Après la rupture d’un préservatif, je crois avoir le VIH malgré des tests de dépistage négatifs


Bonjour Docteur,
le 3 Août 2013 lors d’une relation sexuelle avec une femme, j’ai eu une rupture de préservatif au niveau du gland. Depuis lors j’ai réalisé plusieurs tests négatifs dont le dernier remonte à près de 6 mois ( 172 jours ) après le risque. Dans mon pays, on utilise essentiellement des tests rapides. Malgré ces tests négatifs ( près d’une dizaine ) je n’arrive pas à enlever le vih dans mon esprit et cela paralyse mes activités et surtout j’ai peur d’avoir contaminé ma femme. Je déprime, j’ai des idées noires. Étant donné que les labo ne donnent presque pas d’informations sur les tests, j’aimerais avoir quelques informations sur la fiabilité de ces test rapides ?
Quel est le délai de fiabilité des tests rapides détermine vih 1/2 ?
J’ai fait aussi un test Élisa de 3ème génération 92 jours après le risque. Quelle est sa fiabilité?
J’ai des symptômes : douleurs osseuses, crampes musculaires, langue blanche, beaucoup de flatulence. Est-ce le symptôme d’une primo infection ?

Bonjour,
Je veux d’abord te dire merci pour la confiance que tu nous témoignes. Je ressens bien le poids qu’une telle peur peut engendrer, et comment cela peut affecter ton moral. Surtout si tu penses avoir infecté ta conjointe… une telle culpabilité est certes difficile à supporter.

Sache cependant que les tests de VIH rapides sont fiables, surtout lorsque réalisés après la période fenêtre maximale de trois mois après la relation à risque. Considérant le fait que tu as aussi fait un test de 3ième génération 92 jours suivant la relation à risque, tu peux donc être certain de ne pas être infecté par le VIH. Donc, cesse de t’inquiéter à ce sujet pour toi et ta femme.

Il serait néanmoins bon de consulter un médecin, en toute confidentialité, pour évaluer tes idées noires, et les autres symptômes physiques dont tu fais mention. On sait désormais qu’ils ne sont pas causés par le VIH, il faut donc un questionnaire, un examen et peut-être des investigations pour y voir plus clair. Serait-il possible que tout le stress vécu récemment ressorte via des symptômes physiques? Seul un médecin, après t’avoir rencontré, pourra faire un peu plus de lumière sur ces symptômes non-spécifiques.

Tu n’as donc pas le VIH.
En espérant que tu te sentes déjà mieux,
Dr. Frédéric Picotte

Médecin de famille


About Frédéric Picotte

Frédéric est médecin de famille pratiquant dans la région de Shawinigan. Il a complété en mai 2008 mon doctorat en médecine à l’Université McGill et deux ans plus tard sa spécialité en médecine familiale via l’Université de Montréal. C’est l'une de ses amies, étudiante en psychiatrie, qui lui a présenté AlterHéros en 2008. Elle cherchait alors un bénévole qui répondrait de manière plus spécifique aux questions à thème « médical », ce qui a constitué la majeure partie de sa contribution jusqu’à maintenant.

J’aime m'impliquer à AlterHéros car on peut rejoindre et rassurer beaucoup de gens, peu importe l’âge, l’orientation sexuelle ou la culture. Je trouve intéressant que la majorité de nos visiteurs soient de jeunes internautes et qu’on puisse donc leur fournir une information de qualité et un espace pour poser des questions qu’ils auraient du mal à obtenir autrement.

Leave a comment