Category: Amour et relations interpersonnelles


Suis-je en amour avec ma meilleure amie?

Bonjour, Je vous écris parce que je vis depuis plus d’un un une relation très particulière avec ma meilleure amie qui me fait à la fois beaucoup de bien et beaucoup de mal. (Je précise que nous sommes toutes les deux mariés à des hommes) Nous avons développé une relation très fusionnelle et parfois je ne sais plus du tout ce que je ressens pour elle : de l’amitié, de l’amour, de l’admiration... un peu de tout ça en même temps !? De son côté, elle dit que c’est flou, qu’elle n’a jamais vécu ça, qu’elle ne sait pas ce que c’est mais ça ne l’a perturbe pas plus que ça. De mon côté, J’ai besoin de me sentir « dans une case » pour ce qui est de ma relation avec elle. J’ai besoin de savoir si je ressens de l’amour ou si parfois certaines amitiés sont si fortes qu’elles ressemblent de très près à de l’amour. Je me sens vraiment désemparée. Donc je vais vous expliquer très précisément ce que je ressens quand je suis avec elle et j’espère vraiment que vous pourrez m’éclairer ! Déjà premièrement je pense à elle très très souvent voir tout le temps. (Surtout quand on vient de passer un moment ensemble) On se fait énormément de câlins, bisous... alors que de mon côté je ne suis pas quelqu’un de tactile en général. (Elle l’est un peu plus que moi de son côté) Et curieusement avec elle, j’aime vraiment ça, ça me fait énormément de bien et plus j’en ai plus j’en veux ! On reste parfois dans les bras l’une de l’autre pendant de longues minutes... J’éprouve aucune jalousie particulière vis à vis de ses autres amies mais par contre je suis jalouse de son mari. Je n’aime pas la voir l’embrasser, le câliner, prendre soin de lui. Pour autant je ne fais pas de crises (je me raisonne) Je me vexe très facilement avec elle et je prends tout à cœur alors qu’en general je ne suis pas quelqu’un de susceptible. Elle me manque très rapidement derrière nos sorties... J’ai envie de lui dire des choses profondes très souvent et je lui fais bcp de compliments. je peux pas tellement m’empêcher de la regarder (je la trouve très belle mais pour autant je ne ressens pas de désir sexuel à proprement dit ce qui brouille quand même la réflexion amitié amour). Quand je suis dans ses bras, ça me fait énormément de bien mais même en lui faisant plein de bisous ça me donne pas spécialement envie d’aller plus loin. (J’ai l’impression que ça reste de l’ordre de la tendresse) Tout ce que je vous décris c’est quand je suis au plus haut dans mes émotions. Toutes ces choses fluctuent un peu en fonction de plein de choses. De son côté, il se passe plutôt la même chose à quelques différences prêts : Elle me dit ne jamais pensé à ses autres amis comme elle pense à moi elle me dit ne pas être jalouse de mon mari (juste une fois elle m’a dit ne pas avoir envie de nous voir nous embrasser et être très complices devant elle) Elle est très mal quand elle me fait de la peine pour x raisons (ça la met dans tous ses états jusqu’à en pleurer parce qu’elle a peur que je l’aime moins) Elle semble très heureuse (voire excitée émotionnellement parlant) quand on est ensemble et elle cherche des occasions pour qu’on soit que les deux. (Elle aime pas particulièrement quand on est entouré d’autres amis. Du moins, si mais elle recherche quand même les moments à deux) Parfois elle semble « nerveuse » en ma présence mais au bout d’un moment ça passe. Son regard n’est pas le même avec moi qu’avec les autres (je la connais depuis 20 ans et je vois que son regard est rempli de tendresse vis à vis de moi mais elle me dit « oui je ressens bcp de tendresse d’admiration et de fierté mais c’est tout. Ça s’arrête là » Des qu’on s’éloigne un peu elle me dit être en « souffrance » Si je suis moins complice avec elle pendant quelque jours elle le remarque de suite et elle semble bien contrariée Elle dit que quand on se voit, derrière elle ne ressent pas de manque particulier comme moi. Dès que je suis complices avec mes autres amis, je sens que ça lui plait absolument pas. J’ai essayé de vous décrire un maximum de choses parce que ça fait 1 an que j’esssaye de comprendre avec elle (j’ai osé lui en parler) mais elle ne m’aide pas tellement à vrai dire parce que pour elle c’est une amitié extrêmement forte et au dessus de toutes les autres et point 😅 mais pour moi, l’amitié ne ressemble pas trop à ça! Ou alors elle a raison et quand on est aime très fort une amie ça peut prendre cette tournure?! Je viens de relire tout ce que j’ai écris et la réponse que je cherche me semble évidente en fait mais je suppose que ni elle ni moi n’ont envie de s’avouer ça. Et je reste dans l’incompréhension parce que je n’ai pas de désir sexuel à proprement dit comme avec les hommes. J’attends votre précieuse reponse! Merci beaucoup Laura


Est-ce que les psy sont suffisamment formé.e.s pour parler d’homosexualité? ...

Bonjour Je suis une psychothérapie. J'ai 2 soucis j'ose pas dévoiler à ma psychothérapeute que j'ai des attirances sentimentales et sexuelles pour des amis masculins. J'en ai jamais parlé à personne. Est ce que je peux dévoiler ? Est ce qu'une psychologue est formée correctement sur le sujet de l'homosexualité de nos jours ? Est ce que elle peut m'aider sur le sujet ? Ma psy est jeune dans la trentaine d'années. Elle m'a déjà interrogé plusieurs fois sur ma vie sentimentale je lui ai toujours menti sur le sujet en lui faisant croire que j'étais hétéro à cause de mes sentiments pour elle. Mon autre souci lié au premier je suis tombé amoureux de ma psychothérapeute qui est une femme. Est ce normal ? Dois je lui avouer ? J'ai trop peur de la perdre. Qu'elle va être sa réaction car elle n'a rien fait pour me rendre amoureux d'elle ? Je lui mens donc à chaque fois quand elle m'interroge sur ma vie sentimentale et je crois que ma psychothérapeute le sens parce que elle voit que je suis mal à l'aise et m'interroge sur mon malaise du coup et j'arrive pas à lui expliquer pour le moment. Je sais pas trop si je confonds amitié, attachement, affection et amour avec elle oy avec certains ami masculin, je n'ai jamais eu de relations sentimentales avec personne.


Avez-vous des recommandations de sites de rencontre pour personnes asexuelles?

Bonjour, Je suis intéressé à trouver l'amour un jour. Étant donné que l'amour ne s'est jamais spontanément présenté à moi, je commence à chercher d'autres alternatives pour le trouver. J'ai cherché sur Internet des sites de rencontres asexuels sous les conseils d'une amie. À ma grande surprise, j'en ai trouvé. En plus d'en trouver, il y en a plus d'un. Il n'y en a pas des centaines, mais quand même. En voici la liste : -Rencontre asexuels -Betolerant -Acitizen -Kelove. Ma question est donc la suivante : lequel de ses sites choisir ? Lequel me conseilleriez-vous ? Évidemment, je préférerais discuter avec des personnes qui habitent près de ma région parce qu'une relation amoureuse dans laquelle les deux personnes sont séparés par un océan et deux continents différents... Cela ne m'intéresse pas. De ce que j'ai pu voir en explorant les sites, « Rencontre asexuels » semble être plus un site européen, mais les autres je ne sais pas du tout... Merci d'avance pour votre temps et bonne fin de journée.



Suis-je en amour avec mon prof? Ou est-ce que de ...

Bonjour, J'aimerais commencer par dire que j'ai 17 ans et suis lycéenne et il y a quelques temps, j'ai développé des sentiments pour quelqu'un. Au tout début, je pense que c'était juste une attirance physique: je le trouvais séduisant et charismatique et j'aimais son style vestimentaire. J'ai également eu de très brefs échanges avec lui à de rares occasions mais celles-ci ont suffi pour que je remarque sa gentillesse. Mais jusque là, je n'étais pas chamboulée, ça me faisait plaisir de le voir, de le croiser, mais si ça n'arrivait pas, ça ne changeait rien à ma vie. Et puis une nuit, il est apparu dans un de mes rêves, une apparition rapide sans réelle incidence sur le rêve en lui-même, mais le simple fait de l'avoir vu en songe m'a vraiment affectée. Et c'est là que tout a commencé: j'ai commencé à beaucoup penser à lui, et je me suis surprise à le chercher des yeux pendant les récréations tous les jours. Peut-être 1 ou 2 mois après, j'ai eu l'occasion de le côtoyer un peu plus, d'avoir de vraies conversations avec lui et d'échanger des messages. Mais rien de personnel, tous nos sujets de conversation concernent les cours ou la littérature. Je ne sais donc rien de sa vie, et pourtant, je me sens irrémédiablement attirée par lui, et pas seulement pour son physique, mais surtout pour son incroyable gentillesse, son intelligence/sa culture, son charisme, sa générosité, son humour. En ce moment, j'en suis au point où je pense tous les jours à lui, j'essaie de trouver régulièrement un sujet de conversation afin de discuter avec lui (mais toujours rien de personnel), le simple fait de me dire que je vais le voir et lui parler fait s'emballer mon coeur et j'ai la respiration comme coupée mais chacune de nos discussions me rend vraiment très heureuse et j'attends la prochaine avec impatience. Et plus d'une fois je me suis surprise à m'imaginer en couple avec lui. Ainsi, toutes ces choses que je ressens me font penser que je suis amoureuse de lui, mais c'est là que se posent deux problèmes: le premier est que je ne suis jamais tombée amoureuse, je n'ai jamais eu de petits copains, je suis donc totalement ignorante en ce qui concerne les sentiments amoureux. J'ai déjà eu 1 ou 2 coups de coeur pour des garçons lors de ma période collège, mais c'est la première fois que je ressens quelque chose d'aussi fort. Le deuxième, et clairement le plus problématique, est que cet homme est professeur de français dans mon lycée. Cela explique notamment les conversations qui ne dépassent jamais les cours ou la littérature. Je repose ainsi le contexte: je n'ai jamais eu cet homme comme professeur, j'ai "flashé" sur son physique en entrant au lycée, les brefs échanges étaient lorsque je me rendais en salle des profs pour déposer un devoir et que c'est lui qui venait à moi, et enfin, le rapprochement s'est fait lorsqu'il a remplacé mon prof cette année pendant 5 ou 6 cours. Ainsi, durant ces quelques cours que j'ai eu avec lui, je me suis presque toujours arrangée pour parler un peu avec lui, seule, à la fin du cours. J'ai également réussi à maintenir un contact avec lui en continuant à le solliciter de temps en temps pour des conseils de lectures ou de méthodes en français parce que même si mon prof est revenu, il n'est pas très présent pour nous (ses élèves), ça me donne ainsi une excuse pour maintenir le lien avec ce fameux prof. J'ai fait des recherches afin d'éclaircir ma situation et beaucoup de personnes disent que dans ce genre de situation, le sentiment éprouvé n'est pas de l'amour mais de l'admiration. Mais je ne suis pas vraiment convaincue par cet argument parce que j'ai eu de nombreux profs au cours de ma scolarité que j'ai adorés et admirés, j'ai également eu de l'attirance physique pour 1 ou 2 profs, mais ça n'a jamais été aussi fort. Jamais avant je n'avais eu le souffle coupé à l'idée de parler à quelqu'un, jamais avant une personne n'avait autant envahie mes pensées. Tout ce que je sais, c'est qu'il m'attirait déjà avant d'être brièvement mon professeur, que j'avais déjà cette furieuse envie d'apprendre à le connaître et me rapprocher de lui alors qu'il n'était encore qu'un homme que je voyais de temps en temps au lycée. Le fait de l'avoir eu comme prof et ainsi d'avoir permis mon rapprochement avec lui a simplement amplifié mes sentiments déjà existants. Pour ce qui est de tout l'aspect légal, je suis déjà au courante et n'ai pas l'intention de tenter quoi que se soit pouvant lui nuire avant d'être majeure et même d'avoir fini le lycée puisqu'il me semble que même une relation prof/élève majeure est proscrite. Et puis je ne sais même pas ce que lui ressent. Tout ce que je sais c'est qu'il doit avoir une dizaine d'années de plus que moi et que pas mal de signes me font penser qu'il est célibataire. De plus, il semble m'apprécier et s'intéresser à moi puisqu'il vient parfois me parler lorsqu'il me voit seule devant le lycée, il se rappelle de petites choses que je lui dis et m'en reparle parfois ultérieurement. Je sais que ça ne veut rien dire mais cela me montre qu'au moins il m'aime bien comme élève et que peut-être, si je me déclarais à lui, il pourrait se passer quelque chose entre nous. Tout ça pour en venir au fait que je suis complètement perdue dans mes sentiments, j'ai l'impression d'être tombée folle amoureuse de cet homme, mais tout internet me dit que ce n'est que de l'admiration. Mais l'admiration peut-elle vraiment être aussi forte? Et que pensez-vous de ma situation? Suis-je totalement déraisonnée d'espérer et d'attendre le bon moment pour lui déclarer mes sentiments? Parce que là encore, tout internet semble me dire de tourner la page et de l'oublier. En tout cas, je remercie sincèrement la personne qui aura pris le temps de me lire. Je suis désolée pour cette énorme pavé mais j'avais réellement besoin d'écrire tout ce que je ressens et de bien poser toute ma situation. Et merci d'avance pour votre réponse. Cordialement, Une fille qui adore les coquelicots


Comment obtenir une prescription pour poursuivre mon hormonothérapie en tant ...

Bonjour ! Je me permets de poser ma question ici, car elle trotte dans ma tête depuis un petit moment et ça commençait à devenir pesant. Je suis un gars trans hormoné depuis maintenant plus d'1 an 1/2, je vis présentement en France (je suis français), et cet été je pars à Sherbrooke étudier pendant 2 ans. Jusque-là, je suis suivi par un médecin généraliste qui a l'habitude de prescrire une hormonothérapie aux personnes trans qui le désirent. J'ai également une ALD auprès de la Sécurité Sociale pour le remboursement de la Testostérone. Ma question est la suivante : Comment vais-je faire pour poursuivre mon traitement hormonal une fois arrivé au Québec ? Et questions dans la question : Quels seront les coûts de la T, sachant qu'en France j'ai une ALD ? Je prends de l'Androtardyl, en sera-t-il de même au Québec, ou est-ce que ça n'existe pas là-bas par exemple ? Je ne suis pas attaché au médecin qui me suit en ce moment, et à vrai dire je préfèrerais être suivi sur place directement, plutôt que d'avoir à faire des allers-retours par mail etc. D'ailleurs, je suppose que je devrai prendre mon traitement dans ma valise pour les premières semaines, mais j'ai aussi peur vis-à-vis des douanes. Enfin bon du coup je n'ai pas réussi à trouver plus d'informations que ça au vu de ma situation... Merci par avance pour l'aide que vous m'apporterez, passez une très belle journée ! Hélyo


Je suis bisexuelle et en couple avec un homme… mais ...

Cela fait plus d'un an que je suis en couple avec l'homme le plus formidable du monde, nous venons de nous unir civilement pour qu'il puisse avoir un visa dans mon pays. Mais j'ai récemment repris contact avec mon ex pour savoir comment elle allait depuis le covid, je n'ai pu la fréquenter qu'un mois à peine en réalité. Je suis bisexuelle mais C'était la première fois que j'avais des sentiments amoureux pour une femme, j'ai toujours été avec des hommes avant. Bref. Nous avons repris contact il y a peu et je n'arrive pas à me la sortir de la tete... Je n'arrête pas d'imaginer quelle serait ma vie si j'étais toujours avec elle, et ça me terrorise de me dire que je passe à côté de ce qui serait peut-être mon vrai moi, une moi qui se considère toujours bisexuelle, mais avec une grosse preference pour les femmes, et qui voudrait vivre avec une femme.. Et pourtant j'aime mon compagnon. Quand je suis avec lui j'ai les larmes qui me montent aux yeux car je m'imaginais faire ma vie avec lui, c'est la personne que j'ai le plus aimé, et ilnest très très amoureux de moi, je meurs à l'idée de lui briser le cœur. Je ne sais pas quoi faire. De plus il a quitté le Canada pour me suivre, il vit avec moi et ma famille en attendant que nous trouvions du travail, je me sens juste horrible. Je ne peux pas mettre fin à notre relation, il serait à la rue donc serait obligé de rester chez moi ou devrait revenir à Montréal le coeur brisé... Moi je n'ai pas la force. Je sens que je l'aime toujours et j'ai enormement de mal à me dire que cette histoire prendra fin meme si lorsque je pese le pour et le contre, je sais que je veux faire ma vie avec une femme... je me sens plus proche d'etre lesbienne que d'etre dans une relation hetero... je voudrais etre sincere avec lui et avec moi meme... ca fait des mois que je ne dors plus, ca me dévore. je ne veux pas lui faire du mal. ca m'insupporte. je sais que vous n'aurez pas de solution miracle à me donner mais j'ai besoin d'aide svp, je n'ose en parler à personne car tous mes amis sont aussi ses amis



Ma famille est transphobe et j’ai envie de fuguer… J’ai ...

Bonjour je suis trans je les dit à mes parent mais il sont transphobic alors il ont mal prit, je vit mal à la maison ma mère me corrige tout le temps et elle m’appelle par mon dead name même si elle sais que je n’aime pas cela,j’ai des envie de fuguer mais j’ai peur que cela ce passe mal, je suis vraiment mal en ce moment. J’ai besoin de votre aide! Merci





Comment soutenir mon enfant qui est en couple avec un ...

Bonjour, je suis maman d une jeune ado. Elle a du mal à vivre et est suivit psychologiquement pour l aider. Elle a rencontré un garçon trans ( non opéré). Quand elle l a rencontré il était encore présenté comme une fille. Depuis un mois maintenant, elle me dit qu elle est en couple avec. Comment l aider? De quoi dois je lui parler? Je suis confuse dans tout ceci et je ne sais pas trop comment naviguer. Merci! Mmmmaaaass