Tag: stress


J’ai peur du blocage ou d’être bloquée, physiquement ou socialement. ...

Bonjour, je viens vers vous dans l'espoir de trouver un nom a ma phobie. Je m'explique: j'ai peur du blocage. J'ai donc peur des lieux fermes ou je n'ai pas de clé tout autant que des situations dont je me sens incapable d'agir. Par exemple lors d'une discussion avec une amie, nous finissons notre discu de manière un peu froide : la personne m'a dit abreuvoir, donc je ne peux plus revenir. A ce moment meme, j'éprouvé un certain stress comme si j'étais enfermée dans une cage. Cela se répercute également sur mes amitiés, je dois toujours m'eloigner de mes amis pendant qlq temps afin de ne pas le sentir envahie. Un dernier exemple, une fois une personne a fermé une porte a clé d'une chambre qu'une avait 2 portes. Ce qui est étrange, c'est que j'ai eu le meme sentiment d'enfermement car je savais que je ne pouvais ouvrir la porte fermée. Merci d'avance, vous le serez d'une grande aide Lily


J’ai peur de faire l’amour à ma copine à cause ...

Bonjour je vous explique mon soucis ... depuis tte ma vie jai été en couple avec des filles .. eut des relations sexuelles avec que des femmes ... et depuis 2015 je me suis séparé de ma compagne .. qui me.denigrait bcp .. et qui était très autoritaire et me faisait culpabilisait sur tout ... cela ma détruit intérieurement.. Je me suis retrouve seul sans ami bcp moin de plan cul a partir de 2017 alors que de 2015 a 2017 je nai jamais eu de soucis ...bcp de plans cul femmes j'adorais ça.. je nai jamais eu de vue sur des hommes ... ni avant ni pendant mon enfance ni maintenant et je pense pas plus tard non plus ... Depuis 2017 je culpabilisais bcp en me répétant sans cesse que javais rate ma vie et javais besoin constamment de mauto punir ...comment ? Je ne savais pas vraiment .. Jai découvert les dominatrices et les transsexuels... et javais ce besoin de me faire punir... ce besoin de soumission .. malheureusement jai eu recours à une 15ene de trans en étant que passif .. or je répète que je ne sortirais jamais avec une personne trans ni un hommes et ne ressent aucunement le besoin ni le désir de les embrasser les câliner ni même de coucher avec des trans ou hommes ..ils ne me dégoûtent pas mais ce nest pas mon truc ..or jai eu recourt a ces transexuelles devenu femme avec leur ..truc en plus pour pouvoir entre guillemet me punir et dans ma tête ça sonnait comme ... "tu as la vie que tu mérites bien fait pour toi .." mais une fois que la séance était fini je me degoutais ... malheureusement jy ai pris du plaisir car comme on sait le point G de lhomme est par-derrière.. Et pendant un certain temps cela ne me posait plus de soucis et jai voulu le refaire une fois en étant dominant aveccun transexuelle de manière à me dire..j'inverse les rôles cest a moi de reprendre ce qui est a moi .. Mais malheureusement comme je ne trouvais pas de copine je retombais dans les travers ... moin qu'avant car je me contrôlais mais javais besoin de me faire punir ou quil m'arrive quelque chose de mauvais . Depuis 1 mois je suis en couple avec la personne que jai tjr rêvée être attentionnée.. gentille belle ..jai coucher 2 3 fois avec elle ce qui était très bien ..mais depuis 2 semaines jai eu comme une dépression comme si javais du dégoût de tt ce que javais fait avec ces transexuelles ... le fait davoir perdu ma virilité ou mon étiquette d'hétéros..quelle ne me voit plus comme son homme a elle et que lon m'avait volé quelque chose en allant voir ses trans ... Je sais que par malheur si je dois me retrouver seul je ne retournerais plus pour me faire punir ... cela me manque aucunement ce jetais pas mon fantasme mais jy ai pris du plaisir malheureusement car le point g était stimulé .. alors que je ne trouvais pas de plaisir a voir un pénis... ou des traits masculins .. Je comprends pas ce qui m'arrive je vois une psy mais depuis 2 semaines seulement j'aimerais avoir votre avis .. je ne me vois pas comme un bi ni un homo malgres que jai kkun de ma famille qui est homo mais je ne ressent aucun désir a voir un homme nu ni den embrasser un et je nai ni l'envie ni le besoin dun homme je suis attiré par ma compagne et je me suis tjr retourné sur les filles ..enfin voila si javais eu ds vus ou de l'attirance plus tôt ou même depuis ces 5 derniers années jaurais avoue avoir eu de l'attirance mais ce nest pas le cas je ressens rien en voyant un homme ou un transexuelle .. Et depuis 1 mois sexuellement jai peur de faire l'amour ave ma copine comme si je me refusais ce plaisir que je ne le méritais pas .. Et jai mme du mal a avoir es érections seul ou avec elle ..quest ce quil m'arrive pk ces flash reviennent et me hantent alors quils me dégoûtent...? Alors que je désire ma copine plus que tout ...jai envie de lui faire lamour mais il y a ce blocage ces images et ce degout de tt ce que jai fait avant ..Aidez moi comment retrouver mon apetir sexuel avec ma copine d'autant plus que 2 mois auparavant javais des plans culs femmes et javais aucun soucis a avoir des érections mais jai remarqué que jai besoin de toucher la fille .. sentir quelle aime.ce que je lui fait .. toucher ses organes sa peau pour avoir une érection alors que 5 ans auparavant avant tt ces expériences je bandais plus facilement pour rien .. aidez moi svp ..


Quelles sont les opportunités de bénévolat LGBTQ en Suisse? Avez-vous ...

Bonjour, Je sais que ma question ne sera pas prioritaire mais je voulais quand même tenter le coup en vous la posant, merci d’avance si vous prendrez tout de même le temps d’y répondre. Cela fait pas mal de temps que je réagis bizarrement ; pour vous donner un exemple je suis une fille qui aime avoir des cadres et des plans et dès que quelque chose ne se produit pas comme je l’avais imaginé, pensé ou planifié je me mets dans des états pas possibles (crises de larmes, migraines, colère,...). J’aimerais par conséquent savoir s’il vous serait possible de m’aider par des conseils ou alors des propositions de psychologues (j’habite à Bulle, chef lieu de la Gruyère en Suisse et je ne sais pas trop ou me diriger pour trouver un psychologue) ******* Par après j’aimerais me lancer dans le bénévolat afin d’aider des personnes qui comme moi ont eut du mal à faire leur coming out, à en parler ou etc. Au collège je suis un cursus de psychologie et j’ai quelques bases si ça peut... aider. Cependant avec ce bénévolat je ne pourrais pas forcément me déplacer loin de chez moi ayant des cours toute la semaine et des jobs d’étudiants le week end alors s’il serait possible de le faire via internet... volontiers ! Merci de l’attention que vous porterez à ma... mes requêtes et bonne fin de journée ! Raphaëlle



Quelque fois chez moi il m’est arrivé de regarder des ...

Bonjour Je m’appelle baptiste j’ai 19 ans Je me pose plein de questions sur mon orientation sexuel depuis longtemps je souffre d’anxiété à l’idée d'être gay je suis toujours tombé amoureux de fille. Mais quelque fois chez moi il m’es arrivé de regarder des vidéo gay ou de transsexuel et j’ai peur de refouler une homosexualités. Je fantasme généralement sur les filles mais je ne sais plus si en réalité cela me plairait. Je n’arrête pas de me tester dans la rue sur des fille ou des gars pour savoir se qui me plait le plus ou regarder des articles mais tout cela m’embrouille. Je pense vraiment être hétérosexuel j’ai toujours voulue avoir une femme des enfants mais maintenant je suis perdu je me vois pas avec un gars je ne sais pas si c’est normal ou que je refuse de voir la réalité?car je ne suis pas attiré par l’es homme Baptiste


Je ressens une forte anxiété à l’idée d’être gay. Que ...

Bonjours Je suis un ado de 19 ans je ressens de fortes anxiétés à l’idée d’etre gay surtout le soir avant de dormir. je me pose des questions toute la journée je me teste en regardant d’autre homme pour savoir si je ressent quelques chose. Je me suis toujours imaginé avec une femme, fantasmer sur les femmes. Mais j’ai toujours eux cette angoisse même petit quand je voyais des personnes gay dans mon entourage car je ne voulais pas être comme eux . J’ai peur de découvrir une homosexualités refoulée que je ne veux pas assumer et me dire que je me suis menti tout ma vie. Des fois c’est question disparaissent et je retrouve mon envie d’etre avec une femme et je me dit que les questions que je me pose sont stupides . Je lis plein d’article sur internet se qui m’embrouille encore plus. Je n’ai aucun intérêt pour les hommes certain parfois j’aimerais leur ressembler ou avoir la même vie qu’eux mais c’Est tout jamais une quelconque attirance physique . Mais avec c’est questionnement permanent et de lire des articles personne qui on découvert leur homosexualités tard cela m’embrouille.j’ai l’impression de toujours avoir eux le doute et sa me stress encore plus Voilà c’ La première fois que je dis Merci de bien vouloir m’aider Baptiste


Au fond je sais que je suis hétéro, mais quand ...

Bonjour , j’ai 16 ans et je me questionne beaucoup sur mon orientation sexuelle. Sexuellement ce sont les femmes , y’a que les femmes qui me donnent une erection et je me sens bien que en leur compagnie , jamais je n’irai embrasser un homme , ou faire quoi que ce soit. J’ai eu un fantasme gay passager et deja tenter quelques fois le porno gay par curiosité. Jamais tomber amoureux d’un homme et je suis en couple avec ma chérie. Ce qui me tracasse c’est que au fond je sais que je suis hetero , j’ai eu une longue periode de stress et de peur d’etre gay et depuis c’est partie. Sauf que la a chaque fois que je vois un homme que je trouve beau j’ai l’impression de l’aimer ou d’etre attirer et sa me stress j’ai l’impression d’aimer sa et en meme temps stresser enfin c’est bizarre , qu’en pensez vous ? Kevin



Aidez-moi à arrêter de me questionner car je sais que ...

onjour et Merci de me repondre a ma question. Bon je ne vais pas passer par 4 chemin depuis un ou deuc mois il m'arrive de me poser des question sur mon orientation sexuelle le probleme c'est que je sais que je suis hetero mais les questionnement ont commence quand j'ai trouve un gars beau et j'ai comme eu un sentiment bizzare mais apres une ou deux journee je ne sentait plus rien envers ce garcon alors que je le voyais encore mais jusqu'ici tout allait bien j'etais sur d'etre hetero jusqu'a il y'as 3 semaine je fais que de me pose des question cela me rend malade mais genre je me pose des question que la nuit a 5 heures du matin quand je n'arrive pas a dormir comme si mon cerveau me jouait des tours j'en deviens carrement parano car je ne m'imagine pas avec un gars je deteste sa et je precise s'il vous plait ne me dite pas d'accepter un cote homo ou quoi car je ne veux pas du tout l'etre et je pense surtout que cela viens surtout du faits que je suis trop seul ces jours ci je ne sors pas donc je me renferme sur moi et je me pose tout plein de question sinn quand je sors je ne pense pas du tout sa je ne fais que matter des filles. S'il vous plait aider moi a enlever ces question de ma tete et a arreter de penser a sa car je sais que je suis hetero.


Se questionner, c’est stressant ! Après un printemps mouvementé, je ...

Bonjour, je ne suis pas sur par quel endroit commencer.... j'ai des amis qui vont ont écrits et ils disaient que vous avez des bonnes idées. C'est dure depuis longtemps. Plusieurs mois. Pendant un bout j'etais pas vrm sur de comment marche mon "orientation" mais j'essayais de me dire que bcp d'ados se posent des questions et que plein de monde se double check en secret. Des fois ca arrivait que je remarquais plus des gars mias je me disais que c'est pcq je voulais etre comme eux. Mais pendant le congé du printemps il y a un gars qui est devenu important ++ et ca m'embrouillait la tête. je pensais toujours a lui et a peut etre dans un autre univers comment ca serait etre avec. Apres en meme temps que jetais mélangé du monde à l'école ont commencé à dire que je faisais des choses gaies et j'ai eu un break down. Tout a été flou. et apres le printemps a été flou. Je me suis fâché avec plein de monde, j'ai fait des choses connes et méchantes, j'étais toujours fâché près à exploser. Je me sens cheap. J'ai cherché le trouble, j'ai éloigné mes proches et je passais du temps avec du monde plus poche quant fait j'ai rien en commun avec. J'ai été chanceux et 2 de mes amis c'est comme des frères et ils m'ont jamais envoyé ch*** même si j'étais vrm plate. et là j'ai parlé un peu trois fois avec eux et je suis moins fâché mais tjrs comme vidé et triste. C'est comme si j'étouffe et j'arrive pas vrm a en parler de ce qui se passe. j'arrivais même pas à cocher aux complets votre questionnaire sans que la panique monte. Et c'est con pcq mes meilleurs amis sont prêts à me backer et l'ont montré de plein de façon. Et on dirait que je me retrouve devant rien. j'ai envie de rien et je me sens mal d'etre un boulet pour les gens proches... je vois que je peux pas continuer a essayer detre avec des filles pour etre comme les autres mais j'angoisse d'etre avec ungars aussi et en même temps j'ai l'impression que j'ai raté ma chance avec le gars de la semaine de relâche pis je suis comme en peine d'amour avant qu'il y a eu de l'amour pis j'hais ca pcq c'est ma faute d'avoir été trop chicken pour tenter mon coup. je sais que ca devrait etre correct pis si cetait quelqu'un d'autre que moi je trouverais ca ok que mon ami soit pas vraiment straight. Mais pour moi même je n'arrive comme pas à le prendre. Je suis juste fatigué tout le temps, je voudrais pouvoir vivre sans que personne remarque rien ou pose des questions mais c'est pas possible. mes amis m'ont parlé de demander au prof d'édu d'inviter le g-r-i-s à l'automne mais j'ai peur que ca attire l'attention sur moi si les autres portent plus attention aux orientations différentes. Des fois j'aurais envie de fast forward et me retrouver à quelque part ou c'est pas grave qui peut m'attirer. Là je suis comme devant le vide. je me sens comme pu ou trop ou les deux en même temps. y a des choses que j'aimais, mais là je les trouve pas intéressantes ces temps ci. ou je suis juste tt le temps claqué et mal. Je dors mal, mais je suis longtemps couché. Je me sens mal aussi pcq mes amis essayent qu'on parle et ils sont patients et avec des bonnes intentions, mais je sais pas quoi leur dire. Ou ils viennent chiller pour pas que je sois tjrs tt seul mais je vois qu'ils savent pas trop comment agir et je veux pas leur peser lourd. Ils ont proposé qu'on aille ensemble dans des rencontres de monde pas 100% straight, qu'on monte en ville le mois prochain pour être à Montréal pendant le festival gay, un des deux a même offert de faire croire qu'il se questionne sur être bi pour take le heat si jamais on croise du monde qu'on connait ou qui se moquent de moi. Ils ont proposé qu'on cherche un psy pour ado en équipe. Pis ca me touche droit au coeur qu'ils soient prçets à faire ça mais j'arrive pas à me faire à l'idée d'en parler à voix haute. je me sens cheap aussi, je pense pas que je les mérite. J'ai été con et méchant avec et cette année je suis pas là pour eux. C'est tjrs eux qui sont pour moi. Je ne sais pas quoi faire pour que ca soit moins pire. Je panique. Combien de temps vous pensez que ca va prendre pour que je me sente mieux? Comment je peux moins m'en faire avec qui m'attire et qui m'attire pas?