Category: Expression de genre


Comment je pourrais me procurer des vêtements féminins discrètement et ...

Ça fais depuis quelques mois que je m'interroge sur comment je me considère, je n'est toujours pas trouvé la réponse à cette question mais j'ai découvert mon envie de porter des vêtements pour jeunes femmes. J'aimerais pouvoir esseyer d'en porter et d'en avoir mais je ne veut pas que mes parents le découvre. Comment je pourrais me procurer des vêtements féminin discrètement et sans éveiller les soupçons de ma famille ? Alexia


Pourquoi n’ai-je pas réalisé avant que j’aimais porter des vêtements ...

Bonjour. Je souhaite vous remercier pour votre réponse bienveillante. Pour répondre à vos conseils j'ai un métier plus tôt masculin en général (je suis paysan) je vis au quotidien dans des vêtements amples parfois de vieux vêtements d homme. Une autre partie de mon travail c'est la vente au marché et j'y ai testé ma "nouvelle apparence" un collègue m'a dit qu'il ne m'avait pas reconnue qu'il m'avait pris pour un garçon. J'ai bien aimé. Des clientes (que des femmes) m'ont dit que mon look était très sympa. Je suis rentrée chez moi ravie . Mais je retrouve à la maison l'air trahis de mon mari je ne comprends pas car a la maison a pars ma coupe de cheveux je n'ai pas changé. C'est peut être parce que même si je suis déjà "garçon manqué" depuis toujours il s aperçoit maintenant que je ressemble parfois a un garçon. Je lui ai emprunté un jean il a dit "Mouais c'est quand même pas très féminin" j'ai pas relevé j'ai pas dormi non plus cette nuit là. Une autre fois je lui emprunte un pantalon de travail et alors qu'il vas l'ouvrir pour me toucher il me dit "ça fait bizarre d'habitude c'est pas des filles qui le porte" alors je me dit qu'il faut peut être que je choisisse des vêtements assez éloigné de son style et de celui des hommes qu'il côtoie pour moins le perturber qu'en pensez-vous ? Je n'arrive pas à suivre votre conseil de parler ouvertement du plaisir que j'ai a ressembler a un homme. Je n'ose même pas penser à lui dire les choses qui m allument comme vous dîtes cela le choquerait encore plus. Je vais essayer de parler à la psychologue que je vois pour mes tendances dépressives mais même la j'ai peur du jugement. Caché derrière un écran c'est tellement plus simple plus facile. Et puis j'ai trente quatre ans je suis en couple depuis treize ans j'ai deux enfants comment je peux expliquer que j'en suis là aujourd'hui ? Comment j'ai pas réalisé certaines choses avant ? Merci de m'avoir lue désolée pour le roman.


Je confond beaucoup mon expression de genre et mon identité ...

Bonsoir, j’espère tout d’abord que ma façon d’aborder le sujet ne paraîtra pas irrespectueuse ou offensive ce n’est vraiment pas mon but ! En ce moment je me question sur mon genre ou expression de genre, je viens juste de m’apercevoir que je confond sûrement les deux ! Je me suis toujours identifié comme étant fille (genre assignée à ma naissance selon mon sexe biologique) mais involontairement j’en suis venue à me poser des questions sur mon genre car un jour en pleins travail j’ai eu l’impression de ne plus être féminine et d’avoir perdu toute mon apparence féminine au point ou la perception de moi avait changé (l’impression d’avoir que des traits masculins ), ce qui m’a fait venir à me questionner sur mon genre : "si je ressemble à un mec c’est peut-être que je suis un mec au fond de moi" ! J’ai énormément stressé par rapport à ce sujet au point ou matin jusqu’au soir je ne pensais qu’à ça alors qu’au fond je pense vraiment être une fille et je continue de me genrer au féminin, je le fais même par automatisme sauf que par moment je me genre au masculin sans le vouloir donc je me rattrape toujours et je m’était même forcé à le faire pour voir mais je n’apprécie pas l’idée ! Lorsque j’étais petite je sais que mon expression de genre ne ressemblait pas à mon identité du coup par moment on m’a déjà appelé "jeune homme" parce que j’avais une coupe afro et court sauf que j’ai toujours détesté le fait qu’on m’identifie au masculin, ça m’est arrivé en février dernier, j’avais fait une pose de perruque (cheveux longs) et on m’avait sorti : "tu ressembles à un transgenre", je sais que je l’ai mal pris parce que je me suis dit : Je dois avoir un visage de mec pour qu’on me dise ça alors que j’ai toutes les caractéristiques d’une fille ! J’ai vraiment l’impression de me voir en homme du moins mon visage mais j’aime vraiment pas cette perception donc est ce que c’est mon expression de genre ou si faut c’est vraiment juste psychologique ! Au final tout se mélange mais la pensée qui reste sans cesse c’est que je ne veux pas être un homme, je vous avoue qu’en ce moment je passe par une période ou j’ai énormément de pensées obssessives donc je n’arrive plus à peser le vrai du faux et c’est sûrement pour ça que je finis par en parler ici, j’espère vraiment juste que ça n’offensera personne par peur de ne pas avoir employé les bons termes et autres



Je ressens l’envie honteuse de m’habiller en homme, mais cela ...

Je suis mariée et mère de deux enfants mais je me rends compte que j aime resembler a un homme. J'ai coupé très court mes cheveux ce que je ne m était jamais autorisé à cause de la réaction de mon mari. Et effectivement il a fait "la gueule" et ça fait mal. Je me rends compte que cette part masculine est la depuis longtemps adolescente je n'étais pas féminine et j aimait des que je trouvais un prétexte ( travail en attelier) mettre là vieille chemise de mon frère. J adorait aussi ma polaire large a capuche. Plus tard j'ai rencontré mon mari j'ai mis des robes parfois même du maquillage. Mais aujourd'hui je ressens l'envie honteuse de m habiller en homme. Je ne sais pas comment gérer ça.


Comment puis-je commander un binder sans le dire à mes ...

Bonjour je m'appelle Aïden je suis une fille genderfluid. Cela dois faire 2mois que j'ai découvert que je suis genderfluid mais en ce moment ma poitrine me dérange de plus en plus mais le soucis et que je ne peux pas commander car ma mère vérifie toute mes commandes et ils n'y a pas d'association dans ma ville... Je pense que vous avez compris je voudrais absolument un Binder j'ai chercher pendant une semaine sur des sites mais je n'ai rien trouvé donc s'il vous plaît pouvez vous m'aider? Ps: J'habite à Narbonne dans l'Aude (11)


Je n’ai pas envie de me catégoriser, mais ma poitrine ...

Bonjour, Je recherche un avis, des conseils, ou une écoute pour mes interrogations car je me sens parfois seule et je me demande si je réfléchis trop, si je m’invente des problèmes ou si j’ai juste un problème d’acceptation de mon corps. Je vais commencer par un petit historique, histoire de poser le contexte. Quand j’étais petite, il était clair pour moi que j’étais une fille « normale ». Le rose comme couleur préférée, admirant les princesses et trouvant ça étrange qu’une fille puisse choisir un personnage masculin dans un jeu vidéo, majoritairement des amies filles, les cheveux plutôt longs, etc … (Je sais maintenant que les goûts et les couleurs n’ont pas de genre mais en tant qu’enfant j’avais plutôt bien absorbé les codes sociaux du genre, si je peux dire ça ainsi.) Bref, je ne me posais pas spécialement de questions à ce sujet. À la puberté, par contre, ça avait été assez compliqué. D’abord ma poitrine, que je trouvais gênante et plutôt moche esthétiquement parlant … J’ai détesté porter des brassières, puis les soutiens-gorge que je ne supportais pas de voir rembourrés (surtout à l’âge que j’avais) par exemple, et qui sont désagréables à porter. Les poils aussi, je n’en avais pas demandé ! Puis les règles, qui ont toujours été un cauchemar (je souffre énormément les premiers jours malgré les médicaments). J’étais plutôt mal dans ma peau mais jusque-là, je pense que c’est commun à beaucoup d’ados. Je me posais parfois aussi des questions vis-à-vis de ma sexualité, je pensais être hétéro (sans en être sûre à 100%), mais je me disais que je verrais bien et je me sentais bien sans copain/copine de toute façon. Je ne voyais pas l’intérêt d’être en couple « juste pour être en couple ». Des années plus tard, j’ai fini par accepter les poils et les menstruations comme quelque chose de normal. Je me suis un peu réconciliée avec les jupes/robes que j’ai juste refusé de porter pendant un moment car je ne m’y identifiais pas/plus (maintenant, j’en porte rarement mais bon). Pour la poitrine, je me souviens juste avoir appris l’existence des binders un beau jour, et avoir trouvé ça génial au point de me demander si je n’étais pas trans, mais n’étant pas certaine, je n’en ai parlé à personne. Seulement voilà, mon malaise vis-à-vis de cette partie de mon corps ne s’est jamais évaporé. En fait, j’oscille entre des périodes d’indifférence, et d’autres où je la déteste au point d’en pleurer et de me sentir vraiment très mal psychologiquement et physiquement à la vue/au toucher, et des situations d’entre-deux. J’ai beaucoup réfléchi et je n’ai pas l’impression de pouvoir m’identifier comme trans (en tout cas transmasculin qui ne me correspond pas, non-binaire je ne sais pas), le fait d’être genrée au féminin ne me dérange pas, je n’aime juste pas qu’on me dise « X est un truc pour les filles » ou « c’est parce que tu es une fille que (insérer explication sexiste) » parce que c’est ranger les gens dans des cases et ça ne me plaît pas, j’imagine. En même temps, je ne sais pas si c’est par habitude car je n’ai jamais essayé autre chose … Je ne déteste pas mon prénom mais pour moi c’est plus quelque chose de pratico-pratique (identification en classe, à l’aéroport, etc). D’un autre côté, ça ne me dérange pas au point d’en parler à des amis pour faire des tests. Je suis aussi pudique (pour mon corps ET pour le partage de mes ressentis/émotions/pensées) et peut-être neuroatypique, et je me demande si ça joue un rôle dans ma perception de moi-même et de mes relations … En résumé, je me pose toujours beaucoup de questions sur mon identité depuis longtemps, j’ai également lu des témoignages qui ne peuvent jamais tout à fait coller avec comment je me sens (assez logique puisqu’on est tous différents. Mais par exemple, pour la poitrine, je trouve des témoignages de filles qui ne l’aiment pas car elle est trop petite, d’autres car elle est trop grosse, de garçons car ils se sentent dysphoriques, mais pas de filles qui objectivement ont une assez petite poitrine pas spécialement moche au niveau des standards mais que ça gêne malgré tout!) J’ai du mal à identifier mes sentiments, j’ai depuis un certain temps, car ça s’est fait comme ça, une copine (à priori trans mais pas out donc c’est une relation hétéro aux yeux des autres. Je précise quand même que ça m’est égal et que ça n’a pas vraiment changé grand-chose à notre relation depuis que je le sais.) mais je me demande souvent si je l’Aime .. Je tiens à elle, je veux qu’elle soit heureuse, j’aime passer du temps avec elle, et en même temps je ne sais pas, ça ressemble à ma définition de l’amitié sauf qu’on se fait des câlins beaucoup plus souvent.. Parfois je me dis que c’est plus confortable d’être seule et de faire juste ce que je veux, je ne sais même pas si je serais triste si elle me disait qu’elle veut arrêter la relation, du moment qu’elle ne me dit pas ça n’importe quand et qu’on reste amies … Comme c’est une personne très compréhensive, j’ai fini par lui faire part de mes doutes (en partie du moins car c’est vraiment difficile pour moi) et elle l’a bien pris et m’a rassurée en disant que l’amour était difficile à définir, mais bon, j’ai toujours peur de lui faire du mal à cause de mes doutes constants. Je n’aime pas toujours quand on s’embrasse et je sais qu’elle n’essaiera pas de me culpabiliser/forcer si je lui dis d’arrêter quelque chose mais je me culpabilise toute seule … Je ne sais pas non plus si je veux des relations sexuelles. Bref, je suis assez paumée, d’un côté, j’ai envie de savoir quelles petites cases me conviennent le mieux, de l’autre, j’ai juste envie de porter les vêtements et la coiffure qui me plaisent et faire ce que je veux sans me coller d’étiquettes. Le gros problème qu’il me reste est ma poitrine, je ne sais pas vraiment quoi faire à ce sujet, en ce moment je ne porte rien car c’est plus confortable et je respire mieux ainsi, mais des fois, comme je l’ai mentionné, je me sens mal. J’ai pensé à m’acheter une brassière de sport en espérant que cela suffise car ma famille n’est pas spécialement éduquée au sujet de l’expression de genre et je n’ai vraiment pas envie qu’ils prennent peur à la mention d’un potentiel binder (j’ai aussi peur d’en essayer un et que ça m’oppresse …) ou me posent des questions auxquelles je n’ai pas du tout les réponses. Désolée si ma requête est un peu brouillon. J’ai parlé de plusieurs choses et/ou répété d’autres car je me suis dit que c’était l’occasion (en général, j’ai trop peur d’expliquer les choses, même de façon anonyme). Je ressentais le besoin d’en parler à quelqu’un qui ne me connaît pas mais qui pourra faire preuve de bienveillance envers moi. Merci d’avance, Louise



Suis-je bigenre, genre fluide, transgenre?

Question: suis-je bigenre, genre fluide, transgenre? Bonjour, Depuis aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été attiré·e par la lingerie féminine et j'ai toujours envié ma sœur d'être la fille que je n'étais pas. Quand je me fantasmais, je me rêvais devant un miroir en train de mettre un soutien-gorge que mes seins remplissaient avec volupté. Avoir une poitrine fut un rêve qui m'a accompagné·e toute ma vie, malgré un mariage toujours heureux et une hétérosexualité avérée: je n'associe pas la masculinité à une quelconque attirance sexuelle. Il y a environ 7 ans j'ai cédé, je me suis hormoné·e grâce à un médecin compréhensif et par la suite je me fournissais sur l'Internet, cette hormonothérapie à duré environ 5 ans. Vu mon âge la féminisation fut limitée mais j'ai néanmoins une petite poitrine (bonnet A), vis-à-vis de mon épouse cela passe pour de la gynécomastie. Mes seins se devinent facilement sous mes habits surtout quand je porte un soutien que je porte avec plaisir, je précise que socialement mon genre est masculin. Je suis à l'aise avec cela, j'aime avoir des seins car cela me correspond, d'autant plus qu'au quotidien ils n'ont pas la charge érotique que je leur prêtais avant d'en avoir et cela m'a conforté·e: Ma poitrine n"était pas un fantasme, mais plutôt une sorte de rééquilibrage. Je sens que vivre 100% femme signifierait d'abandonner ma masculinité, masculinité que je ne réfute pas, mais elle est très insuffisante pour me sentir bien. Cette situation "entre deux eaux" me trouble néanmoins... Michel-e


Comment faire pour faire grossir mes seins et féminiser mon ...

Bsr voilà mon problème je sui un homme mais déjà enfant j'étais plus attiré par le m'aime sex que le sex apposé mes j'ai toujours refouler et bien sûr me suis marié et des années après la même attirance me revient et je vois que mes sein on poussé in peu et sa me convient bien sûr mais j'aimerais les faire plus grossir je dois prendre quel traitement quinte à me féminisé est on aubliger de voir d'abord un psi ou autre pour suivre un traitement merci de me répondre


Je suis trigenre et je me pose des questions sur ...

Salut Depuis la maternelle, j'ai eu des problème à faire la différence entre il elle . j'ai même eu un problème avec les robes tout le cliché féminin...etc J'ai 17 ans et je suis assigné femme à la naissance cela me pose pas vraiment de problème de vivre avec ce corps mais il y a des périodes où c'est dur. Alors voilà,je me considère Fessant partie de la non-binarité dans la case du trigenrisme car je suis Trigenre en bref... Je me pose des questions sur mon expression du genre car comme j'exprime 3 genres fluide (homme ou femme, androgyne , neutre) à des moments différents. Est ce que mon expression du genre je peux exprimé le style androgyne ou non-genré car ma morphologie physique est celle d'une personne androgyne(ambiguïté du sexe)? Il y a des moments où je suis dans ma période homme où là mon expression du genre est plus masculin? Je suis tellement confus en ce moment. Pourriez vous me conseiller sur ce genre de choses en détail. Merci



Est-ce que les personnes genderfluid ou non-binaire sont obligées de ...

Bonjour, Je me suis toujours sentie attirée par les filles et les garçons, mais plus le temps passe plus les questions se multiplient. Je me sens attirée par les filles "masculines" non-binaire autant amoureusement que sexuellement. Je me caractérise depuis peu genderfluid, car une fois je me sent fille et parfois je me sens garçon (j'ai d'ailleurs nommé ces deux personnes en moi). Ma question est, si les personnes genderfluid ou non-binaire sont "obligés" de porter des vêtements masculins quand ça leur chante où si iels peuvent continués de porter leur vêtement de leur genre de naissance. Ou d'ailleurs, changer de style quand ils se sentent pus féminines et masculines. Merci de vos réponses Luny