédents même si la pensée est bien dérangeante car elle est d’une obsédante (TOC) mais surtout parce qu’elle me persuade que je n’ai jamais été attirée pas les hommes. Je ne me suis jamais posée la question ou douter sur mon hétérosexualité/romantisme parce que j’ai toujours cru que c’était instinctif, naturel. Peu importe l’orientation sexuelle sauf que maintenant en ayant 25 ans, j’ai bien l’impression qu’on se moque de moi. Au quotidien, j’ai toujours été attiré par les hommes autant dans la réalité que dans la fiction, même dans mes rêves et fantasmes. Mais, il est vrai que quand il s’agit de porno, c’est le porno féminin qui l’emporte. J’ai toujours regardé des pornos exclusivement féminin, et je ne me suis jamais véritablement posée la question du pourquoi et du comment. C'était périodique et ça signifiait pas grand chose. Ça va faire maintenant à peu près un an que je n'ai pas vu un porno féminin mais, il m’arrive d’y repenser et de ne pas nier que ça m’excite. Sauf que depuis ces fameuses pensées obsessionnelles, ça me bouffe et m’agace parce qu’encore une fois il y a ce schéma de persuasion comme pour les autres pensées obsessionnelles. Mais voilà, est-ce vraiment le cas cette fois-ci? J’en sais rien. Je ne souhaite pas passer ma vie à chercher si c'est le fruit de mes TOC ou un déni révélé sur le tard. Selon moi, il s’agit à nouveau d’une énième pensée obsessionnelles mais ça n’enlève en rien le fait que je suis excitée par le porno féminin. Alors ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Qu’est-ce que cela peut bien signifier ? Merci à vous ! Laura


J’ai plusieurs questions entourant la sexualité entre hommes, la masturbation ...

Bonjour Je vous avais déjà écrit au sujet de mes pulsions homosexuelles que j'ai depuis mes 12 ans. Votre réponse m'avait porté un soulagement psychologique et je vous en remercie. Mais je continue à vivre mon homosexualité à travers la pornographie gay ce qui permet de me soulager sexuellement et de rêver à des relations entre hommes . J'en suis devenu même un gros consommateur de contenu porno gay genre une vidéo porno par jour. Je voulais savoir si ça peut devenir nocif à terme et si oui comment réduire cette consommation parce que je sens tant que je n'aurais jamais eu une relation sexuelle avec un garçon je ne pourrai pas m'en empêcher d'enconsommer plein pour combler un gros manque et une grosse solitude romantique . Seul truc positif c'est que je n'ai plus honte du tout de voir du x gay. Vous êtes les seules personnes à qui j'ai dit que j'ai avoué mon homosexualité. Et c encore dur de franchir l'étape de le dire à d'autres personnes. Y a que l'anonymat permis par le web qui m'a permis de vous le dire. J'espère bien rencontrer un jour un autre gars gay un jour pour me réaliser sexuellement et me débarrasser de ma honte d'être gay . Peut-être alors j'oserai en parler de mon orientation. Je vais actuellement sur une appli de rencontre gay, parce que c'est le seul endroit où j'ose afficher mon l'homosexualité pour rencontrer des garçons sans honte mais je prends mon temps de connaître les personnes avant d'envisager de les rencontrer irl donc je suis tjrs seul pour le moment puis j'ai encore peur de m'afficher gay IRL face à qlqu'un rencontré sur internet même en sachant qu'il est gay. Je sais s pas pourquoi j'ai cette peur irrationnelle et cette honte de m'afficher gay dans la vie réelle face à un autre gay comme moi qui devrait comprendre ce que je vis ? Avez vous une idée de l'origine de cette peur ? Parce que je me rends compte que cette peur irrationnelle me bloque actuellement pour rencontrer dans la vie réelle un homme gay croisé sur une application de rencontre en fixant un rendez vous ou pour accepter un rendez vous j'en ai refusé un récemment à cause de cette peur d'être gay ? Enfin dernière question mais plus d'ordre sexuel un peu gênante mais qui m'inquiète un peu Voilà j'utilise un sextoy pour me sodomiser. Le problème je ressens bcp de stimulation qui me fait éjaculer spontanémentà chaque fois et je peu plus m'en passer. Et après éjaculation j'ai tout mon corps qui a des spasmes de plaisir et qui se met à vibrer et à trembloter de partout et je mets 20 minutés au moins pour arriver à retirer le sextoy de mon anus, parce que mon anus est devenu hyper sensible avec l'introduction du sextoy et sinon si je vais trop vite à retirer le sex toy je me mets à trembloter de trop et la sensation de retrait du sex toy devient très vite désagréable et un peu douloureuse alors qu'en allant très doucement la sensation reste agréable . Est ce normal que ça soit dur de retirer le sextoy et de prendre tout son temps pour le retrait ? Est ce que les tremblements sont normaux parce que j'avoue j'apprécie trop cette stimulation anale pour m'en passer maintenant ? Mais tous ces spasmes et ces tremblements me font un peu peur ? Est ce que tout est normal et qu'est ce qui peut provoquer ces tremblements et ces spasmes ? Je précise que je mets bcp de lubrifiant sur le sextoy. Est ce que lors de la pénétration anale avec un garçon je pourrais connaître les mêmes tremblements de tout mon corps, les mêmes désagréments si le garçon va trop vite et le garçon devra prendre tout son temps pour retirer son pénis de mon anus ? Enfin est ce qu'un sextoy peut provoquer des hemorroides à l'intérieur de l'anus ? Si oui comment les prevenir avec ma pratique de sexe anal ? Parce que sous la douche j'ai senti un petite boule genre hemoroide à l'intérieur de l'anus en voulant le nettoyé en profondeur avec mon doigt , j'ai deja jeu une hemoroide à l'extérieur de l'anus qui a été soignée, mais celle que j'ai senti n'était pas douloureuses contrairement à celle que j'avais eu par le passé et soignée médicalement . Aux dernières nouvelles sous la douche de ce soir elle avait disparu au bout de 4 jours qd j'ai remis mon doigt à l'intérieur de l'anus. De même est ce qu'une vraie pénétration anale avec un homme peut rpovoquer des hemorroides à l'intérieur ? Voilà si ca se reproduisait j'ai un peu peur de consulter un médecin qui il devine que je m'introduis des objets dans l'anus ou que je sois gay parce que l'hemorroide extérieur que j'ai eu était suite à un choc violent en sport mais la j'aurai du mal à l justifier sans avoir honte si j'ai une hemorroide à l'intérieur del'anus. Désolé pour ces questions intimes mâis je sais pas où trouver l'information pour me rassurer et à qui d'autres poser directement ces questions. Merci encore de m'avoir écouté et de votre soutien psychologique




Que pensez-vous de la solosexualité et de la pornosexualité?

Bonjour, Vous pensez quoi des solo/pornosexuel ? Pourquoi cette question, parce que je sais que j'aime le penis (cock/dock/...) mais, je sais que la mienne, comment dire, elle ne comptes pas. D'ailleurs, quand j'essaie de m'imaginer en tant que passif, je ne vois pas mon pénis. Un peu comme la question de Jack (https://alterheros.com/question/je-suis-dans-le-flou-concernant-mon-orientation-sexuelle-et-ma-consommation-de-pornographie/): << (j’ai joui en continuant ces fantasmes) dans lesquels je prend la position du pénétré, en m’imaginant féminin. Ce qui me pénètre, je l’imagine assez peu mais assez pour imaginer un pénis mais pas réellement un homme, plus une sorte de spectre masculin qui me dominerait (plus viril, plus fort etc) >> Sauf que moi, c'est du porno gay et non hétéro qui m’excite... Ressource en anglais : https://www.thebatorblog.com/bate-life/living-as-a-solosexual/ https://www.psychologytoday.com/us/blog/love-and-sex-in-the-digital-age/201806/solosexuality-and-pornosexuality-learned-or-innate Merci Stéphane


J’ai un problème de moralité entourant le fait d’écouter de ...

Bonjour, 1) Pour l'instant, j'ai un problème de moralité et un peu de peur par rapport aux porno... Beaucoup de boite de porn sont orienté intergénérationnel (dad/son, ...) et je constate aussi que la tranche d'âge des acteurs sont 18 -> +/- 30 ans. Rare de trouver au dessus, sauf dans les grosses boite de prod comme COLT, mais cela devient très spécifique. Et donc par rapport à mon age (42 ans), regarder des twinks (18 -> 25), me pose un problème moral, bien que cela puisse etre excitant. J'aimerais donc avoir vos conseils dessus, en plus, Ceci étant, en voyant votre réponse par rapport à une question posée par une autre personne : https://alterheros.com/question/avez-vous-des-recommandations-de-bandes-dessinees-erotiques-homosexuelles/, je vais peut-être acheter des BD... 2) Mon ex m'a recontacté (après plus d'un an d'absence), elle à réussi à quitter son PN de mec, j'aimerais l'aider, mais sans me compromettre et avoir ma santé mental se dégradé comme cela à été le cas pendant que j'étais avec elle. Avez-vous des conseils ? Merci Stéphane



Je suis dans le flou concernant mon orientation sexuelle et ...

Bonjour, J'ai 19 ans. Je suis puceau et n'ai jamais embrassé quiconque de ma vie. Je me suis toujours vu comme un hétérosexuel et senti comme tel. Mes premières excitations étaient pour des personnes du sexe opposé et leurs attributs particuliers (fesses féminines et seins). J'ai toujours été une personne très timide et solitaire. Mes rares amis sont des hommes, et le reste de mes camarades de classe le sont aussi. J'ai toujours eu du mal avec les relations sociales et encore plus lorsqu'il s agissait de filles. Si en ecole primaire leurs conversations et intérêts ne m'intéressaient pas, c'est bien l'incapacité à les voir comme autre chose que de potentielles copines ou partenaires sexuelles qui m'a réellement empêché de me lier à des filles. Seulement j'ai été longtemps amoureux de filles jusqu'à très récemment. Je m'imaginais un futur avec elles, un mariage ou des voyages voire des enfants...Je m'imaginais me blottir avec elle. Avec certaines le côté sexuelle était plus poussé parceque leurs attributs étaient plus "marqués". Seulement, récemment, après avoir eu cette année scolaire une attirance de la sorte envers deux filles de ma classe à des moments successifs ou superposés, l'idée que rien ne se produira entre nous dans le futur alors que nos chemins vont se séparer (nous allons aller dans différentes écoles etc) j'ai pris conscience d'une sensibilité sexuelle pour d'autres "points d'excitations" que ceux qui sont généralement la "norme" pour les adolescents hommes hétérosexuels. Cela s'est coordonné avec un désir moindre pour les attributs féminins bien que toujours présents. Cela s'est traduit par premièrement des doutes sur mon attirance pour les hommes et une potentielle découverte d'une homosexualité jusque là refoulée, chose qui me faisait peur (mélange de peur d'être homosexuel dans mon entourage dans le bouleversement que cela produirait et du bouleversement identitaire que cela produirait en moi). Puis, en en parlant avec ma mère et en y réfléchissant, cela s'est déplacé vers des fantasmes assez vrais (j'ai joui en continuant ces fantasmes) dans lesquels je prend la position du pénétré, en m'imaginant féminin. Ce qui me pénètre, je l'imagine assez peu mais assez pour imaginer un pénis mais pas réellement un homme, plus une sorte de spectre masculin qui me dominerait (plus viril, plus fort etc). Si je peux en parler avec calme, c est que l'anxiété produite par ces pensées est diminuée aujourd'hui même si elle est encore présente et gênante. Je ne pense pas être gay, donc je suis plus serein dans mon identité (conforme aux expériences ressenties et à mon comportement durant la moitié de mon existence soit la totalité de ma vie sexuelle): le porno gay ne m'excite que peu (pas assez pour me faire bander seul), je regarde principalement les femmes et leurs attributs (instinctivement dans la rue etc), je n'ai été amoureux que de femmes (et parfois amoureux à le vivre comme une malédiction tant il y avait un décalage entre mon aspiration d'être avec ces femmes et la réalité dans laquelle je suis seul). J'ai pris conscience avec ces pensées sur moi que ma sexualité est moins figée que je ne l'imaginais, mais l'angoisse de continuer à avoir ce genre de fantasmes où je suis pénétré et dans une position passive est grande, continuerai-je à aimer les femmes? Arriverai-je à prendre du plaisir avec elles? J'angoisse à l'idée de faire ma premiere fois avec une femme et de ne pas aimer ça, et alors j'angoisse sur le fait de faire l'amour à une femme. Même chose pour embrasser, je n'ai jamais embrassé quiconque et j'ai du mal à m'imaginer embrasser une femme, voire à y trouver de l'intérêt. Je manque aussi socialement beaucoup de confiance en moi et je me soupçonne d'être dans une position assez marquée sur le spectre autistique (ce qui se traduit par concrètement des difficultés à décoder les échanges sociaux etc). De cette manière je me sens assez impuissant vis a vis des autres et de comment notamment séduire des femmes jusqu'au bout (à "assurer" comme l'image qu'on se fait d'un hétéro viril). Je le vis assez mal. J'aimerais maintenant tenter de donner des explications que je pense avoir trouver sur ces pensées et de comment j'en suis venu à cela. Elles sont au nombre de 3 globalement. -Premièrement, la structure: JE suis, comme je l'ai déjà dit, assez anxieux, solitaire, timide, et limité socialement. Je ne l'ai pourtant jamais vécu comme quelque chose de condamnant mais je nourris néanmoins des complexes. C'est surtout dans cette optique que j'ai eu des relations à mon corps et à celui des autres hommes: je me sens maigre et trop petit (alors que je fais 1m90) et me sens éfféminé lorsque je suis à coté d'autres hommes "mieux" bâtis. J'ai conscience de ne pas etre du tout petit, je sais que je ne suis objectivement pas tres maigre (juste fin) mais je ne peux m'empêcher de me sentir mal à l'aise lorsque je suis à coté d'hommes plus costaud et plus grand. Cela s'est meme peut etre developpé en une déception : j'étais peu populaire, trop maigre et pas tres beau mais on me disait que je serais plus grand plus fort comme presque personne quand j'étais petit(plus grand par exemple que mon pere ce qui m aurait donné une taille de 2 m, symboliquement énorme). En constatant que la croissance s'est arretée et que j 'étais moins costaud que ce à quoi j'aspirais je me suis vu assez complexé et cela peut peut etre expliquer que j'ai des fantasmes de ce type (me sentir effeminé et pénétré, dominé). -Deuxiemement, la raison qui me semble la plus importante, mon comportement sexuel jusque-là : une consommation de pornographie d'une fréquence quasi quotidienne pour trouver du plaisir. De la pornographie exclusivement hétéro . J'ai l'impression que les gouts en matière de pornographie on évolué de telles sortes à ressentir toujours plus selon comment je l'imaginais à travers l'écran. Cela fait au moins 1 an alors que j'ai cette impression de m'identifier dans le plaisir aussi à la femme qui se fait pénétrer et qui semble à l'écran prendre le plus de désir. J'ai évolué vers des grossissements des attributs féminins etc et j'ai l impression d avoir au fur et à mesure de ma consommation de pornographie avoir rendu le sexe comme une drogue mécanique dans laquelle il en faut toujours plus pour que l excitation perdure à travers les jours etc. Comme si je m'étais habitué à toutes ses fesses de femmes et que la simple pénétration avait concentrée (en tant qu'acte le plus fort et ressenti à l'écran) tout le désir au point que je doive pour parvenir à un plaisir plus grand le ressentir dans la position à la fois du pénétré (essentiellement ressenti comme la pénétrée) et du pénétrant (le désir que j'éprouve toujours à l'idée de faire l'amour à un corps de femme). Ainsi, je pense que je me suis éloigné du "vrai" sexe pour ne plus vivre une sexualité que dans le fantasme mécanique composé d 'image pornographique. Le probleme est les blocages que cela entraine dans mon epanouissement personnel: je ne sais pas embrasser de femmes et ne sais pas ressentir de plaisir pour embrasser, je me sens sali de devenir comme "soumise" même si ce n'est que dans ma tete, je doute de pouvoir ressentir un plaisir réel hétérosexuel (avec une femme) , j'ai du mal à éprouver réellement du plaisir pour les formes des femmes dans la vraie vie (je ne ressens rien pour les hommes), je doute de pouvoir avoir une relation avec une fille que j aime ce qui finit par me faire douter de mon amour pour elle. Je ne suis jamais sorti avec une femme et ces doutes sur ma masculinité et mon heterosexualité me hantent beaucoup. -Pour finir, j'ai l'impression que la conjoncture actuelle de ma vie m'ammène à avoir ces pensées. La pandemie n a pas favorisé le rapprochement que j aurai pu esperer avec celles que j aime ou avec d autres filles, je n'ai pas pu aller nager (la natation me fait ressentir une plénitude jamais ressenti autre part et son manque me mine le mental), j avais des concours et j'ai encore des concours qui détermineront mon avenir professionnel en grande partie et j ai beaucoup d anxiété vis a vis de l incertitude de mon avenir (je ne sais pas ce que je ferai l année prochaine). Dans ce contexte, je me demande si je pourrais avoir des relations avec des filles, je suis moins sur de moi en tant qu'homme et le fait de douter sur ce genre de chose me fait me sentir encore moins homme (dans l image qu on se fait d un homme qui, bien qu infondée et démentie par mon entourage et moi meme, ne cesse de me tourmenter car j y ai fondé en réalité une partie de mon identité et de ma fierté). Voilà merci de m'avoir lu, pourriez-vous m'éclairer sur mes doutes ou au moins sur la plausibilité des explications que j'ai avancé? Je suis dans le flou et si j'ai compris que c est bien normal chez beaucoup d'humains sur ces questions là au moins, pourriez vous me dire si mon cas est rare ou non, si ce genre de fantasmes disparaissent une fois la premiere fois faites, si la pornographie à un rôle dans tout ça( qui a été pour moi l'entièreté de ma vie sexuelle...). Jack