Pourquoi est-ce que j’ai des petites douleurs après chaque rapport sexuel? Est-ce normal?


Pourqoui j’ai des petites douleurs apres chaque rapport sexuel est ce normal????je dos vous le diré aussi que je ne le fais pas trop souvenir est ça peut être une cause ???

Naomie

Salut Naomie!

Merci grandement pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros. Il n’est pas évident d’adresser des questions concernant la sexualité… encore moi lorsque cela concerne nos propres organes génitaux ou nos propres expériences sexuelles! Je tiens donc à te féliciter d’avoir pris le temps de nous écrire. Ta question est importante.

Si je comprends bien ta situation, tu ressens de petites douleurs après chacun de tes rapports sexuels. Tu te demandes si cela est normal et si la fréquence à laquelle tu as des relations sexuelles peut en être la cause.

Pour commencer, lorsque tu réfères à des douleurs après une relation sexuelle, tu fais référence à quel(s) type(s) d’activités sexuelles? S’agit-il de relations sexuelles qui incluent une forme de pénétration d’un pénis, d’un jouet sexuel ou de doigts? Un jeu de masturbation avec ton ou ta partenaire? Est-ce que tu ressens des douleurs à la bouche? Dans la région de ton vagin? Au niveau de l’anus? Bref, je vais essayer de couvrir le plus large possible considérant qu’il me manque un peu d’informations et que je ne souhaite surtout pas prendre pour acquis les types d’activités sexuelles auxquelles tu fais référence.

Pour répondre rapidement à ta question si de petites douleurs sont normales après un rapport sexuel : oui, c’est normal! Après, est-ce que ça veut dire que douleurs sont obligatoires après une relation sexuelle? Pas du tout!

Premièrement, est-ce que ces douleurs sont dérangeantes pour toi? Est-ce qu’elles sont inconfortables? Combien de temps est-ce que ces douleurs persistent-elles après un rapport sexuel? Est-ce que ces douleurs surviennent également lorsque tu te masturbes seule? Est-ce que tu qualifierais cette douleur de diffuse ou bien ciblée? Comme décrirais-tu cette douleur? Un pincement? Une sensation de brûle? Une démangeaison? Une crampe physique? Une irritation? Est-ce qu’elle se situe davantage au niveau interne de ton corps? Ou plutôt au niveau externe de tes organes? Il est normal et fréquent que des petites douleurs physiques puissent survenir chez certaines personnes après une pénétration vaginale, anale ou orale. Si ces douleurs persistent, je t’encourage à en discuter avec un.e professionnel.le de la santé. Toutefois, si ces douleurs partent relativement rapidement après un rapport sexuel, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Je m’expliquerai au cours de cette présente réponse.

Quelles peuvent être la cause de ces différentes douleurs? Il est fréquent que des douleurs soient liées à une irritation. C’est le cas par exemple d’une irritation dans le fond de la gorge si on s’est un peu trop appliqué à offrir une fellation, mais une irritation des parois vaginales et anales sont également très fréquentes si on pratique ce type de pénétration, en particulier si nous débutons tranquillement l’exploration de ces parties de notre corps.

Deuxièmement, je t’encourage à en discuter avec ta ou ton partenaire afin d’essayer, ensemble, différentes techniques, rythmes, intensités, ou lubrification. Même si ces douleurs sont petites, pour reprendre tes mots, il en reste néanmoins qu’il s’agit de douleurs et que cela peut ne pas être nécessairement agréable! Tu pourras analyser comment la douleur se manifeste par la suite. En effet, il est possible de discuter avec ton ou ta partenaire d’adapter le rythme de la pénétration et de vous communiquer tout au long du rapport sexuel pour s’assurer que tu n’as pas de douleur ou si l’un.de vous souhaite arrêter, changer de position ou changer d’activités sexuelles. Le consentement, tout au long d’un rapport sexuel, est primordial! Pour citer une ancienne réponse similaire à ta question : «L’ajout d’un lubrifiant peut être une façon efficace de réduire les douleurs et de réduire les chances de microlésions. Assurez-vous d’utiliser un lubrifiant à base d’eau ou de silicone avec les condoms. Les lubrifiants à base d’huile, tels que l’huile pour bébés ou l’huile de coco, peuvent endommager ou causer la rupture du condom, même si vous ne vous en apercevez pas. Finalement, il est important de prendre son temps lors d’un rapport sexuel, particulièrement au moment d’une pénétration! C’est à toi d’explorer les façons qui te font sentir confortables, détendues et à l’écoute de ton propre rythme et limites. C’est à toi aussi de déterminer si l’ajout de préliminaires améliorent ta lubrification personnelle ainsi que la dilatation de ton vagin.» En parlant de prendre notre temps… la meilleure façon de ne pas avoir de douleur à la suite d’un rapport sexuel est de ne pas être pressé.e! C’est de prendre notre temps, par exemple avec les préliminaires, qui sont une magnifique sphère de la sexualité qui permet au corps de se détendre, aux orifices de se dilater et même de produire une lubrification naturelle.

Troisièmement, si ces douleurs apparaissent après avoir utilisé des doigts, par exemple pour doigter le vagin, stimuler le clitoris ou doigter l’anus, il est important de s’assurer que les ongles ne soient pas coupants et bien limés! Par ailleurs, l’usage de lubrifiant pour ce type d’activité diminue grandement les chances d’irritation.

Enfin, est-ce que la fréquence des rapports sexuels peut influencer le fait de ressentir de la douleur? Pas nécessairement. Il est possible de ressentir de la douleur même si on pratique régulièrement différentes formes de pénétrations. Encore une fois, tout dépend de la lubrification, de l’intensité et du rythme. Par exemple, je pratique pour ma part la sexualité anale. Je sais que si cela fait longtemps que je n’ai pas reçu une pénétration anale, je dois mettre plus de lubrifiant et y aller plus tranquillement, jusqu’à temps que je sente que mon corps est ”prêt” pour y aller un peu plus vite ou un peu plus intensément. Tu me suis?

Maon collègue Cat aborde ici quelques pistes de réflexion entourant la douleur liée à des rapports sexuels pénétratifs. N’hésite pas à t’y référer en cas de besoin : Douleur à la lubrification : qu’est-ce que ça pourrait être? Ma collègue Marie-Édith, pour sa part, explore plusieurs astuces de masturbation et de stimulation du clitoris dans cette réponse. Cela peut être très utile je crois bien : Premier orgasme, virginité, douleurs au point G, changements de couleur de l’urine: que se passe-t-il?

J’espère que cela permet de t’éclairer un peu concernant ces petites douleurs à la suite de rapports sexuels. N’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin. 🙂

Bonne route! Et bonne exploration!

Cordialement,

Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment