Tag: Trans


J’ai peur de faire l’amour à ma copine à cause ...

Bonjour je vous explique mon soucis ... depuis tte ma vie jai été en couple avec des filles .. eut des relations sexuelles avec que des femmes ... et depuis 2015 je me suis séparé de ma compagne .. qui me.denigrait bcp .. et qui était très autoritaire et me faisait culpabilisait sur tout ... cela ma détruit intérieurement.. Je me suis retrouve seul sans ami bcp moin de plan cul a partir de 2017 alors que de 2015 a 2017 je nai jamais eu de soucis ...bcp de plans cul femmes j'adorais ça.. je nai jamais eu de vue sur des hommes ... ni avant ni pendant mon enfance ni maintenant et je pense pas plus tard non plus ... Depuis 2017 je culpabilisais bcp en me répétant sans cesse que javais rate ma vie et javais besoin constamment de mauto punir ...comment ? Je ne savais pas vraiment .. Jai découvert les dominatrices et les transsexuels... et javais ce besoin de me faire punir... ce besoin de soumission .. malheureusement jai eu recours à une 15ene de trans en étant que passif .. or je répète que je ne sortirais jamais avec une personne trans ni un hommes et ne ressent aucunement le besoin ni le désir de les embrasser les câliner ni même de coucher avec des trans ou hommes ..ils ne me dégoûtent pas mais ce nest pas mon truc ..or jai eu recourt a ces transexuelles devenu femme avec leur ..truc en plus pour pouvoir entre guillemet me punir et dans ma tête ça sonnait comme ... "tu as la vie que tu mérites bien fait pour toi .." mais une fois que la séance était fini je me degoutais ... malheureusement jy ai pris du plaisir car comme on sait le point G de lhomme est par-derrière.. Et pendant un certain temps cela ne me posait plus de soucis et jai voulu le refaire une fois en étant dominant aveccun transexuelle de manière à me dire..j'inverse les rôles cest a moi de reprendre ce qui est a moi .. Mais malheureusement comme je ne trouvais pas de copine je retombais dans les travers ... moin qu'avant car je me contrôlais mais javais besoin de me faire punir ou quil m'arrive quelque chose de mauvais . Depuis 1 mois je suis en couple avec la personne que jai tjr rêvée être attentionnée.. gentille belle ..jai coucher 2 3 fois avec elle ce qui était très bien ..mais depuis 2 semaines jai eu comme une dépression comme si javais du dégoût de tt ce que javais fait avec ces transexuelles ... le fait davoir perdu ma virilité ou mon étiquette d'hétéros..quelle ne me voit plus comme son homme a elle et que lon m'avait volé quelque chose en allant voir ses trans ... Je sais que par malheur si je dois me retrouver seul je ne retournerais plus pour me faire punir ... cela me manque aucunement ce jetais pas mon fantasme mais jy ai pris du plaisir malheureusement car le point g était stimulé .. alors que je ne trouvais pas de plaisir a voir un pénis... ou des traits masculins .. Je comprends pas ce qui m'arrive je vois une psy mais depuis 2 semaines seulement j'aimerais avoir votre avis .. je ne me vois pas comme un bi ni un homo malgres que jai kkun de ma famille qui est homo mais je ne ressent aucun désir a voir un homme nu ni den embrasser un et je nai ni l'envie ni le besoin dun homme je suis attiré par ma compagne et je me suis tjr retourné sur les filles ..enfin voila si javais eu ds vus ou de l'attirance plus tôt ou même depuis ces 5 derniers années jaurais avoue avoir eu de l'attirance mais ce nest pas le cas je ressens rien en voyant un homme ou un transexuelle .. Et depuis 1 mois sexuellement jai peur de faire l'amour ave ma copine comme si je me refusais ce plaisir que je ne le méritais pas .. Et jai mme du mal a avoir es érections seul ou avec elle ..quest ce quil m'arrive pk ces flash reviennent et me hantent alors quils me dégoûtent...? Alors que je désire ma copine plus que tout ...jai envie de lui faire lamour mais il y a ce blocage ces images et ce degout de tt ce que jai fait avant ..Aidez moi comment retrouver mon apetir sexuel avec ma copine d'autant plus que 2 mois auparavant javais des plans culs femmes et javais aucun soucis a avoir des érections mais jai remarqué que jai besoin de toucher la fille .. sentir quelle aime.ce que je lui fait .. toucher ses organes sa peau pour avoir une érection alors que 5 ans auparavant avant tt ces expériences je bandais plus facilement pour rien .. aidez moi svp ..


Comment annoncer à ma famille que je suis genderfluide?

Alors salut je viens sur ce site en quête d'aide à mon problème, Je vous explique, j'ai 14 ans et depuis 5 moins je m'identifie et je m'assume genderfluide j'ai même changer de coupe depuis pour me sentir mieux, et j'ai pris un nouveau prénom donc mon entourage (amis) m'appelle maëlle et j'aimerais faire mon coming out. Je l'ai déjà fais a mes amis... J'étais très gêné.e mais au final iels ont tous accepté et rien n'a changer et j'aimerais faire de même à mes parents et ne plus me cacher et vue qu'ils sont au courant de rien m'appelle par mon date name ce qui me fais mal pour être honnête. J'ai déjà abordé le sujet à mes parents sans dire que je l'étais et leurs réaction me faisais repoussé sans arrêt mon coming out... Iels disaient que c'était un trouble mentale être genderfluide et que c'était (désolé du vocabulaire mais je dit ce qu'ils m'ont dit) une connerie et que les lgbtq+ c devenue une connerie et ils disais sa tout le temps j'en ai parlé 2 fois et je me sentais très mal donc je ne sais pas comment leur annoncé que leur '' trouble mentale et leur connerie'' et bah c'était moi je suis vraiment désemparé.e donc je demande de l'aide des conseil pour savoir comment le faire. En tout cas je vous remercie d'avance <3 Maëlle


Est-ce que je jalouse les garçons ou bien suis-je un ...

Je n'arrive pas à savoir si c'est parce que j'ai trop lu de choses sur le sujet que je me suis mise dans la tête que je suis une personne transgenre alors qu'en vrai je suis cis. J'ai demandé à mère si je pourrais avoir une coupe courte à la garçonne (je rêve d'en avoir une depuis 4 ans, je sais pas si c'est un signe ou je sais pas bref), mais elle refuse. Elle me dit que je vais avoir l'air lesbienne et de chercher une coupe de cheveux pour les filles.



Je ne sais pas si je me sens mal dans ...

Bonjour , j'ai 19 ans est j'ai été assigné fille à la naissance et a vrai dire ma vie s'est vraiment cassé la figure pendant le confinement.. J'étais en fait depuis quelques mois en "depression" , j'étais cet année a la fac et je commençais a ne plus réussir a aller a la fac ainsi qu'aller faire mes courses sans faire de crise de panique , je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivais c'était de pire en pire, un jour je sentais que je voulais changer de tête alors j'ai couper mes cheveux au dessus des épaule et ça faisait vraiment court j'ai été choqué pendant un moment limite a regretter mais je m'y suis fait , cette coupe ne me correspondait pas vraiment je ne pouvais plus coiffer comme je voulais mes cheveux . Ensuite pendant le confinement j'ai dû rentrer chez mes parents et je ne faisais pas grand chose de mes journées mais je sentais que ça n'allais vraiment pas qu'il y avait quelque chose , un matin je me suis levée et d'un seul coup j'ai eu un sentiment très bizarre qui m'est passé j'ai sentis une sensation bizarre dans mon ventre et je me suis direct dis mais en fait depuis tout ce temps je ne suis pas là personne que je prétend être alors je me suis directement dit tu es un garçon , j'ai commencé a rejeter mes formes j'étais tellement mal a l'aise avec mon corp, du jour au lendemain je rejetais TOUT mes vêtements féminins ainsi que le maquillage et les conversations dites de "filles" , par exemple le sujet des règles de se lisser les cheveux ect . A partir de se jour là j'ai essayé de me forcer a continué d'être qui "j'étais " et cela n'a pas été bénéfique je me suis renfermé sur moi même je ne sortais plus voir mes ami.e.s car j'avais l'impression de leur mentir sur mon identité , il me semble même avoir fait de la dépersonnalisation car le monde et moi même me semblait tellement étrange c'était super désagréable et surtout horrible . J'ai enfoui tout ça en moi pendant 2 mois et j'ai finis par en parler a ma mère ainsi qu'à une amie car vraiment plus j'avançais sans en parler plus ça me détruisait , moins j'arrivais a dormir , plus je pleurais . Quand j'en ai parlé mes proches ont été gentil et mont dit que quoi que je fasse il maimerait et qu'il n'y aurait rien qui changerait entre nous , seulement bizarrement cela ne m'as pas du tout enlevé de poids . Je ne sais pas si je me sens mal dans ma peau par rapport au fait que je suis vu comme une femme alors que je suis non - binaire ou si je suis réellement transgenre .. Plusieurs personnes mont dit de tenter de nouveau prénom et pronom de me couper les cheveux de changer de style et de peut être m'habiller en garçon pendant un temps et que même si je me trompais ça n'étais rien , mais j'ai peur de passer ces étape et de me découvrir réellement FtM vraiment je veux pas a avoir a traverser tout ça , ainsi ça serait une erreur une perte de temps . Dernière chose depuis ce questionnement sur mon identité de genre je ne sais même plus par qui je suis attiré j'ai l'impression de ne plus me connaître et de devoir recommencer à 0. C'est tellement compliqué moi qui ai fait plusieurs dépression étant petite je suis quelqu'un de très anxieuse et ça me pourrit la vie de ne plus savoir qui je suis , comment je veux m'habiller comment je veux me genrer, par qui suis je attiré.. Ah oui et dernière chose lorsque j'étais petite je ne comprenais pas vraiment les filles j'étais pas comme elle capricieuse avec des manières et toujours a vouloir attiré les garçons , alors oui il m'arrivait de jouer un rôle pour me fondre dans la masse aussi .. En fin voilà je vous remercie d'avance j'ai beaucoup étalé ma vie j'espère que vous pourrez m'aidez Encore merci bonne soirée à vous Ade


Je suis une femme trans et j’aimerais faire ma transition, ...

Bonjour, je m'appelle Léa et j'ai 22 ans et on m'a assigné homme à la naissance. J'ai commencé à me poser des questions sur mon identité de genre vers l'âge de 15 ans. Le chemin pour accepter mon identité telle qu'elle est aujourd’hui fut très long. Je suis d'abords passée par une très très longue phase de questionnement ( environ 4 ans ) et puis par une phase d'acceptation ( environ 2 ans ). Depuis 1 an environ maintenant je suis sûr au plus profond de moi que je suis une femme et que je l'ai toujours été. Mais le problème c'est que je n'arrive pas à faire le premier pas et à m'ouvrir au monde. Je me sens rongée de l'intérieur petit à petit. La plupart du temps, j’enfuis toutes ces émotions au fond de moi et j'essaie de ne pas penser à qui je suis réellement ( pour ne pas devenir folle ). Mais la vie me rattrape souvent très vite et chaque jour je ne peux m'empêcher de penser que je vis dans le mauvais corps. Je passe alors par de très grosses périodes de dysphorie, des semaines où je n'arrive plus à dormir et où à chaque seconde je pense à me détruire... J’aimerais faire ma transition, je pense que c'est ce que je souhaite le plus au monde. Mais je sais bien que la vie n'est pas une utopie. J'ai 2 problèmes majeurs qui s'opposent à moi. Le premier est ma timidité. Je suis absolument terrorisée à l'idée de voir un psy. Et même si je me persuade que c'est un acte tout à fait normal, rien que d'en appeler un pour prendre rendez-vous me terrifie. Et l'idée que je tombe sur un mauvais psy ( il y en a beaucoup dans la profession ) me bloque car je sais que ça détruirait toute ma confiance en moi que j'ai gagné si durement et que je rebrousserait chemin à jamais. Ma deuxième grande peur, si j'arrive à passer la première étape, est tout simplement de trouver du travail. En effet, je suis étudiante Bio-ingénieur depuis 4 ans maintenant et je compte encore faire de longues études pour m'assurer un avenir. J'en ai conscience depuis mon plus jeune âge et je sais qu'il faut travailler dure pour atteindre ses objectifs. Je sais que c'est un peu triste de dire ça mais je trouve que dans notre société actuelle, pour bien vivre et être heureux, il faut de l'argent. Je viens d'une famille de revenu assez modeste et je sais quelle importance à l'argent. Je veux tout simplement qu'en allant faire les courses plus tard, je ne me pose pas de questions à propos de mon revenu et que je m'achète ce qui me plaît. Tout ça pour dire que je sais que notre monde n'est pas un monde de bisounours et que lorsque j'aurai transitionné de nombreux employeurs ne voudront plus m'embaucher même si j'ai le plus beau des diplômes. Donc toutes mes années d'études et d’acharnement n’auront servies à rien. Je suis donc divisée entre 2 côtés. Soit j'arrête de me mentir à moi même et à tout mon entourage comme je le fais depuis des années mais je prends alors le risque de ne jamais atteindre mes objectifs et mon métier de rêve. Soit je continue de vivre comme je le fais depuis 22 ans et je ne subirai aucune discriminations. Mais est ce que j’arriverai à tenir le coup ? De plus en plus souvent, je regarde par la fenêtre et je pense l’impensable. Je suis dans une impasse, je ne sais plus quoi faire. Auriez-vous des solutions à mes problèmes ? Juste des petites astuces pour le premier ça serait déjà cool ;) Merci, Léa.


J’ai quelques questions concernant la transition en milieu de travail?

Bonjour! J'aimerais savoir quels changement je peux m'attendre sur le plan professionnel. Je me demande un peu c'est quoi la situation pour quelle salle de bain je devrais utiliser au bureau. J'opterais pour demander à mon supérieur immédiat laquelle, mais je crois qu'il me répondrait un peu vague (pas pour mal faire mais parce qu'il saurait sûrement pas). J'ai entamé ma transition auprès de ma travailleuse sociale et de mon docteure. Je ne sais pas quand je vais retourner travailler et où à ce moment-la je serais dans ma transition hormonal/physique. Côté social et personnelle, je suis déjà assez avancé, je pense pas surprendre trop que je change de pronoms au bureau. Les seuls vêtements féminins que j'ai sont 2 ou 3 hauts. Sinon, c'est la poitrine et la voix qui me trahis! Bref, au bureau je suis en administration, type bureautique, archives, un peu de service clientèle. Je crois que ma transition va seulement changer mes signatures et les références écrites à moi sinon, l'attire professionnel est quand même beaucoup 'genré' (vive les pantalons avec des grandes poches!) et les salles de bains. Il n'y a pas de salle de bain neutre. J'aime mes collègues de travail et je voudrais pas les rendre mal à l'aise dans la salle de bain.. mais on a les mêmes heures de pauses alors les toilettes sont presque un lieu social rendu-là LOL. Que me conseillez-vous? et que pouvez-vous me dire côté emploi pour les hommes trans? Merci beaucoup! Allen, 23, il/lui







Je suis un homme trans attiré par les femmes, mais ...

Bonjour, Cela fait quelques années maintenant que je me questionne sur mon identité de genre et mon orientation sexuelle et j'ai fini par parvenir à la conclusion que j'étais un homme trans. Seulement voilà, depuis que je suis sûr de cela, j'ai l'impression de ne plus savoir comment aborder la question de l'orientation sexuelle. Le fait est que je suis surtout attiré par les filles et je le savais avant même de comprendre que j'étais trans... je n'ai jamais aimé le terme "lesbienne" pour me décrire mais le mot "gay" en revanche me convient, et je l'utilise lorsque je parle avec mes amis (auprès desquels je ne suis d'ailleurs pas out concernant ma transidentité...). Mais ça m'embête un peu maintenant parce que j'ai l'impression de ne pas être "légitime"... dans le sens où si je suis un homme trans, je ne peux pas me définir comme étant gay car cela voudrait dire que je suis attiré par les hommes, non ? Et si on suit cette logique je serais alors hétéro... cependant, après avoir passé un bon moment de ma vie a justement ne pas avoir été hétéro, je ne trouve pas que cette case me correspond, du moins je ne me vois clairement pas plonger dedans maintenant... Du coup je suis un peu dans le flou, et je sais bien qu'il n'est pas forcément nécessaire de mettre un mot sur sa sexualité mais pour ma part j'ai l'impression d'avoir ce besoin de la verbaliser plus ou moins précisément, ce que je n'arrive pas à faire pour l'instant... Merci d'avance pour la réponse et bonne journée !