Category: Bisexualité/pansexualité



Je suis bisexuelle et en couple avec un homme… mais ...

Cela fait plus d'un an que je suis en couple avec l'homme le plus formidable du monde, nous venons de nous unir civilement pour qu'il puisse avoir un visa dans mon pays. Mais j'ai récemment repris contact avec mon ex pour savoir comment elle allait depuis le covid, je n'ai pu la fréquenter qu'un mois à peine en réalité. Je suis bisexuelle mais C'était la première fois que j'avais des sentiments amoureux pour une femme, j'ai toujours été avec des hommes avant. Bref. Nous avons repris contact il y a peu et je n'arrive pas à me la sortir de la tete... Je n'arrête pas d'imaginer quelle serait ma vie si j'étais toujours avec elle, et ça me terrorise de me dire que je passe à côté de ce qui serait peut-être mon vrai moi, une moi qui se considère toujours bisexuelle, mais avec une grosse preference pour les femmes, et qui voudrait vivre avec une femme.. Et pourtant j'aime mon compagnon. Quand je suis avec lui j'ai les larmes qui me montent aux yeux car je m'imaginais faire ma vie avec lui, c'est la personne que j'ai le plus aimé, et ilnest très très amoureux de moi, je meurs à l'idée de lui briser le cœur. Je ne sais pas quoi faire. De plus il a quitté le Canada pour me suivre, il vit avec moi et ma famille en attendant que nous trouvions du travail, je me sens juste horrible. Je ne peux pas mettre fin à notre relation, il serait à la rue donc serait obligé de rester chez moi ou devrait revenir à Montréal le coeur brisé... Moi je n'ai pas la force. Je sens que je l'aime toujours et j'ai enormement de mal à me dire que cette histoire prendra fin meme si lorsque je pese le pour et le contre, je sais que je veux faire ma vie avec une femme... je me sens plus proche d'etre lesbienne que d'etre dans une relation hetero... je voudrais etre sincere avec lui et avec moi meme... ca fait des mois que je ne dors plus, ca me dévore. je ne veux pas lui faire du mal. ca m'insupporte. je sais que vous n'aurez pas de solution miracle à me donner mais j'ai besoin d'aide svp, je n'ose en parler à personne car tous mes amis sont aussi ses amis


Comment annoncer à mon petit ami que je suis bisexuelle?

J'ai un petit ami et j'ai découvert que j’étais bisexuelle mais je ne sais pas comment le dire. De plus je ne sais pas comment le dire à mes parents et j’ai peur de leur réaction. Seulement ma meilleure amie, un amie et mon éducatrice spécialisée le sait. Comment dois-je agir?



Ma mère a mal pris mon coming out bisexuelle, je ...

bonjour j'ai 15 ans et je ne c'est pas si j'aime les filles ainsi que les garcons j'eprouve des choses pour une fille maiss je ne c'est pas si c'est une forte amitié ou des sentiments , je me dit bi car sortir avec une fille ne me poserais aucun probleme par contre des relations sexuel avec celle ci ne me traverse meme pas l'esprit je l'est dit dit a mon père qui la tres bien pris mais ma mère elle ma clairement dit "parfois j'ai l'impression que tu t'invente des vies" j'ai très mal pris sa reponse et je ne c'est pas quoi faire . pouvez vous m'aider s'il vous plait ? Lele



Je pense être pansexuelle car je ressens de l’attirance pour ...

Bonjour ou bonsoir, Alors j'ignore si m'a question va paraître bête mais ces derniers temps je me pose une question. Je suis de base une jeune fille hétéro et j'ai déjà eu une relation avec quelqu'un. (Je ne suis pas experimenté certe) Voici le petit hic, je pense être aussi intéressé par les non-binaire, transgenre (masculin et désolée si je vous offense ce n'est pas mon but) mais j'ai aussi l'impression aux filles. Le truc c'est que je sais pas si c'est de l'attirance ou juste je les trouve belle... Dans un cas je pense (corrigez moi si je me trompe) être pansexuelle mais dans l'autre je ne sais pas... c'est pourquoi je me tourne ici. Car je n'ai pas tellement d'amis qui pourrait m'aider. Merci encore :))



Comment expliquer ce décalage entre mes attirances romantiques pour les ...

Bonjour, Depuis quatre il y de nombreuses périodes où je suis en questionnement intense par rapport à mon orientation sexuelle. Je me suis toujours considérée comme hétéro, et ai toujours été attirée par des hommes cherché à plaire à des hommes, aimerais tomber amoureuse d'un homme et construire quelque chose avec un homme. Mes expériences romantiques et sexuelles principalement avec des hommes m'ont souvent laissées sur ma faim, je ne me sens pas à l'aise lorsque je fais l'amour avec eux car je suis dans le contrôle, le paraître même si je ressens du plaisir et de l'excitation. J'ai eu une expérience unique avec une amie, qui a été très différente de ce que j'avais vécu alors; premièrement j'ai ressenti du désir: une sensation de chaleur dans le bas ventre, que je ne me rappelle pas avoir ressentie lors de mes relations avec des hommes. Et puis c'était naturel et fluide. Je pense que mon désir se porte sur les femmes mais je n'ai aucune envie de vivre quelque chose de romantique avec elles. Pour moi, les femmes se sont des amies, des confidentes, des soeurs, je n'ai jamais rencontré de femme avec qui je voudrais partager un bout de ma vie. C'est ça qui me trouble, c'est qu'il y a une cassure entre ce que je recherche au niveau romantique et le désir sexuel que je ressens. A côté de ça, je me rends compte que je cherche tous les moyens possibles pour me rassurer et me persuader que je suis hétérosexuelle, alors que je sais que mon désir est porté sur les femmes. Maintenant j'ai envie d'assumer cette part de moi et d'arrêter ses questionnements incessants mais je ne sais pas comment faire pour stopper cette angoisse qui m'assaille au sujet de mon orientation. Merci pour votre réponse


Est-ce que je me dis bisexuelle par peur d’être confrontée ...

Bonjour! Ou bonsoir d’ailleurs, ça depend de l’heure à laquelle vous lirez ça! Vous ne vous souvenez sûrement pas de moi vu toutes les questions qu’on vous pose mais je vous avais déjà écrit l’année dernière quand j’étais vraiment très mal, dans ma tête comme dans mon corps et je tiens à vous dire à quel point vous m’avez aidé et à quel point ça m’a fait du bien de m’adresser à vous ( merci beaucoup Marie-édith Vigneau pour tous vos conseils, vos encouragements et votre compassion, vous m’avez permit de me sentir à nouveau bien et surtout enfin moi-même et je ne sais pas comment vous remercier suffisamment pour ça... 😌). Grâce à vous j’ai continué à chercher des réponses à toutes mes questions, et elles étaient très très nombreuses, mais j’ai quand même réussis à en venir à bout. Alors aujourd’hui je peux vous dire avec fierté que je m’assume complètement en temps que bisexuelle et, croyez moi, vous n’y êtes pas pour rien! J’ai parcouru un bon bout de chemin depuis la dernière fois. Même si je me pose encore quelques questions de temps en temps, j’arrive, contrairement à avant, à passer à autre chose. J’ai récemment fait mon coming-out auprès de mes ami.e.s, principalement, et de ma soeur, même si j’ai la certitude que mes parents sont au courant sans que je les en ai tenu informé. Je pense que j’attends qu’ils m’en parlent directement pour leur dire parce que je ne me sens pas vraiment prête à faire le premier pas. Bref tout ça pour vous dire que ma vie a changé depuis que je vous ai écrit et j’en suis ravie! Alors aujourd’hui je me suis dit que, étant donné que vous m’avez fait avancer la dernière fois, vous pourriez m’aider à nouveau. En fait, je suis en crush sur une fille de ma classe mais je ne sais absolument pas comment lui dire. Le problème c’est que je suis assez timide et que j’ai souvent du mal à aller voir les gens pour leur parler, mais une fois que j’ai créé des liens avec une personnes je suis tout l’inverse. J’ai eu l’occasion de lui parler à plusieurs reprises mais pas suffisamment pour que je puisse espérer qu’elle s’intéresse à moi et je ne sais pas comment faire pour me rapprocher d’elle... En plus je ne sais pas du tout si elle est attirée par les filles et je ne peux pas aller la voir pour lui demander directement. Est-ce que vous auriez des "astuces" pour savoir si les gens sont gays ? Je voulais aussi parler du fait que, même si je vous ai dit que j’étais bi, je me sens surtout attirée par les filles et des fois je me demande si je ne me sentirai pas mieux avec l’étiquette lesbienne. Mais j’ai remarqué que les gens, ceux de mon collège en tout cas, sont plus ouverts pour les personnes bisexuelles que les gays. Donc je me demande si je me dis bi par peur d’être confrontée à de la lesbophobie ou si je le suis vraiment. Voilà! J’espère que vous pourrez répondre à tout ça, même si ce n’est pas très clair... Bonne journée! AA


Est-ce qu’un homme qui se définissait comme homosexuel ne pourra ...

Bonjour à toute l'équipe, Je n'ai pas trouvé sur mon cas particulier, sur votre site de réponses qui est très bien fait au passage, je me permet de vous écrire donc ! Voilà sur mes 18 ans, je m'étais découvert gay et je voulais vivre avec des hommes. Je n'ai jamais fait de comingout, je voulais me laisser le temps de m'explorer et me sentir prêt avant ou après quand j'aurai rencontré l'homme de ma vie. J'ai fini par rencontrer 2 hommes sur mes 21 ans mais ça n'a pas été concluant. Et sur 22 ans, j'ai rencontré une fille qui m'a dragué au cours d'une soirée, sensible à son charme, je suis sorti avec elle alors que je n'aurai jamais eu l'idée de draguer une femme jusqu'à ce jour. Cette première fois avec une fille m'a totalement bouleversé, même si ma relation n'avait pas duré plus d'un moi, je ne savais plus trop si j'étais gay. J'ai ensuite rencontré une nouvelle fille, et c'est passé la même chose avec un énorme doute sur ma vraie orientation.A chaque fois, ces filles m'ont apporté quelque chose que je n'ai pas retrouvé chez les garçons connus à 21 ans, comment dire, elles m'ont comblé une sorte de manque affectif. Je suis à nouveau avec une femme depuis 1 an, qui m'a abordé au cours d'une soirée et qui m'a très vite subjugué, et comment dire, tout s'est accéléré très vite depuis cette première rencontre. Nous sommes maintenant très amoureux l'un de l'autre, elle est venue s'installer chez moi avant le premier confinement qui nous a permis de nous découvrir et nous connaître entièrement. Notre amour est devenu tellement fort que j'ai décidé de m'engager auprès d'elle toute ma vie (mariage) et c'est réciproque pour elle. Je ressens toujours des attirances sexuelles pour les hommes, en revanche, je ne ressens plus l'envie de tomber amoureux d'un homme ou de faire l'amour avec un homme, jusqu'à la fin de ma vie. Mais, quand je vais sur les réseaux sociaux lgbt, je lis plein d'expériences négatifs d'hommes gays qui se sont mariés avec une femme ou qui se sont découverts gay durant leur mariage, et ça a été la catastrophe pour ces derniers et leur femme. Certains me disent en MP avec de bonnes intentions louables que je dois être honnête avec moi-même parce que si je suis homo, ma relation va tourner court, je vais être malheureux et je vais la rendre malheureuse. Ce discours me culpabilise beaucoup; déjà, notre différence d'âge (elle a 19 et moi 25) est un peu mal vue par certaines personnes et me culpabilise. Je me sens totalement épanoui dans ma relation actuelle et elle se sent totalement épanouie à mes côtés.Je sens que je serai toujours épanoui avec elle toute ma vie. Personnellement, mon orientation n'a plus aucune importance, et je me dis ce n'est probablement pas le hasard si j'ai connu 2 autres femmes coup sur coup avant elle ! Actuellement, je ne me sens ni gay, ni hétéro ni bi mais simplement authentique avec moi-même. Mais j'ai des petits doutes de culpabilité en tête. Est ce que ces personnes, qui disent qu'une personne originellement homosexuelle ne peut pas s'épanouir dans une relation hétéroromantique et va faire souffrir l'autre, ont elles raison ? J'ai commencé à développer un sentiment de culpabilité et de doute sur mon futur avec ma future femme ? Gun



Pourquoi ai-je l’impression de ressentir moins d’attirances envers les filles?

Bonjour, je suis un homme de 23 ans et je me pose énormément de question sur mon orientation sexuelle en ce moment j’aimerai savoir si vous pouvez m’éclairer. Alors voilà j’ai toujours su que j’étais bi mais je n’ai jamais été attiré sentimentalement par les hommes. Ce que j’aime sentimentalement c’est les femmes. Sexuellement les femmes me plaisent plus aussi, disons qu’un homme pouvait m’exciter une fois sur 100. Cependant depuis quelques mois je suis en dépression et lorsque je me masturbe les femmes ne m’excitent plus. En revanche j’ai rencontré une femme il y’a quelques semaines et quand je l’ai j’étais naturellement excité. Je me demande donc pourquoi ce rejet des femmes. Victor