Si je me travesti et que je sors, est-ce dangereux ?


Bonjour,

Je vous remercie de votre question car effectivement, il est parfois effrayant pour les personnes trans et travesties de sortir hors de chez soi. Je tiens à vous rassurer en vous disant que vous ne risquez rien. Aucune loi n’existe pour réguler ce que les gens doivent porter. Vous être libre de vivre votre vie comme vous le voulez, dans le sexe que vous voulez, avec les vêtements que vous voulez. Le pire qui pourrait vous arriver, ce serait de devoir expliquer à un policier pourquoi il y a une différence entre votre apparence actuelle et celle sur la photo de votre permis de conduire. Un étudiant en technique policière avec qui j’ai collaboré pour une recherche sur les relations entre policiers et personnes trans m’a expliqué que dans le cas d’un doute sérieux, le policier a le droit d’accompagner de façon polie la personne vers un poste de police afin de faire une vérification plus en profondeur. Ceci doit se faire en douceur et le policier n’a pas le droit de vous mettre en état d’arrestation ou de vous donner une contravention. Le policier doit aussi vous expliquer vos droits, et les vérifications terminées doit vous laisser repartir immédiatement.

Le risque, c’est de tomber sur un agent qui aurait des préjugés face aux personnes transsexuelles, transgenre ou travesties et qui pourrait vous traiter de façon brusque ou indigne. Les codes d’éthique de la police sont clairs: une telle discrimination est inacceptable. Si jamais vous vivez une telle situation, vous ne devez pas hésiter à porter une plainte en déontologie auprès de l’ordre professionnel des policiers et policières. Les personnes de la diversité sexuelle font face à des abus policiers à chaque jour, et ce même dans les pays les plus avancés point de vue des droits humains. C’est pourquoi il faut s’assurer de faire valoir nos droits en tout temps.

Je vous remercie pour votre confiance et j’espère que vous êtes rassuré!

Équipe AlterHéros.


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment