Category: Famille


J’ai cette forte envie de dire à mes parents que ...

Heyy, j’ai déjà écrit ici auparavant et puisque vous m’aviez beaucoup aidé je me permet de réécrire. Quand je suis auprès de ma mère ou mon père j’ai cette forte envie de lui dire “Maman/Papa je suis lesbienne!” Mais je sais que ça ne ce passerai pas comme dans les films mon père je sais qu’il l’accepterai mais ma mère… Je veux tellement le dire que ça en devient insupportable, l’envie deviens envahissante. Ce n’est vraiment pas agréable de devoir le cacher. Avez vous des conseils pour le cacher sans que ce sois insupportable? Léa



Puis-je offrir et permettre à notre enfant de porter un ...

Bonjour, Je suis la maman d'un enfant de 12 ans né fille mais qui se genre depuis une année au masculin. Il aimerait porter un binder afin d'atténuer sa poitrine. J'ai bien compris qu'il s'agissait d'un dispositif qui pouvait s'apparenter à un produit médical avec des contraintes particulières (notamment port limité à 8 heures et pas de sport car compresse la poitrine mais aussi le thorax). Je suis a priori plutôt favorable à sa demande car je vois bien que son apparence devient compliquée à gérer (porte de gros sweet amples malgré les températures qui commencent à être élevées et ne se sent plus à l'aise en simple tee shirt). Par contre avec le papa nous sommes divorcés et le papa ne semble pas pour l'instant accepter le changement de genre de notre enfant. Il a tout comme moi l'autorité parentale et se révèle plutôt procédurier (n'accepte pas qu'en sa présence je parle de notre enfant au masculin et m'a déjà vainement menacée d'éventuelles poursuites). Mes questions sont : 1°) Un binder est il adapté à un enfant de 12 ans ? 2°) Si oui, Puis je offrir et permettre à notre enfant de porter un binder même si son père m'informe de son refus ? Je vous remercie de votre attention. Carole



Mon enfant aimerait se procurer un chest binder. Je me ...

Je ne me questionne pas sur ma propre orientation. Mon enfant (née fille) à 13 ans et sa poitrine se développe. Elle se dit non binaire et aimerait se procurer un chest binder. Je me demande si il ne serait pas préférable d'attendre que sa croissance soit terminer car j'ai peur des conséquences sur sa croissance. Ai-je raison? Y a t'il d'autre alternative au chest binder? Catherine


Comment accompagner mon fils dans son processus de coming-out homosexuel?

Bonjour je ne sais pas où je peux avoir de réponse à ma question et si je suis au bon endroit mais voilà j’ai besoin d’en parler à quelqu’un j’ai mon fils de 11 ans qui est en plein questionnement qu’il pense aimait les garçons il me dit qu’il ne sait pas encore s’il est sûre mais j’apprends autour de moi qui le dit à toute la famille et bien entendu ma famille juge je ne sais pas comment je peux faire si je dois le laisser chercher encore son orientation ou si je dois l’aider à s’assumer comme il est ? Je vous remercie de prendre le temps de me répondre


Ma famille est transphobe et j’ai envie de fuguer… J’ai ...

Bonjour je suis trans je les dit à mes parent mais il sont transphobic alors il ont mal prit, je vit mal à la maison ma mère me corrige tout le temps et elle m’appelle par mon dead name même si elle sais que je n’aime pas cela,j’ai des envie de fuguer mais j’ai peur que cela ce passe mal, je suis vraiment mal en ce moment. J’ai besoin de votre aide! Merci



Comment soutenir mon enfant qui est en couple avec un ...

Bonjour, je suis maman d une jeune ado. Elle a du mal à vivre et est suivit psychologiquement pour l aider. Elle a rencontré un garçon trans ( non opéré). Quand elle l a rencontré il était encore présenté comme une fille. Depuis un mois maintenant, elle me dit qu elle est en couple avec. Comment l aider? De quoi dois je lui parler? Je suis confuse dans tout ceci et je ne sais pas trop comment naviguer. Merci! Mmmmaaaass



Si mon coming-out avec ma mère se passe mal, est-ce ...

Je vous remercie pour votre réponse à mes questionnements précédents mais maintenant j'aimerais savoir si il y a possibilité que si mon C.O avec ma mère (j'attend vraiment d'être prêt.e à 100% pour lui annoncer) se passe mal, je pourrais vivre chez mon père? Sachant qu'officiellement, civilement, je n'ai pas de père? J'aurais bientôt 18 ans, est-ce que si j'en décide moi même, on pourrait l'accuser de kidnapping? J'ai déjà penser à m'en allait mais je sais que je lui ferais de la peine, mais en même temps, je sais déjà que si je lui fais mon C.O je serai une honte pour elle et je ne veux plus la voir éviter mon regard....Je suis perdu.e je n'arrive pas totalement à en parler avec ma psy car je me sent toujours très stressé.e quand je lui parle et elle ne connait pas très bien tout ce qui est LGBT++.... Pouvez-vous m'aider et m'éclairez? Merci d'avance Sam



Mes parents n’ont jamais compris que cela pouvait être douloureux ...

Bonsoir, Mes parents n’ont jamais compris que cela pouvait être douloureux de ne pas comprendre qui l’on est, que cela pouvait impacter notre vie. Ma mère me dit souvent que j’utilise le fait de faire partie d’une minorité comme excuse mais… ce n'est pas vrai, en tout cas je ne crois pas ou je ne le fais pas exprès. Cela m’a toujours fait souffrir depuis le plus longtemps que je m’en souvienne, je n’arrive même pas à en parler sans fondre en larme car je n’arrive pas à assumer ce que je suis. Mes meilleures amies m'ont lâchées quand elles l'ont appris et ne m'ont jamais reparlé, mes grands-parents ne l'assument, je leur ai déjà dit plusieurs fois que j'avais une petite amie mais à chaque fois, ils me redemandent quand je leur présenterai un garçon. Même si cela fait quatre ans que cela dure, je n'arrive toujours pas à m'y faire, je n'arrive pas à aller de l'avant et à vivre "normalement". Je suis sans cesse en train de pleurer pour un rien, j'ai tout le temps le moral à zéro et n'ai plus aucunes envies. Mes amies actuelles me disent que je devrais consulter un psy mais n'étant pas majeur et n'ayant pas de salaire puisque je suis étudiante je serais obligée de passer par mes parents... le problème c'est qu'ils voient les psys comme quelque chose de mauvais... comme une punition ou une faiblesse. Comme je l'a déjà dit, je n'arrive pas à parler de moi, je fonds en larme quand on parle de responsabilités, d'avenir, de mon orientation sexuelle ou des choses du style et je me bloque lorsque je dois parler de ma vie amoureuse, professionnelle ou familiale, j'en suis même arrivée à un point où je m'invente une vie auprès des gens car ça fait moins mal de mentir que de parler vraiment de moi. Je ne sais vraiment plus quoi faire, tout ça impacter tellement sur ma vie que je n'arrive plus à sortir, m'amuser, travailler pour les cours (alors que j'adorais ça avant) ou même manger. Désolée de ce dérangement avec mes problèmes surement mineurs à côté d'autres, Bonne fin de soirée en espérant tout de même avoir des réponses, Raphaëlle.