Pourriez-vous m’expliquer comment avoir une relation sexuelle avec une fille?


Bonjour mon surnom est Ali et j’ai 13ans moi et ma copine somme prête à faire l’amour mais je ne sais pas faire avec une fille ^^’ et j’aimerais qu’on m’explique comment sa marche, surtout que je n’aime pas ma partit intime du haut donc sa serai compliqué si je ne veux pas que dévoilé,je sais pas si vous avez compris car je suis pas doué pour expliquer mais si vous pouvez m’aider sa serais extrêmement gentil, merci d’avance

 

Bonjour Ali!

 

Merci  pour ta question. 🙂

 

Tu aimerais donc qu’on t’explique comment faire l’amour avec une fille.

 

Malheureusement, il n’y a pas de réponse universelle à cette question, puisque la sexualité est vécue différemment selon chaque personne et les pratiques dépendent des préférences de chacun·e. 

 

Toutefois, ce qui est important, avant tout, pour avoir une bonne relation sexuelle est le consentement et la communication. Pour cela, assurez-vous d’être toutes les deux prêtes et de trouver un moment et un endroit où vous êtes à l’aise et confortables. Soyez à l’écoute de vos envies et de vos désirs, tout en respectant vos limites et en vous partageant vos craintes. Vous pouvez communiquer entre vous lorsque vous n’aimez pas quelque chose ou lorsque vous voulez, par exemple, que l’autre vous touche à un certain endroit. Avant de commencer, vous pourriez aussi vous rappeler qu’il est possible d’arrêter à tout moment, peut-être même vous trouver un «safe word» (un mot court que vous pouvez dire lorsque vous voulez arrêter rapidement). Étant donné que, comme mentionné plus haut, le confort est très important, tu n’es absolument pas dans l’obligation de montrer les parties de ton corps que tu n’es pas à l’aise de montrer et c’est à ta partenaire de le respecter.

 

C’est absolument correct de ne pas trop savoir quoi faire la première fois, vous pouvez en profiter pour explorer tranquillement les sensations qui vous plaisent en vous caressant différentes parties du corps avec les mains, la bouche. Vous pouvez aussi utiliser du lubrifiant (ou huile de coco si vous n’utilisez pas de protection) si vous désirez vous stimuler au niveau de la vulve, du clitoris et du vagin. Dans le doute, n’hésite pas à demander à ta partenaire quelles sont ses préférences sexuelles (par exemple, où elle aime se caresser et comment elle se masturbe) et vice-versa. 

 

Finalement, n’oubliez pas qu’avec toute relation sexuelle vient un risque de transmission d’ITSS. Je t’insère ici un extrait d’une ancienne réponse de maon collègue Anaïs concernant les manières de se protéger si ça vous concerne:

« En ce qui concerne la protection et le sécurisexe (safer sex) pour les relations entre femmes, les cours d’éducation à la sexualité ne sont généralement pas complets. Les relations sexuelles entre femmes ne sont pas exemptes de risques de transmission d’ITSS (infections transmissibles sexuellement et par le sang) : VIH, hépatite, chlamydia, herpès, etc. Il est suggéré d’utiliser des moyens de protection dite « barrières ». On y retrouve des condoms internes (que l’on met dans le vagin ou l’anus) ou externes (que l’on met sur des jouet sexuel par exemple) pour la pénétration, des gants pour les caresses génitales/anales et la pénétration, et des digues dentaires pour le sexe oral. Je t’encourage à aborder le sujet avec ta partenaire et à en discuter pour savoir si vous voulez les incorporer dans votre sexualité. Néanmoins, je tiens à préciser qu’une ITSS se transmet d’une personne porteuse à une personne non porteuse : une ITSS n’apparaît pas par magie! Pour risquer de contracter une ITSS, il faut que l’une de vous soit déjà porteuse. Conséquemment, si toutes les deux n’avez jamais eu de rapports sexuels, n’avez jamais consommé de drogues par injection ou n’avez jamais reçu un tatouage ou un piercing avec du matériel non-stérile… alors les risques sont plutôt absents! En cas de doute, il est toujours possible de réaliser un test de dépistage des ITSS pour en avoir le coeur net! 🙂 Par ailleurs, si ta partenaire et toi avez toutes les deux une vulve, alors on peut naturellement exclure toutes les mesures visant la prévention des grossesses non désirées. 🙂 »

 

J’espère que cette réponse pourra t’aider. N’hésite pas à nous recontacter au besoin!

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


Avatar photo

About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.