Category: Orientation sexuelle et romantique


Je crois être victime du TOC de la peur d’être ...

Bonjour, Je m’appelle Anissa je vais bientôt avoir 15 ans et il y a quelque chose qui me torture l’esprit depuis maintenant un bon moment Je crois être victime du toc de la peur d’être lesbienne/bi (j’ai consulté beaucoup de sites internet et tout concorde) Il y a je crois à peu près 1an/1an et demi, j’ai commencé à avoir peur d’être lesbienne pourtant je n’ai jamais eu d’attirance pour aucune fille, je crois savoir le déclencheur. En effet, je ne suis jamais tombée amoureuse ou sortie avec un garçon ou même embrassée alors que toutes mes amies oui À ce moment-là, pendant à peu près 1/2 mois ça m’avait torturé l’esprit et ça n’arrêtait pas, je pleurais, c’était limite que je ne me tapais pas la tête sur les murs tellement que ça me hantait. La journée je n’y pensais pas trop mais la nuit ça me hantait. J’ai fini par en parler à mes parents qui m’ont beaucoup aidé et j’ai été tranquille pendant 1an sans avoir une pensée ni rien. Mais depuis une semaine, ça revient mais en moins fort, je crois également savoir le déclencheur. Pendant toute l’année scolaire, j’ai eu une attirance physique sur un garçon que je ne connaissais absolument pas, après 4 mois j’ai décidé d’aller lui parler. Il a été très gentille, il a pris mon Instagram et m’a dit qu’il m’ajouterait… il ne l’a jamais fait et au final je l’ai trouvé sur Instagram et lui ai envoyé un message pour me prendre un vu  heureusement je suis très compréhensive et je l’ai compris donc je n’ai absolument pas été affecté Mais ce qui me tracasse réellement c’est que depuis 1 semaine je me teste mais plus qu’avant et que je n’avais pas vraiment ça avant, quand je regarde une vidéo simple, ben… je me dis regarde si on voit un peu ses siens et vois si ça t’attire (quand j’y pensais ça m’arrivait de regarder une vidéo sans avoir ce genre de pensée), j’ai toujours été fort observatrice et je me demande si je ne faisais pas ça avant mais sans me tester mais sans non plus avoir de l’attirance, juste comme ça, mais vraiment sans arrière pensée Je sais que je ne suis pas lesbienne ni bi, j’en suis persuadé mais je n’arrive pas à me débarrasser de ces pensées  (Petite précision en plus : je ne suis absolument pas homophobe, c’est quelque chose que je peux pas accepter chez moi. Pour ce qui est des autres, je m’en contre fous) Voilà, j’espère avoir bien expliqué la situation  Au revoir  Anissa


J’aimerais faire mon coming out pansexuelle et genderfluid à mes ...

Bonjour je m'appelle Anissa, j'ai 13 ans et je suis pansexuelle et genderfluid. En premier lieu j'aimerais faire mon coming-out à mes parents, à un certain moment je me considérée comme bi et j'avais fais mon coming-out à ma mère qui l'avait assez bien pris mais je n'ai rien dis à mon père qui malheureusement est ''homophobe'' et maintenant je suis perdue je ne sais pas comment annoncer à ma mère dans un premier temps dans que je suis pan et genderfluid et comment l'annoncer à mon père, ça me fait très peur mais j'ai tellement envie de leur dire mais je suis terrorisée à l'idée qu'il pourrait se montrer violent ou autres... J'ai aussi peur qu'il ne me considère plus comme son enfant. Pouvez vous m'aider s'il vous plaît?


Je suis homosexuel et je ne tombe amoureux que de ...

Hello Je m'appelle Franck j'ai 18 ans et j'aime les garçons. J'avais besoin de le dire à une personne. Au début j'ai ressenti de l'amour pour 2 mecs au collège mé avec le recul j'étais amoureux de leur physique, il n'y avait rien en commun entre nous. Ça a recommencé au lycée sur 3 mecs, pareil, ils avaient tous un physique que j'avais trop envie d'avoir dont j'étais vraiment amoureux, mais j'aimais pas leur personnalité. La je recommence à tomber amoureux d'un garçon pour son physique mais cette fois ci pour sa personnalité aussi. On s'écrit souvent quand on se voit pas on est devenu ami. Mais je suis grave désespéré il est hétéro. Je sais pas si il est conscient que je l'aime. La dernière fois il m'a invité chez lui, j'ai pris une douche après lui et j'ai eu le temps pendant une minute de le voir tout nu moi j'étais totalement déjà déshabillé et j'ai eu une érection incontrôlée en le voyant nu. Y a eu un moment de silence parce que on sest retrouver nu tous les 2 et j'avais une érection et j'ai rien osé et j'ai filé sous la douche et j'ai dû me masturber en solitaire pour que l'érection disparaît. Ensuite on a regardé un film ensemble et on n'a jamais reparlé de cette histoire qui était très gênante. J'avais espéré un truc avec lui en comprenant que j'étais physiquement attiré par lui, qu'il soit gay même s'il cherche à sortir avec des filles et puis rien J'ai peur qu il sait que je suis homosexuel mais j'ose pas en parler avec lui et lui avouer mes sentiments pour lui. Je sais pas comment interpréter son silence sur cet événement on se voit toujours et on se parle toujours de plein trucs hyper enrichissant, je le vois comme un ami mais j'ose pas du tout parler d'homosexualité ou même lui demander ce qu il pense de telle série lgbt. J'ai trop peur de le perdre et en même temps je voudrais qu'il m'aime mais il est hétéro tout les coups. Actuellement je voudrais être une femme pour qu'il sorte avec moi et me pose la question si je suis pas transgenre ou c'est juste parce que je sens que l'amour est impossible entre 2 hommes. Voilà tomber amoureux d'un garçon je trouve trop difficile à vivre quand ils sont hétéro, pour le moment les hommes que j'aime sont tous hétéro. On m'a conseillé sur des forums d'aller sur des applis de rencontre mais moi je peux pas, je crois que j'ai besoin d'aimer un physique ou un sourire pour avoir envie d'une relation sentimentale avec un garçon,alors j'ai envisager dans des lieux de drague gay mais avec le pass sanitaire que j'ai pas encore et le covid c trop compliqué. Comment ça se passe dans ce genre de lieux parce que j'en ai un peu peur j'ai l'impression par les médias que c'est un lieu de dépravation sexuelle et moi je recherche à aimer un garçon pour m'aider à l'accepter.



Je suis une femme trans asexuelle et je ne trouve ...

Cela fait près de 30 ans que j'ai transitionné et que je vis pleinement ma vie de femme bien que sexuellement non réassignée. Depuis mon adolescence je n'ai jamais eu de véritable attirance pour la sexualité. Partiellement en cause un phimosis suivi d'une circoncision à 18 ans. Ma longue hormonothérapie n'a fait qu'amplifier mon asexualité. Aujourd'hui je me retrouve à aimer un homme qui est mon compagnon de vie. Malheureusement le constat est évident: je parviens difficilement à le satisfaire sexuellement. Lui prodiguer des caresses ainsi que des bisous intimes ne m'effraie pas et je le fais volontiers. Comme il en demande plus je m'offre occasionnellement pour le satisfaire pleinement. Et ca marche puisqu'il explose le plus souvent en moi. C'est devenu véritablement une corvée en ce qui me concerne. Je n'y trouve que déplaisir, voire même de la souffrance. Je parviens néanmoins jusqu'à maintenant à m'y astreindre mais cela devient de plus en plus mon chemin de croix. SVP, que pourriez-vous me conseiller? Claire


Mon conjoint se questionne beaucoup sur son orientation sexuelle et ...

Bonjour ! Mon conjoint se questionne beaucoup sur son orientation sexuelle. Au début de notre relation, nous n'habitions pas ensemble et on faisait l'amour quand on se voyait (plusieurs fois par semaine). C'était intense, il se disait nymphomane. Ça s'est rapidement calmer puisque 2 mois après, nous étions à distance et on faisait l'amour juste les fins de semaine ou pas du tout. On habite ensemble depuis 3 ans et on fait l'amour une fois par mois...Ça se termine par une perte d'érection et de la masturbation. Il m'avait déjà dit qu'il voyait l'acte sexuelle comme une performance... Pour ma part, je ne suis pas bien là-dedans du tout. Je suis active sexuellement et pour moi, ce n'est pas assez. Cependant, notre relation fonctionne bien, on fait une bonne équipe et on connecte au niveau intellectuel. Je ne veux pas le quitter pour ça, mais je ne suis pas heureuse... Je ne sais pas comment l'outiller pour aller plus loin dans ses démarches. Je ne sais pas comment aborder le sujet sans qu'il se fâche ou se replie sur lui-même. Mon entourage ne me comprend pas puisqu'ils ne vivent pas la même chose. Je ne trouve pas d'outils pour m'aider. Bref, pouvez-vous m'aider à y voir plus clair dans les démarches à faire ? Merci !




Est-il possible d’être hétéro mais de préférer / d’être bien ...

Bonjour à toute l'équipe d'Alterheros, J'ai aujourd'hui 17 ans et j'ai une question qui reste dans ma tête depuis pas mal de temps et je me sens totalement perdu... Quand j'étais plus jeune, vers 10-12 ans je fantasmais sur les gars comme sur les filles. J'avais aucunes impressions d'être sali bien au contraire puisque les deux me plaisaient. Le truc c'est que j'ai toujours su et remarqué que les fantasmes homo étaient bien plus excitant que les fantasmes hétéro... Du coup n'aillant pas d'attirance ou d'attraction sexuel envers les hommes dans la rue, je me demandais "Est-il possible d'être Hétéro mais de préférer / d'être bien plus excité par les fantasmes homo ?" Car je vous avoue que je ne sais plus trop quoi penser... Il y a 3 ans de cela quand j'ai décider de me poser la question sérieusement je suis vite tombé dans ce que ma psy appelle le Toc homo ou la peur d'être homosexuel... je me testais et me test tous les jours par "peur" d'éprouver une attirance envers les hommes (alors que je ne comprends pas trop pourquoi car il n'y a AUCUN prb à être bi / gay / lesbien... bien au contraire c'est beau toute cette diversité sexuel !) Je pense que le prb vient d'un gros manque de confiance en moi... Bref... Ce que je veux dire par là c'est que je ne pense plus trop aux filles depuis ces 3 dernières années et donc ma libido pour elle est... à plat... Disons que comme m'a dit ma psy, à force de se tester tout le temps et d'être constamment seul avec mes pensées sur l'homosexualité et l'anxiété, j'ai l'impression de ne plus avoir d'attirance pour le sexe opposé et c'est tout à fait normal... Du coup je souffre de cette impression et ça vient à renforcer la question sur les fantasmes homo... Enfin bref tout ça pour dire que je suis totalement perdu et que j'ai besoin d'une réponse pour comprendre un peu plus qui je suis et être bien dans ma peau. (Ps : j'ai une copine avec qui j'ai une belle attraction sexuel mais quand je suis seul, bien que j'ai envie d'elle et me satisfait sur elle, j'ai quand même l'impression que mes fantasmes homo sont au dessus...). Merci pour votre aide bien à vous, Thomas


Est-ce que mon amoureux est homosexuel? Est-ce juste un fantasme? ...

Bonjour, Cela fait 1 an que je suis en couple avec mon meilleur ami que je connais depuis maintenant 10 ans. Nous sommes tous les deux très amoureux, nous communiquons énormément et nous sommes remplis de projets à deux (Achat d'une maison, bébé, entreprise etc...). Nous avons une relation épanoui aussi bien sur le plan sentimental que sexuel. Récemment, j'ai retrouvé dans son téléphone des photos de lui dans les "effacés" (par pure hasard, je n'ai jamais fouillé dans le téléphone ni prit celui-ci sans son consentement), posant nu devant le miroir dans une certaine posture qui m'a laissé dans un premier temps perplexe. Nous en avions directement parlé, lui me disant que ça m'était destiné mais qu'il avait trouvé ça nul ce qui l'a finalement poussé à renoncer et ainsi les effacer. 3 semaines ce sont écoulées. Puis est arrivé ce fameux soir ou je voulais faire un gâteau dont la recette avait été cherché avec son téléphone. C'est à ce moment la que je me suis aperçu qu'il regardait des pornos gay, plusieurs, tous les jours depuis des mois... voir des années sur l'historique Google. Nous en avons discutés dans la bienveillance. Il me dit que cela reste du fantasme, qu'il était épanoui pour la première fois avec une fille, qu'il m'aime réellement, qu'il était allé voir un psy pour ça et même envisagé se mettre sur un site de rencontre gay pour avoir le cœur net sur son orientation. Il n'est jamais allé au bout se disant qu'il n'était pas attiré par un garçon dans la vie quotidienne et que cela restait seulement un fantasme. Mais qu'il en avait honte et qu'il ne comprenait pas pourquoi il avait toujours ce besoin de faire ça tous les jours. Dans cette histoire, ce qui me fait mal, ce n'est pas le fait qu'il puisse aimer les hommes. Mais c'est que je vois en lui depuis des années un mal-être, une sorte d'inconfort avec lui même sans jusque la avoir pu réellement l'expliquer. Il pleure très régulièrement, dit ne pas mériter les relations humaines et se sentir nul, mal dans sa peau. Je l'aime énormément, à tel point que je serais prête à tout pour l'aider, l'épauler et l'apaiser. Seulement j'aimerais y voir plus clair, comprendre et pas forcément l'enfermer dans une case. Est-il gay ? Est-ce qu'un fantasme? peut-on aimer une femme tout en étant attiré par l'homosexualité ? d'ailleurs est-il réellement attiré par ça? Est-ce du déni? Je ne sais pas quoi penser de tout ça... je vous remercie Carmen


Je fais un peu d’anxiété sociale et j’ai un grand ...

Bonjour belles personnes! Je suis une femme de 25 ans et n'ai pas eu beaucoup d'expériences sexuelles, j'ai seulement eu un copain pendant 4 ans. Je me sens très prude quand je parle de ma sexualité, en entendre parler j’adore, mais parler de MA sexualité je bloque et je me ferme. Quand j'étais avec mon copain, je n'avais pas d'imagination et je n’étais rarement voire jamais excité envers lui, et je n'étais pas à l'aise vraiment de parler avec lui de ce qui me plaisait car je ne savais pas et les "on pourrait essayer ça" étaient seulement des hypothèses et ne se faisait jamais, la gêne aussi me bloquait complètement! (Aussi je n’étais pas réellement amoureuse de lui, mais j’essayais fort de me convaincre) Fourrer/faire l’amour, Je ne sais pas, je trouvais ça drôle et bizarre, mon cerveau n'est pas capable de voir ça comme quelque chose de naturel. Les fois que j’appréciais vraiment c’est lorsque c’était éducatif dans le sens ou ça devenait un jeu : si je touche là qu’est-ce que tu ressens et là et là et là, mais je n’étais pas excité par lui, mais j’appréciais le moment. Je ne suis pas capable de prendre ma sexualité comme quelque chose de sérieux, je trouve cela trop étrange et je ne sais pas pourquoi. Je me masturbe oui, mais c'est physique, je ne regarde pas de pornographie car ça me rend mal à l'aise et me fait sentir incompétente. J’adore écouter des podcasts et des trucs éducatifs queer/hétéro sur la sexualité, je trouve cela très intéressant. Cependant, je n'arrive pas à trouver ce qui m'excite ou appliquer les réflexions que j'ai développé à travers mon éducation dans ma propre sexualité. J'ai pensé à l’asexualité ou à la demi-sexualité, mais j'avais développé un lien fort avec mon copain, mais je n'étais pas excité par lui. Et je ne crois pas non-plus être asexuelle (je ne pense pas l'être). Et récemment, j’ai eu une date, on a fini par s’embrasser, mais même le french, ça m’a rien fait et c’était juste malaisant à la fin! Mais le gars je l’aimais bien, vraiment de mon goût et très beau, il était parfait, j’aurais pu tomber en amour drette-là avec! Je fais un peu d'anxiété sociale. J'ai peur d’avoir l’air immature et de pas comprendre les signes et c’est exactement ce qui se passe, mon radar sexu est brisé. Je ne comprends pas les codes sociaux de la sexualité. La question pourrait être suis-je neuro-divergente dans ce spectre? Merci pour votre temps! J.



Je me persuade de trouver les hommes moches depuis ma ...

Bonjour, j’ai actuellement 16. Je suis plus avec mon copain depuis peu, qui était mon premier amour car je trouve que je ne l’aime plus comme, avant, et que je suis moins aveuglée par l’amour. Et depuis avant hier, je suis allée à une soirée ou il y avait des garçons et j’étais gênée de leur parler (par rapport à mon copain sûrement) et depuis, je me persuade de trouver tous les hommes moches. Je me suis donc posée la question, est-ce que j’aime les femmes car j’arrive à les trouver belles. Après, j’ai jamais été intéressé par les femmes et cela ne m’attire pas et ne m’as jamais attiré mais j’ai quand même peur d’être attiré. Dès que je vois une femme je me dis que j’ai peur qu’elle m’intéresse. J’ai l’impression d’être devenue « parano » à cause de pas vouloir trouver des hommes beau mais peut être que ce n’ait pas ça. Bref j’ai besoin de votre aide, merci.