Category: Homophobie, lesphobie & biphobie


Pourquoi suis-je attirée par les filles? Comment éradiquer cette partie ...

Bonjour je suis Dalila 22ans, J'aimerai savoir comment faire pour éradiqué complètement cette partie de moi qui est attirée par les filles car je ne la veux pas du tout. Je voudrais aussi par la suite savoir ou comprendre le pourquoi j'ai une partie de moi qui est attirée par les filles. Je ne voudrais pas devenir Lesbienne je voudrais conserver mon hétérosexualité mais le fait d'être vierge me rend assez perdu dans mon orientation sexuelle . Merci pour les futures réponses surtout.






Je pleure et je suis au bord du suicide depuis ...

Ma fille devait se marier elle vivait depuis 10 ans ac un homme mon gendre que je considérais comme mon fils 14 jours avant le mariage elle a tout envoyé baladé et nous a annoncer être homosexuelle j allais être operee d un cancer Depuis je pleure je suis au bord du suicide Je n accepte pas je ne comprends pas Je ne sais pas ce que j ai mal fais je voulais parler ac d aitres parents je suis suivi psychiatriquement et psychologiquement J en peux plus de vivre Je veux en finir Merci de m avoir lu


J’ai vécu de l’intimidation lesbophobe. Comment m’en remettre?

Bonjour, j’aimerais vous parlez d’un sujet qui me tracasse depuis quelques temps. Pour commencer je me suis toujours remise des insultes qu’ont me disait sauf que là, je n’y arrive pas et je ne veux pas inquiéter mes parents donc je préfère ne pas leurs en parler. Il y a quelques temps des garçons m’ont écrit sur Snapchat pour m’insulté, bien sûr leurs remarques ne m’atteint pas, sauf une. Un des garçons m’a écrit à plusieurs reprise “Tu devrais te suicider sale lesbienne” ou “j’espère qu’une voiture t’écrasera et te ratera pas” bref des trucs de ce genre et j’ai essayé d’oublier, mais fuir ne m’a pas aidé donc je suis allé voir la surveillante de mon école qui est censé s’occuper des ces choses là. Comme je m’y attendais elle m’a dit de désinstaller l’application et de ne plus toucher à mon téléphone, mais mon téléphone n’est pas le problème, si je suis allé la voir ce n’était pas pour qu’elle me dise de ne plus toucher à mon téléphone mais pour qu’elle me donne de l’aide parce que mon mental en a pris un sale coup. Donc ma question est la suivante, comme je pourrais m’en remettre sans avoir à en parler?




Je subis du harcèlement homophobe à l’école… Je ne sais ...

Salut Je suis un garçon et jai 13 ans et je subis du harcèlement à l'école depuis plus d'un ans. On se moque de moi tous les jours de mes habits de mes lunettes de ma coiffure de mon comportement de mes chaussures de mes parents de mes soeurs .... Tout y passe. Certains mecs prennent mes 2 soeurs pour des prostituées et j'ose même pas défendre leur honneur je me sens tellement faible et nul. Ces insultes contre mes soeurs ne se font jamais dans leur présence. Mais ça me fait très très mal. Mais je suis tellement faible que tout le monde me marche dessus et dur ma famille et je me sens très coupable de ne pas être capable de me défendre. Je me prends aussi des insultes sale pd, pédale etc. Je le vis très mal. J'ose plus rien et j'ai très peur. En cachette je me sens attiré par certains garçons à l'école on va dire que la relation homosexuelle m'excite sexuellement, je peux pas le contrôler mais je me sens moins que rien pour les filles. Je me perçoit comme un sous homme, comme un sale pd à cause des insultes, j'ai en horreur mes attirances et j'arrive pas à séduire les filles et j'ai l'impression de devenir homo par défaut à cause des autres parce que être gay c le mec rejeté par les filles et moi j'arrive pas à séduire les filles alors que j'ai tjrs éprouvé une attirance pour les garçons. Et je sais pas si devenir gay est en train de me rendre aussi faible face aux autres, j'ai plus en plus l'impression qu'être gay me transforme en gros faible J'ai beaucoup d'envie pour les garçons et c'est invivable d'avoir ces envies, je dois toujours faire attention que personne ne se rend compte que je peu tombé amoureux d'un homme. Je vis plus. Je voudrais ne plus avoir d'attirance pour les hommes. Je continue à me forcer sur mes attirances mais je n'ai pas le contrôle sur ces attirances comme je n'ai aucun contrôle sur ces faux amis qui me harcèlent et j'ai parfois des envies suicidaires car je ne contrôle rien dans ma vie. Je sais plus quoi faire.


Je suis un garçon qui aime un garçon, mais c’est ...

Je suis en Afrique. J'aime un garçon depuis des années, on a essayé de passer à l'acte. Lui il veut vraiment. C'est moi l'actif, mais j'ai peur. Car je veux devenir pasteur et lui aussi. On s'aime vraiment, mais c'est chose impossible, à cause de notre pays, le Cameroun, notre situation ethnique et religieuse. Mais c'est l'humain que j'aime le plus !! Aidez moi à m'en sortir. Je me masturbe en pensant à lui, lui il fait pareil. Qd j'essaye de faire rapport sexuel à la femme, je suis excité, mais je ne bande pas bien. Qd je pense à lui, je bande comme un cheval !!! Que faire ???



J’ai appris que la femme que j’aime est trans, cela ...

Bonjour, Je poste ici ma question après avoir écumé internet à la recherche de réponses et parce que j’ai pu comprendre que vous sauriez probablement répondre à celles-ci. Alors je vais vous expliquer ce qu’il m’arrive. Je vais être long, mais je pense que c’est important d’être le plus détaillé possible … J’ai 29 ans. Du point de vue de mon orientation sexuelle, je sais que j’ai toujours été hétéro. J’aime le genre féminin et suis attiré par lui naturellement. Je n’ai jamais eu d’autres relations qu’elles soient sentimentales ou de plaisir qu’avec des femmes. Il y a maintenant 4 ans, j’ai rencontré une femme, Julie, qui a 2 ans de plus que moi et bénévole dans la même association que moi. Nous nous sommes tout de suite bien entendus et au fil du temps avons découverts une multitude de points et goûts communs, au point de passer beaucoup de temps ensemble. Sorties culturelles, randonnées en pleine nature, week-end road trip, … on est devenus proches au point de se confier l’un à l’autre, de s’appeler régulièrement quand on ne se voit pas, … Il y a de cela presque un an, alors que je commençait à sortir avec avec une autre femme, Julie a commencée à montrer quelques signes de jalousie. J’ai senti quelque chose qui n’allait pas et trouvait ça d’autant plus bizarre que mes autres fréquentations ne lui posaient jusqu’ici pas de problème. Je précise que de son côté, elle n’a personne dans sa vie (d’ailleurs pas beaucoup d’amis et elle est en froid avec sa famille, mais n’ai jamais eu plus d’infos à ce sujet et jamais souhaité lui demander parce que je sentais que ça lui faisait mal d’en parler) car elle m’a toujours dit qu’elle attendait de trouver la bonne personne. Bref. Décidé à lui parler, et pour passer du temps avec elle, j’organise pour cela un petit week-end dans l’Isère. On passe vraiment un bon moment. Mais alors que j’ai commencé à aborder le sujet avec elle, on a eu notre première prise de bec. Il s’est révélé qu’elle a finie par m’avouer ses sentiments et qu’elle en avait assez de me voir avec d’autres filles. J’étais déjà choqué parce que je n’avais rien vu venir. Mais il s’avère que le soucis, c’est que j’aime énormément cette femme. Elle est même celle avec qui j’aime a passer du temps et sa compagnie, bien plus qu’avec n’importe quelle autre femme. De retour de week-end, on reprend notre semaine de travail et moi j’ai cette dispute qui m’obsède complètement. Mais au plus je passais de temps avec ma copine, au plus je sentais que Julie souffrait et que je la perdais. J’ai donc fini par mettre fin à ma fréquentation. Et petit à petit, Julie et moi sommes redevenus complices comme avant. À la réouverture des cinémas, on décide avec Julie de se faire une séance. Et pendant celle-ci, on fini par s’embrasser. J’ai compris à ce moment là que je l’aimais vraiment. À la fin de la séance, je l’invite à venir chez moi. On se fait un petit repas vite fait et on s’embrasse à nouveau. Je vous passe les détails mais arrive un moment où on se déshabille. Sauf qu’au moment de lui retirer son pantalon, je sens qu’elle se crispe et finie par me demander d’arrêter en me disant qu’elle ne peux pas. J’avoue qu’à ce moment j’étais perdu. D’abord, cette jalousie maladive, le fait qu’elle m’ai avouée ses sentiments, cette soirée qui avait bien commencée … Le soucis, c’est que depuis fin mai, elle est de nouveau distante mais cette fois, a carrément ignorer mes appels, messages… elle a même finie par ne plus venir à l’association où on est bénévoles. Moi inquiet et parce que je voulais des réponses, je fini par me pointer chez elle. C’était vers la mi-juillet. Elle me laisse entrer chez elle et je sens qu’elle est vraiment mal à l’aise. Elle n’osait même plus me regarder … bref. Elle finie à force de mes questions et de mon insistance, par me révéler qu’elle était née garçon et quelle est en froid avec sa famille parce qu’à 16 ans; elle a voulu devenir une fille, parce que pour elle, elle l’avait toujours été. Et que si elle était partie et qu’elle avait voulu arrêter de me voir, c’est parce qu’elle savait pas comment me le dire, après 4 ans d’amitiés et tout ce qui s’est passé entre nous et qu’elle avait peur que je la rejette. Moi je suis tombé de haut et je n’ai pas su quoi lui dire, lui répondre. Je comprenais mieux maintenant son comportement. Sauf qu’aujourd’hui, moi je ne suis pas bien. Je n’ai jamais eu de rapports amoureux ou autre avec une transsexuelle. Je ne m’étais même jamais imaginé que cela puisse arriver un jour d’ailleurs. Mais je sais que je l’aime. Et je suis presque certain que cette femme est celle que je cherche depuis longtemps. Sauf que j’ai deux problèmes. La première, c’est qu’elle est toujours hyper distante depuis toute cette histoire et que de mon côté, je ne suis pas hyper à l’aise avec tout ça. Bien sûr, une partie de moi veux se lancer avec elle. Et quand je repense à tous ce qu’on a fait tous les deux, ça ne peux pas être autrement. Parce que je n’ai jamais été aussi bien avec une femme. Mais entre la distance qui persiste entre nous de son côté et le fait que je ne sois pas totalement à l’aise avec sa transexualité, je suis dans l’impasse. Une immense partie de moi veux nous laisser une chance. Mais une autre partie, me laisse emprunt aux doutes. D’abord, je lui en veut. Car après tout ce qu’on a vécu et toutes les confidences qu’on a eu ensembles, je suis en colère contre elle de ne pas m’avoir dit cela avant. Même si d’un autre côté je peux comprendre qu’elle ai eu peur de me le dire avant et que je m’éloigne d’elle … mais j’ai aussi cette crainte du point de vue de son corps. Je ne sais pas comment dire, mais je ne suis clairement pas à l’aise à l’idée de me retrouver avec une femme qui a un pénis … Bref. Je suis perdu. D’un côté; je ne veux pas la perdre. Je sais que je l’aime et je veux construire quelque chose avec elle. Et c’est clair que de son côté, c’est partagé. Mais de l’autre, j’ai cette part de colère vis-à-vis du fait qu’elle m’ai cachée sa nature aussi longtemps. Qu’en dépit de tout ce qu’on a fait ensemble de ce qu’on s’est dit, elle n’ai jamais pu me l’avouer avant, comme si j’allais la traiter comme un monstre. Peut être aussi, suis-je un peu en colère contre moi de n’avoir rien vu venir non plus je ne sais pas. Et cette histoire. Je ne sais pas comment me mettre en tête que j’aime et que je pourrais avoir une relation avec une transsexuelle. Et cette distance qu’elle mets entre nous maintenant et qui m’est insupportable. Et il y a quelques jours, une connaissance commune m’a avouée que Julie n’arrête pas de pleurer … bref. Je suis complètement retourné. Tout ça me rend fou je ne sais pas quoi dire, pas quoi faire. Je suis perdu. Quels conseils pourriez-vous me donner ? Merci par avance …