Tag: thérapie


Est-ce que les psy sont suffisamment formé.e.s pour parler d’homosexualité? ...

Bonjour Je suis une psychothérapie. J'ai 2 soucis j'ose pas dévoiler à ma psychothérapeute que j'ai des attirances sentimentales et sexuelles pour des amis masculins. J'en ai jamais parlé à personne. Est ce que je peux dévoiler ? Est ce qu'une psychologue est formée correctement sur le sujet de l'homosexualité de nos jours ? Est ce que elle peut m'aider sur le sujet ? Ma psy est jeune dans la trentaine d'années. Elle m'a déjà interrogé plusieurs fois sur ma vie sentimentale je lui ai toujours menti sur le sujet en lui faisant croire que j'étais hétéro à cause de mes sentiments pour elle. Mon autre souci lié au premier je suis tombé amoureux de ma psychothérapeute qui est une femme. Est ce normal ? Dois je lui avouer ? J'ai trop peur de la perdre. Qu'elle va être sa réaction car elle n'a rien fait pour me rendre amoureux d'elle ? Je lui mens donc à chaque fois quand elle m'interroge sur ma vie sentimentale et je crois que ma psychothérapeute le sens parce que elle voit que je suis mal à l'aise et m'interroge sur mon malaise du coup et j'arrive pas à lui expliquer pour le moment. Je sais pas trop si je confonds amitié, attachement, affection et amour avec elle oy avec certains ami masculin, je n'ai jamais eu de relations sentimentales avec personne.



Mon mari veut redevenir hétéro, comment l’aider?

***Suite de la question : Est-ce que c’est possible de suivre une thérapie de conversion?  Est-ce que mon mari peut redevenir hétéro et se contenter de moi seulement?*** Bonjour,   Je remercie Jessica et Marie-Claire pour leurs reponses. Et je tiens a féliciter toute l'equipe d'etre a l ecoute et prendre la peine de me repondre, ca me soulage de vous ecrire et lire, surtour que je passe cette tragédie seule j'ai personne a en parler.  Alors comme reponse a Jessica je me suis mis a chercher sur les thérapies de conversion  et jai bien comprie que c'est une mauvaise  idée et que cela est probable d aggraver les choses et cest surtout pas ce que j envisage.  Donc je vais etre claire et directe,  Vu qu'on vit a une petite ville en Algérie et qu il n ya pas vraiment de bon psychologues ici et cest pas possible pour nous de se déplacer aux grandre ville pour suivre des thérapies.  Je vous demande comment peut on surmonté ca,  que pourrais je faire pour l'aidé ? Surtout que la volonté  est bien présente,  mon mari veut bien redevenir hétéro et continuer a vivre notre vie comme chaque couple et fonder la petite famille dont nous avions toujours  rêver.   Orientez moi svp vers  des methodes, des articles ou meme des livres sur ce sujet qui peuvent m etre bénéficier.  Merci beaucoup  Cordialement  Real Eyes Bonjour Real Eyes,  merci de nous réécrire et merci beaucoup pour vos bons mots. Après des recherches, vous avez compris que les thérapies de conversion ne constituent pas une manière d'améliorer votre qualité de vie et celle de votre mari, qui vous a dit être homosexuel. Vous cherchez maintenant des moyens pour aider votre mari et surmonter cette épreuve qui rend difficile votre mariage.  J'ai lu l'ensemble de vos messages adressés à notre équipe. Ceux-ci sont très touchants et témoignent d'un amour profond. Je suis persuadée que votre mari vous porte beaucoup d'affection en retour, que vous avez une bonne complicité et une amitié importante. Il a probablement même de réels sentiments pour vous, comme le mentionnait ma collègue Jessica dans la réponse que vous avez reçue précédemment - en effet, peu importe notre orientation sexuelle, il arrive que nous ayons des "exceptions". Par exemple, une personne hétérosexuelle pourrait avoir des sentiments soudains pour une personne du même genre, une seule fois dans sa vie. L'inverse est aussi vrai. Je dois toutefois vous dire qu'il est impossible de modifier l'orientation sexuelle d'une personne. Absolument aucune méthode n'est efficace. Les thérapies de conversion, les thérapies régulières avec des psychologues en ville ou en campagne, les lectures, les vidéos, l'abstinence, la torture, les vaccins, la prière, le jeûne, les relations sexuelles, l'amour inconditionnel d'un.e conjoint.e et autres stratégies, qu'elles soient bienveillantes ou punitives, n'offrent pas de résultats "satisfaisants". Vous nommez la possibilité de "redevenir hétéro", mais l'hétérosexualité, contrairement à ce que beaucoup de personnes peuvent penser, n'est pas une orientation sexuelle "de base" avec laquelle nous naissons - certaines personnes sont hétéro, d'autres sont bisexuelles, d'autres sont homosexuelles. Comme je le disais dans une réponse rédigée il y a quelques années:  "Attention: ne présumons pas que les gens sont à la base tous hétérosexuels, puis deviennent homosexuels au fil du temps et des événements; ce n’est pas le cas. Plusieurs personnes homosexuelles ou bisexuelles ont des souvenirs très clairs d’attirances envers des personnes de même sexe qui ont été ressenties dès un très jeune âge. Est-il possible de changer d’orientation sexuelle? Non. Toutefois, il est possible que nos goûts et envies ou notre façon de se définir évoluent. Notons que ce n’est pas un processus qui se complète du jour au lendemain." Voici de l'information du Southern Poverty Law Center que j'ai traduite à l'aide de Google Translate, puis modifiée à des fins de lisibilité.  "MYTHE N ° 10 Les homosexuels peuvent choisir de quitter l'homosexualité. L'ARGUMENT Si des personnes ne sont pas nées gaies, comme le prétendent des militants anti-gays, il devrait être possible pour les individus de ne plus être homosexuels. Ce point de vue est conforté par les militants anti-gays motivés par des motifs religieux, par l'idée que la pratique homosexuelle est un péché et que les humains ont le libre arbitre nécessaire pour rejeter l'homosexualité. [...] LES FAITS La thérapie de «réorientation sexuelle» ou de réparation - le fondement pseudo-scientifique du mouvement des ex-homosexuels - a été rejetée par toutes les organisations de conseil médical, psychologique, psychiatrique et professionnel américaines bien établies et réputées. En 2009, par exemple, l'American Psychological Association a adopté une résolution, accompagnée d'un rapport de 138 pages, qui a rejeté la thérapie contre l'homosexualité. Le rapport a conclu [...] que "de nombreuses personnes continuaient de subir des attirances sexuelles du même sexe" après un traitement réparateur. [...] La résolution a également affirmé que les sentiments sexuels et amoureux du même sexe sont normaux. [...] La plus ancienne agence de santé publique internationale au monde, l'Organisation panaméricaine de la santé, a publié en 2012 une déclaration dans laquelle il déclarait notamment: «Les services destinés à « soigner » les personnes ayant une orientation sexuelle non hétérosexuelle sont dépourvus de justification médicale et représentent une menace sérieuse pour la santé et le bien-être des personnes touchées ». La déclaration se poursuit ainsi: « L'homosexualité ne constitue en aucun cas un trouble ou une maladie et, par conséquent, elle ne nécessite aucun traitement. » [...] En 2013, Exodus International, l'un des plus grands organismes dits d'ex-gais au monde, a été fermé après que son directeur, Alan Chambers, ait présenté des excuses à la communauté LGBT. Chambers, qui est marié à une femme, a reconnu que son attrait pour le même sexe n’avait pas changé. Lors d'une conférence en 2012, il a déclaré: «La majorité des personnes que j'ai rencontrées, et je dirais que la majorité, soit 99,9% d'entre elles, n'ont pas changé d'orientation ou ne sont pas parvenues à un endroit où elles pourraient dire ne jamais être tentées, d'une manière ou d'une autre, par une relation avec une personne de même sexe, ni de, faire l'expérience d'un niveau d'attirance moindre envers le même sexe ». Faisons maintenant un petit exercice et mettons-nous dans une situation inverse: si la société et la loi vous le dictaient, pourriez-vous, Real Eyes, maintenant faire votre vie avec une femme, actuellement, même si vous avez une attirance naturelle envers les hommes? Cela peut vous paraître difficile pour plusieurs raisons, et votre mari vit probablement une situation similaire. Cela dit, lui seul peut vous dire comment il se sent réellement. Il y a possibilité de vivre sa vie avec vous, d'avoir des enfants, une petite famille. Son orientation sexuelle ne changera pas, mais il peut choisir de ne pas actualiser ses désirs envers d'autres hommes et comme je le mentionnais précédemment, il est fort possible qu'il ait des sentiments importants pour vous et qu'il souhaite réellement faire sa vie avec vous.  Cette possibilité reste son choix: l'orientation sexuelle n'est pas un choix, mais fonder une famille et être en couple avec une personne en est un. La meilleure façon de l'aider est de rester ouverte à l'expression de ce qu'il ressent, comme l'expliquait ma collègue Jessica. Je vous invite à faire preuve d'écoute, d'empathie, s'assurer de sa sécurité, à être ouverte à la discussion, consciente de vos propres réflexions (et possibles préjugés) face à l'homosexualité et la bisexualité et à lui offrir du support par vous-même ou en le redirigeant vers des ressources externes qui ne pathologisent pas les diverses orientation sexuelles (par exemple, au besoin, il peut nous écrire!). Votre propre santé mentale est aussi importante. Le fait de nous écrire est un pas vers la bonne direction. Vous expliquez que vous n'avez personne à qui parler de la tragédie que vous vivez. Si c'est toujours le cas, n'hésitez surtout pas à refaire appel à nous. Si vous êtes sur Facebook, vous pouvez également contacter l'association Alouen qui saura fort probablement vous diriger, votre mari et vous, vers les ressources appropriés.  J'espère que ma réponse vous apportera un peu de lumière. Au plaisir de vous relire.  Marie-Édith Vigneau, B.A. sexologie, pour AlterHéros



Quels sont les enjeux de santé mentale chez les personnes ...

Je travaille présentement sur une dissertation au sujet de la santé mentale des personnes LGBTQ. J’ai 5 questions […]









Comment discuter en privé avec les intervenant.e.s d’AlterHéros?

Bonjour, Je répond donc aux précisions que vous m'avez fournies... donc bon; voilà je pense qu'il est préférable de parler à l'un des membres de votre équipe afin de vous expliquer un peu le passé que j'ai eu: il est tellement bourré de conneries que je pense qu'il y a des répercutions sur le moi que je suis aujourd'hui et j'aimerai un peu comprendre. Ce sont des choses dont je ne peux pas parler en publique donc je le ferai en privé, mais la question du coup c'est je fais ça comment ? Où est ce que je pose cette question et à qui ? Merci. Edward