Category: Dysphorie de genre


Que puis-je faire avec mon pénis pour réduire mes envies ...

Hello, Je vais vous raconter une histoire ... J'avais pris l'habitude de regarder un peu de porno (orienté masturbation) et avant d'aller dormir un peu de masturbation edging. Arrive le week--end pascal (easter) et décide par tradition ou par principe de faire jeune de porno et de masturbation. C'est une idée que j'aimais bien. Sauf que j'ai quasiment regardé du porno tout les jours, ce qui est dommage. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Imaginez-vous un samedi, vous écoutez une musique, cela vous donne envie de faire un petit script bash (je suis informaticien) pour une sauvegarde et vous commencez à faire le programme, mais vous avez une pensée sur un truc (lié au boulot, ...), vous avez un petit stress et la seul solution que vous avez, c'est d'aller voir du porn. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Une soirée à écouter de la musique, à faire un peu de développement... "gâché" par ce besoin constant de porn.. Donc, remise en question. => je repart sur mon questionnements "suis-je asexuel ?"... Etant donné que ma relation avec mon pénis est tellement compliquée qu'a force de lecture, je suis arrivé sur l'idée d'être agenre... puis, j'ai glissé sur neutrois qui à réveillé ma "dysphorie de genre" . Donc la question que je me pose depuis un moment : que puis-je faire avec mon pénis, comment l'utilisez ou à contrario que faire pour qu'il ne soit pas aussi présent en terme de préoccupation ou je vais dire l'oublier, mais l'oublier dans le sens, le considérer comme une partie de mon corps au même titre que le reste. Merci d'avance pour votre aide.


Je suis bisexuel et non-binaire. Comment faire mon coming-out? Devrais-je ...

Bonjour, je venais vers vous pour un conseil... Je suis bisexuel non binaire je préfère utiliser le terme non-binaire car personne autour de moi ne comprends le terme agender...je ne m'identifie ni en temps que femme ni en temps qu'homme J'ai déjà fait mon premier coming-out à ma famille en temps que bisexuel mais je ne leur ai pas dit pour ma non-binarité...je suis mégenré tous les jours et ça ne fait qu'aggraver mon mal-être...j'ai essayé de leur donner des signes en ne portant que des vêtements larges et plutôt neutres mais on continue à me dire elle au lieu de they/them ou iel donc j'ai fini par abandonner...je ne sais pas comment le dire à ma famille ni comment le dire à mon entourage d'amis cisgenre straight sachant qu'il y'a des risques qu'on ne m'accepte pas pour l'être que je suis...ni qu'on ne me comprenne Je n'ai même plus envie de rire, même plus envie de vivre...j'en souffre énormément Dois-je consulter quelqu'un? Vers qui dois-je me tourner? Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire. Sochiranomandarake


J’ai plusieurs questions entourant la COVID, le VPH et la ...

Bonjour, Tout d'abord, merci et chapeau pour le travail que vous faites... Ensuite, par rapport à mon dernier échange avec vous, j'ai continué mon questionnements. J'ai teste le vibro et même la technique que vous aviez renseignée. Au début, c’était bien, jouissif, mais quand j'ai commencé à chercher du côté non-binaire ou trans, l'actualité anxiogène de twitter m'a vraiment pris la tête et un jour, je me suis pris la tête (style crise de dysphorie de genre) pour savoir si j'allais aimer avoir des seins. Donc, j'ai mis cette théorie de non binarité/transgenre de côté. Et j'en suis revenu à ma question de base : Pourquoi j'aime pas mon appareil génital ? --> Est-il possible de faire une sorte de dysphorie de genre parce que l'on à eu une relation sexuel avec une femme et/ou des hommes. (Exploration asexualité) --> Que la masturbation me suffit ? (Masturbation pour réguler mon anxiété/angoisse) Parce que ce qui me turlupine, c'est de ne pas aimer mon appareil génital, mais de fantasmer et dessiner des pénis. Ce qui est contrariant pour moi, dans l'état actuel et vis à vis de la masturbation, c'est que cela m'apporte d'autres stress. J'ai visiblement pris une phobie vis-à-vis des MST/IST et alors que je n'ai RIEN DU TOUT (testé en 2020, reste à vérifier HPV*) Et la peur de transmettre (sûrement du au COVID-19 et à des erreurs de ma part du passé (voir un autre échange avec vous) est présente, donc j'ai mis en place une série de mesure : - un fauteuil dédicacé avec un drap pour s’asseoir , - Papier essuie-tout pour m'essuyer le ventre - En attendant ma commande de gel désinfectant pjur(https://www.erotes.be/products/pjur-gel-desinfectant-pour-les-mains-100-ml), j'utilise drap dédicacé pour cela puis vais me laver les mains Maintenant, est-ce suffisant ? Faut-il que j’achète ceci : https://www.erotes.be/collections/meubles-de-sexe/products/nuru-drap-de-lit-en-pvc ? Et pour nettoyer des objets (poignées de porte, ...) de tout les jours, est-ce qu'un simple produit de nettoyage suffit ? En gros, une suggestion d'article : hygiène sexuel et hygiène de maison pour une masturbation en toute sécurité et propreté. PS : au fait, j'ai trouver un article qui m’effraie un peu: https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=ejaculer-quatre-fois-semaine-risque-cancer-prostate Moi qui est à 4/5 branlettes sur une journée, si je décide de laisser libre court à mes besoins... => Est-ce que cette article dit vrai ou non. * HPV se transmet pas par le sperme, mais par contact peau/peau ... si j'ai bien compris Stéphane



Je n’arrive pas à savoir si je fais de la ...

Bonjour, moi c'est Sam et je me pose beaucoup de questions… A cause ou grâce à une rupture, j'ai découvert que je ne me sentais ni garçon ni fille et ça depuis la petite enfance mais je ne savais pas que c'étais possible donc je restait "fille ".Aussi je n'arrive pas à savoir si je fais de la dysphorie ou pas, puisque ça ne dure pas longtemps (30min voire maximum 1h) mais je ressent l'envie d'arracher ma poitrine et me couper les cheveux jusqu'à parfois frôler la crise de panique. J'ai aussi l'impression d'être plus penché vers le "masculin" donc je me sent perdu là dessus...De même pour mon pan romantique ,je penche plus vers les filles mais je ne suis pas totalement sur…J'aimerais en parler avec ma mère mais bien qu'elle dit accepter, elle à crier sur mon(ma) frère(sœur) quand iel a demandé à changer de prénom… merci de votre lecture et réponse


Je subis un grave problème relationnel avec mon corps. Est-ce ...

Bonjour, Comme vous pouvez le voir, j'ai mis "en questionnement" partout. Je pourrais dire, par exemple, aromantique, mais je ne sais plus ou j'en suis. Tout ce que je sais, c'est qu'actuellement, je subis un grave problème relationnel avec mon corps. Je ne peux plus voir mon pénis en peinture, ni même le toucher. Ce qui est très embétant. Avoir envie de ce masturber, mais être dégouté dès que l'on touche ... 😩 Par contre, avec un pantalon, un slip, ca va. Les autres options que j'ai sont: frottement sur mon lit OU mettre mon pénis entre les jambes et frotté ( self coït intercrural). Mes premiéres masturbation était faite comme cela. C'est limite dysphorie de genre, et il y a peut-etre d'autre élément, comme par exemple: je vois jamais mon penis dans mes fantasmes dont il y a acte de pénétration. Pourriez-vous m'aider, svp. merci Stéphane




A cause de la crise sanitaire, mon rendez-vous chez l’endocrinologue ...

Bonjour, A cause de la crise sanitaire, mon rendez-vous chez l'endocrinologue a été reporté en automne. Je me sens mal dans mon corps et j'ai peur de ne pouvoir effectuer ma transition sous peu. Même si je ne désire pas de vaginoplastie, j'aimerais subir une orchiectomie. Avoir ces parties génitales, c'est comme une tumeur, je ne le supporte plus. Mais j'ai entendu dire que à moins d'un cancer, les médecins ne faisaient pas d'ablations. Je ne sais pas quoi faire!


Dois je assumer mon identité de genre et en parler?

Bonjour Je suis née en m'appelant A-L mais je préfère Antoine. J'ai 14 ans et c'est très difficile de penser qu'on n'est pas né dans le bon corps. Je n'ai jamais parlé à quelqu'un sur mon orientation sexuelle et sur ce que je ressens en étant une fille. Pour moi dans ma tête je suis un garçon mais qui est dans un corp de fille. Je ne fais confiance à personne, depuis le ce1 je ressens le besoin d'être un garçon. Je me déteste, je me fais du mal et je pleure beaucoup. Je ne suis pas heureux, je suis nul et horrible. Je ne porte que des t-shirts, sweet et pantalon jamais de robe ou de jupe. J'ai besoin de parler à quelqu'un de confiance. Je veux avoir les cheveux courts, avoir un torse d'homme. J'ai extrêmement peur de leurs réactions et qu'ils ne m'aident pas. Dois je m'assumer et en parler? Et je voudrais tellement arrêter de me vouloir du mal pour ne pas être dans le bon corp. Je voudrais faire de la chirurgie. Pouvez - vous m'aider? Merci de votre compréhension




Que faire pour savoir si je suis trans?

bonjour/bonsoir a tous et toutes. voila cela vas faire depuis un bon nombre d'années que je me pose une question qui revien sans arret et que cela me pese de plus en plus. il y a 4 ans de cela je m'etait que des chaussures de type feminin en priver et apres se fut les bas,apres les vetements et il y a un ans ce fut le maquillage. je ne fait pas cela en terme sexuelle mais parce que je me sens libre et appaisser en etant habiller en fille,je ne supporte pas mon corp depuis que je suis toutes petie(je croit que j'ai developper cela vers mes 11 ou 12 ans). depuis je ne sort que la nuit pour eviter tout regard qui sont de plus en plus pesant,alors ma question est qu'est-ce que j'ai une dysphorie de genre et quesque c'est au juste?et suis-je prete a me lancer dans l'experience pour vivre ce que je suis a l'interrieur du matin au soir(c'est a dire en fille) pour etre fixer? merci d'avance de vos reponse et de vos conseille future. cordialement isa.