Pouvez-vous me guider vers le droit chemin ?


Bonjour! Si je viens demander de l’aide aujourd’hui ici, c’est que psys et proches n’arrivent pas à m’aider… Mon problème est que depuis 2 ans, je ne fréquente que des garçons. Je ne suis jamais sortis avec une fille car je ne ressens pas d’attirance sexuelle ni amoureuse. Avec les garçons, j’ai commencé par avoir des petites relations de quelques semaines, qui se passaient très mal par ma faute car je n’acceptais pas ce que je faisais… Plus le temps a passé plus ça c’est dégradé, en effet maintenant je ne fais que des plans. Je n’ai jamais éprouvé le sentiment d’amour pour qui que se soit, mais ce que je sais c’est que sexuellement c’est le mec, je ne regarde que ça…. Pouvez-vous me guider vers le droit chemin…Merci.

Bonjour Julien,

D’abord, j’aimerais te remercier d’avoir contacté l’équipe d’AlterHéros relativement à tes inquiétudes. J’espère que les lignes qui suivent t’aideront à cheminer à travers tes questionnements.

Si je reformule ton message, tu t’es avoué ton orientation sexuelle et ce, pour avoir eu des relations sexuelle répétées avec des garçons. Sur cet aspect, j’aimerais prendre le temps de souligner ton dévouement pour avoir tenté ces expériences de découverte, spécialement à ton jeune âge. Toutefois, tu sembles dans un état d’inquiétude relativement à ton envie de ne faire que des plans avec les garçons. Laisse-moi soulever quelques constats et questions relativement à ton état d’esprit :

A) CONSTATS :

1) Tu sembles très affirmatif lorsque tu dis que tu n’as pas d’attirance sexuelle envers les filles. Biologiquement parlant, tu sembles être très certain que tu ne ressens rien pour les filles. La bonne nouvelle dans tout cela, c’est que cette certitude facilitera davantage ta phase de questionnement.

2) Tu mentionnes également que le psychologue et tes proches n’ont pas su t’aider comme tu aurais voulu. Une aide extérieure et neutre est souvent très profitable dans les périodes de coming out ainsi que toutes les étapes suivantes qui en découle. Un psychologue peut effectivement t’aider à trouver des enjeux non résolus de ton passé afin de te guider à les résoudre, mais ne perd jamais de vue que le seul et véritable médecin dans tout cela : c’est toi, accompagné de tes efforts pour comprendre réellement ce qui se passe, et ta volonté de changer ce que tu vis. À présent, je vais te soulever des questions afin que tu réfléchisses à ta situation qui pourraient, je crois, être bénéfiques dans ton questionnement.

B) QUESTIONS (pour réfléchir) :

1) Que ressens-tu lorsque tu as un rapport sexuel avec un garçon ? Pourquoi tes relations sexuelles se passaient-ils mal ? Quel est l’élément déclencheur de cette dégradation (pour reprendre tes mots) ? Prends bien le temps de réfléchir sur ces premières questions, elles pourront t’amener grandement à te faire prendre conscience du problème.

2) Je comprends que le fait que tu n’ailles que des plans t’inquiète. Toutefois, est-ce que c’est si alarmant en soi ? Je te soulève la question Julien simplement pour t’amener à réfléchir sur la vocation de ta vie sexuelle. Le fait que tu n’ailles jamais eu de sentiment d’amour est très possible. C’est que tu n’as simplement pas eu de véritable coup de foudre pour un garçon. Par ailleurs, est-ce qu’une répétition de rencontres qui tournent mal est nécessairement négatif ? Pas du tout. Au contraire Julien, tu ressors grandis de ces expériences, même si tu n’en vois pas les effets positifs dans l’immédiat. Tu apprends davantage à te connaître, à connaître tes préférences et ce que tu recherches dans la vie. Ne t’en fait pas, tu n’as que 17 ans et tu as une belle vie devant toi, Julien. Sans non plus banaliser les choses, réfléchis sur ce qui suit : pourquoi est-ce que tu as autant de plans ? Qu’est-ce que tu en retires réellement ?

J’espère que l’intervention aura été utile. N’hésite surtout pas à nous réécrire si jamais tu avais d’autres questions. Tiens-nous au courant de tes démarches! Bonne chance et une heureuse année 2010!

Jean-François

Leave a comment