Category: Coming out / Identité de genre


J’ai plusieurs questions entourant mon parcours trans, le coming-out genderfluid ...

Bonjour, Alors voilà, j'ai, en fait, trois questions/demandes de conseil. 1. Mon/ma partenaire m'a fait son coming out genderfluid aujourd'hui. Je n'étais pas surpris étant donné que ça fait un long bout qu'iel me parle de son questionnement. (D'ailleurs, mon/ma partenaire n'a pas de pronoms fixes, alors c'est pour ça que j'utilise le "iel". Pour tout englober ses identités de genre même si, en ce moment, il se sent garçon et qu'iel utilise principalement les pronoms féminins). Or, justement, je ne sais pas comment agir?? C'est-à-dire, je suis un gars transgenre binaire et j'ai de la misère à comprendre cette identité. Je ne comprends pas vraiment comment notre cerveau peut changer de genre au jour/semaine, etc. J'aimerais comprendre ce sentiment même si j'imagine que je ne pourrai pas le vivre. Mais, je ne l'invalide pas et je fais de mon mieux pour le/la respecter. De ce fait, j'aimerais savoir si vous aviez des trucs pour améliorer mon langage neutre. Je suis assez limité dans mon vocabulaire ^^" Je ne sais pas comment l'appeler niveau couple (a part mon/ma partenaire) ou en essayant de bien "conjuguer" tous les mots neutres. De plus, est-ce normal que je me sens mitigé face à son coming-out? D'un côté, je suis content de pouvoir dire que j'ai un chum/une blonde/un.e partenaire tout dans une personne que j'aime, mais d'un autre côté, ça me serre le coeur comme si je perdais ma blonde (est-ce que j'ai le droit de dire ça?). J'aime pas me sentir comme ça parce que je sais que je ne perd personne dans notre situation et qu'iel va être pleinement la personne qu'iel est destiné(e) à être. J'ai juste une sorte de tristesse/nostalgie intérieur que je ne sais pas d'où elle provient. 2. Justement, niveau intimité... Comme je l'ai dit, je suis trans et j'ai relativement beaucoup de dysphorie. J'essaye toujours de trouver ma limite, mais disons qu'enlever mes vêtements, ça me stresse déjà. En effet, on y va tranquillement, alors on est pas rendu super loin dans notre découverte de chacun, mais ça me stresse juste à l'idée. Notre communication est assez bonne, ce n'est pas ça le problème. C'est vraiment moi qui a un blocage. Je ne veux pas qu'iel me voit sans vêtements. Je ne veux pas enlever mon binder. Je ne veux pas me faire toucher. Je stresse même à l'idée de seulement dormir avec puisqu'il va falloir que j'enlève mon binder (on a pas le droit à cause du covid, etc.) De plus, souvent pendant nos moments, je ne peux pas m'empêcher d'avoir des pensées intrusives du genre que je n'ai pas d'érection, alors que je sais que j'en aurais une, le fait que je ne peux pas sentir les sensations comme si j'avais un pénis ou un torse plat... Ça me donne envie de pleurer juste à y penser... Ma dysphorie m'empêche d'apprécier les moments et j'ai tout le temps peur de ne jamais réussir à satisfaire mon/ma partenaire. Auriez-vous des conseils ou des trucs pour essayer de by-pass tout ça ou de rendre le tout moins intrusif? D'ailleurs, je sais qu'il existe des jouets sexuels faits pour les personnes trans et, bien que je ne peux pas en acheté pour le moment (j'ai 17 ans, j'habite chez mes parents qui ont l'habitude d'ouvrir mes colis avant moi, etc), est-ce qu'ils fonctionnent vraiment? C'est-à-dire, est-ce qu'il soulage, un peu, la dysphorie? Est-ce que, plus tard, ça pourrait être une bonne alternative? Y en-a-t-il plus reconnu que d'autre? 3. C'est beaucoup moins "deep" que mes deux autres questions, mais comment on socialise avec des gars? XD J'ai toujours été entouré de filles, mais j'aimerais vraiment avoir des amis gars. Or, je ne sais pas comment. Je me sens intimidé. Direct quand il y en a un qui me parle, je me renferme. Je ne sais, soudainement, plus comment parler. J'ai l'impression d'être un moins que rien, invalide, moins gars quand je suis à côté d'un gars cis. Je sais qu'il n'y a pas vraiment de réponses, mais peut-être des conseils? Des expériences vécus? J'aimerais vraiment avoir un groupe d'amis gars pour jaser de choses qui m'intéresse plus et, peut-être, me sentir plus valide dans mon identité. Désolé pour ces longues questions... Je n'ai juste personne à qui parler de ces affaires-là. Merci beaucoup, Mark-Olivier





Comment faire mon coming-out non-binaire à ma famille?

Bonjour, Je m’appelle Laura et je suis assigné fille de naissance. Ce pendent, depuis un long moment je ressens une grande douleur par rapport au fait que les personnes autour de moi me considèrent strictement comme une fille, alors que je suis non-binaire. Je n’ai pas fait de coming-out et je ne sais pas comment le dire à mes parents. J’ai peur qu’ils ne me prennent pas au sérieux. Je ressens aussi de la honte. Quand j’étais petit en primaire jusqu’au milieu du collège, j’avais les cheveux court, mais on me demandait souvent si j’étais une fille ou un garçon. Je répondais que j’étais un garçon manquais. Les autres enfants ne comprenaient pas alors je finissais par dire que j’étais une fille. Et puis ma mère ces mise à me poser des questions comme « ton prénom, il te convient ? ». Je comprenais tous ce que ça sous-entendait. Mais, biens avant, en parallèle ma mère avait collé des rideaux et des draps rose dans ma chambre avec des décoration fleur et papillon. J’avais l’impression qu’en réalité je ne pouvais rien choisir. Et j’étais trop jeune pour savoir, parce que je ne connaissais que deux extrêmes. Je pouvais soit être une fille soit un garçon transgenre. J’ai honte, mais j’étais terrifié par toutes les questions et des obstacles sur le chemin pour devenir un garçon et je ne voulais pas aller aussi loin, je voulais garder une part de ce qui faisait aussi de moi une fille. Je ne savais plus quoi faire et je voulais que les questions cessent, que les gens arrêtent de me pousser vers l’un de ces deux genres qui ne me convenait pas. J’ai donc laisser mais cheveux pousser et choisi d’être une fille même si j’avais autant envi d’être un garçon. Finalement, je déteste mes cheveux longs, mais ma mère me répète que les avoir court serais moche ou ne mirais pas. Ce n’ai pas la seule chose que je veux changer, je voudrais binder mon tors et sur tout changer mes pronoms, que l’on me genre au masculin. J’aimerais savoir si c’est possible pour une personne nom-binaire de changer de prénom officiellement et comment faire comprendre à mes parents la douleur que je ressens quand on me dit « c’est pour les garçons », « tu es une fille, je te rappelle ». Je ne sais pas comment leur faire comprendre que je suis sérieux, que ce n’est pas qu’une phase et que je suis nom-binaire, je ne veux pas être Trans. J’aimerais faire mon coming out et j’ai besoin d’aide. Laur(a)


Comment faire mon coming out en tant que genderfluid à ...

Hey, Moi, c'est Charlee, j'ai 13 ans et je suis genderfluid. Je ressent le besoin de faire mon Coming Hout à ma famille mais j'ai peur de leur réaction. Je sais qu'iels sont ouverts d'esprit et tout, mais je les connait et je sais se qu'iels pourraient dire. -"Ce n'est qu'une phase !" -"Tu es trop jeune pour le savoir !" Enfin surtout pour mes parents car j'ai aussi une sœur avec Qui je ne m'entend pas trop. Du coup, j'ai peur qu'elle me dise que j'en fait trop et que je veux faire mon intéressant.e. Aussi, je ne sais pas trop comment m'y prendre pour leurs expliquer par rapport à mon prénom, ect... Enfin, j'avais déjà fait mon Coming Hout pour mon orientation sexuelle à des gens de mon école (je ne l'avais pas dit à ma famille par contre), et j'avoue que certain n'avait pas vraiment bien réagi. J'ai appris, plus tard, que des personnes avaient parlé sur mon dos et certain.es mon limite rejeté. Forcément, ma confiance en moi à pris un petit coup. Bref, voilà. Merci d'avoir pris le temps de lire ma question ! Charlee


J’ai fait un coming-out comme lesbienne, mais je crois maintenant ...

Bonjour, je m'appelle Sarah j'ai 16 ans cette année et en ce moment je me pose beaucoup de question sur mon identité de genre et ma sexualité, je suis née fille mais depuis que je suis enfant, je n'ai jamais apprécié être traité tel-quel, je me disais que ça allait passer, mais non. En octobre 2018 je me suis rendu compte que j'aimais les femmes, je me considérais lesbienne mais j'ai toujours envié les hommes pour leurs torses plats, pommes d'Adam, grandes mains, je pensais être attiré par ces traits dans le sens "je suis bi" mais sexuellement je ne ressent pas grand chose pour les hommes, je pense vouloir en être un.. Pensent être lesbienne au début du confinement j'ai fait un coming out à ma petite soeur qui m'a accepté et des gens de ma classe on remarqué ma photo de profil instagram qui était le drapeau lesbien et maintenant j'ai très peur de re-faire un coming out. Ma question est donc :-Comment puis-je m'y prendre pour re-faire un coming out à mes proches ?(je veux juste que mes soeurs le sachent en me prenant au serieux et je trouve que faire un double coming out peut me décrédibiliser)



Devrais-je faire mon coming-out trans ou pas?

Bonjour, Ça fait maintenant 5 mois que j'ai compris que j'étais transgenre. Au cause de mon âge jeune je préfère ne pas le dire tout se suite à ma famille et à mes amis. Mais je tate le terrain. M'a mère est très ouverte, je l'ai déjà dit à ma sœur, par contre mon père a une amie qui tiens des propos transphobe et homophobe et des fois il rigole à ses blagues (une photo ou il y a deux hommes qui s'embrassent et elle dit : au moins ça ça éteindra l'humanité) donc j'ai un peu peur de lui dire, puis y'a mes grand-parents du côté de mon père, j'ai prétexté un devoir du collège pour leurs pose des questions et ma grand mère aucun problème mais mon grand père lui dit que les personnes lgbtqia+ devrait moins se faire remarqué surtout les trans donc ca me fait aussi très peur. Mais mes grands parents du côté de ma mère j'en ai aucune idee. Donc je ne sais pas trop quoi faire, et j'aimerais savoir votre avis sur la question si je devrait faire mon coming out ou pas ? Merci beaucoup de m'avoir lu. J'espère que vous pourrait répondre, Bonne journée. Au revoir Charly


Je me sens non-binaire, mais un peu plus vers le ...

Bonjour, il y a environ 1 mois j'ai posé une question et la réponse ma énormément aidé mais maintenant quelque chose d'autre me questionne. J'ai remarqué que si je n'arrivé pas à m'identifié comme une fille, un garçon ou trans c'est par ce que je me sens entre les deux. On m'avais dit de m'imaginé plus tard, avec le métier de mes rêves, dans l'endroit de mes rêves, etc et de voir comment mon associé devrez m'appelé et qu'elle pronom il devra utilisé. Et en y réfléchissant j'ai remarqué que je suis non-binaire car quand je m'imagine plus tard je vois que je change ou que je suis neutre. Aussi j'aimerais qu'on me genre au masculin mais je ne sais pas si c'est normal car souvent le pronom des personnes non-binaire sont -iel donc je ne sais pas si c'est "normal'. Et si c'est normal que j'ai une disphorie avec ma poitrine. Je me suis posé beaucoup de question et je me sent entre les deux mais un peu plus vers le graçon. Est-ce possible ? J'ai déjà plusieurs fois pensé à en parlé à mes parents (à faire mon coming-out) mais j'ai peur qu'il ne l'accepte pas. Je sais qu'il ne me mettrais jamais à la porte mais j'ai peur que leur comportement envers moi changent. Ou qu'il ne veulent pas me genrée au masculin. Ou même si il voudront engagé les démarche pour changé mon prénom. En plus vus que mon orientation sexuel ne change pas (j'aime les hommes) et je sais pas j'ai peur qu'il trouve ça bizarre. Merci, -Alix


Dois je assumer mon identité de genre et en parler?

Bonjour Je suis née en m'appelant A-L mais je préfère Antoine. J'ai 14 ans et c'est très difficile de penser qu'on n'est pas né dans le bon corps. Je n'ai jamais parlé à quelqu'un sur mon orientation sexuelle et sur ce que je ressens en étant une fille. Pour moi dans ma tête je suis un garçon mais qui est dans un corp de fille. Je ne fais confiance à personne, depuis le ce1 je ressens le besoin d'être un garçon. Je me déteste, je me fais du mal et je pleure beaucoup. Je ne suis pas heureux, je suis nul et horrible. Je ne porte que des t-shirts, sweet et pantalon jamais de robe ou de jupe. J'ai besoin de parler à quelqu'un de confiance. Je veux avoir les cheveux courts, avoir un torse d'homme. J'ai extrêmement peur de leurs réactions et qu'ils ne m'aident pas. Dois je m'assumer et en parler? Et je voudrais tellement arrêter de me vouloir du mal pour ne pas être dans le bon corp. Je voudrais faire de la chirurgie. Pouvez - vous m'aider? Merci de votre compréhension