Category: Identité de genre



Je suis une maman en couple hétéro, mais j’aimerais être ...

Bonjour, d’abord je m’excuse d’avance pour ce long message et du fait, qu’il y aura probablement du doublon par rapport aux demandes déjà existantes sur le forum mais j’ai vraiment besoin de parler. Actuellement, je suis une maman de 39 ans en couple hétéro (je souhaite quitter cette relation depuis plusieurs années). Depuis l’enfance, je suis majoritairement attirée physiquement et amoureusement par les garçons mais j’ai toujours eu des crush pour des filles, en revanche j’ai toujours été attirée sexuellement par les garçons et les filles. Ado je n’ai pas eu assez d’occasion ,vu mon environnement à l’époque, de rencontrer régulièrement des filles lesbiennes, donc à part flirter je n’ai pas eu d’expériences concrètes à ce niveau. Tout au long de ma vie de couple (avec le père de mon fils depuis mes 20 ans …), j’ai continué à avoir des attirances diverses et à me poser beaucoup de questions. Enfant, j’ai très vite compris que je subissais des stéréotypes quand par exemple ma mère m’imposait des jupes, me refusait certains jeux, etc. Si on se base sur ces stéréotypes j’étais un garçon manqué qu’on habillait en jupe … pour moi beh j’étais juste une enfant avec ses goûts propres mais contrainte … Je ne me suis jamais sentie bien avec mon corps, je ne l’aime pas ni mon apparence rien mais extérieurement je pense qu’on me perçoit comme une jolie meuf qui se maquille etc mais cela part en fait de complexes que j’essaie d’arranger, je m’habille plutôt neutre (jean, basket, tshirt, hoodie …) j’ai toujours détesté mettre en valeur mon corps que j’essaie de rendre le plus neutre possible, je n’ai rien contre mon genre attitré pour autant je ne me sens pas à l’aise avec mais je ressens plutôt mon corps comme un outil on va dire … sans m’être jamais dit auparavant que mon corps n’était pas le bon. A priori je ressens ça comme un mix de complexe et de problème d’investissement dans mon propre corps (je ne sais pas si je suis claire …) mais justement, j’ai des doutes. Aussi, depuis jeune je ne me m’identifie pas aux relations hétéro, lorsque que je regarde un film ou une série, ça ne m’a jamais « fait quelque chose » ou rarement, avec les années j’ai pu avoir accès à des films et autres où enfin on pouvait voir des couples avec d’autres orientations, des expressions de genre différentes, etc et je me rends compte clairement que je m’identifie surtout aux couples gays. Avec les années je me rends compte que je me sens comme indéfinie, incomplète, je ne me reconnais dans aucune case totalement même en me documentant sur l’expression de genre y’a un truc qui manque. Je me dis que j’ai évolué tellement d’année dans un carcan où je n’ai jamais pu exprimer totalement ce que je suis que je me suis formatée, du coup je suis incapable d’aller au bout de la compréhension de ce que je suis vraiment. Je sais juste qu’il manque quelque chose. Sans vouloir choquer, enceinte j’étais heureuse de porter mon fils je ne l’ai pas mal vécu mais je l’ai ressentie comme si mon corps faisait son job mais quand il a fallut faire une césarienne je ne l’ai pas mal vécu au contraire et je n’ai pas voulu allaiter car j’étais mal à l’aise avec cela. Toujours cette distance avec mon corps donc mais je ne sais toujours pas si le problème est mon corps de femme … Après concrètement pour revenir au fait de m’identifier dans les relations gays, si je n’avais pas cette vie et que je pouvais claquer des doigts par magie je peux le dire ici, j’aimerais être un mec purement et simplement et avoir des relations avec des hommes donc. Je me souviens enfant avoir idéaliser/fantasmé souvent le fait d’être un garçon. Mais comme je ne ressens pas ce bouleversement, cette nécessité profonde d’être un homme même si je ne me sens pas bien dans mon corps globalement, du coup, je n’arrive pas à comprendre où je me situe. Quand j’arriverais à quitter ma relation actuelle, quand je me projète je sais que je n’ai plus envie de relations hétéro, j’ai envie que quelqu’un me «reconnaisse » mais je ne sais pas comment me positionner, je suis attirée par les hommes donc mais je ne veux pas de relation avec un homme qui serait dans une dualité homme-femme, je crois que mon problème se situe dans la frontière de l’expression et de l’identité de genre, je ne sais même pas si j’exprime bien mes questionnements et je m’en excuse. Tout ça me travaille depuis des années et ces derniers mois je me sens vraiment malheureuse par rapport à ça. Je n’ai personne pour en parler … Merci de me lire, je sais qu’on ne pourra pas me donner de solutions magiques mais j’avais vraiment besoin de partager tout ça et si quelqu’un connait ce genre de parcours cela m’apporterait beaucoup d’échanger.


Est-ce que c’est bien prouvé aujourd’hui que le comportement non-conforme ...

Bonjour Ma question n'est pas urgente et me réponde à seulement si vous avez envie. Je ne veux pas vous ennuyer et vous créer une surcharge de travail par rapport à une question peu important... C juste un petit questionnement suite à la lecture de plusieurs articles qui tournent dans ma tête. Est ce que c'est bien prouvé aujourd'hui que le comportement non conforme à son genre durant l'enfance va se traduire dans la majorité des enfants (genre dans 80 ou 90% des cas) qui sont dans ce cas de figure par une orientation homosexuelle (gay ou lesbienne) ou par une transidentité ? Par exemple durant son enfance un garçon qui se montre très gentil avec les filles et peu agressif par rapport à l'agressivité moyenne des enfants garçons qui préfèrent embêter les filles à cet âge là qie jouer avec elles, et ce même garçon préfère la compagnie des filles pour jouer plutôt qu'avec les garçons de son âge comme cela fut mon cas enfant et aujourd'hui je sais que je suis gay



Je suis une personne genderfluid/non-binaire et je me demandais, sachant ...

Bonjour Alterheros, Je m'adresse à vous car je ne trouve pas spécialement de réponse à mes questions. Je suis une personne genderfluid/non-binaire et je me demandais, sachant que je suis née avec un pénis, si il était possible pour moi d'accéder à une vaginoplastie. Je sais que je peux avoir accès aux hormones féminisante mais je n'en sais pas plus. Je me sens vraiment mal à l'aise dans mon corps principalement lorsque je me sens féminine mais que je n'ose pas mettre certains vêtements (robe moulante par exemple) Merci d'avoir lu et j'espère que vous saurez m'éclairer sur la question 😊


Puis-je changer ma mention de sexe en France sans passer ...

Je suis transgenre (ftm) j’ai pas encore pris de testostérone ni fait de chirurgie ni changé d’état civil d’ailleurs car le problème est de 1. Mes parents ça serait un scandale s’ils apprennent ça (je suis de religion musulmane) 2. Les pays maghrébin l’un dont j’ai la nationalité ne tolère pas à 100% un changement d’état civil. Faut savoir que je ne souhaite pas en parler avec des proches et que je compte prochainement quitter la maison familiale. Saurez-vous s’il existe d’autres méthodes afin de changer d’état civil (sexe et nom/prénom) sans passer par le pays d’origine (acte de naissance etc). Pour revenir au vif du sujet comment puis je faire pour valoir mon droit ? (Est-ce qu’après un changement d’acte de naissance les parents peuvent accéder à ce dernier si le dead name n’est plus affiché dessus verront t’il le nouveau ? Et le changement de sexe dessus ?) Merci de votre réponse constructive


Comment annoncer ma transidentité à ma famille, mes amie·s et ...

Bonjour ou bonsoir à vous. Voilà plusieurs années que je me questionne. Comme tout le monde je pense, mais moi peut-être un peu plus, sur plein de choses, mais aussi et surtout, sur mon genre. Beaucoup de ces questions se sont posées depuis mes 11-12 ans je pense. Et cela fait peut-être 5 ans que j’ai trouvé la réponse sans l’assumer au début. Pour moi, c’était impossible que je sois d’un autre genre que celui que j’ai depuis ma naissance, à savoir être un homme. Pourtant, il semble que finalement la réponse était celle là, celle que je n’assumais pas. J’ai accepté ça il y a maintenant plus de 2 ans. Plus de 2 ans à savoir que je suis une femme née dans le corps d’un homme. J'ai fais un premier coming out sur Twitter récemment qui m'a permis de me libérer un peu. C’est un premier pas pour moi vers l’acceptation de qui je suis. Le premier d’une longue marche. En effet, ce coming out, je ne suis pas prête à le faire au reste de mon entourage, par peur. Peur de leurs réactions. Ma famille, mes amis, ma copine, comme leur avouer, leur annoncer ma transidentité sans les perdre ? C'est impossible pour moi. Un autre pas important est la transition. En effet, actuellement mon apparence est parfaitement masculine. Je n’ai entamé aucune démarche pour entamer ma transition. Je ne sais pas encore si je vais l’entamer avant ou après avoir fait mon coming out, mais j'envisage d'entamer les démarches sans leur en parler. Peut etre meme que je ne la ferais jamais au final. Ma peur étant tellement importante que je n’assumerais peut-être jamais. Pour résumer, j'ai fait un premier coming out sur Twitter, auprès des personnes qui me suivent pour espérer recevoir un peu de soutien et me libérer un peu. Mais j'ai peur de le faire auprès de mes proches par peur de les perdre. Si vous avez des conseils pour m'aider à surpasser cette peur du rejet, de l'abandon ... Egalement savoir si c'est envisageable d'entamer des démarches sans pour autant en avoir parlé avant ? Actuellement, je suis perdue et c'est vrai qu'un peu d'aide n'est pas de refus. Je vous remercie d'avance



J’ai plusieurs questions en lien avec le fait d’être trans ...

Bonjour, je suis une personne bisexuelle. Enfin, je crois... Avant, j'avais l'impressions que je devais être une fille dans le corps d'une fille et que je ne pouvais rien y changer parce que c'était comme si mon entourage l'avait décidé ainsi. On ne m'avais jamais parlé en me demandant si j'était peut être un garçons ou autre, si je pouvais aimer autre chose que les garçons. En réalité, je ne m'était jamais posé de questions ou plutôt j'avais des doutes, mais mon frère appelle ça être dans le déni. Cette année, j'ai découvert que j'était bisexuelle et j'en suis fière, mais maintenant je crois que je suis aussi bigenres. Grâce à une autre question j'ai pus me renseigner et en avoir quasiment le coeur net. Je sais ce que je suis, ce que je veux, mais je ne sais pas mettre de termes définitifs à qui je suis. Par exemple, je suis né dans le corps d'une fille et je me sens fille, mais aussi garçon. Je ne veux pas faire de transitions parce que mon corps me plait comme il est à part pour quelques détails... Si j'ai bien compris, les personnes bigenres entrent dans la catégorie Trans? (Si je me trompe n'hésitez pas à me corriger. Je n'attend que ça en apprendre plus) Alors je crois que je le suis sans vouloir de transition. J'aime bien le prénom Adrien, mais aussi mon vrai prénom. Est ce possible d'utiliser les deux? Est ce que je peux aussi choisir de demander que quelqu'un m'appelle par les deux pronoms ( je parle du il et du elle) Pour terminer, j'ai encore une questions. Est ce qu'une personne hétéro peut m'aimer? Si non, qu'elle orientation peut aimer quelqu'un de bigenre? Ma question n'est pas réellement une questions mais plutôt plusieurs petites questions. Je veux juste que l'on éclaire ma lanterne. J'attend votre réponse avec impatience. Cordialement


Je suis un homme marié, avec deux enfants, mais je ...

Bonjour, je suis un homme, j'ai 54 ans, je suis marié et j'ai deux enfants. Je vis une vie heureuse avec mon épouse . Pourtant je me sens de plus en plus fille. J'ai l'impression de ne pas être dans le bon corps. Je dis fille car je ne me sens pas femme mais fille ou du moins, jeune femme, ce qui est ridicule vue mon âge. J'aime la féminité et j'aime les femmes et les hommes féminins. Je ne supporte plus les hommes et ce qu'ils représentent.. Je rêve d'être habillé en fille mais en fille garçonne, c'est à dire en fille qui s'habille comme un garçon mais qui est très fille quand-même . J'aime cette ambiguïté.. j'aimerais que dans ma relation sexuelle, je sois considérée comme une fille avec une verge. J'aimerais surtout savoir s'il existe un genre pour ce que je suis . Merci à vous .


Suis-je lesbienne, bisexuelle ou non-binaire?

Bonjour, Je suis en énorme questionnement depuis des années. Suis je lesbienne, bisexuelle , non binaire? J'ai un coté androgyne de moi que j'enfoui depuis l'adolescence... mais il ressort. Je ne voit pas une femme dans le miroir mais j'aime bien être féminin, j'aime aussi être tomboy mais sa je le fais quand je suis seul. Bref je me sent rendu a explorer ceci car je regarde des vidéo de youtubeur queer et ça me fais rever d'un jour pouvoir en parler , avoir des amis queer... je me suis isolé depuis 2 ans, je croit que ça a un lien. Bref j'aimerais savoir comment vous aidez les gens qui se cherchent. Parce que jsuis sur que je suis non binaire mais des que je veux en parler je bloque... Merci



Comment faire mon coming-out comme personne genderfluid?

Bonjour, j'avais déjà écrit ici en tant que non binaire, il y a quelques semaines mais je reviens car je me rends compte que je ne suis pas non binaire, mais plutôt gender fluid. J'ai un corps féminin et physiquement (autant le style vestimentaire que moi) je n'ai pas l'air de faire partie des lgbt (d'après les autres). Mon prénom n'est pas français (je préfère pas le dire) et ne sonne pas particulièrement féminin, mais j'aimerais bien me faire appeler Nao, car mon prénom d'origine me fait rappeler mon corps et comment les gens me voient (fille). Moi en gros je me sens des fois fille, des fois garçon, des fois non binaire, des fois fille et garçon, des fois les trois. Mais ça en soit ça ne me dérange pas, ce qui me dérange c'est que j'ai fais mon coming out a mes amis des le début en tant que non binaire et du coup je leur est demander de dire iel ou il et aussi de me genrer au masculin (ce qu'iels n'ont pas tous fait) sauf que moi même des fois je me genre au masculin des fois au féminin et dans ma tête quand je pense c'est tjr les deux ( ex je dis : je suis beau/belle). Du coup je peux pas leur dire de me genrer a un genre si moi même je me genre les deux et je vais pas leur dire non plus de dire beau/belle tout le temps au lieu de belle ça va les souler et moi je trouve ça bien à l'écrit mais pas à l'orale. En plus leur dire que j'aimerais me faire appeler Nao, n'en parlons pas ! Déjà il y a ça, mais pas que. Un matin je me réveil et je hais ma poitrine et je mets beaucoup de brassières donc et puis le matin suivant j'ai juste envie d'avoir une grosse poitrine comme les filles avec beaucoup de forme et qui sont jolies, et puis un autre matin j'ai envie d'avoir ni plat ni trop entre deux. Mais le problème c'est que des fois je me réveil avec cette envie d'avoir un torse masculin et quand je vais arriver au collège je vais être très satisfait.e de ma poitrine et a midi je vais avoir reenvie d'avoir un torse et en rentrant chez moi d'un seul coup je vais envie d'avoir une grosse poitrine (c'est un exemple assez fréquent). Pour l'instant je n'ai eu qu'une seule crise de dysphorie sévere (genre je commence à me sentir mal et je mets plusieurs Bessières pour aplatire etc.). Et encore autre chose. La j'ai les cheveux longs bouclés, et depuis quelques semaines j'ai envie de les couper, problème les boucles mais bref, du coup il y a des moments où j'adore mes cheveux et je veux pas les couper et d'autres ou je veux les couper sauf qu'on me dit que ça va être trop compliqué etc. Du coup je sais plus quoi faire parce que peut être que par moment ça va pas me plaire du tout de les avoir courts et a d'autres moments si... Bref sinon j'ai un pote gender fluid aussi sauf que j'ai peur de le lui dire car déjà quand j'ai dit à tout le monde que j'étais non binaire certains.es m'ont dit qu'iels avaient l'impression que je copier cet ami alors que pas du tout ! Même moi par moment j'ai peur de le copier alors que je sais très.bien que ce n'est pas le cas. En plus je je rentre pas dans la "norme" : j'ai les cheveux longs, j'ai un style vestimentaire "d'hetero cis" etc. du coup je sais très bien que des gens vont pas comprendre et vont se dire que c'est faux ou quoi. En plus de devoir refaire un coming out a mes potes j'ai besoin de le faire à.mes parents, j'ai envie. Le problème c'est que j'ai des tas de trucs à dire a mes parents (phobie sociale, manque de confiance en soi, début de phobie scolaire, tout début de peut être dépression etc. Que mon genre n'aide pas) et que déjà ça je galère à leur dire que je veux voir un psy mais maintenant faut que je leur annonce qu'il croyait avoir une fille mais que finalement pas vraiment ! Mes parents sont avec les lgbtq+ et les soutiennent, ma mère s'est aussi un peu renseignée sur l'identité de genre et d'ailleurs la dysphorie de genre, du coup iels accepteront beaucoup plus facilement que d'autres parents, c'est déjà ça. Mais ça reste tout de même compliqué... Ah et aussi j'ai mon plus grand frère a qui j'ai déjà parler de mes crush avant tout le monde, avec qui on avait parler vaguement des termes lgbt et je lui avait expliqué deux trois trucs etc. Fin voilà je lui parle souvent de choses perso par exemple et avec qui je suis plus à l'aise qu'avec mes parents et donc je me disais que si j'en avais le courage je lui dirais avant les autres comme ça autant ce sera plus simple... Et autre solution sinon que je m'étais dit c'est de partir chez une amie pour dormir et de laisser une lettre a mes parents quand je pars. Mais je ne sais pas trop. Bref. Je n'ai pas forcément de question mais si tu pouvais m'aider à faire mon coming out, savoir si je suis bien "normal" comme gender fluid et savoir comment je peux demander à me genrer et tout ce serait sympas. Merci d'avance !