Category: Homophobie intériorisée


Malgré toute mon ouverture envers les communautés LGBT, j’en viens ...

Bonjour, Je vous envoie ce message avec toute la détresse que je peux ressenti à cet instant. Je suis une fille de 19 ans et je ne suis pas sûre de subir un TOC "homo" ou de me voiler la face. J'ai toujours été super ouverte d'esprit, défenseuse de la communauté LGBT avec une majorité d'amis LGBT (je déteste dire ça, on dirait les racistes qui disent avoir un ami racisé mais je pense que c'est bien de préciser). J'ai toujours été attirée par les hommes, aussi longtemps que je puisse me le souvenir. J'ai cherché leur regard, j'ai été amoureuse (sans être en couple), mais j'ai toujours été angoissée à l'idée de m'engager. Je suis très très proche de ma famille, j'éprouve beaucoup d'affection pour mon enfance et j'ai toujours angoissé à l'idée de grandir et ce, encore aujourd'hui. Étant ouverte d'esprit, je me suis toujours dit "bon on ne sait pas de quoi la vie est faite, peut-être un jour, tu seras avec une fille", malgré le fait que mes expériences ont toujours été liées à des garçons. Cependant, quand on me posait la question de mon orientation romantique/sexuelle, j'éprouvais toujours un certain malaise. Je ne sais pas ce qui a pu se passer au cours de ces derniers mois, mais en regardant des séries, alors que je me disais que certaines actrices étaient belles et j'ai commencé à me dire si c'était de l'attirance ou bien seulement une réalisation objective. En prenant en compte mon expérience, j'ai commencé à stresser énormément jusqu'à que cela en devienne une obsession. Je ne pense qu'à ça, je fais que de me tester (je regarde tout le monde, toutes les femmes en me demandant si je les trouve belles, attirantes) jusqu'à le faire sur des personnes complètement inappropriées alors que ça n'a pas lieu d'être (je me dégoûte à avoir même pensé à ça en regardant ma propre tante, ma propre soeur). J'essaye d'imaginer tous les scénarios possibles dans mon esprit, que ça soit avec des hommes ou des femmes et je finis par me dire que si je me pose toutes ces questions, c'est que je ne suis pas hétéro. J'ai peur de parler à mes propres amies de peur d'être attirées par elles, je me referme sur moi-même et me sens sombrer sans que je ne puisse sortir de ce cercle vicieux qui est tout simplement sans fin. Je ne me comprends plus. L'idée d'être lesbienne me fait terrible et j'ai vraiment l'impression qu'il serait impossible que je m'accepte. Mes parents ont beau avoir m'exprimé un certain soutien, je ne sais pas, c'est pas possible, je ne pourrais pas être heureuse. Je viens à avoir des crises de panique qui font que je me blesse (je me griffe la peau si fort que j'ai les marques pendant des jours entiers), je n'arrive plus à dormir la nuit, je me réveille en pensant à ça... J'éprouve beaucoup de culpabilité en me disant que le fait d'éprouver de telles sensations fait de moi quelqu'un d'homophobe mais je viens vraiment à avoir des pensées suicidaires tellement je me dis que ce n'est pas possible. J'ai appris l'existence du TOC "homo", dont les symptômes ressemblent beaucoup à ce que je traverse mais des fois, je me dis que ça se trouve, je me voile la face, je me trouve des excuses pour ne pas accepter cela. Je me demande comment j'ai pu me mentir pendant des années. L'obsession est telle que je viens à me dire que je ne trouve pas les hommes beaux (des acteurs par exemple que j'ai trouvés vraiment beaux par exemple il y a de cela même pas un mois) et dès que je vois une femme que je trouve belle, je me dis que c'est forcément de l'attirance. Mes parents ne savent plus quoi me dire et je ne sais plus quoi me dire aussi. J'ai l'impression de me résigner à l'être et j'angoisse à l'idée de me résigner à l'être. Je remets toutes les expériences que j'ai eues dans ma vie en question et j'ai l'impression que je vais sombrer dans le dépression. Je me suis déjà masturbée sur des relations hétérosexuelles et homosexuelles et je me dis que cela doit répondre à ma question et ça m'angoisse encore plus. Mais d'un autre côté, je ne comprends pas vu que je n'ai jamais éprouvé autant d'attirance pour une fille que pour un garçon. Je ne peux même pas me dire que je veux tenter avec une personne d'un quelconque genre vu que j'ai à la fois peur de l'engagement et que je suis totalement angoissée à l'idée d'éprouver quelque chose. Ma vie est un pur enfer et je ne sais vraiment pas comment je vais m'en sortir. Parfois, je me dis que non, je suis bel et bien attirée par les hommes et que je trouve juste les femmes belles, de manière complètement objective. 20 minutes après je vais me convaincre que je suis lesbienne car je suis tellement obsédée par ça que je viens à me dire que je n'éprouve pas d'attirance pour les hommes (cocasse, quand je repense au fait que je n'ai fait que de regarder un mec de ma promo toute l'année). Je ne sais pas si je veux des réponses à mes questions, peut-être que si. J'ai l'impression que je veux m'enfermer dans ma cage de résonance et qu'on me dise les choses que j'ai envie d'entendre et d'autres fois, ce n'est pas le cas. J'ai regardé des solutions par rapport au TOC comme l'exposition qui fait qu'on doit accepter ces pensées dans notre esprit, de ne pas les rejeter pour qu'elles s'estompent toutes seules. Mais j'ai l'impression que si je fais ça, je m'enferme dans une réalité qui m'angoisse, que je ne peux accepter. Et d'un autre côté, j'ai peur de refouler une possible homosexualité et ça m'angoisse. Cela m'angoisse énormément et je ne sais pas si je vais m'en sortir un jour. Encore merci et bonne journée. Carla


Après des insultes homophobes et d’autres expériences, je pense avoir ...

Bonjour je suis un jeune homme de 16 ans je pense avoir le TOC Homo je vais raconter mon histoire, tout commence le jour de ma première fois avec ma copine étant un musulman pas circoncis j’étais complexé par mon prépuce qui me faisait mal lorsque je me masturbais et aussi car j’étais pas circoncis tout simplement, le jour ou je suis passé à l’acte avec ma copine j’ai eu très mal se qui fait que je n’arrivais pas à bander du coup pour rigoler elle m’a balancé un « t’es pd ou quoi 😂 » sur le coup j’ai éclaté de rire mais une qu’elle est partit je me suis posé la question de savoir si j’étais gay après sa je suis allais dormir et le lendemain plus rien j’étais même content d’avoir fait ma première fois qui n’en étais pas vraiment une, mais je me posais toujours la question quand j’étais seul ou pendant le week-end où je ne faisais rien de ma journée mais pareils en semaine je me posais plus de questions car je voyais ma copine j’étais ultra excité hyper content etc.. Mais le jour ou vraiment tout a basculé c’était un week-end banal ou je faisais du sport avec des amis et en raccompagnant un ami chez lui il m’a raconté que sa mère avait quitté son père pour une femme sa ma extrêmement choqué ensuite je suis rentré chez moi et la je vois que je suis dans un groupe de personnes du coup je regarde qui il y a dedans et je vois deux gays de ma ville que je connais bien mais j’ai rien contre eux en fait j’étais homophobe quand j’ai appris pour le mariage pour tous je me rappelle que je trouvais sa vraiment dégoûtant malgrès mon jeune âge sans que personne ne m’influence mais avec le temps j’ai mûri et appris à vivre avec sans m’y intéresser plus que sa bref un des deux gays parlait d’un Animé nommé One piece que j’aime énormément et du coup on commence à parler et je m’entends bien avec lui et là j’exprime ma manière de penser sur les homos qu’ils faisaient se qu’ils voulaient tant qu’ils me faisaient pas chier mais au fond de moi j’avais une pensée homophobe je ne sais pourquoi c’était malgrès moi et de là il me dit ta manière de penser est mignonne et de la bim avec tout sa je recommence à avoir peur d’être gay du coup je dors et le lendemain la peur est toujours présente pire que sa, j’avais l’impression de l’être de la je fais des recherches sur YouTube en premier temps je vois un daron qui se découvre gay à je sais plus pas quelle âge genre 47 ans du coup sa m’a encore plus affolé après je suis partit sur un porno gay et sa ma pas dégoûté mais pas attiré du coup je savais pas trop après j’ai appris l’existence de ce toc et sa correspondait exactement à se que j’avais pensé intrusive avec des gays bi que je connais à caractère sexuel et romantique et sa m’angoissait beaucoup trop du coup j’en ai parlé à ma copine qui a été très compréhensive car nous sommes tous les deux amoureux aussi je sais si sa ma affecté indirectement mais on m’a beaucoup de fois demandé si j’étais gay pourtant je n’ai jamais étais efféminé ou quoi ou des fois mon ancien meilleur ami me rabaisser quand je mettais des filtres snaps en me disant on dirait un pd sa m’affecté mais pas au point de remettre ma sexualité en question je pense qu’il était juste jaloux et je tiens à dire qu’avant sa j’ai jamais rien ressenti pour un homme j’ai toujours aimé les femmes et j’ai toujours été attiré par elles autre chose une fois je me suis réveillé je bandais et je suis allé voir un porno gay et j’ai pas débander je me suis même touché dessus et j’ai eu l’impression que sa ma excité du coup je sais pas mais étant donné que IRL j’ai jamais étais attiré par un mec romantiquement ou sexuelement je sais pas en vrai ma plus grosse peur se serait tromper ma copine avec un mec en sachant que je suis très amoureux et que sa ma première relation qui se passe vraiment bien car les autres étaient compliqués étant donné que je m’attacher trop vite et je regretter bien souvent d’autant plus qu’après mon échec sexuel avec elle bh on a retenté le coup cette fois avec préservatif et je lui faisais l’amour 3-4 fois dans la même après midi 😂, et ne me dites d’envisager une bisexualité une homosexualité ou panséxualité car je n’envisagerait jamais une chose pareille fin bref merci de me répondre rapidement sa me pourris la vie et mon ramadan surtout


J’aimerais arrêter de constamment vérifier si je suis gay…

Bonjour je suis un jeune de 20 ans en couple depuis 7 ans ,depuis bientôt 1 ans j’ai eu un questionnement permanent sur ma sexualité . Je suis un garçon qui a toujours était attiré par les femmes au point parfois de tromper ma copine , j’ai toujours vécu une sexualité épanouie et riche . Mon questionnement est arrivé lorsque dans mon groupe d’amis nous avons eu des doutes sur les sexualités d’un amis , je me suis d’abord dis c’est pas possible j’ai rien vue après ça je me suis retourné la question est là est arrivé cette période que je décrirais comme tres béninle. Ca était un questionnement permanent avec une envie de savoir absolument , je me suis mis à regardé les Garçons en me disant tu le trouve beau lui ? Où est ce que un mec torse nue sa t’excite ? Sauf que j’étais mal très mal j’avais honte même quand je me disais Beh voilà. Tu aimes les garçons c’est la vie j’étais encores plus mal ! Et je continuais avec ces vérifications jusqu’à écoute mon. Cœur pour savoir il battais plus vite ect . J’ai donc quitter ma copine pour une période de un mois ,je me sentais très mal. J’ai commencé à question ma relation et à faire des liens en me disant que si je l’avais trompé c’est parce que j’étais gay ( ce que j’ai oublié de dire c’est que cette période été accompagné d’une homophobie permanente( je me suis dis aussi que cette homophobie était peut être un refoulement, je me suis efforcé à me dire que j’étais gay et que c’était comme ça mais. Rien à faire toujours des vérifications et en. Plus un sentiment de mal me faisais me mettre à l’écart je sortais plus en boîte de nuit j’ai perdue cette facilité à aller voir les filles comme si je n’étais plus moi même . En plus mon malaise était visible autrement il m’arrivait de faire de cris de panique des que j’étais trop proche d’un garçon j’étais mal à l’aise je savais. Plus me comporter c’était horrible. Je les regardais en permanence et j’avais l’impression que ils le sentaient et que même dehors tout le monde le sentais tout devenais source de stresse . Je me suis remis avec ma copine et je lui ai expliqué ce que j’avais vécu elle a bien réagis et m’a dis que c’était pas grave que je devais pas m’en faire . Ça m’a rassuré je me donc mis à lire beaucoup d’article sur la sexualité et sa ma rassurer pendant 1 jour ou 2 puis après je retomber dans le meme états de vérification. Par exemple j’ai toujours aimé et pratique le rugby et des que je regardais un match je me disais il t’attire lui? Il a un bon cul ? Des trucs au quel j’aurais jamais jamais pensé bref j’aimerais arrête les vérifications et vivre plus légers . Alex



Mon attirance pour les gars s’estompent à chaque fois que ...

Bonjour j'ai 15 ans et je me situe dans l'hétérosexuel mais j'ai des blitz de dépression a me questionner et à ces moment là toute l'attirance pour les gars est comme bloqué. chaque fois que je m'imagine embrasser une fille j'ai un grand sentiment de dégoût profond me remonter à la gorge et je m'éloigne de la fille avec qui je suis assise a la cafétéria par dégoût justement j'ai un kik sur un gars mais comme je l'es ecrit mon attirance s'estompe chaque fois que je déprime. aidez moi je me sens folle!


Mon mari veut redevenir hétéro, comment l’aider?

***Suite de la question : Est-ce que c’est possible de suivre une thérapie de conversion?  Est-ce que mon mari peut redevenir hétéro et se contenter de moi seulement?*** Bonjour,   Je remercie Jessica et Marie-Claire pour leurs reponses. Et je tiens a féliciter toute l'equipe d'etre a l ecoute et prendre la peine de me repondre, ca me soulage de vous ecrire et lire, surtour que je passe cette tragédie seule j'ai personne a en parler.  Alors comme reponse a Jessica je me suis mis a chercher sur les thérapies de conversion  et jai bien comprie que c'est une mauvaise  idée et que cela est probable d aggraver les choses et cest surtout pas ce que j envisage.  Donc je vais etre claire et directe,  Vu qu'on vit a une petite ville en Algérie et qu il n ya pas vraiment de bon psychologues ici et cest pas possible pour nous de se déplacer aux grandre ville pour suivre des thérapies.  Je vous demande comment peut on surmonté ca,  que pourrais je faire pour l'aidé ? Surtout que la volonté  est bien présente,  mon mari veut bien redevenir hétéro et continuer a vivre notre vie comme chaque couple et fonder la petite famille dont nous avions toujours  rêver.   Orientez moi svp vers  des methodes, des articles ou meme des livres sur ce sujet qui peuvent m etre bénéficier.  Merci beaucoup  Cordialement  Real Eyes Bonjour Real Eyes,  merci de nous réécrire et merci beaucoup pour vos bons mots. Après des recherches, vous avez compris que les thérapies de conversion ne constituent pas une manière d'améliorer votre qualité de vie et celle de votre mari, qui vous a dit être homosexuel. Vous cherchez maintenant des moyens pour aider votre mari et surmonter cette épreuve qui rend difficile votre mariage.  J'ai lu l'ensemble de vos messages adressés à notre équipe. Ceux-ci sont très touchants et témoignent d'un amour profond. Je suis persuadée que votre mari vous porte beaucoup d'affection en retour, que vous avez une bonne complicité et une amitié importante. Il a probablement même de réels sentiments pour vous, comme le mentionnait ma collègue Jessica dans la réponse que vous avez reçue précédemment - en effet, peu importe notre orientation sexuelle, il arrive que nous ayons des "exceptions". Par exemple, une personne hétérosexuelle pourrait avoir des sentiments soudains pour une personne du même genre, une seule fois dans sa vie. L'inverse est aussi vrai. Je dois toutefois vous dire qu'il est impossible de modifier l'orientation sexuelle d'une personne. Absolument aucune méthode n'est efficace. Les thérapies de conversion, les thérapies régulières avec des psychologues en ville ou en campagne, les lectures, les vidéos, l'abstinence, la torture, les vaccins, la prière, le jeûne, les relations sexuelles, l'amour inconditionnel d'un.e conjoint.e et autres stratégies, qu'elles soient bienveillantes ou punitives, n'offrent pas de résultats "satisfaisants". Vous nommez la possibilité de "redevenir hétéro", mais l'hétérosexualité, contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, n'est pas une orientation sexuelle "de base" avec laquelle nous naissons - certaines personnes sont hétéro, d'autres sont bisexuelles, d'autres sont homosexuelles. Comme je le disais dans une réponse rédigée il y a quelques années:  "Attention: ne présumons pas que les gens sont à la base tous hétérosexuels, puis deviennent homosexuels au fil du temps et des événements; ce n’est pas le cas. Plusieurs personnes homosexuelles ou bisexuelles ont des souvenirs très clairs d’attirances envers des personnes de même sexe qui ont été ressenties dès un très jeune âge. Est-il possible de changer d’orientation sexuelle? Non. Toutefois, il est possible que nos goûts et envies ou notre façon de se définir évoluent. Notons que ce n’est pas un processus qui se complète du jour au lendemain." Voici de l'information du Southern Poverty Law Center que j'ai traduite à l'aide de Google Translate, puis modifiée à des fins de lisibilité.  "MYTHE N ° 10 Les homosexuels peuvent choisir de quitter l'homosexualité. L'ARGUMENT Si des personnes ne sont pas nées gaies, comme le prétendent des militants anti-gays, il devrait être possible pour les individus de ne plus être homosexuels. Ce point de vue est conforté par les militants anti-gays motivés par des motifs religieux, par l'idée que la pratique homosexuelle est un péché et que les humains ont le libre arbitre nécessaire pour rejeter l'homosexualité. [...] LES FAITS La thérapie de «réorientation sexuelle» ou de réparation - le fondement pseudo-scientifique du mouvement des ex-homosexuels - a été rejetée par toutes les organisations de conseil médical, psychologique, psychiatrique et professionnel américaines bien établies et réputées. En 2009, par exemple, l'American Psychological Association a adopté une résolution, accompagnée d'un rapport de 138 pages, qui a rejeté la thérapie contre l'homosexualité. Le rapport a conclu [...] que "de nombreuses personnes continuaient de subir des attirances sexuelles du même sexe" après un traitement réparateur. [...] La résolution a également affirmé que les sentiments sexuels et amoureux du même sexe sont normaux. [...] La plus ancienne agence de santé publique internationale au monde, l'Organisation panaméricaine de la santé, a publié en 2012 une déclaration dans laquelle il déclarait notamment: «Les services destinés à « soigner » les personnes ayant une orientation sexuelle non hétérosexuelle sont dépourvus de justification médicale et représentent une menace sérieuse pour la santé et le bien-être des personnes touchées ». La déclaration se poursuit ainsi: « L'homosexualité ne constitue en aucun cas un trouble ou une maladie et, par conséquent, elle ne nécessite aucun traitement. » [...] En 2013, Exodus International, l'un des plus grands organismes dits d'ex-gais au monde, a été fermé après que son directeur, Alan Chambers, ait présenté des excuses à la communauté LGBT. Chambers, qui est marié à une femme, a reconnu que son attrait pour le même sexe n’avait pas changé. Lors d'une conférence en 2012, il a déclaré: «La majorité des personnes que j'ai rencontrées, et je dirais que la majorité, soit 99,9% d'entre elles, n'ont pas changé d'orientation ou ne sont pas parvenues à un endroit où elles pourraient dire ne jamais être tentées, d'une manière ou d'une autre, par une relation avec une personne de même sexe, ni de, faire l'expérience d'un niveau d'attirance moindre envers le même sexe ». Faisons maintenant un petit exercice et mettons-nous dans une situation inverse: si la société et la loi vous le dictaient, pourriez-vous, Real Eyes, maintenant faire votre vie avec une femme, actuellement, même si vous avez une attirance naturelle envers les hommes? Cela peut vous paraître difficile pour plusieurs raisons, et votre mari vit probablement une situation similaire. Cela dit, lui seul peut vous dire comment il se sent réellement. Il y a possibilité de vivre sa vie avec vous, d'avoir des enfants, une petite famille. Son orientation sexuelle ne changera pas, mais il peut choisir de ne pas actualiser ses désirs envers d'autres hommes et comme je le mentionnais précédemment, il est fort possible qu'il ait des sentiments importants pour vous et qu'il souhaite réellement faire sa vie avec vous.  Cette possibilité reste son choix: l'orientation sexuelle n'est pas un choix, mais fonder une famille et être en couple avec une personne en est un. La meilleure façon de l'aider est de rester ouverte à l'expression de ce qu'il ressent, comme l'expliquait ma collègue Jessica. Je vous invite à faire preuve d'écoute, d'empathie, s'assurer de sa sécurité, à être ouverte à la discussion, consciente de vos propres réflexions (et possibles préjugés) face à l'homosexualité et la bisexualité et à lui offrir du support par vous-même ou en le redirigeant vers des ressources externes qui ne pathologisent pas les diverses orientation sexuelles (par exemple, au besoin, il peut nous écrire!). Votre propre santé mentale est aussi importante. Le fait de nous écrire est un pas vers la bonne direction. Vous expliquez que vous n'avez personne à qui parler de la tragédie que vous vivez. Si c'est toujours le cas, n'hésitez surtout pas à refaire appel à nous. Si vous êtes sur Facebook, vous pouvez également contacter l'association Alouen qui saura fort probablement vous diriger, votre mari et vous, vers les ressources appropriés.  J'espère que ma réponse vous apportera un peu de lumière. Au plaisir de vous relire.  Marie-Édith Vigneau, B.A. sexologie, pour AlterHéros


Est-ce que c’est possible de suivre une thérapie de conversion?  ...

Bonjour, J'espère que vous allez bien depuis notre dernier mail ! Je reviens vers vous avec des nouvelles: Ça ma pris beaucoup de temps pour pouvoir en parler a mon mari, ca m'a demandé beaucoup de courage mais j'ai fini par le faire le 14 septembre 2019 par l'occasion de notre un an des fiançailles. Mon mari a été tres honnete et directe, il m'a avoué que c'est vrai, qu'il a eu des aventures homosexuelles mais, il ma dit qu'il ne m'a jamais trompé réellement et que ce qu'il faisait etait juste Virtuel sur facebook pour ne pas refoulé (d'apres ce qu'il dit) et qu'il regrette vraiment de m'avoir fait subir toute cette douleur. Il a meme pleuré, il a versé les larmes de son corps en me demandant le pardon et en me disant qu'il ne s'accepte pas ainsi, qu'il n'accepte pas le fait qu'il est homo et qu'il veut changer cela a tout prix, il disait aussi quil m'aimer de toutes ses forces et qu'il a développé des sentiments amoureux pour moi et qu'il refuse l'idée de me perdre que j'etais tout pour lui et qu'on le laissant j écrirais sa FIN. il dit je t'ai choisi comme epouse parceque je sais que tu seras a mes cotés que tu me donne la force pour surmonter ça. Je lui ai demandé si il a deja pensé a voir un psy il ma dit oui a plusieurs reprise mais il n'avait pas le temps pour le faire. Et si je compte l'aidé il va voir un psy pour pouvoir s'en débarrasser de cette orientation. Je viens pour vous aujourd'hui encore une fois pour que vous me conseillez et vous m informez et vous m'orienter. Est ce que c'est possible de suivre une Thérapie de conversion ? Est ce que mon mari peut redevenir hétéro et se contenter de moi seulement ? Comment pourrais je l'aidé sur ca ? Par ou doit on commencer ? Franchement je suis perdu je n'arrive pas a me décider si je dois l aidé ou le quitté. Je passe un moment très difficile je vous prie de m'aider !



Mon ami est devenu gay pendant un été, je me ...

Bonjour Je m'appelle Alban, je suis en questionnement sur mon orientation sexuelle , j'ai 14 ans je vis en France et je vais bientôt rentrer en seconde. Je me pose des questions sur mon orientation sexuelle depuis un certain moment cette question m'avait déjà traverser l'esprit mais je m'étais dit que je étais hétéro car j' étais amoureux d une fille. Puis pendant un séjour avec ma famille je me suis posé cette fameuse question" est-ce que je suis gay" je ne sais plus pourquoi cette question est revenue dans mon esprit, je me suis dit que c est parce que mon ancien meilleur ami est devenu gay pendant un été . Cette question est revenu a la charge comme ça je me suis donc mis a regarder tous le garçons qui passaient mais bizarrement je ne voyais plus aucune fille capable de me plaire ( l'endroit où je passais mon séjour en famille était un trou paumé au millieu de la Bretagne). Pendant tous le séjour cette question m'a torturé j'ai donc décidé d'aller voir du porno gay et je n'ai pas réussi a bander et donc je me suis dis que je étais pas gay puis cette question est revenu j'ai donc passer le pire séjour de ma vie. J'ai essayé de voir les indice que mon enfance aurait laissé je me souviens que un jour j'ai embrassé un de mes ami par erreur sur le coup sa m'avais fait rire mais rien de plus puis je me suis souvenu que j avais embrasser une de mes anciennes amis et que j'avais éprouvé du plaisir a l'embrasser et aussi un jour en 3ème un ami m'a demander si je étais gay parce que je resemblais au garçon pas du tout attiré par les fille alors que j'ai toujours eux envie d avoir une petite amie sauf je ne savais pas comment faire et puis dans mon collège le fille sont un peu bizarre mais il y en avait une dont j étais amoureux mais tout mes amis la traitaient de pu** parce qu elle était sorti avec beaucoup de garçon mais j étais amoureux d elle quand même j'ai même eux des fantasmes avec elle. Un jour avec des amis on avaient fait des action ou vérité et je l'ai embrassé plusieurs fois et j'ai adoré mais si c étais sans la langue pendant les vacances d été la question de me demander si je suis gay a commencé a prendre beaucoup de place j'ai regardé plusieurs fois du porno gay sans réussir a bander sauf une fois où une image ma rapeller du porno hétéro. En quête de questionnement je suis aller faire des test qui me ont dit que j étais hétéro mais je ne les ai pas cru j'ai fais un teste qui était bien et qui m'a permis d apaiser mes doute pendant un moment ce test est l'échelle de Kinsey je ne sais pas si fiable. Je suis aller voir des témoignages de jeunes ados qui ont découvert leur homosexualité ou qui étais en questionnement, tous les témoignages de personnes que j'ai lu dise la même choses "et là ça a été le déclic " et il y avait des gens qui se disait hétéro avant de devenir Homo et d autre qui l'ont toujours su puis je me suis persuadé que je étais gay mais quelque au fond de moi me disais que je ne l'étais pas puis je me suis dit que j'etais hétéro et là quelque m'a dit que je ne l'étais pas j' ai donc envisagé la bisexualité mais là non plus sa ne plaisait cette question me torturait tous le temps je même penser au suiside mais j ai renoncé , ma mère a remarqué que je me sentais vraiment pas bien on est allé chez mon pédiatre qui est un ami de la famille, je lui est expliqué que je ressentais plus un aussi grande attirance pour les fille et il m'a dit que c était peut être une chute de libido et après quelques recherches j ai remarque que la baisse de libido pouvais être lié a la grande consommation de porno et j' ai lu dans cette article sur la baisse de libido que des gens préfèrent se masturber que d avoir une véritable relation sexuelle . Comme je suis un grand consommateur de porno je me suis dit que au bout d un moment mon cerveau avait remplacé l'idée d'avoir une relation sexuelle avec une fille a été remplacé par le porno. J'ai tout remis en question pour moi dans le futur j avais envie d avoir une femme et des enfants tout ça quoi ! J'ai essayé de m imaginé avec un homme dans une relation a long terme et je n'arrive pas a imaginer ça . Je n'arrive pas a savoir pourquoi je regarde les autre garçons sans le vouloir et j'ai trouvé une explication je ne suis pas attiré par les autre garçon mais je suis jaloux des garçons qui sont beaux, qui attire les fille et qui sont musclé je ne me suis jamais senti a l'aise dans mon corps et d un côté je me suis dit que c'est peut être de l attirance pour les garçons et je ne sais même plus c est quoi le concept d attirance pour une personne . Et donc je vous demande de m'aider merci de votre aide et de votre compréhension je sais que ce que j'ai écrit est peut être génant mais aidé svp et désolé pour les fautes d'orthographe. Alban


Qu’est-ce qui me prouve que je suis hétéro? La panique ...

Bonsoir, Alors voila cela fait bientôt 4 ans que mon esprit s’emmêle et que plusieurs question me rendent la vie malheureuse. Tout à commencé avec une vidéo youtube ou le youtubeur expliquait qu’à n’importe quel âge on pouvait se découvrir homo ce qui m’a fait très peur et une grosse remise en question c’est faite.J’ai alors pour la première fois douté de mois même je me disait que « Au fond qu’es ce qui prouve que je suis hetero mise a part mes ex? » bref ma vie continue dans le doute jusqu’à que je rencontre une de mes ex maintenant, la relation ce passe bien au début jetais amoureux mais au bout de 2 mois totalement détachée malgré un désir sexuel croissant, et c’est tout la mon problème j’ai un désir sexuel et pouvant être amoureux pour une femme mais les doutes sont toujours présents de plus il m’est arrivé en plusieurs mois d’avoir des rêves gay et hetero ce qui m’embrouillais encore plus l’esprit. La panique prend peu à peu le dessus et je ne sais plus quoi faire. L’angoisse m’empêche de vivre correctement et la boule au ventre est devenue quotidien. Des fois pendant plusieurs mois je me sens hétérosexuel puis d’un coup dés que mon moral baisse des doutes re-surgissent et l’angoisse revient. Nb: il m’est arrivé quelque expérience sexuel avec des femmes et j’ai jamais eu de problèmes d’érection ou quoi ce soit qui aurait pu montrerait clairement une homosexualités. Merci de votre aide.


Je me demande si je suis devenue asexuelle avec le ...

Bonjour, je m'appelle Andréa et j'ai 19 ans. Voilà mon problème, je me demande si je suis devenu asexuelle avec le temps. Je vous explique du début; Alors, depuis la maternelle, j'ai toujours eu des béguins pour des garçons, à presque chaque année scolaire un garçon différent venais hantais mes pensées 24 heures sur 24. J'étais une vraie ''BOY CRAZY'' comme on le dit en anglais, à chaque film que je regardais, je tombais amoureuse du gars, etc. Vers l'age de 13 - 14 ans, j'ai souffert d'une grosse dépression qui a durée prêt d'un an et depuis ce temps là, je suis incapable de tombée amoureuse, alors je me suis juste concentrée sur autre chose de la vie, mes études (je me noyais et me noie encore dans mes études), je me concentrais sur jouer des sports, mon travail à temps partiel que j'avais pendant mon secondaire et etc. Mais là me voilà à 19 ans, à l'université, je suis incapable de tomber amoureuse et depuis quelque temps, ce questionnement me tracasse énormément, tellement que j'en suis un peu dépressive, j'ai moins le goût de vivre, j'ai toujours cette boule de tristesse dans la gorge, etc. Il y a l'exception d'un gars l'an passé, lorsque j'avais 18 ans, je n'étais pas follement amoureuse, mais c'étais le début; j'avais des papillons dans ventre avant d'aller à l'école parce que je savais que j'allais le voire, mon coeur battais vite quand je le voyais, on a même commencé à se texter, puis moi la conne, je croyais qui se passais quelque chose, mais finalement je me suis fait des idées, il avait déjà une blonde. Cela m'a pris du temps avant de ne plus être déçu, en fait je ne sais pas pourquoi j'étais si déçu, je n'étais pas si amoureuse de lui que ça. Bref, j'ai 19 ans et depuis un mois, je me questionne même sur mon orientation sexuelle, je me demande si je suis devenu lesbienne, que je suis lesbienne et je m'en rend juste pas compte que je suis lesbienne, je me remet en question, je me demande si j'ai déjà eu des attirances envers mes meilleures amies sans m'en rendre compte, ce questionnement me perturbe pas mal et je déteste ça. Comme je me questionne tellement qu'à chaque fois que je vois une belle fille, j'analyse ce que je ressens, ça m'épuise beaucoup. Je ne suis pas homophobe, je n'est rien contre les homosexuelles, je suis contente qu'ils peuvent vivre et s'exprimer et se marier avec la personne qu'ils aiment sans être jugé. Un de mes meilleurs ami est homosexuel et je l'apprécie beaucoup, je dirais que c'est l'une des personne avec qui je me sens le moins jugé, avec qui je peux plus être moi-même. Bref, même si je ne suis pas homophobe, je ne veux pas être lesbienne, car depuis que je suis toute petite, je rêve de qui serait mon prince charmant, comment serait ma vie adulte avec cet homme spécial et je me souviens, même si ça fait longtemps, comment que c'est beau d'être amoureuse d'un garçon, comment je me sentais invincible, comment je me sentais si heureuse, pleine d'espoir, les rêveries, les poèmes et les lettres d'amours écrite le garçon. Oui je suis quelqu'un qui se compare beaucoup aux autres filles et parfois je préférerais être une autre fille plus jolie, moins stressée et souvent je vois des filles plus jolies, plus toute que moi et je deviens comme intimidé, gêné tellement que je ne suis pas capable de leur parler, est-ce normale? Est-ce de l'attirance? Pour ajouter, je n'est jamais était en relation avec qui que ce soit, je suis quelqu'un de très gênée et introverti, je ne sors pas beaucoup, j'ai de très bons amis qui ont pas mal les même valeurs que moi. J'ai une très bonne relation avec mes parents. Je suis quelqu'un de très sérieuse et qui prend ses études très à coeur, qui a d'énormes attentes envers elle-même. Je suis une femme qui a de grands plans de carrière, qui a toujours 10 milles projets à venir et qui d'habitudes adores la vie (QUAND ELLE N'EST PAS DÉPRESSIVE BIEN SÛR). Pour conclure, oui je suis capable de trouver un gars beau et quand je croise un beau gars au magasin ou à l'université par exemple, je me sens rougir, gênée et pognée mais rien de plus. Je ne suis plus capable d'être amoureuse. Avec tous cela, voici mes questions; suis-je asexuelle? Suis-je hétérosexuelle? Suis-je lesbienne? Vais-je un jour retomber amoureuse même si ça fais longtemps? Et la plus ridicule des questions; est-ce normale qu'a partir de l'âge de 13 ans j'ai arrêter d'avoir des béguins pour des acteurs?Est-ce normale que durant mon secondaire (14 à 18 ans) d'avoir trouver les gars cons et pas évolué? Est-ce normale que le physique d'un homme n'est pas la première chose qui va m'attirer de lui? Est-ce normale que je n'est pas envie de voir le pénis de tout les gars sur la planète terre (désolé du terme) comme la plus part des filles? Est-ce normale de ne pas se masturber? Ai-je un problème? Puis-je dormir tranquille et arrêter de m'inquiéter? Andréa



Notre ami est devenu violent, probablement à cause de l’homophobie ...

Salut! Sa ne va pas très bien ces temps si. Un de nous 2 vous as déjà écris par rapport à notre ami mais la il va pire. On savait qu'il étais dans un bout rough et que sa le fait agir weird. il a l'aire de vouloir se prouver cool, mâle et str8. Il dit des affaires sales sur les filles et fais le macho. sa fasait sa déjà mais il c'est rendu pire. il s'en prend aux plus fragile, aux gars plus petits, plus tranquille à ceux qui ont de l'aire féminin / pas sportif ou émotif et à ceux qu'il pense qui sont gays. Il attire des ennuies sur les autres et sur lui. ca donne moin envie aux amis de notre gang d'etre avec lui. Les seuls qu'il se rapproche de, c'est la gang plus bad vu qu'il est tjr en retenu a cause de son comportement. C'est ceux qui trouve sa drôle de shover du monde dans les murs, de lancer des rumeurs connes et de provoquer des gars qu'ils pensent qu'ils peuvent être gays ou de dire des calls de singe aux 2 couple de lesbiennes de l'école. Sa nous inquiète parce qu'il fait du vide autour de lui sauf pour des mauvaises influences. Quand il se fais conffonté sur ses actions plates il fait le gars qui s'en cal*** de tout pis qui trouve le monde faible, qu'ils l'ont cherché et qu'on est whipped, mouton et gay de lui dire que sa se fait pas ce qu'il fait. L'autre jour 1 de nous deux est tomber dessus par hasare et a vu son ordi qu'il a fermée en panique. Je en a profité pour faire un talk plus direct de écoute sérieux, c'est quoi qui se passe? Tu tapoche un joueur de ton équipe t'a craché sur un secondaire 2 qui t'avais rien faite mais que tu trouve qu'il bouge comme un fif t'es sale avec les filles pi tu les approche comme un gros moron tu t'ai battu parce que qqn a insinuer que c'est gay les douches après les pratiques t'arrète pu de dire à quelle point tu hais ca des gars tapettes pis qu'ils devrait pas sortir de chez eux. que deux gars ensemble c'est degeulasse Personne catch pourquoi tu sent le besoin d'agir de mm. Pi la t'ai rouge de stresse au cas que j'aye vu les dudes huilés sur ton ordi. Le prob sait pas de checker des dude. Sait pas de se demander si peu etre tu trouve des gars attirants Mais fesser sur tout le monde sa c'est un cr*** de probleme! T'a plein de monde qui t'aiment pis qui vont avoir ton back si tu feel pas. pis ok c'est ok si tu veut pas parler des gars personne va te forcer mais sa fais pu de sense comment tu actes... ......et après il m'a balancer son poing a la figure.... Donc la on ne sait plus comment faire pour le retrouver. On n'a peur qu'il se perde lui mm et de le perdre comme ami. On dirait que des adultes de l'ecole ont peur delui ou veule pas voir. On pensait de parler avec son coach vu que ces une figure important pour lui.... mais il c'est fait rejeté de l'équipe après qu'il a achalé un autre joueur quand il a sut qu'il a un amoureux. On veut pas le stoolé à ses parents sa serait chien mais on trouve pas comment l'arrêter. On pense pas qu'il est mèchant juste de meme on est 99% sure qu'il est mélé et qu'il essaye de couvrir une partie de lui qu'il l'aime pas. C'est dure de l'aider parce que l'aggressivité ca a de l'aire d'un symptaume et pas de la vrai raison. mais il est vrm enfoncer creux dans l'aggressivité. Merci Alterhéros