Category: Famille


Je vis dans un foyer religieux et profondément homophobe. Je ...

Salut, je suis un homme gay de presque 17 ans. Je vis dans un foyer religieux (Islam) et profondément homophobe, que ça soit ma mère, mon père ou encore notamment mon grand frère, qui semble être le plus homophobe d'entre tous. Ils ont tous l'habitude de régulièrement se moquer des personnes de la communauté LGBT+ qu'ils croisent. En ce qui me concerne, j'ai pris conscience du fait que j'étais gay a partir de mes 11 ans. Je l'ai très bien accepté et j'ai pas eu du mal à avouer mon identité. Je l'ai très vite dis à de nombreux amis, qui ont eux aussi très bien accepté, et aujourd'hui un certain nombre de mes amis font partis de la communauté, je me considère extrêmement chanceux sur ce point (même si cela devrait être un acquis, et pas une chance mais c'est malheureusement impossible dans notre climat actuel). J'ai fait mon coming out a ma mère en octobre 2021, ce fut une nouvelle compliquée pour elle mais elle m'a dit toujours m'aimer comme je suis. Par contre, je l'ai souvent remarqué en train de pleurer les semaines qui suivent, comme si elle faisait un "deuil" du moi hétéro? Mais les mois qui suivent on été parfaitement normaux, elle m'a toujours traité comme elle le faisait avant. Cependant, ces derniers jours j'ai un feeling énorme comme j'ai eu avant de faire mon coming out a ma mère, un feeling qui me fait dire que je dois faire mon coming out a mon père maintenant ou jamais, comme si ma vie en dépendait et que j'en avais marre de me cacher. Ce matin, je lui ai dis, j'étais choqué par sa réaction car il n'était pas énervé ou quoi que ce soit. Mais je n'ai pas eu une réaction "positive" comme je l'espérais, il m'a dit que c'était qu'une "phase" et que je n'avais pas encore trouvé la "bonne" fille. Ma mère m'a appelé peu après, en m'engueulant au téléphone car j'ai dis à mon père que j'étais gay. Apparemment, mon père se disputait avec ma mère au téléphone car elle avait gardé secret le fait que j'étais gay. Moi, je m'attendais à ce que ma mère me défende, mais elle a pris la position de mon père et a aussi dit que je vais "trouver la bonne insh'Allah". Tout cette situation me laisse extrêmement confus car j'apprend que ma mère n'est pas aussi supportive que je le pensais, et j'ai peur de ce que mes parents vont penser quand ils vont enfin comprendre que je suis GAY et que je vais pas me marier avec une quelconque fille. En réalité, je n'ai pas encore vu leur vraie réaction et tout ce que j'ai vu c'était du déni. Maintenant, j'ai honte et je regrette ce que j'ai fais, j'ai une envie extrême de me cacher et de m'enfermer dans ma chambre a tout jamais, quitte à ne plus les croiser. Je pense même a fuguer chez un ami à moi, car j'ai l'impression que mes parents vont jamais accepter l'idée que je sois gay. J'ai aussi peur pour ma petite soeur, elle est encore une enfant mais de nombreux détails me font suspecter qu'elle ne soit pas hétéro, ça veut dire qu'on pourrait être deux dans le même cas. De plus, le fait que mon frère pourrait apprendre ça est ce qui m'effraie le plus. En ayant vu comment il parle des personnes de la communauté, je le sens capable de me frapper. Je l'ai vu faire pire pour des choses moins importantes. Par exemple, il a engueulé et insulté verbalement ma tante (????, d'où il se permet déjà c'est sa tante, il n'a aucun droit sur elle) parce qu'elle aurait fait des nudes. Alors moi, son petit frère, je pense qu'il pourrait faire plus que m'insulter verbalement. Je suis donc bloqué dans cette situation, je ne sais pas quoi faire pour faire comprendre à mes parents que OUI je suis gay, et que NON jamais je sortirai avec une fille. J'ai envie de les convaincre, mais je sais que j'ai pas la force pour, j'abandonne. je veux juste oublier toute cette histoire, qu'ils oublient que j'ai dis quoi que ce soit sur mon orientation, et je veux partir au plus vite du foyer des que j'ai 18 ans Je vous remercie énormément de votre aide


Est-ce que c’est bien prouvé aujourd’hui que le comportement non-conforme ...

Bonjour Ma question n'est pas urgente et me réponde à seulement si vous avez envie. Je ne veux pas vous ennuyer et vous créer une surcharge de travail par rapport à une question peu important... C juste un petit questionnement suite à la lecture de plusieurs articles qui tournent dans ma tête. Est ce que c'est bien prouvé aujourd'hui que le comportement non conforme à son genre durant l'enfance va se traduire dans la majorité des enfants (genre dans 80 ou 90% des cas) qui sont dans ce cas de figure par une orientation homosexuelle (gay ou lesbienne) ou par une transidentité ? Par exemple durant son enfance un garçon qui se montre très gentil avec les filles et peu agressif par rapport à l'agressivité moyenne des enfants garçons qui préfèrent embêter les filles à cet âge là qie jouer avec elles, et ce même garçon préfère la compagnie des filles pour jouer plutôt qu'avec les garçons de son âge comme cela fut mon cas enfant et aujourd'hui je sais que je suis gay


Je suis en couple depuis un certain moment, mais mon ...

Je suis assez jeune (15ans) et je suis en couple depuis un certain moment, nous n'avons aucun complexe, mais je viens juste de déménager dans le sud de la France alors que lui ai dans le nord, donc maintenant que nous ne sommes plus dans la même ville, j'ai un problème... je ressens un très gros besoin de faire des choses avec mon copain (si vous voyez ce que je veux dire, je ne l'ai jamais fait) j'ai beau me masturber ou essayer de contrôler cette pensé, c'est toujours dans ma tête et je ne peux pas le faire avant d'être partie du cocon familiale. je ne sais plus quoi faire j'ai honte mais d'un coter je me dis que c'est normal avec l'adolescence. aidez moi.



Je vais bientôt à la Pride sans prévenir mes parents. ...

Bonjour ! Dans quelques semaines se tiendra une marche des fiertés (pride) dans ma ville, et je compte m'y rendre pour la première fois. J'y vais sans prévenir mes parents puisqu'iels m'interdiraient d'y aller. Toutefois j'y serai avec un‧e ami‧e et ses parents savent que nous y sommes. Je ne souhaite pas apparaître sur une quelconque photo/vidéo sur les réseaux sociaux ou sur un reportage de télévision par exemple, mais je tiens vraiment à m'y rendre. Je pensais à mettre un masque et des lunettes de soleil mais cela risque d'être inconfortable vu la chaleur à venir... Auriez-vous peut-être une idée de ce que je pourrais faire pour m'y rendre et éviter d'être filmé‧e ? Merci beaucoup !



Ma soeur a vécu une agression sexuelle et je veux ...

[Avertissement / Trigger Warning : Cette question/réponse traite d’un sujet pouvant déclencher des émotions fortes. Celle-ci aborde le sujet d’agression sexuelle et de risque suicidaire. Si vous ressentez le besoin de parler, n’hésitez pas à nous écrire.] Bonjour , je trouve le concept de votre site super , et c’est pour cela que j’ai décidé de vous écrire . Désolé si il y a des fautes d’orthographe, j’espère que ce sera clair . Bon je me lance . Ma sœur s’est fait agresser sexuel ment l’année dernière , mais je l’ai appris seulement il y a quelques mois , et je suis toujours autant bouleversé ! C’est elle qui me l’a dit , et j’ai fondu en larme . Aujourd’hui , elle s’est confiée à moi et elle a éclaté en larme , elle m’a dit que mon père lui faisais peur parfois lorsqu’il était énervé , et que lorsqu’il lui prenait le poigner ( ce qui est très rare , mon père ne nous a jamais frappé et ne le fera jamais ) ça lui rappelait son agression sexuelle , et tout ce qui c’était passer l’année dernière . Elle dit ne plus se souvenir exactement de son agression , elle ne sait pas qui le lui a fait , un inconnu d’après elle … Ce n’est évidement pas mon père qui l’a agresser sexuellement , j’en suis sûr , elle l’aime de tout son cœur mais en ce moment ils s’entendent très mal et se disputent beaucoup , mais mon père ne ferai jamais une chose pareil , et je ne dit pas ça parceque c’est mon père ! J’ai beaucoup pleuré car je suis très empathique , mais je ne crois pas que ça l’ai dérangé , je n’espère pas en tout cas . Elle m’a dit que c’était très rare que quelqu’un la voix pleurer autant , pourtant , elle n’a pleurer que quelques seconde , alors que moi je suis encore en l’arme . Je m’en veux énormément , j’ai l’impression de ne pas faire les bonnes choses , pourtant , elle m’a fait comprendre que j’ai été parfaite . Mais je ne cesse de culpabiliser, je l’aime tellement et je n’en peut plus des disputes contantes qu’elle a avec mes parents , ça devient très dur . Elle m’a même dit que à un moment elle avait voulu prendre des cachets , mais que elle les avait confondu avec un médicament pour la gorge , et que ducoup ça n’avait rien fait . Je n’ai pas vraiment réagi , j’ai réalisé plus tard ce que elle m’avait dit . Je suis abasourdi , et ma culpabilité m’empêche de dormir ou de penser à autres choses . J’ai peur qu’il lui arrive quelque chose , mais je sais que malgré tout elle aime la vie , et que elle veut un avenir . De plus , mes parents sont de très bon parents qui nous ont toujours soutenu , mais je pense qu’il n’en peuvent plus de ma sœur ( qui est en seconde et horrible avec nous tous ) , et que donc il ne réfléchisse pas à ce qu’ils lui font ou disent . J’aimerai arranger ça , mais je suis impuissante . Je suis terriblement malheureuse . J’ai besoins d’aide , mais pas pour moi , pour ma sœur . Elle refuse de voir un psy , et ne peut plus voir mon père depuis 1 semaines car ce dernier aurai fait un geste brusque ( rien de grave bien sûr ) qui l’aurai terroriser . Depuis , il essaye d’être gentil mais elle ne lui pardonne pas , ce que je comprend . Je veux faire réaliser à mes parents que ma sœur n’as pas seulement besoins de se faire prendre en charge par une psy , elle a besoins de eux et de leur soutien , même si c’est difficile il faut tenir et ce pour sa survie . Et une dernière chose , j’ai l’impression d’avoir son traumatisme . Maintenant, dès que on me parle de viole , j’ai envie de pleurer , et je pense à elle . En plus je suis très féministe et engagée contre l’homophobie, le racisme … tout comment mes parents ; donc ce genre de chose me porte très à cœur . Et certains de mes amis me disent que je leur soule avec mes discours de féminisme , mais ils ne savent même pas ce qui est arrivé à ma sœur , ils ne savent rien . D’autre , au contraire , me soutiennent . Je ressent le terrible besoins de dire tout ça à quelqu’un, mais je ne sais pas qui . Un psy serait peut être une solution , mais j’ai envie d’en parler à quelqu’un qui m’est chaire … Pourtant , je ne trouve personne pour le faire Donc voilà ma question : « que dois-je faire , je tombe en dépression , et c’est horrible . Je suis très triste pour ma sœur et mes parents , et je ne sais pas quoi dire . Que dois-je faire ? Ps: ma sœur a 16ans , c’est l’aînée



Comment convaincre mes parents de me laisser aller à la ...

bonjours, je voulais savoir si vous pourriez m'aider à trouver des arguments pour la gay pride d'avignon ou de marseille , enfin j'aimerais y aller mais il me faudrait des arguments pour y aller, mes parents savant que je suis bi et non binaire mais ils sont limites ... vous avez compris (enfin je sais pas) je vous explique en gros "mon chéri, tqt on va pas te jeter dehors , on t'aime bcp" mais ils sont religieux,genre l'acte homo est un péché, raaaah, pour eux je vais finir en Enfer, ca m'énerve mais grave: la preuve ils me l'ont dit : tu regarde que de la merde, donc tu en deviens un... bouhouh j'en peux plus... mais parfois ils sont cool, mais ils demande toujours des arguments, dite moi !!! merci pour ce que vous faite et répondez au plus vite !!!


ll y a peu, je me suis rendu·e compte que ...

Bonjour, Je m'appelle Pauline, j'ai 21 ans , je traverse une passe assez difficile en ce moment. Je me sens de moins en moins à l'aise avec ma famille. Il y a peu je me suis rendue compte que j'étais peut-être genderfluid. En fait je ne sais pas vraiment parce que mon environnement familial ne permet pas de trouver des réponses à mes questions. Il est vrai que depuis petite j'ai toujours voulu être un garçon et j'ai toujours été plus a l'aise avec les garçons plutôt qu'avec les filles de mon âge. Mais pour beaucoup j'étais le mouton noir, celle qui n'était pas comme les autres. Parce que je n'avais pas les même goûts. Je préférais les films d'actions aux films à l'eau de rose... j'avais jamais les mêmes sujets de conversation. Mais je ne me suis jamais posé de questions. C'est il y a 3 semaines que j'ai lu un article sur l'identité du genre et je me suis dit que c'était peut être à cause de ça que je ne m'étais jamais sentie à ma place. Je suis complètement perdue, je ne sais pas où est ma place. Surtout que ma famille est catholique et a en horreur les homosexuels, trans, etc.. donc je sais que je ne pourrais jamais dire à ma mère que je ne me sens pas a l'aise en étant une fille et que je préférerais être un garçon. J'aimerai pouvoir m'habiller comme un garçon, m'identifier comme homme mais je vis encore chez mes parents et pour ma mère c'est inconcevable que je porte des pantalons tous les jours. Je porte une brassière de sport pour cacher un peu mes seins mais je trouve qu'ils ne le sont pas encore assez et je me suis coupé les cheveux autant que je pouvais, c'est un carré court dégradé mais j'ai toujours trop l'impression d'être un fille et je me suis déjà prise une remarque de ma mère disant que les cheveux tirés en chignons m'allaient beaucoup mieux. Maid j'ai horreur des chignons et des cheveux longs. Je supporte plus avoir les cheveux longs. Je ne sais même plus si j'ai posé une question dans ce long message, je suis complètement perdue, je sais plus ce que je dois faire. Je n'attend pas vraiment de réponse je pense mais si vous lisez mon message je vous en remercie. Rien que de pouvoir m'exprimer quelque part m'a fait du bien.


Je cherche de la documentation simple sur l’importance du respect ...

MC : Recherche de documentation simple sur l'importance du respect des appellations (pronom, nom, accords) pour mes proches Salut! Je suis une personne trans, de genre fluïde et non-conforme. Je suis "out" auprès de tout min entourage et dans le monde en général depuis bientôt 2ans, j'ai transitionné socialement à l'aide d'un prénom choisi et de l'utilisation d'accords et pronoms qui me correspondent (masculins ou neutres). Il a été difficile pour quelques uns de mes proches de s'adapter au début, mais depuis, ça va de mueux en mieux, et je me sens accueuilli et respecté par tout mon entourage... sauf mes grands-parents (particulierement ma grand-mere) qui continuent, malgré mes rappels (un peu trop timides, peut-être) de m'appeller par mon ancien prenom et de me désigner avec les accords et pronoms féminins... Cela ne me fâche pas, mais me fait vivre de la dysphorie, me blesse indirectement et m'agresse un peu indirectement (meme si je sais que ce n'est pas leur intention) et puis m'attriste car j'ai l'impression qu'il y a un pont infranchissables pour eux entre ma realité et la leur. J'avais décidé de lâcher-prise sur ce qui me parrait comme etant une incapacité à faire des efforts pour m'appeler et genrer adéquatement en prenant de la distance et les voyant moins souvent... ce qui m'attristait car ils sont tres gentils malgre tout, et je les aime beaucoup. Maintenant : revirement de situation : depuis quelques jours, et pour plusieures semaines encore, j'habite chez eux car je suis en convalescence. Il me devient de plus en plus évident qu'il me faudrait en rerererere-reparler avec eux, en espérant, cette fois l, être enfin compris. Je cherche donc simplement un moyen qui serait doux, gentil, ludique mais clair de faire comprendre à mes grands-parents l'importance de respecter mes pronoms, accords et prénom... Je pensais à l'idée de les sensibiliser et réinformer en écoutant ou lisant avec eux un court vidéo ou article/page/bd/série d'images/publication/autre truc web conçu pour sensibiliser au sujet de l'importance de respecter les noms et pronoms d'une personne trans, non-binaire (et/ou fluïde, agenre ou genderqueer)! Auriez-vous de tels vidéos/textes/etc à me proposer? Cela m'aiderait beaucoup beaucoup! :) Merci énormément à l'avance! Lou



Je n’ai plus de relations sexuelles avec mon mari et ...

Mes salutations à tous les membres de alterheros. Déjà je voudrais vous remercier pour toute l'aide que vous apportez à vos lecteurs. Je suis mariée depuis plus de 24 ans avec un homme qui est de la même religion que moi et nous avons des enfants. Mon homme a toujours été quelqu'un de très apprécié et entouré par les gens. Depuis que nous sommes ensemble, nous faisons chambre à part. Mon mari partage sa chambre et son lit avec de jeunes garçons de passage ou vivant avec nous. Nous n'avons presque plus de rapports sexuels et la complicité entre nous a totalement disparu. J'ai commencé par entendre des rumeurs selon lesquelles il aimerait les hommes. Avec un peu de recul, je me demande si tout ça n'est pas vrai et s'il n'était pas bisexuel. Que faire si c'est le cas ? Après plus de 20anss de mariage ? Comment expliquer cela aux enfants ? Je suis perdue. Aidez-moi ! Je n'en dors presque plus. Je précise que j'ai à plusieurs reprises attiré son attention sur ses changements de comportement et surtout sur le manque d'affection et de sexualité qui me manque. Et les rares fois où nous avons eu de relations sexuelles ces 10 dernières années, c'est moi qui ai toujours fait le premier pas