Category: Identité de genre



J’ai parfois des pensées sexuelles pour les femmes et j’ai ...

Bonjour cela fait 8 ans que je suis avec mon conjoint et j'en suis ravie je l'aime et parfois j'ai des pensées sexuel pour les femmes j'ai même envie d'essayer j'avais pensées à me faire implanté un penis que suis je ? S'ils vous plaît aidez moi à me retrouver merci


Comment demander à ma mère de m’acheter un binder sans ...

Bonjour je m'appelle Charlotte mais je préfère que l'on m'appelle Charlie, car je me sens mieux lorsqu'on utilise mon surnom vu mon genre, je suis pansexuel et genderfluid. Ma mère le sais déjà que je suis pansexuel et genderfluid mais elle a toujours peur je sois trans et je voulais lui demander de m'acheter un binder pour faire en sorte que mes seins paraissent beaucoup moins mais je ne sais pas comment lui demander sans qu'elle panique, alors je voulais savoir si vous aviez peut-être des conseillent à me donner car je ne sais pas comment lui poser la question.



Ma psychologue n’est pas transaffirmative, que faire?

Bonjour, Je vous avez déjà posé une question il y a environ un an, par rapport à mon identité de genre. J'ai 17 ans, je suis Afab ? (je pense que c'est le bon terme pour assigné fille/femme à la naissance mais je ne suis pas sûr, désolé si je fais des erreurs.), et je m'identifie comme demi-boy, mais je suis encore un peu perdu et je me questionne toujours. Je me suis posé beaucoup de question pendant un sacré moment, et j'ai même fais un coming-out à ma psychologue, que je connais depuis que j'ai environ 11 ans, en lui disant "je pense que je ne suis pas une fille". Au début, elle m'a déclaré que tous le monde pouvait s'habiller comme il veut, que les femmes pouvaient être masculines et les hommes féminins (ce que j'approuve tout à fait), et que nous étions tous bisexuel au fond, que ce n'était pas forcément parce que je me suis coupé les cheveux que je veux être un homme. Je lui ai parlé de moments ou je ressentais de la dysphorie de genre (sans employer le terme), mais elle ne faisait que ramener tout ça à mon orientation sexuelle/romantique. Elle m'a aussi parlé des effets des hormones (testostérone) et je lui répondais que pour l'instant, je n'allais pas en prendre, et elle utilisa ça pour me dire "tu vois, peut-être qu'il faut juste que tu trouve quelqu'un qui t'aidera et aimera ton côté masculin/très androgyne, tout en restant une fille". Pour être honnête, je ne souhaite pas changer pour avoir l'affection quelconque de quelqu'un. J'ai essayé d'expliquer que c' Quand je parlais que j'avais peur que ma famille n'accepte pas, en particulier mes grands parents, elle insinua que de toute façon, ils n'ont plus beaucoup d'années à vivre alors… faire un coming out serait inutile. Donc, sincèrement, depuis ces "discussions" je me suis beaucoup remis en question, et j'avoue que je me sens de plus en plus mal de lui avoir dit… et d'être "sortir du placard" si je puis dire. J'ai l'impression d'être totalement égoïste, et de faire tout ça pour avoir de l'attention, mais aussi maintenant, j'appréhende encore plus de le dire à ma famille (parents/sœurs). J'ai peur qu'ils ne comprennent pas, et le seul soutiens que j'espérais de la part de ma psychologue semble totalement inexistant. Je suis très proche de ma soeur ainée, on a qu'un an d'écart, et j'ai déjà tenté plusieurs fois d'écrire des lettres pour tout lui dire, mais j'ai jamais eu le courage de les finir... De plus, le prénom que j'utilise "Noah", est le prénom avec lequel je me sens le mieux… mais il est aussi le prénom même prénom qu'un garçon que ma sœur a connu, qui fut, pour être polit, très lourd et pénible avec elle, mais j'ai beau en chercher un autre, c'est le seul que j'aime énormément et qui me correspond, et j'ai peur qu'elle ne l'apprécie pas et qu'on est plus la même relation après ce coming out, à cause du prénom et à cause de moi, du coup. Il y a aussi le fait que mon prénom de "naissance" a une signification pour mes parents, et je me sens coupable de vouloir le changer... Mes parents, c'est différent, je sais que ma mère est plutôt ouverte : mais c'est toujours différent quand ça concerne directement son entourage. Mon père aura du mal, et notre relation n'est pas forcément au beau fixe ces derniers temps, je laisse moins de choses passer et ça ne plait pas forcément. C'est fou mais la seule personne qui pourrait réagir de façon positive/neutre, c'est ma petite sœur, alors que nos relations sont, elles aussi, plutôt explosives. J'étais heureux de "m'être trouvé" il y a quelques mois, mais aujourd'hui je regrette juste d'avoir eu des réflexions sur mon identité de genre, et j'aimerai tout oublier des fois... Alors je suis perdu, je sais pas à qui en parler, je ne sais pas si je dois en parler, dans ma famille, il n'y a que des personnes cisgenres, et hétéros (pour le moment), je ne me sens pas de m'ouvrir à des amies du lycée avant d'avoir un soutiens... quelconque. Je me sens vraiment seul, je ne sais pas si je dois leur en parler ou non, ça commence à vraiment m'oppresser, et je me sens terriblement coupable d'être comme ça. Merci d'avoir lu, et voilà Aurevoir, bonne journée à vous. Noah


Comment obtenir une prescription pour poursuivre mon hormonothérapie en tant ...

Bonjour ! Je me permets de poser ma question ici, car elle trotte dans ma tête depuis un petit moment et ça commençait à devenir pesant. Je suis un gars trans hormoné depuis maintenant plus d'1 an 1/2, je vis présentement en France (je suis français), et cet été je pars à Sherbrooke étudier pendant 2 ans. Jusque-là, je suis suivi par un médecin généraliste qui a l'habitude de prescrire une hormonothérapie aux personnes trans qui le désirent. J'ai également une ALD auprès de la Sécurité Sociale pour le remboursement de la Testostérone. Ma question est la suivante : Comment vais-je faire pour poursuivre mon traitement hormonal une fois arrivé au Québec ? Et questions dans la question : Quels seront les coûts de la T, sachant qu'en France j'ai une ALD ? Je prends de l'Androtardyl, en sera-t-il de même au Québec, ou est-ce que ça n'existe pas là-bas par exemple ? Je ne suis pas attaché au médecin qui me suit en ce moment, et à vrai dire je préfèrerais être suivi sur place directement, plutôt que d'avoir à faire des allers-retours par mail etc. D'ailleurs, je suppose que je devrai prendre mon traitement dans ma valise pour les premières semaines, mais j'ai aussi peur vis-à-vis des douanes. Enfin bon du coup je n'ai pas réussi à trouver plus d'informations que ça au vu de ma situation... Merci par avance pour l'aide que vous m'apporterez, passez une très belle journée ! Hélyo


Je ne veux pas réellement être qu’un home ou une ...

Bonjours :) Je suis en plein questionnement sur mon genre. On m'a toujours considéré et vu comme une fille depuis ma naissance. Or je me sens pas seulement féminine si on peut le dire comme ça. J'ai l'impression de me sentir homme aussi. Je ne veux pas réellement être qu'un homme ou une femme. J'ai la sensation de vouloir être les deux. Je ne dis pas que je n'aime pas mon corps actuel. J'aime mon corps actuel. J'aime avoir le corps d'une femme. Or j'aimerais aussi avoir le physique d'un homme à la fois. C'est bizarre, car j'ai comme l'impression de me contredire aussi. Je n'ai pas la sensation d'être normal. J'ai l'impression de ne pas savoir ce que je suis ou ce que je voudrais être si on peut dire sa comme ça. Je ne sais pas si je suis un entre deux ou une personne qui parfois veut être l'un ou l'autre à certain moment. Je me sens perdu et mal à cause que je ne sais pas ce que je suis. Surtout que j'ai compris y a 2 ans seulement que mon orientation sexuelle et romantique était pansexuel/panromantique. En bonus j'ai un copain (chum) et je ne sais pas comment lui dire. J'ai peur qu'il n'arrive pas à le comprendre et qu'il est peur de tout ça. Qu'il n'aime pas on va dire que je ne sois pas totalement une femme. Surtout que au niveau sexuelle, j'ai des envies qui varie entre on va dire des envies de femmes et des envies d'hommes si je peux le décrire sans être trop explicite. Je vous remercie de votre patience pour avoir lu tout ça et de votre futur réponse à ma question. Pardonner moi d'avance pour mes erreurs dans mon petit texte. Ikusa



Est-ce que je peux utiliser des néopronoms en français?

Bonjour ! Alors, pour ma question... En fait, c'est que depuis quelque temps, je me questionne sur mon identité de genre et les pronoms qui me rendent le plus confortable et je suis alors tomber sur quelque chose en anglais qui sont les " neopronouns " et je me demandais... est-ce que je pourrais en utiliser en français ? Parce qu'en ce moment, j'utilise elle / iel, mais j'aime beaucoup xyr comme pronoms et il y en a d'autre aussi, mais est-ce simplement en anglais que je peux les utiliser ou ce serait possible d'en utiliser en français aussi et de créer mes propres pronoms ? J'espère que c'était clair et merci en avance !!


Que puis-je faire avec mon pénis pour réduire mes envies ...

Hello, Je vais vous raconter une histoire ... J'avais pris l'habitude de regarder un peu de porno (orienté masturbation) et avant d'aller dormir un peu de masturbation edging. Arrive le week--end pascal (easter) et décide par tradition ou par principe de faire jeune de porno et de masturbation. C'est une idée que j'aimais bien. Sauf que j'ai quasiment regardé du porno tout les jours, ce qui est dommage. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Imaginez-vous un samedi, vous écoutez une musique, cela vous donne envie de faire un petit script bash (je suis informaticien) pour une sauvegarde et vous commencez à faire le programme, mais vous avez une pensée sur un truc (lié au boulot, ...), vous avez un petit stress et la seul solution que vous avez, c'est d'aller voir du porn. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Une soirée à écouter de la musique, à faire un peu de développement... "gâché" par ce besoin constant de porn.. Donc, remise en question. => je repart sur mon questionnements "suis-je asexuel ?"... Etant donné que ma relation avec mon pénis est tellement compliquée qu'a force de lecture, je suis arrivé sur l'idée d'être agenre... puis, j'ai glissé sur neutrois qui à réveillé ma "dysphorie de genre" . Donc la question que je me pose depuis un moment : que puis-je faire avec mon pénis, comment l'utilisez ou à contrario que faire pour qu'il ne soit pas aussi présent en terme de préoccupation ou je vais dire l'oublier, mais l'oublier dans le sens, le considérer comme une partie de mon corps au même titre que le reste. Merci d'avance pour votre aide.


Je ressens depuis toujours un besoin d’avoir un corps plus ...

Bonjour, je suis né homme hétéro et me suis toujours comporté extérieurement comme un mâle. Cependant, je ressens depuis toujours un besoin d'avoir un corps plus féminin. J'ai en effet ce ressenti depuis mon adolescence qui s'est exprimé jusqu'à maintenant par l'épilation de mon corps. Mais depuis un certain temps, l'envie d'un corps plus féminin a fortement augmenté au point de me poser énormément de questions sur mon identité et de vouloir avoir un traitement hormonal. Mais le problème est que je veux rester malgré tout un homme et ne pas devenir une femme à part entière a 100%. Je ressens pas vraiment de dysphonie par rapport à mon corps mais plutôt le contraire et je voudrais trouver un juste milieu équilibré. Je n'ai pas de réponse à mes questionnements identitaires.



Ma famille est transphobe et j’ai envie de fuguer… J’ai ...

Bonjour je suis trans je les dit à mes parent mais il sont transphobic alors il ont mal prit, je vit mal à la maison ma mère me corrige tout le temps et elle m’appelle par mon dead name même si elle sais que je n’aime pas cela,j’ai des envie de fuguer mais j’ai peur que cela ce passe mal, je suis vraiment mal en ce moment. J’ai besoin de votre aide! Merci