Quels sont les risques de faire entrer des vers de terre dans le pénis?


Bonjour,
Je désire réaliser ce que j’ai vu dans des vidéos, à savoir me faire entrer des vers de terre dans le pénis.
Quels sont les risques ?
Cordialement

Extrême74

Bonjour!

Et merci pour votre confiance envers AlterHéros! Si je comprends bien, vous aimeriez reproduire ce que vous avez vu dans des vidéos pornographiques et faire entrer des vers de terre dans l’urètre de votre pénis, soit le tube du pénis dans lequel l’urine et le sperme s’écoulent.

 

Premièrement, je tiens à préciser que je ne suis pas infirmier ni docteur, donc mes propos ne remplaceront jamais l’avis d’un‧e professionnel‧le de la santé à cet égard.

 

Deuxièmement, je comprends sans aucun doute que la sexualité est un terrain de jeu très diversifié et qu’il est possible d’explorer une très large variété de jeux sexuels et de zones corporelles à stimuler. Ceci étant dit, j’ai tendance à inviter à la prudence lorsqu’il s’agit de «reproduire des vidéos pornographiques».  Pour citer une ancienne question  : «la pornographie est une grande industrie dont l’objectif premier est de faire de l’argent. On s’entend là-dessus, n’est-ce pas? Pour ce faire, la porno nous vend des images et des scénarios dont l’objectif est d’allumer notre imagination et, conséquemment, nous exciter. Puisque notre cerveau est notre principal organe sexuel, il est normal d’être excité par certaines images que nous n’avons pas l’habitude de voir au quotidien.» La pornographie, quelle soit amatrice ou professionnelle, ne constitue pas la réalité. Il s’agit d’abord et avant tout de mises en scènes et ce qui se passe dans la porno n’est pas toujours sécuritaire à reproduire soi-même. Il est ainsi préférable de se renseigner sur certaines pratiques (comme vous le faites en ce moment!) avant de passer à l’action afin d’avoir tous les outils nécessaires à prendre une décision éclairée.

 

Troisièmement, il existe effectivement des risques à l’insertion de vers de terre dans votre urètre, notamment en termes d’infections urinaires et d’urétrites. Il est certes recommandé de laver le vers de terre dans une eau savonneuse avant la procédure et d’uriner abondamment après afin de «nettoyer» l’urètre le plus possible. Rappelons que même si vous nettoyer le vers, celui-ci a tendance à déféquer très régulièrement… Après, rien ne peut garantir que le vers ne tentera pas de se rendre au sphincter urétral – délimitant l’entrée de votre vessie -. Si c’est le cas, il demeure possible que vous devriez vous rendre aux urgences afin de retirer le vers de terre de votre urètre… Un inconvénient important à nommer concernant le fait d’utiliser des vers de terre à des fins sexuelles, c’est qu’il est impossible pour vous de décider le moment où le jeu sexuel doit prendre fin. C’est donc quelque chose que vous devez garder en tête, car dans cette pratique, vous n’avez aucun contrôle sur combien de temps le vers de terre décidera de rester dans votre urètre et aucun contrôle sur plusieurs modalités du jeu, pouvant possiblement déclencher une forte anxiété si vous expérimentez des difficultés à le retirer le plus rapidement possible. Je ne suis certes point un expert de cette pratique, mais comme toute autre pratique fétichiste comportant des risques sur la santé ou l’intégrité psychologique, je vous recommande fortement de rentrer en contact avec des personnes expérimentées et de ne pas essayer ce jeu en solo pour une première fois. Une simple réponse écrite comme celle-ci demeure insuffisante à vous offrir toutes les informations concernant les risques et les outils ou techniques pour amoindrir ces risques.

 

Quatrièmement, abordons la question des sondes à urètres. La sonde à urètre est l’instrument utilisé pour la stimulation intérieure du pénis, ayant le potentiel de provoquer de magnifiques orgasmes, des plaisirs différents ou même des érections prolongées selon les personnes. En effet, la pénétration de l’urètre (aussi nommée sounding ou sodurètre) se fait par des sondes à urètres qui peuvent prendre une variété de formes et de textures différentes : les plus répandues sont celles en métal ou en silicone. Est-ce qu’il s’agit d’une pratique que vous avez déjà expérimentée? Avant de s’aventurer avec des êtres vivants dont on ne peut s’assurer de leur hygiène dans votre urètre, je vous proposerais de commencer à explorer le plaisir urétral avec des jouets spécialement conçus pour cet usage. La pratique entourant l’usage de sondes à urètre peut être extrêmement plaisant pour plusieurs! Mais comme tout, cela nécessite des précautions afin de prendre soin de son urètre et d’empêcher des infections, des irritations ou même des micro-lésions de l’urètre pouvant provoquer des saignements. Pour ce faire, il est recommandé de laver et désinfecter la sonde avant l’usage, la surface où elle sera déposée ainsi que les mains! L’usage d’un lubrifiant médical à base d’eau est également recommandé plutôt qu’un lubrifiant vendu en grande surface traditionnellement utilisée pour la masturbation, la pénétration anale ou la pénétration vaginale. Le lubrifiant médical est certifié stérile et diminue ainsi considérablement les risques d’infections! Il peut nécessiter beaucoup de pratiques avant d’être apte à bien prendre plaisir avec les sondes à urètres et il est recommandé d’y aller petit à petit, sans jamais forcer la sonde. La sonde devrait «glisser» toute seule dans l’urètre. Comme tout type de pénétration, la douleur n’est certes pas obligatoire (bien que recherchée avec consentement par certaines personnes). La douleur liée au sounding peut ainsi être recherchée, mais elle est le plus souvent le fruit d’une mauvaise utilisation des sondes à urètres. Si vous êtes intéressé à découvrir le sounding, je vous encourage à vous rendre dans le sex shop de votre choix et de magasiner votre sonde de choix. L’employé‧e sur place vous fournira également toutes les informations de sécurité nécessaires pour vous accompagner dans cette exploration!

 

Finalement, j’aimerais également soulever la question de l’éthique animale entourant le fait d’utiliser des êtres vivants sans leur consentement à des fins de plaisir sexuel. Loin de moi la volonté de prendre position à savoir si un vers de terre est un animal ou non, je pense néanmoins qu’il est intéressant de se poser la question!

 

J’espère que cela répond à vos questions. Vous pouvez nous écrire à nouveau au besoin,

 

Chaleureusement,

 

Guillaume (il/he) pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment