Category: Coming out / Orientation


Dois-je faire un coming out en tant que gay pour ...

Hi alterheros, Voila j'ai un crush pour un garçon depuis 5 mois. Je ne sais pas quoi faire avec le confinement et je dois patienter, j'ai laissé passer le temps par peur. Depuis 3 ans, je regrette de n'être jamais sorti avec un garçon, ça fait bizarre de le dire. Sexuellement, les filles m'attirent, même si j'ai jamais essayé, mais il y a beaucoup différents types de garçons qui m'attirent et je suis tombé amoureux de garçons à multiples reprises malgré moi. Il y a vraiment quelque chose en moi, quelque chose dans le physique dans certains garçons qui font que j'en tombe amoureux éperdument et sexuellement et j'ai plus aucun crush fille depuis 3 ans. Je suis encore puceau à 18 ans, j'ose pas draguer les garçons. Je n'ai pas envie de rencontrer des garçons sur le web, avec le confinement c'est mal barré en plus, j'ai besoin d'avoir quelque chose dans le physique qui fait que j'ai envie de draguer et d'être avec le garçon pour dépasser mon stress. Que conseillez vous pour arriver à sortir avec un garçon ? Dois je faire un coming out en tant que gay pour faire disparaître ce stress ? J'ai envie de partager ça d'abord avec une bonne copine à moi par téléphone, pour voir ça que ça fait, ça me semble plus simple d'en discuter avec une copine qu'avec un copain ? Elle me semble très ouverte sur l'homosexualité ? Qu'en pensez vous ? J'ai besoin de conseils, j'ai envie d'essayer d'être moi à la sortie du confinement et de devenir gay, en faisant un coming out progressif, pour enfin vivre une relation avec un crush. Je ne m'identifie pas bi, j'aime pas ce terme. Je m'identifie gay depuis 4 - 5 mois, je veux être avec des personnes du même sexe que moi, même si sexuellement certaines filles m'attirent encore, comme cette copine à qui j'aimerai me confier, est ce compatible, mais certains garçons me font toujours plus craquer que n'importe quelle jolie fille depuis 2 / 3 ans, donc je me vois bien gay ? Camille


J’ai peur de ma famille qui n’acceptera pas mon homosexualité…

G 13 ans et bientôt 14. G pas de fantasmes avec les filles. G des fantasmes entre garçon depuis 10 ans. J'essaie d'être avec des filles et j'essaie de pensée aux filles les plus jolie mé ca marche pas je pense tjrs à des garçons que je trouvent mignon chez les copains ou à la télé. Jaime beaucoup 3 copains, trop physiquement mignons , qd je sui seul avec eux j'espère tjrs secrètement qui y aura un truc qui se passe, mais rien pour le moment. G peur de ma famille pour qui etre gay c pas bien c pervers et c du vice. Aidez moi a ne pas devenir gay à cause de ma famille qui ne l'acceptera jamais. Avez vous des solutions psychologique pour avoir des fantasmes avec des filles ? Si je rencontre un gay je serai gay à mon tour avec lui et ça sera trop tard. J'ai un feu qui brûle dans tout mon corps qd je sui avec un garçon que je trouve physiquement mignons, je ne sais pas pourquoi c pas bien d'être gay, g jamais eu ce feu avec une fille, en quoi c mal pour des parents ?. Je voudrai parfois étre une fille pour avoir le droit de mes parent detre en amour avec un garçon . Je voudrai etre moi avec un garçon mais c interdit. Aidez moi a me détourner des garçons pour ma famille ? Comment faire sans être malheureux, ce feu avec un garçon est très fort et jen sui accroc à cause de ce bien être et du plaisir que ça me procure sur le moment ? Pourquoi ce feu en moi est mal pour sa famille ? Iceberg




Je ne sais pas si je suis bisexuelle et comment ...

Bonjour, je m' appelle zoé et j'ai 14 ans bientôt 15. Je ne sais pas si je suis bisexuelle et comment l' annoncer a ma famille. Jusqu'à présent je suis toujours sortie avec des garçons mails il y a des filles que je trouve belles et attirantes (pas sexuellement) et j'ai comme envie de les embrasser je sais pas si du coup je suis bisexuelle ou si je les trouve belles parce qu' elles sont juste belles. Quand j'y pense, je me verrais sans soucis avec une fille mais j' aime aussi les garçons. Je ne sais pas comment l' annoncer a mes parents je pense pas qu' ils vont s' énerver mais je ne veux pas qu'ils pensent que je ne suis plus la même ou qu'ils me voient différemment. J'ai déjà essayé de voir leur point de vue en en parlant de la bisexualité avec a mère sans lui dire mais elle a répondue: "Je ne comprends pas , j'ai du mal a le concevoir" et je sais pas si c'est mauvais signe , je ne veux pas qui' ils aient l'impression d'avoir une étrangère en face d'eux ni que ça empiète sur notre relation. merci beaucoup. Zoé


Comment être homosexuel et surmonter les blocages, la honte et ...

Bonjour moi je suis homme Heteros ,,mais je me sens mal da ma peaux ,,,sa fais longs temps je suis attirer vers les Hommes Homosexuel j'en reve je etre homosexuel comment faire j'ai un bloquage la desus la honte ,la peur ,faire rire de moi mais j'en est tellement evie d'etre Gay ,,,que faire Aider moi j'en est vraiment besoin SVP Merci jen peut plus de vivre comme ca merci Andre


Je suis pas sure si je suis vraiment lesbienne ou ...

Bonjour/ bonsoir, Je sais pas vraiment par où commencer. En fait je sais pas si vous allez trouver ça bizarre ou un truc du genre. Mais bon... Je m'appelle Sam je suis une adolescente de sexe féminin de 15 ans(16 ans l'année prochain). Lorsque j'avais 12-13 ans, je voyais mes ami(e)s et mon entourage avoir des petit(e)s ami(e)s ou faire leur coming out. Dans ma tête, c'était genre une "mode" à cause des films et séries qui mettent en vedette des perso LGBT mais y en a que c'est "vrai". Au départ, j'étais genre "ouais c'est cool" ou "nice bravo". Mais moi, j'ai avais pas d'intérêt pour les gars sexuellement ou émotionnelle (à part les trouver beaux d'un point esthétique). Même si je leur parlent ou fait des projets avec eux(même avec le plus beau gars de la classe), ça m'affecte pas. J'en avais parlé à mon ami (qui est un gars trans qu'on va appeller Tom pour la suite) de mon désintérêt pour le sexe opposé et il m'a dit que peut-être que j'étais lesbienne, aromantique ou asexuelle ou bi-curieuse(je crois ça s'écrit comme ça) ou encore que c'est un peu trop tôt(retenez le mot "trop tôt" pour la suite). Le plus drôle, mon entourage me dit souvent que j'étais lesbienne à cause que je m'habille en garçon manqué voir carrément en gars(cliché) ou que je montre un désintérêt pour les gars. Alors, il m'a expliqué l'univers LGBT+(j'étais une novice dans ce monde) et d'aller voir des forums d'aide pour comprendre mieux. Puis, c'est peut-être là que je me suis dit que j'étais aromantique et asexuelle(à cet époque je me suis pas posé la question sur le même sexe) dans ma tête c'était un genre de mini coming-out entre ami. J'en ai parlé à ma cousine, puis elle me dit que c'était trop tôt et que j'étais trop jeune et, que j'ai pas trouvé le "bon"(je parle d'un gars cisgenre)... Un jour en cours de science, Tom, mon ami m'a confessé son amour pour moi(en chuchotant). Lui étant un gars à mes yeux, je lui dis que je l'aime comme ami mais pas pour ce genre de relation. À 14 ans, je me suis imaginer embrassé mon amie bi que je trouve bizard vu, que c'est ma meilleur amie. Alors, j'ai nier tout sentiment à son égard. Puis, un jour, j'ai écouté un film LGBT où l'héroine était lesbienne et, que étrangement j'ai pu m'identifier à elle. Là, je me questionnais sur ma sexualité: peut-être je suis hétéro, c'est juste que je n'ai pas encore trouvé le "bon" et que c'est teop tôt ou peut-être que je suis bi ou lesbienne. Déjà, que ma ma famille est religieuse donc ça m'aide pas et que j'étais trop timide de demander conseils aux intervenants de l'école. Et c'est par la même année, que j'ai abandonné le faite que j'étais aromantique et asexuelle. J'avais plutôt commencé à avoir un étrangement un peu plus d'intérêt sur les filles. Dans mes ami(e)s m'harcelaient sur le fait que je suis lesbienne alors j'ai tout dis que je suis lesbienne et j'en ai même parlé à des camarades de classe les plus proches d'on j'avais confiance. Puis, une de mes ami m'a dis: "Sam t'es que c'est juste par un coup de tête. Prend ton temps. Parce que tu sais il y a beaucoup de filles que j'ai connu qui se prétend bi(ou lesbienne) et après elles sortent juste avec des mecs. Genre c'est devenu une "mode". " Honnêtement, j'ai réfléchi à ces mots(pendant le confinement) je sais que je ne suis pas attiré par le sexe opposé mais pour les filles ça reste vague. Au départ j'ai repris les paroles de ma cousine peut-être que j'ai pas trouvé le "bon" ou la "bonne". C'est un peu vrai, la seule personne avec qui j'ai "sortit" c'était un gars(on va l'appeler Josh) en 6ème année du primaire. En fait, je sortais pas avec lui c'est à cause que tout le monde me "ship" avec lui. Pour simple et bonne raison, qu'il est beau (et je l'avoue) et que le tolère dû fait, qu'il est très bête et assez impulsif (c'est les raisons pourquoi les filles ou gars sortent pas avec lui. En plus, Josh démontre des signes d'amour/affection: câlins, qu'il essaie de me tenir la main, il dîne avec moi, il s'assoit à côté de moi en classe, faire des projets scolaires ensemble, on joue au basket. Des trucs comme ça que pour moi c'était de la pure amitié. Puis, un jour j'en ai assez que mes camarades de classe et des élèves du même cycle ainisi que mon propre prof me fassent des clins d'œil ou des sourire alors je lui ai parlé qu'on peu plus se fréquenter. Donc c'est quoi notre amitié c'est détruite. Puis, y avait un nouveau (qu'on va appeler Gabriel)qui est venu et on c'est lié d'amitié avec Tom(qui était une fille autrefois) et une autre fille(qu'on va appelker Jess). Et ça recommence, Tom et Jess me font des clins d'œil (ou sourit) et me disent directement si je l'aime car le fait que je traine plus souvent Gabrielle même mon prof de 6ème. Et cet fois, je me suis mis en colère, l'amitié homme-femme ça n'exsite pas dans leur mentalité. Même Gabrielle était sur le même avis que moi. L'avantage, on est resté ami jusqu'en secondaire 2 mais on se fréquente de temps en temps. Mais, j'ai jamais eu d'expériences avec une fille. Dire comme ça c'est bête. Mais comme dit mon amie bi: "On ne fait pas d'"expériences" pour savoir notre orientation sexuelle. Alors comment les hétéro on fait pour savoir qu'ils sont hétéro". Encore aujourd'hui, je suis pas sure si je suis vraiment lesbienne. En plus, je sais pas si faire un deuxième coming-out se fait genre j'ai dit à mon entourage le plus proche que je suis lesbienne mais on peut en faire un deuxième. Non? Alors si vous avez des conseils à me fournir je serai très heureuse car je trouve que ma situation étrange et compliqué. Et j'espère que ma situation vous gênerait pas ou que que vous trouviez pas trop étrange. Sinon désolé Sur ce passez une bon journée/ soirée -Sam Ps.: Désolé pour la longue du texte, qu'il soit incompréhensible et les fautes d'orthographe.



Je voudrais être en relation avec un garçon pour être ...

Hello alterheros Merci pour ta réponse. Je me rend compte ce que j'ai dit est confus. Je me sens pas bien, car j'ai tres peur de ma propre homosexualité. C pour ca je me definis probablement homosexuel et pas homosexuel dans mon questionnement. J ai en effet très peur d être rejeté par famille et amis et de perdre tous mes amis et ma famille si je vais sur cette voie qui est peut être purement et temporairement sexuelle et qui n est pas forcément définitive d après ce que je lis sur votre site depuis 2 semaines et votre reponse. Sur mon orientation romantique, c tres mélangé et confus avec mon orientation sexuelle, je n'arrive pas a distinguer les 2, je suis bloqué à cause de cette peur du rejet et je n'arrive pas à me projeter avec un gars ou à en tomber amoureux à cause de la peur au ventre que je ressens quand j'ai envie aller +loin dans un attachement avec un gars. Pourtant Je voudrais vivre des expériences avec des garçons dans la vraie vie, il y a 2 garcon attirants pour moi actuellement mais j'ai peur de me faire rejeter par ces derniers et de perdre leur amitié si je leur avoue mes sentiments. Il y en a même un garcon avec qui j ai ete en vacances d ete l'année dernière (qui nous a beaucoup rapprocher) ou par moment j éprouve des sentiments amoureux. Depuis 1 an je réfléchi à être avec une fille, pour etre comme tout le monde mais mes fantasmes prennent le dessus. Plus je réfléchi et plus physiquement je suis attiré par certains corps d'hommes et par le sexe masculin en general. Donc je pense que je vais aujourd'hui vers une impasse si je tombe amoureux d'une fille. Je voudrais actuellement etre avec un garçon pour être en accord avec mes attirances, sans arriver a me projeter pour le moment. Est ce que ça entre dans l'orientation romantique ou sexuelle ce que je vis ? C confus dans ma tete. Jaimerai tant que les gars qui m'attirent fassent les premier pas, s'ils sont aussi gays. Parfois mes envies de m'exhiber nu provient de cette envie d être désiré par un garçon. Comment dépasser mes peurs pour ne pas vivre seulement des reves ou aller avec une fille par manque d'affection parce que je n'ose pas les garçons ? J espère etre moins confus cette fois-ci. Frank



J’ai commencé à me demander si le fait que je ...

Bonjour, je suis au secondaire, et depuis environ 2 ans je me questionne sur mon orientation sexuelle. Quand j’étais au primaire, j’avais un meilleur ami très près de moi. J’avais arrêté de dîner à l’école pour pouvoir manger chez moi et faire le trajet avec lui (nos maison n’étant pas très éloignées). Je faisais beaucoup de choses avec lui, je jouait avec lui après les cours et les week-ends (bref, des trucs d’enfant de 12 ans) et je l’ai même surpris en allant le voir à un de ses matchs de baseball (après ç’est devenu une habitude). J’ai compris que j’éprouvais plus pour lui que de l’amitié il y a environ 2 ans, et c’est le moment où j’ai commencé à me questionner sur mon orientation sexuelle. Si je vous parles de tout ça c’est pour que vous compreniez vraiment pourquoi ça m’est venue à l’esprit que je pourrais être gay. Cependant, à cause de toutes sortes de raisons on s’est éloigné (entre autres à cause qu’il n’est pas allé à la même école secondaire que moi). Si je vous parles de tous ça c’est pour que vous compreniez vraiment pourquoi ça m’est venue à l’esprit que je pourrais être gay. Après une coupe de moi de questionnement, j’ai fini par accepter l’idée que je suis gay. Entre temps j’ai remarqué que je regardais surtout les garçons ainsi que toutes sortes de petites choses qui me poussent vers cette pensée (fantasmes, le film love Simon, remarquer à quel point la plupart des films/séries sont hétérocentrées (si ça se dit), etc.). J’ai fais mon coming-out à mon meilleur pote (pas celui dont je suis tombé amoureux mais un ami que j’ai rencontré au secondaire). Sa première réaction a été de ne pas me croire mais au final ça n’a pas changé notre relation. Je commençais à vouloir faire mon coming-out à ma famille mais là j’ai recommencé à me questionner. J’ai 3 petits-frères et j’ai commencé à me demander si le fait que je sois gay ne serait pas un moyen d’attirer l’attention. Si en fait le mec n’était pas qu’un très bon ami. Me connaissant, je sais que j’ai besoin d’attention et que j’ai parfois l’impression d’en manquer de mes parents. Je me demande en fait si je ne me serais pas convaincu que je suis gay. En tant que tel, je crois que j’aime les gars mais le simple fait que je me pose la question de si je veux seulement attirer l’attention commence à me faire croire que c’est le cas. Mais en même temps, je vois bien que mes parents me donnent pas mal la même attention qu’à mes frères (un peu moins parce que je suis plus vieux mais quand même). J’espère que vous pourrez m’aider et merci d’avance Vincent