Category: Homophobie intériorisée


Je voudrais coucher sexuellement avec des garçons, mais le contact ...

Salut, je vais être direct, j'espère ne pas choquer, je me sens bloqué dans ma vie. Je voudrais coucher sexuellement avec des garçons mais quand j'imagine l'acte dans le réel, le contact avec leur sexe me fait peur et me provoque des répulsions, alors que j'en ai vraiment envie. Si j'étais homosexuel, alors je n'aurai pas cette répulsion. Suis je normal ? Je ne sais pas quelle est mon orientation du coup. En fantasme, je le sais très bien vu que mes rêves et mes désirs sont orientés vers les mêmes personnes et ça ne varie presque pas, sauf de temps en temps avec des filles, donc je connais pas mon orientation dans le réel, je suis totalement perdu et je suis frustré que le réel ne colle pas à mes désirs sexuels alors que j'ai de plus en plus de désirs gay en moi qui voudrait pour une première fois faire une expérience gay dans le réel et pas une expérience hétéro , j'en rêve parfois la nuit que je fais l'amour à un garçon de ma classe et que je l'embrasse, et au réveil je suis frustré et triste que ce n'est pas réel. Je me sens donc totalement dépassé, mélangé et perdu à cause des mes répulsions pour le sexe homosexuel dans le réel. Je ne sais pas quoi faire ! Guillaume


J’ai encore du mal à admettre mon homosexualité. Que faire?

Je ressens des sentiments naissants pour toutes sortes de garçons que je trouve mignon. Je ressens aussi de l'excitation sexuelle à leur contact, ça devient chaud. J'aime bien leur présence et j'ai envie de sortir avec eux. Depuis une semaine, j'ai pris conscience que je corresponds à tous les critères de quelqu'un d'homosexuel, c'est à dire être attiré par des personnes du même genre que moi tout le temps et si j'aime beaucoup les filles c''est en tant que copine ou amie, ça m'a pris du temps à réaliser ce dernier point que ce que je ressens pour un garçon, je ne le ressens jamais pour une fille. Mon homosexualité se cachait sous mes yeux alors que ce que je vis pour les garçons, je le vis depuis que j'ai commencé à avoir des pensées sexuelles à l'âge de 10 ans, Est ce normal qu'à 10 ans, j'étais déjà homosexuel ? J'ai encore du mal à admettre mon homosexualité. Que faire ? Ignorer et attendre que mon orientation finisse par changer mais j'ai l'impression qu'elle est bien fixée chez moi ou faire face ? Benjamin


Pouvez-vous me dire des choses positives sur l’homosexualité pour me ...

Bonjour, vous avez du connaitre ça. J'essaie de résister en me disant, allez la prochaine fois François, ton prochain crush c'est une fille, ça loupe pas mon crush c'est un mec la fois suivante. J'essaie de me forcer à regarder du porno straight durant cette période, mais je craque très vite (au bout d'une minute même pas) et je regarde du gay. Il y a comme une excitation chez moi d'être gay pour visualiser des personnes de même sexe s'embrasser (femme ou homme) ou faire du sexe. J'essaie actuellement de rendre positif ce que ej vois (couple de 2 femmes ou de 2 hommes) en me disant qu'il ne faut pas se faire une montagne avec mes parents si je suis gay, ils sont ouverts sur ce sujet, j'ai de la chance par rapport à d'autres. Y-a-t-il un moyen de ne plus craquer ? Si pas possible, pour m'aider et pour me rassurer, dites moi des choses positives sur l'homosexualité, que c'est cool d'être gay et qu'il n'y a pas de honte à aimer les pénis, je crois que je ne résiste plus du tout, avec tout ce confinement et je me sens explosé à essayer de résister, je voudrais craquer une fois pour toute et avoir des rapports homosexuels un de ces 4. Ca fait du bien de vous parler en ce moment, vous êtes les premiers avec qui je fais un coming out. J'espère ne aps avoir été trop long, mais je suis très anxieux et très ansiogène actuellement, j'ai arrêté de regarder totalement la télé qui m'angoisse trop et je lis des bouquins pour rester serein.



Est-il possible d’être gay juste le temps d’un rapport sexuel?

Salut, Je vous ai écrit il y a 3 jours et j'ai des trucs à vous demander après un mauvais week-end de questionnement sur moi. J'ai trop envie de coucher avec un homme, de sauter le pas, je ne sais pas encore comment pour le moment comme j'habite à la campagne et j'ai très honte d'aller sur des applis de rencontre quand l'excitation sexuelle est passée, pour arriver à rencontrer qui que ce soit. Il y a certains physiques masculins qui me CHAMBOULENT complétement à chaque fois que j'en vois, alors que les physiques féminins ne m'ont jamais fait ça, en toute vérité et franchise. Je ne peux plus l'ignorer et y résister. Quand tous mes potes fantasment tous sur des stars féminines de porno, moi je fantasme totalement sur des mecs de porno gay depuis des années, mon corps me réclame des rapports sexuels gays dans la vraie vie, et ça ne veut pas passer. Je voulais donc savoir s'il est possible d'être gay le temps d'un rapport sexuel ? Le mec pourra m'embrasser ou me caresser s'il le veut durant le rapport sexuel, mais une fois l'excitation sexuelle passée, je ne supporterai pas que le mec me tienne la main ou m'embrasse ou continue à me toucher, je crois que je pourrai être violent avec moi même ou avec lui, j'aurai trop la honte par ce qui vient de se passer. Comment faire comprendre à un mec que je veux seulement du sexe lors d'une rencontre et de me laisser tranquille après ce rapport sexuel ? J'ai trop envie de coucher avec pleins de mecs, et faire plein de trucs sexuels avec eux mais je ne veux pas m'impliquer dans une relation, cette envie extrême de faire du porno gay vient de là, les choses sont explicites et la relation avec les mecs durent seulement le temps d'un film, si au moins il était possible de garder l'anonymat quand on fait du X. J'ai déjà très honte que sexuellement, je suis totalement un foutu gay, alors être en couple avec un mec, ce n'est pas possible pour moi pour le moment. Je bois beaucoup d'alcool, je me suis pris une cuite ce week-end, pour oublier que je suis un foutu gay sexuellement et que je vais être en couple avec un mec un de ces jours, ça va pas louper, il faut pas que je me voile la face, j'ai déjà ressenti des trucs amoureux malgré moi pour un mec par le passé et j'avais aimé les ressentir. Je voudrais finir en couple avec une femme, je suis déjà tombé amoureux de femmes, même si je ne suis jamais sorti avec elle, mais j'aime plus les mecs que les femmes malgré moi et je serai toujours attiré sexuellement par des hommes, quand ils correspondent à un certain physique qui me CHAMBOULE totalement LA VIE ET MON COEUR. Je me sens totalement maudit et impur à être gay et être forcé par mon corps à être gay, malgré moi. Comment vous faîtes pour accepter d'être gay ? Comment vous faîtes si vos parents et tout votre environnement sont homophobes ? Est-il possible que je redevienne hétéro par magie quand mon corps aura eu ses foutus rapports sexuels gays ? Mathieu.


Comment affirmer mon homosexualité malgré la honte et la peur ...

je suis un Homme heteros qu'and j'etais plus jeune j.etais attirer par les fille mais je portait des vetement femminin je me sentais bien j'aimais sa ,,,et vers les 30 ans j,aetais moin attirer par les femmes plus vers les transexuel,,, ou travesti ,vers 55 ans ,j'etais commencer a etre attirer par les hommes Gay et la je ne pense qua sa je les deja fait baiser avec des trans mais la je devenir ou etre Hommosexuel en dedant de moi je sens que je suis HOMO et j'aime sa mais j'ai honte, la peur,faire rire de moi que faire j'en peut peut plus de vivre comme sa j'ai tellement envie d'un Homme Gay je suis dans des site pour Gay j,ai pas mis de photo et j'ai eux des offre la encore je suis bloquer j'ai peur du ridicule que faire aider moi SVP Merci Andre


Je voudrais être en relation avec un garçon pour être ...

Hello alterheros Merci pour ta réponse. Je me rend compte ce que j'ai dit est confus. Je me sens pas bien, car j'ai tres peur de ma propre homosexualité. C pour ca je me definis probablement homosexuel et pas homosexuel dans mon questionnement. J ai en effet très peur d être rejeté par famille et amis et de perdre tous mes amis et ma famille si je vais sur cette voie qui est peut être purement et temporairement sexuelle et qui n est pas forcément définitive d après ce que je lis sur votre site depuis 2 semaines et votre reponse. Sur mon orientation romantique, c tres mélangé et confus avec mon orientation sexuelle, je n'arrive pas a distinguer les 2, je suis bloqué à cause de cette peur du rejet et je n'arrive pas à me projeter avec un gars ou à en tomber amoureux à cause de la peur au ventre que je ressens quand j'ai envie aller +loin dans un attachement avec un gars. Pourtant Je voudrais vivre des expériences avec des garçons dans la vraie vie, il y a 2 garcon attirants pour moi actuellement mais j'ai peur de me faire rejeter par ces derniers et de perdre leur amitié si je leur avoue mes sentiments. Il y en a même un garcon avec qui j ai ete en vacances d ete l'année dernière (qui nous a beaucoup rapprocher) ou par moment j éprouve des sentiments amoureux. Depuis 1 an je réfléchi à être avec une fille, pour etre comme tout le monde mais mes fantasmes prennent le dessus. Plus je réfléchi et plus physiquement je suis attiré par certains corps d'hommes et par le sexe masculin en general. Donc je pense que je vais aujourd'hui vers une impasse si je tombe amoureux d'une fille. Je voudrais actuellement etre avec un garçon pour être en accord avec mes attirances, sans arriver a me projeter pour le moment. Est ce que ça entre dans l'orientation romantique ou sexuelle ce que je vis ? C confus dans ma tete. Jaimerai tant que les gars qui m'attirent fassent les premier pas, s'ils sont aussi gays. Parfois mes envies de m'exhiber nu provient de cette envie d être désiré par un garçon. Comment dépasser mes peurs pour ne pas vivre seulement des reves ou aller avec une fille par manque d'affection parce que je n'ose pas les garçons ? J espère etre moins confus cette fois-ci. Frank



J’aimerais explorer mon homosexualité, mais les humiliations de mon passé ...

Bonjour Merci pour votre réponse. Ça m'a rassurer de savoir que je suis normal et que je me sens attirer par les mecs pas à cause de mes échecs avec les filles. Je le savais mais tout est encore confus dans ma tête et vous entendre le dire me réconforte. Tout d'abord, je me sens actuellement avoir été hétéro forcé. Est ce que c possible pour vous ? Au début de l'adolescence je me sentais bi avec une tendance homo à 60%. Tout allait bien jusqu'à ce que 2 garçons et une fille que je considéré comme amis me harcèlent moralement au collège. Cet harcélement est venu progressivement et je me sui retrouver sous leur totale emprise pendant 2 ans en croyant qu'ils étaient mes amis jusqu'au bout car c'est ce qu'ils me disaient tout le temps. J'ai subit beaucoup d'humiliation (comme le vol de mes vêtements à la douche ou la baisse de mon froc en gym ou mettre des photos gays sur mon casier à la vue de tous etc.) et pour me rabaisser plus, ce trio infernal me balancer des insultes homosexuelles (alors que je n'ai jamais fait de coming out ou fait part de mes attirance publiquement ). Je me rappelle que la fille m'a balancé souvent que je ne pourrai jamais être avec une fille et je deviendrai homo, comme les mecs en prison. Ces humiliations répétées ont entraîné chez moi une aversion de l'homosexualité jusqu'à une homophobie avec des personnes (femme ou homme) qui s'identifiaient homo publiquement, car à leur contact ces sentiments d'humiliation revenaient systématiquement . Pour tenir moralement contre cet harcèlement je me sui alors forcé à être hétérosexuel à 100% en réfoulant profondément mon homosexualité. Et puis j'ai changé d'école et le harcèlement s'est arrêté pour moi. Dans cette nouvelle école j'ai joué l'hétérosexuel de service pour ne plus vivre cet enfer passé. Mais voilà ces humiliations se sont estompé au cours du temps et mon attirance pour les garçons m'est revenu progressivement. En fait les garçons me font vibrer cérébralement et physiquement. Je ressens un bien être quand je m'imagine avec un gars. Quant aux filles je n'ai jamais ressenti ça et je suis de plus en plus mal avec mon hétérosexualité. Je voudrais abandonner définitivement mon hétérosexualité et être exclusivement homosexuel. Pour moi c'est un changement radical de vie mais voilà quand j'envisage sérieusement à ça mes sentiments d'humiliation passé remontent très vite à la surface. Ça me bloque et me pourrit la vie. Comment m'en débarrasser car je voudrais rencontrer des garçons rapidement, rester hétéro entre en conflit avec moi. J'ai pas osé en parler dans mon message précédent car c'est très intime de vous parler de mes humiliations passées et je voulais établir une confiance avec vous avec des choses moins intimes et plus bateaux avant de me dévoiler plus. Ricky


Malgré toute mon ouverture envers les communautés LGBT, j’en viens ...

Bonjour, Je vous envoie ce message avec toute la détresse que je peux ressenti à cet instant. Je suis une fille de 19 ans et je ne suis pas sûre de subir un TOC "homo" ou de me voiler la face. J'ai toujours été super ouverte d'esprit, défenseuse de la communauté LGBT avec une majorité d'amis LGBT (je déteste dire ça, on dirait les racistes qui disent avoir un ami racisé mais je pense que c'est bien de préciser). J'ai toujours été attirée par les hommes, aussi longtemps que je puisse me le souvenir. J'ai cherché leur regard, j'ai été amoureuse (sans être en couple), mais j'ai toujours été angoissée à l'idée de m'engager. Je suis très très proche de ma famille, j'éprouve beaucoup d'affection pour mon enfance et j'ai toujours angoissé à l'idée de grandir et ce, encore aujourd'hui. Étant ouverte d'esprit, je me suis toujours dit "bon on ne sait pas de quoi la vie est faite, peut-être un jour, tu seras avec une fille", malgré le fait que mes expériences ont toujours été liées à des garçons. Cependant, quand on me posait la question de mon orientation romantique/sexuelle, j'éprouvais toujours un certain malaise. Je ne sais pas ce qui a pu se passer au cours de ces derniers mois, mais en regardant des séries, alors que je me disais que certaines actrices étaient belles et j'ai commencé à me dire si c'était de l'attirance ou bien seulement une réalisation objective. En prenant en compte mon expérience, j'ai commencé à stresser énormément jusqu'à que cela en devienne une obsession. Je ne pense qu'à ça, je fais que de me tester (je regarde tout le monde, toutes les femmes en me demandant si je les trouve belles, attirantes) jusqu'à le faire sur des personnes complètement inappropriées alors que ça n'a pas lieu d'être (je me dégoûte à avoir même pensé à ça en regardant ma propre tante, ma propre soeur). J'essaye d'imaginer tous les scénarios possibles dans mon esprit, que ça soit avec des hommes ou des femmes et je finis par me dire que si je me pose toutes ces questions, c'est que je ne suis pas hétéro. J'ai peur de parler à mes propres amies de peur d'être attirées par elles, je me referme sur moi-même et me sens sombrer sans que je ne puisse sortir de ce cercle vicieux qui est tout simplement sans fin. Je ne me comprends plus. L'idée d'être lesbienne me fait terrible et j'ai vraiment l'impression qu'il serait impossible que je m'accepte. Mes parents ont beau avoir m'exprimé un certain soutien, je ne sais pas, c'est pas possible, je ne pourrais pas être heureuse. Je viens à avoir des crises de panique qui font que je me blesse (je me griffe la peau si fort que j'ai les marques pendant des jours entiers), je n'arrive plus à dormir la nuit, je me réveille en pensant à ça... J'éprouve beaucoup de culpabilité en me disant que le fait d'éprouver de telles sensations fait de moi quelqu'un d'homophobe mais je viens vraiment à avoir des pensées suicidaires tellement je me dis que ce n'est pas possible. J'ai appris l'existence du TOC "homo", dont les symptômes ressemblent beaucoup à ce que je traverse mais des fois, je me dis que ça se trouve, je me voile la face, je me trouve des excuses pour ne pas accepter cela. Je me demande comment j'ai pu me mentir pendant des années. L'obsession est telle que je viens à me dire que je ne trouve pas les hommes beaux (des acteurs par exemple que j'ai trouvés vraiment beaux par exemple il y a de cela même pas un mois) et dès que je vois une femme que je trouve belle, je me dis que c'est forcément de l'attirance. Mes parents ne savent plus quoi me dire et je ne sais plus quoi me dire aussi. J'ai l'impression de me résigner à l'être et j'angoisse à l'idée de me résigner à l'être. Je remets toutes les expériences que j'ai eues dans ma vie en question et j'ai l'impression que je vais sombrer dans le dépression. Je me suis déjà masturbée sur des relations hétérosexuelles et homosexuelles et je me dis que cela doit répondre à ma question et ça m'angoisse encore plus. Mais d'un autre côté, je ne comprends pas vu que je n'ai jamais éprouvé autant d'attirance pour une fille que pour un garçon. Je ne peux même pas me dire que je veux tenter avec une personne d'un quelconque genre vu que j'ai à la fois peur de l'engagement et que je suis totalement angoissée à l'idée d'éprouver quelque chose. Ma vie est un pur enfer et je ne sais vraiment pas comment je vais m'en sortir. Parfois, je me dis que non, je suis bel et bien attirée par les hommes et que je trouve juste les femmes belles, de manière complètement objective. 20 minutes après je vais me convaincre que je suis lesbienne car je suis tellement obsédée par ça que je viens à me dire que je n'éprouve pas d'attirance pour les hommes (cocasse, quand je repense au fait que je n'ai fait que de regarder un mec de ma promo toute l'année). Je ne sais pas si je veux des réponses à mes questions, peut-être que si. J'ai l'impression que je veux m'enfermer dans ma cage de résonance et qu'on me dise les choses que j'ai envie d'entendre et d'autres fois, ce n'est pas le cas. J'ai regardé des solutions par rapport au TOC comme l'exposition qui fait qu'on doit accepter ces pensées dans notre esprit, de ne pas les rejeter pour qu'elles s'estompent toutes seules. Mais j'ai l'impression que si je fais ça, je m'enferme dans une réalité qui m'angoisse, que je ne peux accepter. Et d'un autre côté, j'ai peur de refouler une possible homosexualité et ça m'angoisse. Cela m'angoisse énormément et je ne sais pas si je vais m'en sortir un jour. Encore merci et bonne journée. Carla


Après des insultes homophobes et d’autres expériences, je pense avoir ...

Bonjour je suis un jeune homme de 16 ans je pense avoir le TOC Homo je vais raconter mon histoire, tout commence le jour de ma première fois avec ma copine étant un musulman pas circoncis j’étais complexé par mon prépuce qui me faisait mal lorsque je me masturbais et aussi car j’étais pas circoncis tout simplement, le jour ou je suis passé à l’acte avec ma copine j’ai eu très mal se qui fait que je n’arrivais pas à bander du coup pour rigoler elle m’a balancé un « t’es pd ou quoi 😂 » sur le coup j’ai éclaté de rire mais une qu’elle est partit je me suis posé la question de savoir si j’étais gay après sa je suis allais dormir et le lendemain plus rien j’étais même content d’avoir fait ma première fois qui n’en étais pas vraiment une, mais je me posais toujours la question quand j’étais seul ou pendant le week-end où je ne faisais rien de ma journée mais pareils en semaine je me posais plus de questions car je voyais ma copine j’étais ultra excité hyper content etc.. Mais le jour ou vraiment tout a basculé c’était un week-end banal ou je faisais du sport avec des amis et en raccompagnant un ami chez lui il m’a raconté que sa mère avait quitté son père pour une femme sa ma extrêmement choqué ensuite je suis rentré chez moi et la je vois que je suis dans un groupe de personnes du coup je regarde qui il y a dedans et je vois deux gays de ma ville que je connais bien mais j’ai rien contre eux en fait j’étais homophobe quand j’ai appris pour le mariage pour tous je me rappelle que je trouvais sa vraiment dégoûtant malgrès mon jeune âge sans que personne ne m’influence mais avec le temps j’ai mûri et appris à vivre avec sans m’y intéresser plus que sa bref un des deux gays parlait d’un Animé nommé One piece que j’aime énormément et du coup on commence à parler et je m’entends bien avec lui et là j’exprime ma manière de penser sur les homos qu’ils faisaient se qu’ils voulaient tant qu’ils me faisaient pas chier mais au fond de moi j’avais une pensée homophobe je ne sais pourquoi c’était malgrès moi et de là il me dit ta manière de penser est mignonne et de la bim avec tout sa je recommence à avoir peur d’être gay du coup je dors et le lendemain la peur est toujours présente pire que sa, j’avais l’impression de l’être de la je fais des recherches sur YouTube en premier temps je vois un daron qui se découvre gay à je sais plus pas quelle âge genre 47 ans du coup sa m’a encore plus affolé après je suis partit sur un porno gay et sa ma pas dégoûté mais pas attiré du coup je savais pas trop après j’ai appris l’existence de ce toc et sa correspondait exactement à se que j’avais pensé intrusive avec des gays bi que je connais à caractère sexuel et romantique et sa m’angoissait beaucoup trop du coup j’en ai parlé à ma copine qui a été très compréhensive car nous sommes tous les deux amoureux aussi je sais si sa ma affecté indirectement mais on m’a beaucoup de fois demandé si j’étais gay pourtant je n’ai jamais étais efféminé ou quoi ou des fois mon ancien meilleur ami me rabaisser quand je mettais des filtres snaps en me disant on dirait un pd sa m’affecté mais pas au point de remettre ma sexualité en question je pense qu’il était juste jaloux et je tiens à dire qu’avant sa j’ai jamais rien ressenti pour un homme j’ai toujours aimé les femmes et j’ai toujours été attiré par elles autre chose une fois je me suis réveillé je bandais et je suis allé voir un porno gay et j’ai pas débander je me suis même touché dessus et j’ai eu l’impression que sa ma excité du coup je sais pas mais étant donné que IRL j’ai jamais étais attiré par un mec romantiquement ou sexuelement je sais pas en vrai ma plus grosse peur se serait tromper ma copine avec un mec en sachant que je suis très amoureux et que sa ma première relation qui se passe vraiment bien car les autres étaient compliqués étant donné que je m’attacher trop vite et je regretter bien souvent d’autant plus qu’après mon échec sexuel avec elle bh on a retenté le coup cette fois avec préservatif et je lui faisais l’amour 3-4 fois dans la même après midi 😂, et ne me dites d’envisager une bisexualité une homosexualité ou panséxualité car je n’envisagerait jamais une chose pareille fin bref merci de me répondre rapidement sa me pourris la vie et mon ramadan surtout



J’aimerais arrêter de constamment vérifier si je suis gay…

Bonjour je suis un jeune de 20 ans en couple depuis 7 ans ,depuis bientôt 1 ans j’ai eu un questionnement permanent sur ma sexualité . Je suis un garçon qui a toujours était attiré par les femmes au point parfois de tromper ma copine , j’ai toujours vécu une sexualité épanouie et riche . Mon questionnement est arrivé lorsque dans mon groupe d’amis nous avons eu des doutes sur les sexualités d’un amis , je me suis d’abord dis c’est pas possible j’ai rien vue après ça je me suis retourné la question est là est arrivé cette période que je décrirais comme tres béninle. Ca était un questionnement permanent avec une envie de savoir absolument , je me suis mis à regardé les Garçons en me disant tu le trouve beau lui ? Où est ce que un mec torse nue sa t’excite ? Sauf que j’étais mal très mal j’avais honte même quand je me disais Beh voilà. Tu aimes les garçons c’est la vie j’étais encores plus mal ! Et je continuais avec ces vérifications jusqu’à écoute mon. Cœur pour savoir il battais plus vite ect . J’ai donc quitter ma copine pour une période de un mois ,je me sentais très mal. J’ai commencé à question ma relation et à faire des liens en me disant que si je l’avais trompé c’est parce que j’étais gay ( ce que j’ai oublié de dire c’est que cette période été accompagné d’une homophobie permanente( je me suis dis aussi que cette homophobie était peut être un refoulement, je me suis efforcé à me dire que j’étais gay et que c’était comme ça mais. Rien à faire toujours des vérifications et en. Plus un sentiment de mal me faisais me mettre à l’écart je sortais plus en boîte de nuit j’ai perdue cette facilité à aller voir les filles comme si je n’étais plus moi même . En plus mon malaise était visible autrement il m’arrivait de faire de cris de panique des que j’étais trop proche d’un garçon j’étais mal à l’aise je savais. Plus me comporter c’était horrible. Je les regardais en permanence et j’avais l’impression que ils le sentaient et que même dehors tout le monde le sentais tout devenais source de stresse . Je me suis remis avec ma copine et je lui ai expliqué ce que j’avais vécu elle a bien réagis et m’a dis que c’était pas grave que je devais pas m’en faire . Ça m’a rassuré je me donc mis à lire beaucoup d’article sur la sexualité et sa ma rassurer pendant 1 jour ou 2 puis après je retomber dans le meme états de vérification. Par exemple j’ai toujours aimé et pratique le rugby et des que je regardais un match je me disais il t’attire lui? Il a un bon cul ? Des trucs au quel j’aurais jamais jamais pensé bref j’aimerais arrête les vérifications et vivre plus légers . Alex