Tag: santé mentale


J’ai peur du blocage ou d’être bloquée, physiquement ou socialement. ...

Bonjour, je viens vers vous dans l'espoir de trouver un nom a ma phobie. Je m'explique: j'ai peur du blocage. J'ai donc peur des lieux fermes ou je n'ai pas de clé tout autant que des situations dont je me sens incapable d'agir. Par exemple lors d'une discussion avec une amie, nous finissons notre discu de manière un peu froide : la personne m'a dit abreuvoir, donc je ne peux plus revenir. A ce moment meme, j'éprouvé un certain stress comme si j'étais enfermée dans une cage. Cela se répercute également sur mes amitiés, je dois toujours m'eloigner de mes amis pendant qlq temps afin de ne pas le sentir envahie. Un dernier exemple, une fois une personne a fermé une porte a clé d'une chambre qu'une avait 2 portes. Ce qui est étrange, c'est que j'ai eu le meme sentiment d'enfermement car je savais que je ne pouvais ouvrir la porte fermée. Merci d'avance, vous le serez d'une grande aide Lily





Quelles sont les opportunités de bénévolat LGBTQ en Suisse? Avez-vous ...

Bonjour, Je sais que ma question ne sera pas prioritaire mais je voulais quand même tenter le coup en vous la posant, merci d’avance si vous prendrez tout de même le temps d’y répondre. Cela fait pas mal de temps que je réagis bizarrement ; pour vous donner un exemple je suis une fille qui aime avoir des cadres et des plans et dès que quelque chose ne se produit pas comme je l’avais imaginé, pensé ou planifié je me mets dans des états pas possibles (crises de larmes, migraines, colère,...). J’aimerais par conséquent savoir s’il vous serait possible de m’aider par des conseils ou alors des propositions de psychologues (j’habite à Bulle, chef lieu de la Gruyère en Suisse et je ne sais pas trop ou me diriger pour trouver un psychologue) ******* Par après j’aimerais me lancer dans le bénévolat afin d’aider des personnes qui comme moi ont eut du mal à faire leur coming out, à en parler ou etc. Au collège je suis un cursus de psychologie et j’ai quelques bases si ça peut... aider. Cependant avec ce bénévolat je ne pourrais pas forcément me déplacer loin de chez moi ayant des cours toute la semaine et des jobs d’étudiants le week end alors s’il serait possible de le faire via internet... volontiers ! Merci de l’attention que vous porterez à ma... mes requêtes et bonne fin de journée ! Raphaëlle



J’ai peur d’être “devenu” bi ou homo… j’arrive plus à ...

Bonjour Alterhéros, je vous écrit aujourd'hui parce que je suis au fond du gouffre et désespéré. Depuis un an maintenant j'enchaîne crises d'angoisse sans arriver à m'en sortir. Depuis 6 ans j'ai des rapports sexuels avec un pote à moi et ça m'a toujours excité. Je me masturbe le plus souvent en pensant à ces rapports et j'ai des fantasmes par rapport à ça. (j'ai eu aussi des fantasmes avec des filles genre toucher les seins les fesses etc...) D'un autre côté je suis tombé amoureux de beaucoup de filles et je me suis toujours vu en couple avec une fille. Mais depuis un an je me pose beaucoup de questions sur mon orientation sexuelle : je me suis dit "si j'ai eu des rapports avec un gars c'est que je suis gay" et j'ai commencé à m'inventer tout un tas d'attirance pour des gars alors qu'un gars ne m'a jamais attiré avant (à part mon pote) En ce moment je doute de ma capacité à être excité par une fille alors qu'un simple câlin peut me faire bander. Quand je suis avec ma copine ces pensées vont généralement s'en aller. Maintenant je me sens mal à l'aise avec quelqu'un de gay alors qu'avant ça ne m'était jamais arrivé je m'en foutais Je sens que mes rapports sexuels avec ma copine sont iminents et j'ai peur de ne pas être moi-même par rapport à ces doutes. Je tiens à préciser que par exemple un simple "soulève-moi" d'une fille peut m'exciter à fond et que je peux me masturber juste avec ça sans images. Une fille de mon bahut m'a énormément excité aussi la semaine dernière. Une autre fille m'a énormément excité il y a quelque mois car elle a pris ma main et l'a mise sur son entre jambe et j'ai bandé comme jamais. La semaine dernière une fille m'a juste dis soulève moi et j'ai eu la plus forte éjaculation de ma vie. Ce que qui me fait douter c'est que je n'arrive pas à me faire d'images de mes rapports avec une filles puisque j'en ai jamais eu... (est-ce que c'est normal ?) et que je me suis mis dans la tête que je ne me vois en rapport qu'avec des mecs et rien que ça alors qu'avant nan... Je n'arrive pas à me masturber sur des files sans stimulation (messages, photos, Je tiens aussi à préciser qu'inconsciemment, quand je n'ai pas d'angoisses, je regarde les filles je cherche à plaire aux filles et que je drague que des filles Quand j'étais plus jeune je fantasmais sur des filles et c'est à partir du moment où on a commencé à faire ces "jeux" avec mon pote que j'ai commencé à fantasmer principalement sur ça. J'ai peur d'être "devenu" bi ou homo... (en dehors de mon pote AUCUN mec ne m'a jamais attiré à part certains dans des vidéos pornos et je suis même pas sûr) Avant quand je regardais du porno gay je me mettais juste à la place du passif et maintenant que j'ai mes doutes je commence à regarder les mecs et je me demande si ils m'attirent J'aime ma copine, j'adore quand elle me fait des bisous dans le cou, quand elle m'embrasse et quand on se fait des câlins. Quand je lui faisais des bisous dans le cou j'avais qu'une envie c'était de descendre sur ses seins... mais je me persuade que ce n'est pas de l'attirance sexuelle donc s'il vous plaît dîtes moi ce que vous en pensez Voilà je ne sais pas si je suis hétéro, bi, gay mais je cherche juste à me rassurer parce que là ça fait trois jours que j'arrive plus à contrôler mes crises de panique et que j'ai tout simplement passé une année "merdique" à cause de ça... merci d'avance :)'' Baptiste



Je suis en couple avec un garçon, mais je me ...

Bonjour, je m’adresse à vous aujourd’hui parce que je ne sais plus du tout où j’en suis, je vous avez déjà envoyé une question à laquelle vous aviez répondu cet été mais ma situation n’a pas changé et à même empirée, si bien, qu’aujourdhui je sais plus quoi faire .. je me questionne énormément sur mon orientation sexuelle et romantique depuis cet été et je n’en peux plus j’ai peur et je suis mal en permanence .. je suis en couple depuis presque deux ans maintenant avec un garçon, ça a été le coup de foudre quand on s’est rencontré il m’a tout de suite charmé et encore aujourd’hui on passe d’excellent moments tous les deux on est très différents mais l’on s’entend très bien je le soutient du mieux que je peux et lui aussi dans mes problèmes actuels, nous essayer d’évoluer ensemble. Mais voilà, il y a environ un an maintenant j’ai commencé à douter très fort de notre relation à ne plus savoir si je l’aimais encore mais pourtant je voulais tellement le voir tellement être avec lui ( il habitait à 2h de chez moi avant que je ne vienne étudier dans sa ville cette année). Quand nous nous voyions c’était super, on passait de superbes moments tous les deux presque rien ne changeait mais j’avais cette voix dans ma tête qui me disait que non ça n’allait pas et que je ne l’aimais plus bien qu’il me rendait si heureuse et que je voulais le rendre heureux.. peu à peu les nuages se sont obscurcis et lorsqu’il est venu me voir chez moi je me suis rendu compte qu’il avait vu d’autre filles, il y en avait une pour qui j’étais déjà au courant, mais pas les autres bref nous en avons beaucoup discutés et il s’est excusé ma fait lire ses conversations et ma promis qu’il m’aimait, je le crois je sais qu’il m’aime plus que tout je le sais il me le prouve chaque jours et je pense que l’erreur est humaine néanmoins à partir de ce moment mon désir s’est arrêté, j’ai arrêté de vouloir faire l’amour avec lui, de le désirer et je me forçais pour lui plutôt que de le faire par envie moi aussi. Il faut savoir que je n’ai jamais beaucoup demandé non plus je peux très bien vivre sans relations sexuelles mais avec lui j’étais bien j’aimais bien, il prenait soin de moi faisait attention à moi et à mes désirs nous avions notre façon à nous de faire l’amour même si j’avais besoin qu’il vienne vers moi pour me stimuler en général. A partir de là j’ai douté, je me suis dis que je n’étais pas normale et que donc j’étais forcément lesbienne et là tout ce que j’ai fais dans mon passé qui puisse valider cette hypothèse est remonté à la surface : plus jeune je jouait à un jeu en ligne avec une amie et je m’étais créé un profil car je ne la voyais pas souvent, la majorité du temps cherchais des garçons sur ce jeu ( je devais avoir 13/14/15 ans ) mais une fois je suis tombée sur une femme et je n’ai pas osé dire non aussi sûrement par curiosité et nous avons “fais l’amour” via ce jeu fin c’est grand dire car j’étais au genee et paralysée que j’ai fini par quitter la salle de chat très rapidement mais le lendemain j’avais envie de recommencer car je n’avais pas fini je pense, ça devait m’intriguer de ne pas avoir eu cette expérience étrange. Ainsi, j’ai continué à jouer avec ce profil mais je ne cherchais que des hommes, aussi à cette époque j’ai commencé à regarder des hentails lesbiens et quelques films exotiques ou vidéos pornographiques ( lesbiennes et hetero ) mais c’était pas régulièrement, je dirais une ou deux fois tous les deux ou trois mois. Je ne faisais rien devant, juste je regardais comme je pouvais regarder un dessin animé, j’observais j’aimais bien regarder ça mais je ne me l’expliquait pas .. je mais jamais éprouvé de l’attirance pour une fille dans la réalité et je ne crois pas que j’en éprouvais devant ces vidéos non plus. A cette époque vers mes 15 ans j’ai rencontré un garçon qui a été mon premier vrai amour, on a pas duré longtemps bien sûr mais on s’est beaucoup aimé c’était passionnel et déchirant si bien qu’on a jamais vraiment pu faire le deuil de cette relation nous nous somme revu plusieurs fois jusqu’à il y a deux ans, maintenant nous évitons de nous côtoyer trop souvent car il a une tension sexuelle et attractive entre nous. Mais voilà depuis que je doute en fait des rêves ou je fais l’amour avec des femmes apparaissent la nuit, je fais beaucoup de cauchemars et j’ai peur d’aller dormir .. parfois j’apprécie parfois ça ne me fais rien et souvent mon copain apparaît dans ses rêves, je lui fais des câlins et tout mais je couche avec des femmes et ça me perturbe beaucoup .. aussi, parfois je peux me débarrasser de l’idée que je suis lesbienne mais parfois je me dis que si je le suis que c’est juste que je n’assume pas pourtant je n’ai jamais voulu être avec une femme, je ne l’ai jamais cherché et ça ruine ma sexualité avec lui je ne peux pas ne plus y penser .. je dois aussi noter que j’ai quelques complexes corporels je me trouve trop grosse, j’ai des hanches très larges et de une énorme poitrine une chance pour certaine pour moi ça m’a valu beaucoup de remarques et de commentaires qui m’ont suivis longtemps... paradoxalement j’aime les décolletés mais je suis mal à l’aise qu’on les voit autant, les gens ne voient que ça j’ai l’impression et j’envie énormément ces femmes toutes minces et belles avec de longs cheveux, un visage fin .. elles sont sublimes .. c’est ce genre de femmes qui apparaissent dans mes rêves là plus part du temps, qui apparaissent dans mes pensées tout le temps et ça me gâche la vie .. j’ai tendance à trouver un corps féminin plus harmonieux peut être plus beau mais je crois que nous sommes dans une société qui le sexualise beaucoup et moi je l’idéalise énormément surtout que mon type de corps n’y ai jamais représenté .. on représente les grandes tailles les skinny mais moi qui ai des hanches des seins des cuisses et un ventre plat jamais ... je ne peux pas porter ce que j’aimerai non plus .. je réalise en écrivant tout ça que je suis peut être bisexuelle bien que je semble largement attirée par les hommes j’essaie de me laisser porter, de vivre avec qui je dois vivre mais j’ai peur de me rendre compte que je suis lesbienne et de ne plus pouvoir aimer un homme .. j’ai peur qu’ils ne m’attirent plus jamais en fait .. ça fait un and que ça dure presque et je n’ai pas de réponses à ma question ou ne veux pas l’entendre .. j’arrive a m’imaginer aller en date avec une femme faire l’amour avec une femme passer du temps avec elle, ça peut être bien voir génial mais je ne sais pas si j’en ai vraiment envie ou si ça doit juste rester une sorte de fantasme dans ma tête. La période du confinement me sépare de mon copain que je vois la semaine prochaine, j’ai hâte de le voir surtout que quand je suis avec lui tout va mieux, les pensées sont là mais sa présence me permet de dormir , me rend le sourire et j’y pense beaucoup moins hormis quand on essaye de faire l’amour .. je lui en ai parlé il sait et il m’aide pose des questions essaie de chercher et de trouver avec moi mais je finis par me braquer j’ai peur ... Je crois que j’ai parlé du principal, merci de m’avoir lu et j’espère que vous pourrez m’aider ! Bon confinement


Comment aider ma meilleure amie qui est dépressive et se ...

Bonjour, je m'appelle Marie et j'ai 15 ans. Ce message, je l'envoie à la place de ma meilleure amie qu'on va appeler Andrea. Je voudrai qu'on m'aide à pouvoir l'aider elle. Je vous explique: Elle rêve de faire carrière dans plusieurs milieux (artistique,...). Le problème est que son père contrôle totalement sa vie, excessivement, il l'oblige donc à faire lz métier de pâtissière. Je tient à préciser qu'elle souffre d'anxiété sociale et de dépression. Son père n'a pas l'air de se rendre compte que sa fille va mal. Je suis offusquée qu'il n'ai pas remarquer les cicatrices de mutilation qu'Andrea a sur sur tout le bas du bras gauche. Il m'a été très compliqué de pouvoir l'aidée car moi aussi je suis dans ce malheureux cas. Je souffre actuellement de dépression, d'anxiété et de stresse. J'ai toujours tout fait pour l'aider à aller mieux et elle me tient beaucoup à cœur. C'est une personne magnifique qui est toujours présente pour aider ses amis, mais malheureusement elle s'oublie elle. Je ne cesse de lui rabâcher qu'elle doit s'occuper de son cas personnel et qu'elle pense un peu à elle pour une fois, mais elle ne m'écoute pas. A chaques fois que je viens chez elle, je vérifie toujours son bras, et maintenant elle se mutile beaucoup moins, ce qui me rassure. Mais je sais qu'elle va toujours mal et qu'elle fais semblant. Comme moi. Je vous en supplie, dites moi comment je peux l'aider ? Je sens que je vais l'a perdre. Et si cela arrive, je ne m'en remettrais plus jamais. Merci d'avoir pris le temps de lire ce messages...


Mon attirance pour les gars s’estompent à chaque fois que ...

Bonjour j'ai 15 ans et je me situe dans l'hétérosexuel mais j'ai des blitz de dépression a me questionner et à ces moment là toute l'attirance pour les gars est comme bloqué. chaque fois que je m'imagine embrasser une fille j'ai un grand sentiment de dégoût profond me remonter à la gorge et je m'éloigne de la fille avec qui je suis assise a la cafétéria par dégoût justement j'ai un kik sur un gars mais comme je l'es ecrit mon attirance s'estompe chaque fois que je déprime. aidez moi je me sens folle!



Mon ami est devenu gay pendant un été, je me ...

Bonjour Je m'appelle Alban, je suis en questionnement sur mon orientation sexuelle , j'ai 14 ans je vis en France et je vais bientôt rentrer en seconde. Je me pose des questions sur mon orientation sexuelle depuis un certain moment cette question m'avait déjà traverser l'esprit mais je m'étais dit que je étais hétéro car j' étais amoureux d une fille. Puis pendant un séjour avec ma famille je me suis posé cette fameuse question" est-ce que je suis gay" je ne sais plus pourquoi cette question est revenue dans mon esprit, je me suis dit que c est parce que mon ancien meilleur ami est devenu gay pendant un été . Cette question est revenu a la charge comme ça je me suis donc mis a regarder tous le garçons qui passaient mais bizarrement je ne voyais plus aucune fille capable de me plaire ( l'endroit où je passais mon séjour en famille était un trou paumé au millieu de la Bretagne). Pendant tous le séjour cette question m'a torturé j'ai donc décidé d'aller voir du porno gay et je n'ai pas réussi a bander et donc je me suis dis que je étais pas gay puis cette question est revenu j'ai donc passer le pire séjour de ma vie. J'ai essayé de voir les indice que mon enfance aurait laissé je me souviens que un jour j'ai embrassé un de mes ami par erreur sur le coup sa m'avais fait rire mais rien de plus puis je me suis souvenu que j avais embrasser une de mes anciennes amis et que j'avais éprouvé du plaisir a l'embrasser et aussi un jour en 3ème un ami m'a demander si je étais gay parce que je resemblais au garçon pas du tout attiré par les fille alors que j'ai toujours eux envie d avoir une petite amie sauf je ne savais pas comment faire et puis dans mon collège le fille sont un peu bizarre mais il y en avait une dont j étais amoureux mais tout mes amis la traitaient de pu** parce qu elle était sorti avec beaucoup de garçon mais j étais amoureux d elle quand même j'ai même eux des fantasmes avec elle. Un jour avec des amis on avaient fait des action ou vérité et je l'ai embrassé plusieurs fois et j'ai adoré mais si c étais sans la langue pendant les vacances d été la question de me demander si je suis gay a commencé a prendre beaucoup de place j'ai regardé plusieurs fois du porno gay sans réussir a bander sauf une fois où une image ma rapeller du porno hétéro. En quête de questionnement je suis aller faire des test qui me ont dit que j étais hétéro mais je ne les ai pas cru j'ai fais un teste qui était bien et qui m'a permis d apaiser mes doute pendant un moment ce test est l'échelle de Kinsey je ne sais pas si fiable. Je suis aller voir des témoignages de jeunes ados qui ont découvert leur homosexualité ou qui étais en questionnement, tous les témoignages de personnes que j'ai lu dise la même choses "et là ça a été le déclic " et il y avait des gens qui se disait hétéro avant de devenir Homo et d autre qui l'ont toujours su puis je me suis persuadé que je étais gay mais quelque au fond de moi me disais que je ne l'étais pas puis je me suis dit que j'etais hétéro et là quelque m'a dit que je ne l'étais pas j' ai donc envisagé la bisexualité mais là non plus sa ne plaisait cette question me torturait tous le temps je même penser au suiside mais j ai renoncé , ma mère a remarqué que je me sentais vraiment pas bien on est allé chez mon pédiatre qui est un ami de la famille, je lui est expliqué que je ressentais plus un aussi grande attirance pour les fille et il m'a dit que c était peut être une chute de libido et après quelques recherches j ai remarque que la baisse de libido pouvais être lié a la grande consommation de porno et j' ai lu dans cette article sur la baisse de libido que des gens préfèrent se masturber que d avoir une véritable relation sexuelle . Comme je suis un grand consommateur de porno je me suis dit que au bout d un moment mon cerveau avait remplacé l'idée d'avoir une relation sexuelle avec une fille a été remplacé par le porno. J'ai tout remis en question pour moi dans le futur j avais envie d avoir une femme et des enfants tout ça quoi ! J'ai essayé de m imaginé avec un homme dans une relation a long terme et je n'arrive pas a imaginer ça . Je n'arrive pas a savoir pourquoi je regarde les autre garçons sans le vouloir et j'ai trouvé une explication je ne suis pas attiré par les autre garçon mais je suis jaloux des garçons qui sont beaux, qui attire les fille et qui sont musclé je ne me suis jamais senti a l'aise dans mon corps et d un côté je me suis dit que c'est peut être de l attirance pour les garçons et je ne sais même plus c est quoi le concept d attirance pour une personne . Et donc je vous demande de m'aider merci de votre aide et de votre compréhension je sais que ce que j'ai écrit est peut être génant mais aidé svp et désolé pour les fautes d'orthographe. Alban