Category: Fantasmes


Je suis hétérosexuel, mais depuis quelques temps, j’ai tellement envie ...

Bonjour j’ai 16ans Si j’écris c’est que je me pose des questions Je suis hétérosexuel et je ne suis pas attiré par les hommes mais depuis quelques j’ai déjà plus en plus envie de faire ma première fois est ce qui me fait peur c’est que quand je suis exiter je me dis que vue que je n’ai toujours pas expérimenté une relation sexuel je serai capable de le faire avec n’importe qui même un homme pour juste avoir la sensation mais quand je ne suis plus exiter je regrette et je me trouve bizarre J’aimerais savoir quoi faire svp Merci beaucoup d’avance J’aimerais savoir que faire


Suis-je hétéro, bi, hétéroflexible… ?

Bonjour, Je vous ai écris il y a plus d'un an maintenant sur mon questionnement au sujet de ma sexualité, cela fait 2 ans que je me questionne sachant que mon orientation et pour moi plus clair aujourd'hui, je dirais que je suis bisexuel dans une certaines mesure, mais accepter un mot n'est pas accepter un fait possible, peut être une première étape je ne sais pas. En effet après 2 ans de questionnements je me sens toujours attiré par les femmes et très peu attiré par les hommes. Mais fantasmé sont resté stable et je ne regarde plus aucune pornographie ce qui me permet de mieux définir mes émotions ou fantasme plus tourné vers les femmes mais, avoir un report avec un homme me semble toujours excitant même si j'ai toujours du mal a l'imaginer. Tout comme d'avoir une relation romantique avec un homme, cela me semble impossible est-ce du refoulement ? Je vis toujours depuis 10 avec la même personne et il est vrai que parfois je doute et j'ai envi d'avoir d'autres expériences principalement avec des femmes. C'est plus une réflexion que je vous partage qu'une question, sachant pertinemment que la réponse je la trouverai seul, je cherche peut être plus une aide d'approfondissement sachant que j'ai tendance à tout intellectualisé. Suis-je hetero, bi, heteroflexible ? Homo j'en doute car mes émotions sont toujours bien marqué vers les femmes. La difficulté et peut être que par l'éducation nous nous sentons obligé de choisir, pourtant on peut aimé le poisson et la viande sans être jugé. Il me reste du chemin à parcourir je penses pour me détacher de cette volonté d'avoir une étiquette. Voilà une infime partie du fruit de ma réflexion. Vous pouvez posté ce questionnement mais merci de le garder anonyme.


Ma sexualité est bloquée par un fantasme homosexuel et cela ...

J'ai 43 ans je suis marier et j'ai des enfants . Mon problème est que j'ai un fantasme homosexuel ( avoir une relation homo avec un gros pénis voire même être femme pendant cette relation sexuelle) et ce depuis longtemps. J'ai l'impression que celui me bloqué pour avec des relation sexuelle avec d'autre femme mais pas ma femme car j'éprouve de l'amour pour elle. Ce fantasme j'ai l'pression que cela me bloqué et me pèse voire même provoque de l'anxiete car c'est lourd. Je n'ai jamais oser le réalisé car j'ai trouvé ça sale mais ça me pèse énormément. J'ai l'impression que si je le réalisé cela débloquer ai mon problème dit "psychologique" a savoir que ça fait un an que je suis sous antidépresseur. Je confirme je ne suis pas homme j'aime me sentir aimer par une femme. Mais ma sexualité est bloqué par ce fantasme. Dois je réalisé ce fantasme ou ..... ? Merci de votre aide c'est très lourd à porter car cela dure. Depuis trop longtemps ....



J’aimerais comprendre ce qui me donne l’envie de porter au ...

Bonjour, Je me permets de vous contacter pour essayer de comprendre ce qui me donne l'envie de porter au quotidien des sous vetements féminins. Je suis aujourd'hui un homme marié et tout va bien de ce côté. Ce qui m'a toujours étonné c'est que les petites culottes m'ont attiré très tôt, je devais avoir environ 12 ans lorsque tout a commencé. Cela était devenu un défi lorsque j'étais par exemple invité chez une amie de réussir à repartir avec l'une de ses petites culottes subtilisée dans son armoire. Puis pour être certain de ne pas me faire prendre ensuite je m'enfermais dans les toilettes et les portais sur moi ni vu ni connu... Il m'arrivait ensuite de les porter la journée mais plus souvent la nuit. Plus tard, au lycée, le temps des premières amours... Pensant que cette envie allait reprendre le dessus et en fait pas du tout, cela m'était passé même si je restais toujours sensible aux jolis petits dessous féminins. Les années passent, me voilà maintenant marié, tout cela est derrière moi. Puis il y a seulement quelques années cette forte attirance pour les petites culottes qui ressurgit...Tout d'abord avec internet qui offre la possibilité d'acheter des petites culottes portées, chose que je souhaite expérimenter et qui me plaît. Puis petit à petit j'en arrive à vouloir acheter des petites culottes neuves qui me plaisent et que je souhaite porter quotidiennement, dans le plus grand secret et pour mon plus grand plaisir avec le sentiment que j'attendais presque cela pour me sentir en accord avec moi-même. Comme quelque chose qui n'appartient qu'à moi et qui fait mon originalité. Je me sens bien ainsi et ne souhaite pour l'instant rien changer mais juste essayer d'obtenir quelques réponses pour comprendre ce qui me pousse vers cette envie. Un grand merci à vous.


Pourquoi est-ce que je fantasme à l’idée de me faire ...

Bonjour, J'ai une question parce que j'ai un fantasme régulier que je n'arrive pas à expliquer. Je fantasme en fait sur le fait d'être attaché et bâillonné nu sur un lit médical, avec des personnes masquées qui poussent mon lit vers une salle d'opération pour me faire circoncire de force. A chaque fois je m'imagine en train de me débattre de toute mes forces pour empêcher ça, d'essayer de me libérer de mes liens, de crier à travers mon bâillon, de pleurer... mais les gens autour de moi s'en fiche et ne font pas attention à moi. Après je m'imagine arriver dans la salle d'opération toujours en me débattant, les médecins touchent mon sexe en me disant que je vais être circoncis, je crie et je me débats mais ça change rien. Ce qui me fait fantasmer beaucoup c'est l'idée de voir le scalpel se diriger petit à petit vers mon sexe sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Cette idée m'excite énormément. Je sais que je vais être circoncis, je ne veux surtout pas ça (je n'ai pas envie personnellement d'avoir un sexe circoncis), je me débats de toute mes forces, mais rien n'y fait, et le docteur tranche mon prépuce sans anesthésie, je hurle de douleur dans mon bâillon mais les gens s'en fiche et ne cherche pas à me réconforter, comme si j'étais un objet. Pourquoi est-ce que je fantasme sur ce genre de truc ? Ca me dégoute d'avoir ce genre de fantasme car j'ai l'impression ne pas être normal. Je précise que je n'ai jamais eu d'expérience médical de ce genre dans ma jeunesse, je n'ai jamais eu de problème à mon prépuce non plus.


Ma femme ne veut plus que je pratique le transformisme ...

Depuis des années je suis attiré par la lingerie féminine. J'ai emprunté celle de ma femme. Je m'en suis acheté. Je me suis pris en photos et j'ai fait des échanges avec d'autre hommes aynt les mêmes goûts.Ma femme le sait. J'ai fait le transformiste avec elle. Mais les années passant elle ne veut plus rien faire. Moi, j'en ai toujours envie. Dois-je le faire en cachette ? Quels conseils ne donnez-vous ? Mon surnon féminin est LUCIA



Je suis en couple avec une femme cisgenre et pourtant ...

Bonsoir, Je suis en couple avec une femme cisgenre et pourtant je continue à me masturber sur des actrices pornos transgenres. Et les actrices pornos transgenres m'exicte plus que ma propre copine.. est-ce normal ? Est-ce que ça fait de moi quelqu'un de mauvais si je suis plus attiré par des actrices pornos que par ma propre copine ? Et même lors des rapports sexuels avec ma copine, je pense que aux actrices pornos transgenres. Est-ce que je dois quitter ma copine ? Ou dois-je essayer de me forcer à prendre du plaisir avec ? Car je l'aime, mais pourtant je préfère les actrices pornos transgenres. Ou alors, est-ce que j'aime les penis ? ( Désolé si je peut paraitre mal à droit ou irrespecteux. Je sais pas trop comment en parler. Désolé si des gens transgenres tombe sur ce message et pense que je les considères comme des objets. C'est faux bien sur )


J’ai découvert que mon partenaire a des relations sexuelles depuis ...

Bonjour, Je suis homosexuel et je suis en couple depuis 7 ans. Depuis le début de notre relation, mon partenaire montrait qu’il aimait pas beaucoup le sex et rares sont les fois où nous faisions un acte sexuel complet. C’était surtout du soft et tellement je l’aimais, j’avais accepté la situation et je me suis habitué à cela. Dernièrement, je viens de découvrir qu’il avait une aventure qui a duré presque un an avec une personne et avec qui il a fait tout ce qu’il ne lui plaisait ou comme il disait il n’aimait pas faire. J’ai découvert qu’il trouvait du plaisir a se mettre en lingerie féminine, se faire prendre sans limites ( même sans préservatif) c’etait limite du porno. Mnt que j’ai tout découvert, il s’est excusé et se justifie en disant qu’il avait des fantasmes qu’il pouvait pas faire avec moi parce que notre relation était sérieuse et qu’il pouvait pas faire cela avec quelqu’un qu’il voyait chaque jour. Je ne suis toujours pas convaincu par cette excuse et j’aimerais savoir ce que vous pensez de ce comportement ? Merci d’avance.


J’ai commencé la testo et je ressens des changements au ...

Bonjour ! Je suis un mec trans de 18 ans et ça fait 6 mois que je suis hormoné. Je commence à rencontrer des problèmes par rapport à ma sexualité. Déjà j ai eu la montée de libido normale causée par la testo. Mais j ai l’impression que ça a modifié énormément de choses. Déjà physiquement, le dickclit, je sais pas vraiment comment “l utiliser”, quand mon mec essaye de faire comme avant ça marche beaucoup moins bien. Les orgasmes sont devenus vraiment pas ouf. Donc déjà physiquement niveau sensation c est trop bizarre. Mais y’a un plus gros problème à ça, et il est plus d ordre psychologique. J ai toujours été très dysphorique de TOUT mon corps. Mais avant la testo je pouvais quand même avoir des relations normales sans aucun problème. Même si j avais toujours la petite voix de la dysphorie dans ma tête je pouvais vraiment le supporter. Mais là avec les hormones, c est encore pire qu avant. Avec ma nouvelle libido j ai beaucoup plus d idées, de fantasmes qu avant. Sauf que toutes ces idées tournent toujours autour du fait que j ai un penis. C était déjà le cas avant mais maintenant c est à 100%. C est à dire que en plus de la dysphorie, j ai l impression qu à cause des hormones, c est comme si je pouvais pas utiliser mon corps tel qu il est. Comme si j étais amputé enfaite. La testo ça me donne des envies que je ne peux pas satisfaire, même en faisait des trucs tout seul ou avec quelqu’un je suis quand même frustré. Genre y’a un truc qui manque, ça marche plus. Faire du sexe avec mon corps actuel ça m excite plus. Et je sais que c est pas juste de la dysphorie, y’a autre chose c est aussi lié aux hormones. Donc voilà. C était pour expliquer le contexte. Je voudrais savoir si vous avez des conseils pour vivre une meilleure sexualité, si c est normal ? Si d autres mecs trans ressentent ça de cette façon et aussi fort ? Parce que je suis beaucoup de mecs trans sur les réseaux mais aucuns ne parlent de ça. Bref c est comme si mon sexe était devenu inutilisable, du coup le seul truc qui m excite un minimum c est de mater du porno, parce que du coup je peux imaginer des trucs, genre c est le seul moyen que j ai pour l instant de me rapprocher de ce que je veux vraiment niveau sexe. Mais je sais que trop en regarder c est pas bon et je voudrais pouvoir arrêter et juste recommencer a kiffer avec mon copain. Merci de votre réponse.



J’ai des érections quand je regarde du porno gay mais ...

Bonsoir je suis un peu troublé Depuis l'adolescence j'ai toujours été attiré par les femmes mais depuis quelques années l'idée que je puisse être gay m'a effleuré l'esprit . J'ai souvent des érections quand je regarde un porno gay mais quand je m'imagine coucher avec un autre mec ça me dégoûte ça ne me fait rien Je ne sais plus où j'en suis