Category: Coming out / Identité de genre


Comment dire à mes parents que je suis non-binaire?

Bonjour, j'aimerais savoir comment dire à mes parents (assez ouvert d'esprit) que je suis non binaire. Je l'ai déjà dit a certain.es de mes ami.es (dont un.e ou deux non binaire aussi ) mais il y en a une en particulier qui n'a pas l'air de comprendre même si je lui explique ce que c'est et elle ne veux pas m'appeler par '' Noa '' ( prénom mixte que je me suis choisi ) car c'est le prénom de son neveu ! 😶🤷🤦 elle ne comprends pas que c'est important pour moi ! J'ai donc encore plus peur d'en parler à mes parents enfin ma mère au moins car mon père je ne sait pas si je suis encore bien prêt.e. Voilà j'aimerai bien que vous m'aidez à le dire à mes parents. Encore merci et bonne soirée/journée. Jane (enfin Noa 😅😆)


Je ne sais encore moins comment dire à mon entourage ...

bonjour Alterheros je m appelle Gabrielle.J ai 13 ans.Je suis en quatrième.Je sais que je ne suis pas hétéro depuis la sixième et que je suis pan depuis une dizaine de mois.Je suis assez à l aise avec mon orientation sexuelle,et mes amis la connaissent et l ont tous accepté,sauf mon meilleur ami homophobe.Par contre,je ne sais pas comment l annoncer à mes parents,qui ne croient qu aux deux genres majeurs,homme et femme et qui pensent que la bisexualité est une mode.Je ne sais encore moins comment leur dire que je crois être genderfluid,un genre qui n existe pas à leurs yeux.Je me pose des questions sur mon genre depuis six mois,car je n avais jamais eu l occasion de penser à mon genre avant qu un ami trans m ouvre à ce sujet,et j écartais donc le fait de ne pas me sentir à l aise sur ce sujet.Je lui en parlerais bien,mais il en parlerait à son meilleur ami,c est à dire mon copain hétéro.Je ne sais pas comment il le prendrait. Je ne m y connais pas trop et il a été un peu "étonné"par mon orientation,et je pense que même si il m aime en fille,il ne pourra jamais m aimer genderfluid.Si j en parle à son meilleur ami,il lui dira forcément car ils sont très proches,assez proches pour partager des secrets tels que le fait que la meilleure amie de mon copain et ex de son meilleur ami avoue à mon copain l aimer alors que leur rupture est trèèèèèèèèèèèèès récente.Bref,si je lui en parle je suis morte.J aime mon copain de tout mon cœur et je ne veux pas gâcher notre relation.En plus,je ne suis pas sure de mon genre à 100%car je ne me suis jamais sentie totalement homme,même si il m arrive de ne pas me sentir femme.Serait il possible de m éclairer un peu sur ce sujet ainsi que sur "comment aborder le sujet"ou même "dois je aborder le sujet?" Gabrielle


Ma psychologue n’est pas transaffirmative, que faire?

Bonjour, Je vous avez déjà posé une question il y a environ un an, par rapport à mon identité de genre. J'ai 17 ans, je suis Afab ? (je pense que c'est le bon terme pour assigné fille/femme à la naissance mais je ne suis pas sûr, désolé si je fais des erreurs.), et je m'identifie comme demi-boy, mais je suis encore un peu perdu et je me questionne toujours. Je me suis posé beaucoup de question pendant un sacré moment, et j'ai même fais un coming-out à ma psychologue, que je connais depuis que j'ai environ 11 ans, en lui disant "je pense que je ne suis pas une fille". Au début, elle m'a déclaré que tous le monde pouvait s'habiller comme il veut, que les femmes pouvaient être masculines et les hommes féminins (ce que j'approuve tout à fait), et que nous étions tous bisexuel au fond, que ce n'était pas forcément parce que je me suis coupé les cheveux que je veux être un homme. Je lui ai parlé de moments ou je ressentais de la dysphorie de genre (sans employer le terme), mais elle ne faisait que ramener tout ça à mon orientation sexuelle/romantique. Elle m'a aussi parlé des effets des hormones (testostérone) et je lui répondais que pour l'instant, je n'allais pas en prendre, et elle utilisa ça pour me dire "tu vois, peut-être qu'il faut juste que tu trouve quelqu'un qui t'aidera et aimera ton côté masculin/très androgyne, tout en restant une fille". Pour être honnête, je ne souhaite pas changer pour avoir l'affection quelconque de quelqu'un. J'ai essayé d'expliquer que c' Quand je parlais que j'avais peur que ma famille n'accepte pas, en particulier mes grands parents, elle insinua que de toute façon, ils n'ont plus beaucoup d'années à vivre alors… faire un coming out serait inutile. Donc, sincèrement, depuis ces "discussions" je me suis beaucoup remis en question, et j'avoue que je me sens de plus en plus mal de lui avoir dit… et d'être "sortir du placard" si je puis dire. J'ai l'impression d'être totalement égoïste, et de faire tout ça pour avoir de l'attention, mais aussi maintenant, j'appréhende encore plus de le dire à ma famille (parents/sœurs). J'ai peur qu'ils ne comprennent pas, et le seul soutiens que j'espérais de la part de ma psychologue semble totalement inexistant. Je suis très proche de ma soeur ainée, on a qu'un an d'écart, et j'ai déjà tenté plusieurs fois d'écrire des lettres pour tout lui dire, mais j'ai jamais eu le courage de les finir... De plus, le prénom que j'utilise "Noah", est le prénom avec lequel je me sens le mieux… mais il est aussi le prénom même prénom qu'un garçon que ma sœur a connu, qui fut, pour être polit, très lourd et pénible avec elle, mais j'ai beau en chercher un autre, c'est le seul que j'aime énormément et qui me correspond, et j'ai peur qu'elle ne l'apprécie pas et qu'on est plus la même relation après ce coming out, à cause du prénom et à cause de moi, du coup. Il y a aussi le fait que mon prénom de "naissance" a une signification pour mes parents, et je me sens coupable de vouloir le changer... Mes parents, c'est différent, je sais que ma mère est plutôt ouverte : mais c'est toujours différent quand ça concerne directement son entourage. Mon père aura du mal, et notre relation n'est pas forcément au beau fixe ces derniers temps, je laisse moins de choses passer et ça ne plait pas forcément. C'est fou mais la seule personne qui pourrait réagir de façon positive/neutre, c'est ma petite sœur, alors que nos relations sont, elles aussi, plutôt explosives. J'étais heureux de "m'être trouvé" il y a quelques mois, mais aujourd'hui je regrette juste d'avoir eu des réflexions sur mon identité de genre, et j'aimerai tout oublier des fois... Alors je suis perdu, je sais pas à qui en parler, je ne sais pas si je dois en parler, dans ma famille, il n'y a que des personnes cisgenres, et hétéros (pour le moment), je ne me sens pas de m'ouvrir à des amies du lycée avant d'avoir un soutiens... quelconque. Je me sens vraiment seul, je ne sais pas si je dois leur en parler ou non, ça commence à vraiment m'oppresser, et je me sens terriblement coupable d'être comme ça. Merci d'avoir lu, et voilà Aurevoir, bonne journée à vous. Noah



Ma famille est transphobe et j’ai envie de fuguer… J’ai ...

Bonjour je suis trans je les dit à mes parent mais il sont transphobic alors il ont mal prit, je vit mal à la maison ma mère me corrige tout le temps et elle m’appelle par mon dead name même si elle sais que je n’aime pas cela,j’ai des envie de fuguer mais j’ai peur que cela ce passe mal, je suis vraiment mal en ce moment. J’ai besoin de votre aide! Merci



Si mon coming-out avec ma mère se passe mal, est-ce ...

Je vous remercie pour votre réponse à mes questionnements précédents mais maintenant j'aimerais savoir si il y a possibilité que si mon C.O avec ma mère (j'attend vraiment d'être prêt.e à 100% pour lui annoncer) se passe mal, je pourrais vivre chez mon père? Sachant qu'officiellement, civilement, je n'ai pas de père? J'aurais bientôt 18 ans, est-ce que si j'en décide moi même, on pourrait l'accuser de kidnapping? J'ai déjà penser à m'en allait mais je sais que je lui ferais de la peine, mais en même temps, je sais déjà que si je lui fais mon C.O je serai une honte pour elle et je ne veux plus la voir éviter mon regard....Je suis perdu.e je n'arrive pas totalement à en parler avec ma psy car je me sent toujours très stressé.e quand je lui parle et elle ne connait pas très bien tout ce qui est LGBT++.... Pouvez-vous m'aider et m'éclairez? Merci d'avance Sam



Je suis bisexuel et non-binaire. Comment faire mon coming-out? Devrais-je ...

Bonjour, je venais vers vous pour un conseil... Je suis bisexuel non binaire je préfère utiliser le terme non-binaire car personne autour de moi ne comprends le terme agender...je ne m'identifie ni en temps que femme ni en temps qu'homme J'ai déjà fait mon premier coming-out à ma famille en temps que bisexuel mais je ne leur ai pas dit pour ma non-binarité...je suis mégenré tous les jours et ça ne fait qu'aggraver mon mal-être...j'ai essayé de leur donner des signes en ne portant que des vêtements larges et plutôt neutres mais on continue à me dire elle au lieu de they/them ou iel donc j'ai fini par abandonner...je ne sais pas comment le dire à ma famille ni comment le dire à mon entourage d'amis cisgenre straight sachant qu'il y'a des risques qu'on ne m'accepte pas pour l'être que je suis...ni qu'on ne me comprenne Je n'ai même plus envie de rire, même plus envie de vivre...j'en souffre énormément Dois-je consulter quelqu'un? Vers qui dois-je me tourner? Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire. Sochiranomandarake


Je voudrais des solutions pour annoncer à mon entourage que ...

Bonjour je m'appelle Clémence mais je souhaite être un homme depuis mais 8 ans maintenant j'ai 13 ans et je souhaite le dire à mais parents mais le problème c'est que mon beau-père n'est pas ouvert sur sa et que ma mère ne comprend pas pourquoi ont se sens homme au lieu de femme et inversement en plus je suis Bisexuelle et mon frère et ''homophobe'' comme mon beau-père et euh... Bas ma classe la accepté mon professeur de musique aussi mais euh... Mais l'amies l'ont bien pris ils était heureux pour moi mais bas c'est ma famille et je voudrais des solutions pour leurs dires s'il vous plaît. Merci Clémence


J’ai fait mon coming out à mes parents asiatiques, mais ...

J'ai fais mon coming out à mes parents asiatiques, mais je vis toujours dans le peur en plus de la dysphorie... Bonjour! J'ai 23 ans, je suis d'origine chinoise. Récemment, j'ai informé mes parents que je suis genderqueer et bisexuel. Je ne voulais pas come out encore mais c'était simplement trop lourd, ils soupçonnaient depuis longtemps de toute facon. Ceci a vraiment blessé ma mère, je me sens coupable même après ses commentaires humiliants. Ils pensent que c'est une déviance, un choix, ou que j'etais influencé par des mauvaises personnes ou par ce que j'avais vécu durant ma jeunesse, etc. Après avoir informé mon pére, ils ont fait un ultimateum qu'ils vont me mettre à la porte et me renier si jamais je suis en relation avec un homme ou que je deviens plus "abnormal", qu'ils ne veulent pas voir leur fils se faire en**ler par un autre homme. De plus, mon père voulait qu'on confisque mes trucs de maquillage et vetements pour prévenir cette "déviance". Il veut enlever tout support pour moi et me dit de rester loins des groupes lgbtq. J'essaie de respecter leurs opinions et comprendre leurs inquiétudes mais ils font toujours aucun effort pour comprendre moi. C'est un sujet qui ne s'explique pas dans ma culture. En même temps, la dysphorie me détruit, je ne reconnais pas mon corps male. J'hais être forcé de me présenter d'un certain facon parce que je suis né un garcon. Mais si je ne suis pas libre de faire des choses pour faciliter celle-ci. Je n'ai aucune espace pour être moi. Ni à la maison ni à mon emploi ou je dois m'habiller en suit(qui empire ma dysphorie). Parfois je veux tellement fuguer. Mais je ne peux pas, car je sais les conséquences de la situation familiale et culturelle vont être trop pour moi . Je suis trop faible. Mais clairement, je ne peux pas continuer à vivre comme ça dans la maison non plus. Et je n'arrive pas à imaginer le cauchemar si ils savaient la possiblité que leur fils unique soit une femme trans. Je ne vois vraiment plus d'espoir et je souhaite de disparaitre. Je n'ai plus de motivation pour travailler ou pratiquer mes loisirs. Comme mon coming out, je trouve que tout sert a rien. J'ai quelques amis qui me supportent mais ils ont de la difficulté à comprendre ma situation complexe. Désolé pour ce dérangement, j'aimerais savoir si vous avez des conseils ou des ressources pour ma situation particulière? Est-ce je devrais juste fuguer? Quoi faire avant que ça soit trop tard? Désolé encore pour ce long texte avec pleins de petits détails. Je vous souhaite une bonne soirée. Merci! Dahlia



Comment faire mon coming out en tant que gender fluid ...

je suis gendre fluide et je sais pas comment faire mon coing out a ma famille car je vois pas comment leur expliquer donc si il existe des ressource pour m'aider a me préparais ou pour les aider à comprendre je les prendrais avec plaisirs p.s mon père est transphobe et ma mère comprend pas l'idée de la gendre fluidité