Puis-je être exclu de mon école si je m'habille et parle comme un garcon?

Salut !
Tout d’abord, je précise que je suis de suisse, peut-être que ça change quelque chose ou pas.
Voilà, alors en fait je suis dans une école privée pour être secrétaire médical et donc je m’habille, parle au masculin etc. Le truc c’est que ma dirlo veut me ficher dehors parce que j’ai quelque chose de «pas normal». Elle doit être au courant car des meufs m’avaient posé la question et que j’ai dit la vérité point pasta.
Est-ce qu’elle a le droit de faire ça alors que j’essaye d’avoir des notes corrects et de ne pas faire de grabuges à l’école ?

Marion Téjédor

Bonjour Marcus, et merci de faire confiance à AlterHéros. Nous allons tenter de te répondre du mieux possible.
Si je comprends bien, tu es trans et tu adoptes donc aussi toutes les caractéristiques sociales d’un garçon – habits, etc. – ce qui semble ne pas être au goût de ta directrice d’école.  Tu te demandes si elle peut te mettre à la porte à cause de cela.
Il m’est difficile de connaitre le règlement de ton école ou les politiques gouvernementales concernant ce sujet,  je te conseillerai donc de voir directement avec l’association 360°, basée à Genève. Eux sont spécialistes des questions LGBT et devraient connaitre les règlements s’appliquant dans ton cas. Voici leur site: http://360.ch/espace/  et leur adresse courriel si nécessaire: association360(at)360.ch
Es-tu présentement en transition? Il existe au Québec des lois et des règlements pour protéger les personnes trans, à l’école ou au travail, et cela ne m’étonnerait pas que cela existe en suisse également. J’ai trouvé en cherchant sur le net le site suivant, humanrights.ch, qui rappelle un certain nombre de lois en rapport avec la discrimination: http://www.humanrights.ch/fr/Instruments/Sources/idart_8072-content.html
Voici par exemple l’Art 8, qui condamne à mon sens clairement la transphobie dont tu es victime:
»(1) Tous les êtres humains sont égaux devant la loi.
(2) Nul ne doit subir de discrimination du fait notamment de son origine, de sa race, de son sexe, de son âge, de sa langue, de sa situation sociale, de son mode de vie, de ses convictions religieuses, philosophiques ou politiques ni du fait d’une déficience corporelle, mentale ou psychique.
(3) L’homme et la femme sont égaux en droit. La loi pourvoit à l’égalité de droit et de fait, en particulier dans les domaines de la famille, de la formation et du travail. L’homme et la femme ont droit à un salaire égal pour un travail de valeur égale.
Il serait tout de même intéressant que tu parles de cela à l’association mentionnée plus haut. Il y existe d’ailleurs un sous-groupe trans, voici l’adresse et le numéro de téléphone où tu pourrais les rejoindre: trans@360.ch et tél.: + 41 22/ 732 03 60. Je pense que cela pourrait t’être utile.
J’espère que ces contacts pourront t’aider.  N’hésite pas à nous réécrire pour toute autre question.
Bon courage pour la suite!
Marion

Similaire