Témoignage: Nous sommes Tous des Baltringues!!!


Témoignage


Je vais vous raconter comment mon meilleur ami Ruben a changé ma vie avec une phrase de “baltringue”. Un jour, mon meilleur ami m’appelle et me dit qu’on va boire un pot ce soir, je lui propose de passer à la maison vers 20h avec le reste de la bande pour venir dîner. Après le dîner nous partirons boire un pot dans notre “qg”.
À la fin du repas, mon meilleur ami se lève prend la main de sa copine et lui dit : “Aujourd’hui en revoyant les photos que Marion (c’est moi) a prises de nous au nouvel an, j’ai réalisé que c’est avec toi que je veux continuer ma vie, je veux dessiner le chemin qui nous mènera vers la mort avec toi…” Subitement il me vint une irrésistible envie de pleurer. Pourquoi cela n’arrive qu’aux hétéros? Ma dernière petite amie n’était avec moi que pour le sexe et les autres aussi. Pourquoi collectionnais-je les aventures d’une durée maximale de 2 semaines? Les autres de la bande me surnomment affectueusement “Lez Juan”.
Après cette annonce, tous me regardèrent et Kevin me dit: “Hey! LezJuan ce qu’il a dit doit te répugner non? Finir sa vie avec la même personne ce n’est pas ton trip! Fais gaffe ce sera bientôt ton tour!!” Mon tour non je ne crois pas. Je ne sais pas pourquoi mais les seules lesbiennes qui s’affichent sont des êtres dépourvues de sentiments. Quant aux autres, elles préfèrent ne pas s’afficher, certainement  par pudeur où par peur des représailles… Après notre virée au bar, on a fini en boite gay, là bas j’ai rencontré une fille belle comme un coeur qui quand elle m’a vue m’a dit: “C’est donc la fameuse Lez Juan! Moi c’est Léa, enchantée. Mais au fait tu as quel age parce que tu m’as l’air bien jeune pour une si grande réputation!!”  Moi encore sous le choc de l’annonce de Ruben je lui ai répondu: “Je cherche une relation stable, quelqu’un en qui je peux avoir confiance, quelqu’un qui m’aime et non qui vienne me voir parce que je suis LezJuan… Je sais que je n’ai que 16 ans mais j’en ai marre de toute cette instabilité…” À ces quelques mots, j’ai bien sentis qu’elle voulait partir a toutes jambes, mais pourtant elle me regarda longuement se mit a rire et me caressa la joue.
Vers 2h du matin, alors que nous décidions de changer de boite, Léa sortie de la boite en même temps que moi et m’entraîna a l’écart du groupe et me dit: ” écoutes je sais qu’on ne s’est plus vue de la soirée mais j’ai réellement été touchée par ce que tu m’as dit.” Elle me donna un morceau de papier et m’embrassa sur la joue.
Une semaine plus tard, sur les conseils de Kevin, je la rappelais. On se fixa une date de rendez vous pour aller manger en ville. Et après 1 mois de « chat » sur internet, de sms et de rendez vous je me suis rendu compte je l’aimais vraiment. Je décidais de ne rien lui dire, ce n’est pas le genre de LezJuan! Mais très vite, Ruben compris que j’avais des sentiments pour elle, il me dit de l’appeler pour lui proposer de nous rejoindre en boite ce soir. Je l’ai fait. Une fois en boite vers 3h du matin je lui ai dit ce que je ressentais pour elle et elle me répondit: “Finalement Marion ton personnage de LezJuan n’est qu’une illusion, tu es une gamine… tu as 16 ans et moi 20 ans notre “histoire” ne pourra pas être possible. Je me suis intéressée à toi dans le but de t’amener dans mon lit mais on dirait que je t’ai connue au mauvais moment. Quand tu reprendras tes esprit tu me contacteras! Allez, a plus!” Ces mots me fendirent le coeur, et le peu de coeur qu’il me restait se transforma en un bloc de béton armé impénétrable, au grand dam de mes amis. Des sentiments, je n’en avais plus, je préférais écouter les autres et me moquer de tous les autres baltringues qui pensaient finir ensembles, soit la majorité des couples de mon lycée.
Pour le carnaval, je décidais de venir avec un tee-shirt avec le drapeau gay dessus et un message qui disais “regardes moi bien, tu m’as peut-être déjà rencontrée dans ton lit!” J’avais coloré une partie de ma tête en bleu et l’autre en rose. C’était assez comique. Ce jour là comme chaque jour après mangé je suis allée fumer ma clope dehors et qui je vois arriver en moto Léa. Cela faisait 2 mois qu’on ne s’était pas vue.
-Tu as grandie !
-Normal je suis une gamine, à force de boire du lait ça a fini par payer!
-Tu m’en veux encore?
-Non pas du tout.
Subitement elle me pris par le tee-shirt et m’embrassa, puis elle me dit: “je sais que la st valentin c’est pas aujourd’hui mais je veux avoir une relation stable et durable avec toi. Je ne te garantit pas le bonheur absolu, il y aura des hauts et bas, des bons et des mauvais moments mais tous seront à garder. Pour moi, notre relation a commencée lorsque je t’ai rencontrée en boite.”
Et voila aujourd’hui j’ai 17 ans, c’est la 2ième st valentin que le lui souhaite, et elle m’a offert une bague et demandé en mariage. A ce jour, je peux dire que j’ai rejoins tous les autres baltringues de mon lycée.
(Tous les noms sont des pseudonymes)
 



About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.


Leave a comment

2 thoughts on “Témoignage: Nous sommes Tous des Baltringues!!!

  • camille

    j’ aime bien ton histoire mais moi j’ai 17 ans ma première relation dure depuis 1an avec la meme fille je l’aime jen suis dingue et elle aussi mais…..elle est ma toute première et je suis ca première. et je regrette den être amoureus pasque jaimerais vivre et avoir dautre experience se qui n’est pas possible ce faire aplé LezJuan na ptet pa que d inconvénien………..