Category: Estime de soi


Je suis noir et tout le monde pense que je ...

Bonjour tout le monde, Aujourd'hui je vais me livrer à vous et vous faire part de l'une de mes plus grandes insécurité. Je suis noir et je fais 1m86 pour 125kg (un beau bébé ), les gens commente souvent en disant que je dois avoir une énorme teub mais c'est vraiment pas le cas, je dois être à 3 ou 4 cm au repos pour 11 en érections. En ayant les préjugés en tête je me dit que je suis pas comme les autre et que ce sera vraiment dure pour moi de satisfaire quelqu'un, je me dit que ma partenaire n'aura jamais de sensation, ce qui fait que j'ai extrêmement peur de ma première fois et évite de date en général. Mes pensées sont elle vraie ou exagéré ? Rayenblues



Je vis beaucoup d’insécurités à l’idée de ne pas être ...

Bonjour je m'appelle Justine. J'ai un problème, au début sa aller mais depuis quelques temps, sa ma rendue malade. Pour commencer, je suis très fan des États-unis, tellement que en 6éme je me suis dis :" et si j'allais vivre là-bas ?". Cette pensée, s'est transformée en rêve il y a quelques temps. Ma maman ma dit qu'il fallait faire des études là-bas pour y vivre, mais elle ma dit qu'ils ne prennent que les élèves qui ont pas forcément d'excellents résultats mais de très bons. Moi qui suis moyenne absolument par tout à part en anglais, je me suis mise à travailler et à avoir confiance en moi en me disant :" tu va y arriver, c'est de la logique ! " Mais sa na pas l'air de fonctionner. Je suis toujours moyenne. J'ai vu sur internet des universités américaines, une parmis d'entre elles m'intéresse car c'est la ville où je veux vivre plus tard. Mais le prix par année euh.... 29 000$ quand j'ai annoncé le prix a mes parents ils m'ont dit :" pas question on a pas les moyens pour te payer ça " . Donc après ça j'ai cherché d'autres universités mais c'est quasiment le même prix et dans des villes dont je n'ai pas envie de vivre là-bas. A partir de là, j'ai commencé à me sous estimez en me disant que c'est mort j'y arriverai jamais. Pour temps la France est un beau pays mais... je ne m'y plaît pas. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai l'impression que l'amérique est ma future maison. Et de me dire que jamais je ne pourrai aller là-bas, réaliser mon rêve, sa me rend triste. Peut-être que je suis trop sensible mais sa m'empêche de vivre correctement. Enfin je veux dire que je perds l'appétit, je ne dors pas beaucoup, je ne fais plus de sports et j'ai beaucoup de mauvaises notes. Voilà le soucis. Pensez vous que j'irai mieux ? Est ce que sa va s'aggraver sur mon état ? Et si c'est le cas ( enfin j'espère) y a t'il un autre moyen de vivre là-bas enfin de me rassurer ? Merci d'avoir lu et je m'excuse pour les fautes d'orthographe. Justine




Je commence à être déprimé de voir des gens en ...

J'en ai marre. J'en ai clairement marre.. Bonjour. J'ai 19ans et je suis toujours célibataire et j'en ai marre. Ça commence à me penser lourd sur le moral. Je commence à être déprimé de voir des gens en couple, pendant que moi j'suis célibataire. Je veux une copine, je veux être heureux. Pourtant, je sort souvent, pour aller dans les magasins, dans les parcs. Mais je trouve jamais. Aussi, j'ai un problème de confiance en moi... Je me trouve moche, je me trouve gros, je me rabaisse tout le temps, et je suis timide. Je suis à bout. J'en ai marre. J'en ai parlais à ma mère mais elle me dit que ça viendra.. mais je commence à craquer. J'en peux plus d'être célibataire. MiisterMarius


Mon ami est devenu gay pendant un été, je me ...

Bonjour Je m'appelle Alban, je suis en questionnement sur mon orientation sexuelle , j'ai 14 ans je vis en France et je vais bientôt rentrer en seconde. Je me pose des questions sur mon orientation sexuelle depuis un certain moment cette question m'avait déjà traverser l'esprit mais je m'étais dit que je étais hétéro car j' étais amoureux d une fille. Puis pendant un séjour avec ma famille je me suis posé cette fameuse question" est-ce que je suis gay" je ne sais plus pourquoi cette question est revenue dans mon esprit, je me suis dit que c est parce que mon ancien meilleur ami est devenu gay pendant un été . Cette question est revenu a la charge comme ça je me suis donc mis a regarder tous le garçons qui passaient mais bizarrement je ne voyais plus aucune fille capable de me plaire ( l'endroit où je passais mon séjour en famille était un trou paumé au millieu de la Bretagne). Pendant tous le séjour cette question m'a torturé j'ai donc décidé d'aller voir du porno gay et je n'ai pas réussi a bander et donc je me suis dis que je étais pas gay puis cette question est revenu j'ai donc passer le pire séjour de ma vie. J'ai essayé de voir les indice que mon enfance aurait laissé je me souviens que un jour j'ai embrassé un de mes ami par erreur sur le coup sa m'avais fait rire mais rien de plus puis je me suis souvenu que j avais embrasser une de mes anciennes amis et que j'avais éprouvé du plaisir a l'embrasser et aussi un jour en 3ème un ami m'a demander si je étais gay parce que je resemblais au garçon pas du tout attiré par les fille alors que j'ai toujours eux envie d avoir une petite amie sauf je ne savais pas comment faire et puis dans mon collège le fille sont un peu bizarre mais il y en avait une dont j étais amoureux mais tout mes amis la traitaient de pu** parce qu elle était sorti avec beaucoup de garçon mais j étais amoureux d elle quand même j'ai même eux des fantasmes avec elle. Un jour avec des amis on avaient fait des action ou vérité et je l'ai embrassé plusieurs fois et j'ai adoré mais si c étais sans la langue pendant les vacances d été la question de me demander si je suis gay a commencé a prendre beaucoup de place j'ai regardé plusieurs fois du porno gay sans réussir a bander sauf une fois où une image ma rapeller du porno hétéro. En quête de questionnement je suis aller faire des test qui me ont dit que j étais hétéro mais je ne les ai pas cru j'ai fais un teste qui était bien et qui m'a permis d apaiser mes doute pendant un moment ce test est l'échelle de Kinsey je ne sais pas si fiable. Je suis aller voir des témoignages de jeunes ados qui ont découvert leur homosexualité ou qui étais en questionnement, tous les témoignages de personnes que j'ai lu dise la même choses "et là ça a été le déclic " et il y avait des gens qui se disait hétéro avant de devenir Homo et d autre qui l'ont toujours su puis je me suis persuadé que je étais gay mais quelque au fond de moi me disais que je ne l'étais pas puis je me suis dit que j'etais hétéro et là quelque m'a dit que je ne l'étais pas j' ai donc envisagé la bisexualité mais là non plus sa ne plaisait cette question me torturait tous le temps je même penser au suiside mais j ai renoncé , ma mère a remarqué que je me sentais vraiment pas bien on est allé chez mon pédiatre qui est un ami de la famille, je lui est expliqué que je ressentais plus un aussi grande attirance pour les fille et il m'a dit que c était peut être une chute de libido et après quelques recherches j ai remarque que la baisse de libido pouvais être lié a la grande consommation de porno et j' ai lu dans cette article sur la baisse de libido que des gens préfèrent se masturber que d avoir une véritable relation sexuelle . Comme je suis un grand consommateur de porno je me suis dit que au bout d un moment mon cerveau avait remplacé l'idée d'avoir une relation sexuelle avec une fille a été remplacé par le porno. J'ai tout remis en question pour moi dans le futur j avais envie d avoir une femme et des enfants tout ça quoi ! J'ai essayé de m imaginé avec un homme dans une relation a long terme et je n'arrive pas a imaginer ça . Je n'arrive pas a savoir pourquoi je regarde les autre garçons sans le vouloir et j'ai trouvé une explication je ne suis pas attiré par les autre garçon mais je suis jaloux des garçons qui sont beaux, qui attire les fille et qui sont musclé je ne me suis jamais senti a l'aise dans mon corps et d un côté je me suis dit que c'est peut être de l attirance pour les garçons et je ne sais même plus c est quoi le concept d attirance pour une personne . Et donc je vous demande de m'aider merci de votre aide et de votre compréhension je sais que ce que j'ai écrit est peut être génant mais aidé svp et désolé pour les fautes d'orthographe. Alban



Se questionner, c’est stressant ! Après un printemps mouvementé, je ...

Bonjour, je ne suis pas sur par quel endroit commencer.... j'ai des amis qui vont ont écrits et ils disaient que vous avez des bonnes idées. C'est dure depuis longtemps. Plusieurs mois. Pendant un bout j'etais pas vrm sur de comment marche mon "orientation" mais j'essayais de me dire que bcp d'ados se posent des questions et que plein de monde se double check en secret. Des fois ca arrivait que je remarquais plus des gars mias je me disais que c'est pcq je voulais etre comme eux. Mais pendant le congé du printemps il y a un gars qui est devenu important ++ et ca m'embrouillait la tête. je pensais toujours a lui et a peut etre dans un autre univers comment ca serait etre avec. Apres en meme temps que jetais mélangé du monde à l'école ont commencé à dire que je faisais des choses gaies et j'ai eu un break down. Tout a été flou. et apres le printemps a été flou. Je me suis fâché avec plein de monde, j'ai fait des choses connes et méchantes, j'étais toujours fâché près à exploser. Je me sens cheap. J'ai cherché le trouble, j'ai éloigné mes proches et je passais du temps avec du monde plus poche quant fait j'ai rien en commun avec. J'ai été chanceux et 2 de mes amis c'est comme des frères et ils m'ont jamais envoyé ch*** même si j'étais vrm plate. et là j'ai parlé un peu trois fois avec eux et je suis moins fâché mais tjrs comme vidé et triste. C'est comme si j'étouffe et j'arrive pas vrm a en parler de ce qui se passe. j'arrivais même pas à cocher aux complets votre questionnaire sans que la panique monte. Et c'est con pcq mes meilleurs amis sont prêts à me backer et l'ont montré de plein de façon. Et on dirait que je me retrouve devant rien. j'ai envie de rien et je me sens mal d'etre un boulet pour les gens proches... je vois que je peux pas continuer a essayer detre avec des filles pour etre comme les autres mais j'angoisse d'etre avec ungars aussi et en même temps j'ai l'impression que j'ai raté ma chance avec le gars de la semaine de relâche pis je suis comme en peine d'amour avant qu'il y a eu de l'amour pis j'hais ca pcq c'est ma faute d'avoir été trop chicken pour tenter mon coup. je sais que ca devrait etre correct pis si cetait quelqu'un d'autre que moi je trouverais ca ok que mon ami soit pas vraiment straight. Mais pour moi même je n'arrive comme pas à le prendre. Je suis juste fatigué tout le temps, je voudrais pouvoir vivre sans que personne remarque rien ou pose des questions mais c'est pas possible. mes amis m'ont parlé de demander au prof d'édu d'inviter le g-r-i-s à l'automne mais j'ai peur que ca attire l'attention sur moi si les autres portent plus attention aux orientations différentes. Des fois j'aurais envie de fast forward et me retrouver à quelque part ou c'est pas grave qui peut m'attirer. Là je suis comme devant le vide. je me sens comme pu ou trop ou les deux en même temps. y a des choses que j'aimais, mais là je les trouve pas intéressantes ces temps ci. ou je suis juste tt le temps claqué et mal. Je dors mal, mais je suis longtemps couché. Je me sens mal aussi pcq mes amis essayent qu'on parle et ils sont patients et avec des bonnes intentions, mais je sais pas quoi leur dire. Ou ils viennent chiller pour pas que je sois tjrs tt seul mais je vois qu'ils savent pas trop comment agir et je veux pas leur peser lourd. Ils ont proposé qu'on aille ensemble dans des rencontres de monde pas 100% straight, qu'on monte en ville le mois prochain pour être à Montréal pendant le festival gay, un des deux a même offert de faire croire qu'il se questionne sur être bi pour take le heat si jamais on croise du monde qu'on connait ou qui se moquent de moi. Ils ont proposé qu'on cherche un psy pour ado en équipe. Pis ca me touche droit au coeur qu'ils soient prçets à faire ça mais j'arrive pas à me faire à l'idée d'en parler à voix haute. je me sens cheap aussi, je pense pas que je les mérite. J'ai été con et méchant avec et cette année je suis pas là pour eux. C'est tjrs eux qui sont pour moi. Je ne sais pas quoi faire pour que ca soit moins pire. Je panique. Combien de temps vous pensez que ca va prendre pour que je me sente mieux? Comment je peux moins m'en faire avec qui m'attire et qui m'attire pas?


Peur d’être homo: baisse de libido et manque de confiance ...

Bonjour je vous ai déjà écrit il n'y a pas très longtemps, sur le fait d'un questionnement obsessionnels. En peu de temps j'ai vraiment réfléchi à ce sujet : " pourquoi ai-je aussi peur d'être attiré par les mecs ? ". J'en ai parlé à une pote pansexuelle qui m'a dit de ne pas y penser et de penser au présent et que peut être dans un futur je serai attiré par les hommes. Cela m'a beaucoup angoissé, je ne me voyais pas du tout avec un homme, juste le fait qu'un pote me caresse me touche sensuellement pour rigoler me met mal à l'aise. J'essayais de me rassurer mais ce n'était pas la solution. Il fallait réfléchir et comprendre. C'est ce que j'ai fait. Comme je vous l'avait dit j'ai une copine depuis 3 semaines maintenant avec qui je suis heureux et avec qui j'ai fait des préliminaires. Mais avant je sortais d'une relation décevante avec une fille qui me plaisait depuis le début de l'année scolaire sur qui je fantasmais. Depuis un moment j'ai une baisse de libido, le porno ne me faisait plus aucun effet. Je n'ai plus l'envie de plaire aux filles comme avant alors que c'est les vacances ( ça me le fait toujours au début de mes relations). Suite aux préliminaires avec ma copine, j'ai trouvé ça bizarre que ça paraisse normal, ça s'était fait naturellement. Je ne pensais pas que c'était comme ça a cause de ma vision du porno. J'avais des appréhensions depuis un moment du genre " et si la première fois j'aimais pas, et si c'était nul ". Mais faut pas s'inquiéter en fait j'en ai parlé avec un pote et ça lui a fait va avant sa premiere fois. Je sais que ma première fois approche, je vais partir 1 semaine en vacances avec mes potes et ma copine est là. D'où vient sûrement toutes ces appréhensions. J'ai donc conclu que mon problème venait de ma baisse de libido et mon manque de confiance en soi. Ceux qui ont mon problème faites du sport ça vous détendra. Laissez ces pensées venir et laissez les venir et ignorez les. Et vraiment c'est important, TROUVEZ POURQUOI VOUS AVEZ CES PENSÉES ! Mon objectif : retrouver ma libido avant de revoir ma copine dans 15 jours . J'espère que mon message aura éclairé certaines personnes ! ;) Anonymous


Je ne sais pas quelle est ma personnalité, ce que ...

Bonjour, Mon problème est que je ne me reconnais pas. Je m'explique : je veux être une personne honorable une fois grande et il m'est hors de question d'être simple. Le problème est que depuis que je me suis rendue compte du fait cité plus haut, je ne sais plus si j'aime ce que je fais ou pas. C'est comme un trouble j'ai l'impression de ne pas me connaitre ni d'avoir une personnalité. Un fait de plus : je ne termine jamais quelque chose que je commence. Peut-être est ce parce que se sont des activités que je pratique seule... j'espère avoir une aide Milena



Comment dois-je gérer le fait d’être homo ? Je n’arrive pas à l’accepter.

Bonjour, Je m’appelle Martin, je suis un jeune homme de 21ans je suis gay, je voulais savoir, je suis un homme qui a une voix un peu aigu et quelques manière féminine. Mes amis me disent que sa ne se voit pas corporellement car je fait “masculin grosse barbe, mâchoire carrée large épaule etc... ou si je marche dans la rue mais que cela va se voir si je parle ou fait des geste. Je pense que j’ai un problème d’acceptation de mon homosexualité, je ne supporte pas que les gens et particulièrement les hétéros me fassent ressentir le fait “ha ben t’es gay donc t’es moins homme que nous” j’ai beaucoup souffert d’homophobies étant plus jeune je pense que j’ai du faire une homophobie intériorisé, mais voici ma question, comment puis-je aller mieux? Comment dois-je gérer le fait d’être homo car je n’arrive pas à l’accepter. J’ai lu beaucoup d’article scientifique disant que les homos hommes on un visage différent un CERVEAU différent, comment suis-je sensé me considérer comme un homme si je que vois partout même sur les articles scientifique me dit que je suis finalement moins homme de part mon homosexualité? J’ai beaucoup de mal à expliquer mon blême, mais merci de votre réponse future, Martin.