Category: Orientation sexuelle et romantique


Je vis dans un foyer religieux et profondément homophobe. Je ...

Salut, je suis un homme gay de presque 17 ans. Je vis dans un foyer religieux (Islam) et profondément homophobe, que ça soit ma mère, mon père ou encore notamment mon grand frère, qui semble être le plus homophobe d'entre tous. Ils ont tous l'habitude de régulièrement se moquer des personnes de la communauté LGBT+ qu'ils croisent. En ce qui me concerne, j'ai pris conscience du fait que j'étais gay a partir de mes 11 ans. Je l'ai très bien accepté et j'ai pas eu du mal à avouer mon identité. Je l'ai très vite dis à de nombreux amis, qui ont eux aussi très bien accepté, et aujourd'hui un certain nombre de mes amis font partis de la communauté, je me considère extrêmement chanceux sur ce point (même si cela devrait être un acquis, et pas une chance mais c'est malheureusement impossible dans notre climat actuel). J'ai fait mon coming out a ma mère en octobre 2021, ce fut une nouvelle compliquée pour elle mais elle m'a dit toujours m'aimer comme je suis. Par contre, je l'ai souvent remarqué en train de pleurer les semaines qui suivent, comme si elle faisait un "deuil" du moi hétéro? Mais les mois qui suivent on été parfaitement normaux, elle m'a toujours traité comme elle le faisait avant. Cependant, ces derniers jours j'ai un feeling énorme comme j'ai eu avant de faire mon coming out a ma mère, un feeling qui me fait dire que je dois faire mon coming out a mon père maintenant ou jamais, comme si ma vie en dépendait et que j'en avais marre de me cacher. Ce matin, je lui ai dis, j'étais choqué par sa réaction car il n'était pas énervé ou quoi que ce soit. Mais je n'ai pas eu une réaction "positive" comme je l'espérais, il m'a dit que c'était qu'une "phase" et que je n'avais pas encore trouvé la "bonne" fille. Ma mère m'a appelé peu après, en m'engueulant au téléphone car j'ai dis à mon père que j'étais gay. Apparemment, mon père se disputait avec ma mère au téléphone car elle avait gardé secret le fait que j'étais gay. Moi, je m'attendais à ce que ma mère me défende, mais elle a pris la position de mon père et a aussi dit que je vais "trouver la bonne insh'Allah". Tout cette situation me laisse extrêmement confus car j'apprend que ma mère n'est pas aussi supportive que je le pensais, et j'ai peur de ce que mes parents vont penser quand ils vont enfin comprendre que je suis GAY et que je vais pas me marier avec une quelconque fille. En réalité, je n'ai pas encore vu leur vraie réaction et tout ce que j'ai vu c'était du déni. Maintenant, j'ai honte et je regrette ce que j'ai fais, j'ai une envie extrême de me cacher et de m'enfermer dans ma chambre a tout jamais, quitte à ne plus les croiser. Je pense même a fuguer chez un ami à moi, car j'ai l'impression que mes parents vont jamais accepter l'idée que je sois gay. J'ai aussi peur pour ma petite soeur, elle est encore une enfant mais de nombreux détails me font suspecter qu'elle ne soit pas hétéro, ça veut dire qu'on pourrait être deux dans le même cas. De plus, le fait que mon frère pourrait apprendre ça est ce qui m'effraie le plus. En ayant vu comment il parle des personnes de la communauté, je le sens capable de me frapper. Je l'ai vu faire pire pour des choses moins importantes. Par exemple, il a engueulé et insulté verbalement ma tante (????, d'où il se permet déjà c'est sa tante, il n'a aucun droit sur elle) parce qu'elle aurait fait des nudes. Alors moi, son petit frère, je pense qu'il pourrait faire plus que m'insulter verbalement. Je suis donc bloqué dans cette situation, je ne sais pas quoi faire pour faire comprendre à mes parents que OUI je suis gay, et que NON jamais je sortirai avec une fille. J'ai envie de les convaincre, mais je sais que j'ai pas la force pour, j'abandonne. je veux juste oublier toute cette histoire, qu'ils oublient que j'ai dis quoi que ce soit sur mon orientation, et je veux partir au plus vite du foyer des que j'ai 18 ans Je vous remercie énormément de votre aide


Est-ce que c’est bien prouvé aujourd’hui que le comportement non-conforme ...

Bonjour Ma question n'est pas urgente et me réponde à seulement si vous avez envie. Je ne veux pas vous ennuyer et vous créer une surcharge de travail par rapport à une question peu important... C juste un petit questionnement suite à la lecture de plusieurs articles qui tournent dans ma tête. Est ce que c'est bien prouvé aujourd'hui que le comportement non conforme à son genre durant l'enfance va se traduire dans la majorité des enfants (genre dans 80 ou 90% des cas) qui sont dans ce cas de figure par une orientation homosexuelle (gay ou lesbienne) ou par une transidentité ? Par exemple durant son enfance un garçon qui se montre très gentil avec les filles et peu agressif par rapport à l'agressivité moyenne des enfants garçons qui préfèrent embêter les filles à cet âge là qie jouer avec elles, et ce même garçon préfère la compagnie des filles pour jouer plutôt qu'avec les garçons de son âge comme cela fut mon cas enfant et aujourd'hui je sais que je suis gay


Il y a 1 an, j’étais hétérosexuelle, mais cette année ...

Bonjour je suis Léa j’ai 14ans et je suis une fille, y’a 1ans j’était hétérosexuel mais cette année j’ai était attiré par des fille trans alors je sais pas si je suis bisexuel ou pansexuel ou peut être hétérosexuel ? Vous pouvez m’aider? Mercii



Je vais bientôt à la Pride sans prévenir mes parents. ...

Bonjour ! Dans quelques semaines se tiendra une marche des fiertés (pride) dans ma ville, et je compte m'y rendre pour la première fois. J'y vais sans prévenir mes parents puisqu'iels m'interdiraient d'y aller. Toutefois j'y serai avec un‧e ami‧e et ses parents savent que nous y sommes. Je ne souhaite pas apparaître sur une quelconque photo/vidéo sur les réseaux sociaux ou sur un reportage de télévision par exemple, mais je tiens vraiment à m'y rendre. Je pensais à mettre un masque et des lunettes de soleil mais cela risque d'être inconfortable vu la chaleur à venir... Auriez-vous peut-être une idée de ce que je pourrais faire pour m'y rendre et éviter d'être filmé‧e ? Merci beaucoup !


Je vis de l’homophobie au sein de mon équipe de ...

Je vis de l’homophobie au seins de mon équipe de hockey depuis que j’ai dit à certain des joueurs que j’étais homosexuel. Ça fait vrm pas longtemps que je leurs est dis j’avais pris soins d’attendre que la saison soit terminée pour le faire. Les nouvelles vont vite dans l’équipe apparemment. Déjà certains me passe des commentaires du genre fac tous ce temps là tu jouais juste pour profiter de la vue dans le vestiaire. Je tiens à dire que c’est en fait deux joueurs le problème et que les autres semblent bien correct avec ça. L’un d’eux est aller un peu loins je trouve pcq une fois ont était tous ensemble pour une partie de hockey balle pis lorsqu’il était assis à côté de moi il m’a dit à voix basse que mon père avait bien fait de mourir parce qu’il serait dessus de voir qui je devenais. J’en est pas parler à ma mère encore pcq je veux pas lui faire de peine. J’ai l’intention d’en parler à mon coach bientôt mais ça implique de lui faire mon coming out dans un sens alors ça me stress . Surtout que ce sera encore lui mon coach l’an prochain et les gars seront tjrs dans mon équipe la prochaine saison. Je pense à lâcher le hockey mais en même temps ça fait 10 ans que je joue pis je me vois pas sans le hockey. Sinon j’ai pensé essayer de dire que c’est juste une rumeur que c’est pas vrai sauf que après je vais être pogner à faker que je suis hétéro pour un bout. Je sais pas quoi faire avec la situation. Je ne m’attendais vrm à ce genre de réaction honnêtement. Merci à toute l’équipe de prendre le temps de me répondre.


Je suis hétérosexuelle, mais je me demande si je suis ...

Allo , je me pose beaucoup de question depuis au moin 10 mois sur mon orientation sexuelle.. je suis hétérosexuel et je me questionne si je ne suis pas bisexuel.. j’ai déjà rêver d’avoir des relations sexuel avec une femme plusieurs fois .. j’ai aussi des amies qui sont bisexuel et je leur est aussi poser des questions mais j’ai pas encore le courage pour le dévoiler car je ne suis ps encore certaine .. Quand j’avais l’âge de 6-7 ans je trouvais une fille de ma classe vraiment belle et me me demande si je n’était pas attiré part elle .. Cordialement Marianne , qui espère avoir des réponses



Je suis hétérosexuel, mais depuis quelques temps, j’ai tellement envie ...

Bonjour j’ai 16ans Si j’écris c’est que je me pose des questions Je suis hétérosexuel et je ne suis pas attiré par les hommes mais depuis quelques j’ai déjà plus en plus envie de faire ma première fois est ce qui me fait peur c’est que quand je suis exiter je me dis que vue que je n’ai toujours pas expérimenté une relation sexuel je serai capable de le faire avec n’importe qui même un homme pour juste avoir la sensation mais quand je ne suis plus exiter je regrette et je me trouve bizarre J’aimerais savoir quoi faire svp Merci beaucoup d’avance J’aimerais savoir que faire


Suis-je hétéro, bi, hétéroflexible… ?

Bonjour, Je vous ai écris il y a plus d'un an maintenant sur mon questionnement au sujet de ma sexualité, cela fait 2 ans que je me questionne sachant que mon orientation et pour moi plus clair aujourd'hui, je dirais que je suis bisexuel dans une certaines mesure, mais accepter un mot n'est pas accepter un fait possible, peut être une première étape je ne sais pas. En effet après 2 ans de questionnements je me sens toujours attiré par les femmes et très peu attiré par les hommes. Mais fantasmé sont resté stable et je ne regarde plus aucune pornographie ce qui me permet de mieux définir mes émotions ou fantasme plus tourné vers les femmes mais, avoir un report avec un homme me semble toujours excitant même si j'ai toujours du mal a l'imaginer. Tout comme d'avoir une relation romantique avec un homme, cela me semble impossible est-ce du refoulement ? Je vis toujours depuis 10 avec la même personne et il est vrai que parfois je doute et j'ai envi d'avoir d'autres expériences principalement avec des femmes. C'est plus une réflexion que je vous partage qu'une question, sachant pertinemment que la réponse je la trouverai seul, je cherche peut être plus une aide d'approfondissement sachant que j'ai tendance à tout intellectualisé. Suis-je hetero, bi, heteroflexible ? Homo j'en doute car mes émotions sont toujours bien marqué vers les femmes. La difficulté et peut être que par l'éducation nous nous sentons obligé de choisir, pourtant on peut aimé le poisson et la viande sans être jugé. Il me reste du chemin à parcourir je penses pour me détacher de cette volonté d'avoir une étiquette. Voilà une infime partie du fruit de ma réflexion. Vous pouvez posté ce questionnement mais merci de le garder anonyme.


Est-ce normal de pas être sûre de mon orientation après ...

Bonjour à vous, Déjà je voulais vous remercier car j’ai déjà lu beaucoup de vos réponses et ça m’a parfois beaucoup calmé dans mes questionnements. Maintenant, j’aimerais vous parlez de mon ressentie et surtout de mon parcours pour permettre des réponses plus précises sur mes questionnements. J’ai 16 ans donc l’adolescence, qui n’a pas été simple dès le début pour moi. Depuis petite je suis attirée par les hommes, de tous genres, de tous caractères. Mon premier vrai amour a été au collège : j’adorais ce garçon, je fantasmais sur notre relation et là il m’a demandé de sortir avec moi (j’étais trop heureuse). Néanmoins, quelque chose d’improbable arrive : blocage énorme. Je n’arrive plus à lui adresser la parole, à le toucher, je ne suis pas à l’aise. Je le quitte et je m’en suis vraiment voulu, j’ai même continué à avoir un petit crush sur lui à la suite du collège car je l’aimais vraiment. (De plus après cette rupture j’ai eu pendant deux trois jours des questionnements pour savoir si j’étais lesbienne mais c’est vite partie) Ma deuxième expérience masculine fu en seconde. Et l’a pas de blocage, youpi ! Le premier baiser avec ce garçon a été on peu le dire pas fou. Après ce dernier j’ai douté de l’aimer vraiment parce que c’était trop baveux, trop brouillon. Mais après des doutes et après du recul ce premier baisser n’étais pas si horrible que ça et j’ai énormément aimé ce garçon. Mais il m’a quitté, j’ai été très triste et je trouve que je l’ai refoulé, ce qui m’a je pense encore fait plus de mal. Pour le côté féminin, les questionnements sont arrivé quelques semaines après ma rupture avec une amie. Elle était incroyable, superbe vraiment je l’adorais mais le fait que mon corps me disait que j’étais lesbienne me faisait des crises d’anxiété et de pleures. Je suis descendu très bas, jusqu’à perdre l’appétit, le sommeil, et l’envie de tout. (Je vois une psy pour tout ça, et je vais mieux) Mais j’ai rebondis, j’ai pris mes distances avec cette fille car j’en avais besoin, elle en reste tout de moins superbe, et j’ai essayé de me relever et de reprendre contacte avec la réalité. Je pense que comme deuxième expérience féminine je vais parler d’une autre fille sur qui je pense avoir un crush véritable, car je ressens comme ce que j’ai pu ressentir avec les hommes. Vous allez me dire mais où sont les problèmes ? Bah c’est que j’ai l’impression d’être bisexuelle mon parcours en dit long, mais une voix en moi, me dit que je suis lesbienne. Une affirmation qui sonne comme un poignard. Et cette voix elle me ramène dans mes crises de pleures et d’anxiété que le terme bisexualité avait calmé. Donc voilà, je ne sais pas si ce blocage avec ce garçon et mon premier baiser sont révélateurs d’être lesbienne, où si c’est juste comme ça. J’aimerais noté que en ce moment mon attirance pour les femmes est plus forte et que celle des hommes est très faible, ce qui conforte mon esprit vers le lesbiannisme. Mais j’ai aussi rencontré des hommes pas génials qui m’ont fait du mal donc je ne sais pas si ça peut être lié. Le label lesbienne ne me rend pas heureuse j’ai l’impression. Et dans cette période de questionnement, il est difficile pour moi d’essayer de fantasmer ou d’imaginer être dans une relation car j’ai peur de me tromper et donc de mentir à l’autre. Je vous demande donc, si vous avez le temps de me répondre, est ce que mon parcours est révélateur d’une bisexualité ou d’être lesbienne? Est ce que cette voie à raison sur mon orientation sexuelle ? Est ce que c’est normal de pas être sure de soi après des mois de réflexion (bientôt un an) ? Est ce que vous pouvez me donner des conseils pour calmer les questionnements et peut être me partager des témoignages pour voir d’autres chemin similaire au mien ? Merci d’avoir lu cette énorme pavé, je m’excuse pour les fautes d’orthographe surtout et je vous remercie grandement pour votre réponse (en espérant que j’ai été claire)



Comment savoir si on s’intéresse aux filles ?

Comment savoir qu'on s'intéresse aux filles ? Parce que je n'arrive pas à être en relation avec les garçons.....aidez moi svp Je veux être en relation mais je ne sais pas avec qui.'....je n'arrive pas à avoir des ami(e)s même. Répondez moi s'il vous plaît. Mirabelle