Category: LGBTQ-phobies


Je vis de l’intimidation et de la violence. Comment m’en ...

Bonjour, Je m'appelle (Anonyme), (je suis adolescente) et cela fait plusieurs fois que je m'adresse à alterhéros car vous m'avez énormément aider sur plusieurs sujets, et je vous en remercie. Mais cette fois, c'est très important. Cela fait bien longtemps que je suis en dépression. (...) L'histoire de ma pitoyable vie, ou plutôt existence est longue. C'est pour cela que je vais essayer d'en faire un résumé en relevant le plus important. Alors, tout ça à commencer (il y a quelques années). Oui j'étais jeune. J'ai dû faire face au problème classique sur lequel personne ne veux tomber: l'harcèlement. (...)  Je l'ai vraiment très très mal vécue. J'avais peur de sortir de chez moi car je ne voulais pas tomber sur ceux que me faisait du mal (malheureusement on habitais le même cartier). (...) Au commissariat de police (...) devant eux je n'arrivais pas à parler, et ils me mettaient la pression. J'étais au bord des larmes. Mais au bout de 2 heures, ils avaient abandonnés et je n'avais rien dit. Plusieurs mois après j'ai déménagé. (...) Je faisait de cauchemars et avais des flashback de ma période d'harcèlement. Mon passé me bouffait et jma mère m'avez rendue très mal et mon manque de confiance en moi était au plus haut. Alors j'ai commencé à me mutiler. Je pleurait tout les soirs sans exception car j'étais dégoûtée par mon apparence, par ma vie, par mon passé, par mon existence. (...) Le fait de respirer est invivable. Je veux juste dormir pour toujours et ne jamais ma réveiller. (...) (Plusieurs personnes à l'école) m'ont dit que j'allais mal, qu'elles ne m'avait jamais vue sourire depuis le début de l'année. Alors je me suis rendue compte d'a quelle point je vais mal. D'a quelle point je ne tient pas a ma vie et a moi-même. Je veux que ma mère me laisse tranquille. Je veux qu'on me laisse. Mes amies m'ont dit que je devrais demander à ce que ma mère ne sois plus ma tutrice légale, car je vais très mal en partie à cause d'elle et ses mots qui font mal. Ma propre mère me dénigre moralement, mentalement. Elle me frappe aussi, mais (une autre personne de ma famille) est toujours là pour la retenir et me défendre. Mais je sais qu'un jour (elle) ne sera pas là, et elle me tuera. Car elle m'a dit "Tu essaye encore une fois de te défendre, de lever la main sur moi, je te tue" Je vous en supplie aider moi. (Anonyme) *Certains éléments ont été retirés du texte pour préserver l'anonymat des personnes*


Comment dois-je réagir aux propos transphobes et homophobes de certains ...

Comment dois-je réagir aux propos transphobes et homophobes de certains de mes amis/connaissances ? Bonjour ! Depuis quelque temps, j’ai de plus en plus de difficulté à conserver mon calme face aux propos véhiculés par mon entourage. En effet, j’ai pris conscience que plusieurs de mes connaissances (et même amis) faisaient des « blagues » ou allusions homophobes, transphobes et racistes. Une de mes connaissances en particulier possède une tonne de préjugés sur la communauté lgbtq+. Elle m’a plusieurs fois dites des remarques homophobes et biphobes, par exemple en soutenant que j’étais lesbienne, alors que je lui avais plusieurs fois dit que j’étais bi. Ou, encore, en disant qu’elle détestait voir deux femmes d’embrasser, que ça la dégoûtait. Je n’ai plus du tout envie de m’entourer de ces personnes. Pourtant, je suis angoissé à l’idée que mon entourage pense que je réagis trop fortement à ces remarques. Qu’est-ce que vous me conseilleriez de faire ? Merci énormément !


Je suis gai et je vis beaucoup d’homophobie. Je ne ...

Bonjour je m'apelle Thomas j'ai 16 ans et je suis gai. Ca fait un peu moins de 3 ans que je le sais. Je ne l'ai dit a personne car toute ma famille et mes amis sont homophobes, ainsi que mon école. Je me sens extremement seul et j'ai envi de pouvoir vivre une vie normal et etre moi meme. Je ne veut plus me cacher et prétendre d'etre qq1 que je ne suis pas. Je suis constament stressé et je pleur presque tout les jours car entendre des insultes sur les gai me blesse extremement. En plus ca devient de plus en plus difficle de me cacher. J'ai déja chercher pour les clubs LGBTQ mais ils sont tous trop loins. J'aimerais savoir comment je pourrais faire pour pouvoir etre moi meme meme si ma situation ne me le permet pas vrm car j'en suis a un point ou que j'oublie qui je suis et ce que j'aime vrm a force de mentir.



Je suis stressé et angoissé, je teste constamment mon hétérosexualité

Bonjour , je me présente je m’appelle aymeric j’ai 16 ans et je vais vour raconter ce qui me tracasse. Depuis l’enfance je suis quelqu’un de stressé et angoissé. Depuis l’enfance je suis que intéressé par les filles , je les drague, apprécie leur forme , je regarde que elle , déjà tomber amoureux , et actuellement en couple avec une fille depuis presque 1 an. Mes doutes d’oriention sexuelle ont débuté lors d’un fort stress celui de mon premier bisou , par peur de me faire juger j’avais jamais osé passer le pas , je draguais juste et lors de passer a l´acte pour moi cela été trop stressant pour pouvoir faire cela. Et je me suis mis a me questionner. Depuis quelques années je me masturbe que sur du porno hétérosexuel. J’ai déjà essayé par curiosité le porno gay et shemale j’ai pour les deux ressenti un fort stress et boule au ventre et mélanger a de l’excitation , et j’ai ejaculer en quelques secondes ce qui a fait de cette question une obsession pendant quelques mois. Je pense que cela est dû a la peur qui fait augmenter mon rythme cardiaque , et l’apprehension qui crée cette ejaculation differente que sur du porno hetero une sorte d’ejaculation bizarre limite + jouissif , pourtant rien ne m’excite dans le corps d’un homme. A force de me tester il m’est arrivé d’avoir des pensées homo des micros fantasmes avec la meme boule au ventre une sorte de curiosité comme me mettre des choses dans l’anus , me faire pénétrer etc. Maintenant j’ai reussi à cerner le problème mais pas totalement , car les femmes m’excite , leur corps me provoque une erection , h24 envie de faire l’amour avec ma chérie, je l’ai déjà fait plusieurs fois et j’ai aimé, j’adore l’embrasser et etre a ses côtés , toujours une erection en sa compagnie , et je fantasme souvent sur nos relations sexuelles. J’aime leur beauté, et je veux faire ma vie avec ma cherie cepedant. Si j’avais su ce qui provoquer ses ejaculations rapides avant je ne serais pas là car , a force cela a provoqué un autre problème. Je ne stress plus mais a la vu d’un homme quelconque je me mets a stresser puis se stress ce transforme comme si j’aimer tout les hommes que je préféré les hommes car je me dis : « je ressens une émotion a la vue d’un homme donc forcément t’aimes les hommes » Puis je me mets a stresser , cela crée après une frustration car j’arret de stresser et cela me laisse dans une emotiob désagréable. Faire un bisou , calin , vivre avec un homme , leur visage , poil , muscle , ( penis en réel ) me degoutes fortement je pourrais pas donc que cela signifie ??? Pourtant avec ce problème je regardais n’importe qu’elle homme rien ne se passait aucun stress , rien , nada , Je tiens à préciser que j’ai dû quitter l’ecole 2 mois avant la fin , je parle plus trop a mes amis par message depuis 4 mois , et je les vois plus en vrai depui 4 mois , je vois que ma chérie, et reste seul chez moi sans contact appart ma famille. Je tiens à préciser que j’ai rien contre les gays etc ma famille est pas du tout homophobe et pas de religion juste moi enfaite cela ne me correspond pas. Cela est normal que je flippe , stress , ou ressentir une sensation désagréable, emotion de comme si j’aimer ou suis attiré par tout les hommes lorsque je me questionne ?? Maintenant je re ressens de forte envie avec les femmes , je les aimes , leur beauté , voix , formes , et fantasmes. Et je regarde que elle. Des fois je regarde les hommes contre qui je peux être en compétition et je regarde pour me tester. Maintenant lorsque je regarde un film porni gay pour me tester je bande plus , si je commence a tout petit peu a bander je me mets a flipper et cela crée une erection dur mais moins grande que sur de l’hetero et quand je me force a me masturber j’ejacule avez vous une explication ? Je tiens à préciser que le stress ce provoque que a la vue d’un homme que trouve beau et apres cette emotion ce cree sur chaque homme sur qui je me test etc. Désolé si etait long. Merci d’avoir lu


Comment mettre un frein aux “blagues” homophobes ? Comment reconnaître ...

Bonjour, Je suis déjà passée par votre site quant à des questionnements sur mon orientation sexuelle, à l'époque j'avais coché "en questionnement" me cachait derrière le pseudo "pomme d'amour", aujourd'hui, grâce à vous, je peux sans honte mettre mon nom et cocher "homosexuelle". J'ai également réussi à en parler à ma famille et mes amis les plus proches cependant je me pose encore une question. J'ai l'habitude de remarques pour le peu "homophobe" même si c'est pour "rire" je crois qu'on ne remarque pas que cela peut blesser des gens c'est pourquoi je me demandais comment expliquer à ces gens bornés que l'homosexualité ou tout autre genre de sexe est aussi normal que l'hétérosexualité. De plus, je voulais vous demander comment reconnaitre des gens "homophobes" car même si j'aimerais en parler ouvertement je crains toujours une réaction négative sur mon genre ou alors un éloignement avec cette personne qui ne m'accepterait pas. Merci de l'attention que vous porterez à mon message et bonne soirée ! Raphaëlle


Biphobie, changements d’attitudes et configurations amoureuses… où en suis-je?

Petite remise en contexte : Je ne suis plus avec ma compagne avec laquelle j'ai été pendant trois ans et demi, nous nous aimions vraiment profondément et j'ai encore beaucoup d'amour pour elle. Seulement voilà, c'était la première fois que je me mettais en couple, la première fois pour tout et elle de son côté s'était déjà mariée et avait vécu pas mal d'année en couple. Nous avons quarante ans d'écart et déjà cette "différence" posait beaucoup de problèmes, notamment et surtout en société, notre image sociale, la manière dont on se fait regarder. D'un côté : la cougar, de l'autre : le pauvre jeune homme qui s'est fait ensorcelé ou parfois pire : le gigolo. Enfin bref, cette pression nous a beaucoup affaibli d'autant plus que je ne pouvais pas du tout en parler avec ma famille, cela nous a aussi beaucoup isolé socialement. Une autre ombre dans le tableau c'est qu'avant que nous nous mettions en couple, je lui avais dit que je pensais être bisexuel (et peut-être bi-romantique mais jusqu'à présent je pensais n'être qu'hétéro-romantique) et ça avait l'air de ne pas lui poser trop de soucis. Seulement, quand nous nous sommes mis en couple la pression sociale a fait resurgir l'insécurité et ma compagne a commencé à me le "reprocher" un peu. Elle faisait des remarques du style "ah maintenant il va falloir que je fasse attention aux hommes et aux femmes" ou "toute façon tu vas partir, il te manque surement quelque chose que je ne t'apporte pas et tu t'en iras" etc. Ces remarques me blessaient profondément alors j'ai essayé de la convaincre que je suis bien hétéro et que même si j'étais bi, ce n'est pas une raison pour partir voir ailleurs, je suis plutôt pour les relations monogames donc ce n'est pas un problème. Jusqu'à ces remarques, j'étais bien mais après ça j'ai eu l'impression de refouler une partie de moi (même si je n'étais jamais allé avec des hommes) et des fantasmes homo on commencé à surgir que j'ai refoulé, refoulé, refoulé.



Comment annoncer à ma famille que je suis bisexuelle ? ...

Comment annoncer à ma famille , que je suis bisexuelle ? Alors , je voudrai annoncer à ma famille que je suis bi , le problème , c'est que je crains leurs réactions… Pouvez vous m'aidez ? PS : Ma famille n'a pas du tout de préjugés sur les sexualités . Enfin , sauf mon père… Aidez-moi , je vous prie .


C’est absurde de penser que je suis gay ! Mais ...

Bonjour, je te remercie d’avoir pris le temps de répondre à mes questions. Je voulais te dire qu’en ce moment je vais mieux puisque de plus en plus d’indices montrent que je suis Hétérosexuel. La peur persiste mais elle est moins douloureuse. Ensuite tu m’as posé une question à propos du fait de sortir avec une fille pour avoir une satisfaction personnelle ou pour fonder quelque chose avec elle. Pour répondre à cela, je sors avec une fille car j’aime passer du temps avec elle, quand je la regarde je me sens bien, quand je pense à elle je me sens bien tout ça tout ça. Ce n’est pas par satisfaction personnelle. L’homosexualité était quelque chose que je trouvais horrible avant mon questionnement. Je les détestais a cause de leurs manières de leurs façons de parler ainsi que de leurs tenus. Après mon questionnement, j’ai appris à les respecter puisque j’ai compris que ce n’était pas eux qui décider de leur orientation. Dans ma vie je veux vivre avec une femme et non avec un homme. J’ai un meilleur ami dont je suis très proche, qui me fait très rire ou je passe toujours un bon moment quand je suis avec lui et j’essaye de voir si je l’aime sentimentalement quand on est ensemble mais je ne ressens rien malgré tout. Quand je regarde les fesses ou le corps des hommes, je ne ressens rien du tout. Mon voisin est gay, mais je le trouve horrible. (Pas car je suis homophobe du tout mais car son visage, son comportement et autre me dégoute). Les filles sont pour moi une des plus belles choses du monde, et je ne me vois vraiment pas sortir avec un homme dans ma vie. Tout de même, en ce moment, j’ai une perte d’attirance sexuelle(pas romantique) envers les filles et je ne comprends pas vraiment pourquoi. J’ai peur d’être gay aussi car ma vie changerait TOTALEMENT. Plus personne ne me verrait comme avant, ma famille ne l’accepterait pas et je ne m’aimerais plus moi même. Je pense que si un jour j’ai la révélation d’être vraiment gay, je resterai célibataire toute ma vie puisque je ne souhaite vraiment vraiment pas sortir avec un homme. La question me fait plus peur que le fait réellement. Je sais très bien que je n’aime pas les hommes, mais j’ai lu des choses sur des forums qui disait que les gens ne s’assumait juste pas d’être homosexuel alors qu’ils l’étaient. Ce problème que je rencontre dans ma vie sur l’orientation sexuelle est le plus dur qui pourrait arriver de toute la vie d’une personne comme moi. Pour vous dire, dès l’âge de 5 ou 6 ans j’allai sur YouTube pour voir des filles s’embrassaient entre elle ou des rapports sexuels entre garçons et filles. J’imaginais des rapports sexuels avec ma professeur lorsque j’étais en CP le soir dans mon lit. (Je sais que c’est assez bizarre de vous dire ça comme cela mais si cela peut être des preuves en plus de mon hétérosexualité.) Le fait d’être bisexuel ne me dérange pas mais dans ma vie, il faut que je sorte avec une femme. En ce moment comme je l’ai dit, j’apprécie une fille. Rien qu’un contact avec elle me fait du bien. Lui parler et à chaque fois qu’elle rigole à mes blagues je suis heureux. Quand je rentre chez moi après avoir parler a cette fille je me dis que ce questionnement ne devrait plus avoir lieu puisque cela est clair et net que je suis attiré par les filles et non par les hommes, mais la peur est là. Une question TRÈS IMPORTANTE que j’aimerai vous poser. Vous savez, cette question a pris beaucoup de place et m’a beaucoup terrifiée durant les anciennes grandes vacances( il y a 8 mois). Je me suis posé la question « est ce que je suis gay » m’a terrifié. Sauf que je NE ME suis pas poser la question « est ce que je suis attiré par les garçons ». La phrase m’a fait plus peur que le fait en réalité. Peut être que c’est du à ce traumatisme que la question persiste beaucoup dans ma tête ? J’ai lu aussi quelque chose qui disait qu’on ne devenait pas gay. Mais comme j’aimais les filles depuis mon plus jeune âge et que ce n’est pas la société qui m’a introduit à cela, ce serait une preuve définitive de mon hétérosexualité? Voilà, je suis désolé de vous déranger une seconde fois. Si vous ne voulez pas répondre à tout, les 2 dernières questions sont les plus importantes. Après avoir écrit cela je me rends compte à quel point c’est absurde de penser que je suis gay mais bon. Je vous remercie beaucoup !




Pourquoi les bi veulent faire partie de la Pride et ...

Salut! Savez-vous pourquoi les bi veulent faire partie de la pride et tout? Elles ont le straight privilège. Elles savent pas c'est quoi être lesbienne, elles aiment des hommes et leur pénis. Elles peuvent choisir de sortir avec un homme et jamais se faire harcelées. Avoir des enfants facilement. Passer incognito. Pourquoi elles se victimisent et demandent un traitement spécial? Elles ont le meilleur des mondes, peuvent être straight avec les straight et gaies avec les gaies. Ou pourquoi ne pas se faire des événements et lieux spéciaux pour les bi au lieu qu'elles fassent de la fausse représentation dans les party de femmes aux femmes, se fâchent quand on n'est pas intéressée parce qu'elles sont bi ou chialent qu'elles sont si à part des lesbiennes que ca leur prend des mots différents? Si tu sors avec une fille, c'est quoi le problème de te dire lesbienne, à part si tu t'assumes pas pis que tu veux pouvoir garder ton privilège straight? Tannée