Tag: religion


J’imagine mon futur avec une femme, mais pas avec un ...

Bonjour, Alors mon problème est le suivant: J’ai 22 ans, j’ai même pas eu une relation amoureuse, je ne sais pas encore quelle est mon orientation sexuelle, je n’ai jamais eu des sentiments pour les femmes ni pour les hommes, j’aime bien regardé du porno gay, mais juste en masturbant, j’imagine mon future avec une femme que j’aimerais bien aimé, mais pas avec un homme, déjà ma religion ne permet pas cela, même si je le veux, mais moi je veux bien avoir une relation avec une personne de sexe opposée. J’ai déjà eu une expérience homo mais c’était juste avant de savoir que ce n’est pas ce que je veux vivre. Cette expérience m’a vraiment influencé sur mon comportement, sur ma vie sociale et privée, je ne peux y parler à aucune fille, parce que j’ai peur qu’a un moment donné nous sommes dans une relation développé et que je ne sens toujours pas bien à l’intérieur de moi. Actuellement, je suis anxieux, je ne sais pas quoi faire, je suis coincé, toute ma vie n’a aucun sens pour le moment, je suis désespéré et je ne trouve aucune solution à ce problème. Merci


J’ai peur que ma famille religieuse n’accepte pas ma bisexualité…

Bonjour Je m'appelle Tarah et j'ai 15 ans Je me pose beaucoup de question sur mon orientation sexuelle.Je me decris comme hétérosexuelle.J'aime les garcon mais j'ai aussi une attirance envers les fille.J'ai deja eu des rapport sexuelle avec une fille et j'en ai deja eu avec un garcon et j'ai bien aimer les deux.Honnêtement je pense etre bisexuel et ca me fait paniquer je ne sais pas pourquoi.Et je ne peut pas en parler a ma famille car ma famille est tres religieuse et pour eux ce genre de chose c'est un pêcher une abomination.Je ne sais pas pourquoi je suis attirer par les deux sexe.J'ai peur qu'on ne m'accepte pas comme je suis et aussi j'aimerais en savoir plus sur la bisexualiter. Deuxiemement ca m'arrive de me masturber et a chaque fois que je suis dans un grand moment d'excitation j'ai envie d'uriner je ne comprend pas pourquoi.Souvent pendant que je me masturbe l'interieur de mon vagin deviens sèche,irriter. Merci d'avance Tarah


Connaissez-vous une église chrétienne qui est accueillante des personnes LGBTQ+ ...

Salut, ces temps-ci je pense beaucoup à ma relation avec le christianisme, comment quand j'étais jeune j'avais une connection avec dieu que j'ai perdu à cause de l'homophobie et la transphobie à l'intérieur de la religion catholique. Par contre je m'ennuie du rapport de communauté que les religions organisées offre, le sentiment d'appartenance et la relation avec un guide spirituel. Puisque j'ai été élevé dans une tradition catholique, je pense que trouvé une église chrétienne qui est accueillante des personnes LGBTQ+ me ferait un grand bien. J'habite à Montréal, est-ce que vous connaissez une telle église ou un groupe de gens qui se rencontre ? Merci beaucoup pour vous services, vous êtes extra extra. Maximence



J’étais perdue à l’idée que j’étais peut-être lesbienne. Penser à ...

Bonjour, J’ai toujours pensé être hétérosexuelle. J’ai été attirée par des garçons mais je n’ai jamais été en couple. Je faisais de l’anxiété sociale (toujours un peu aujourd’hui). Mais aussi, j’ai été élevée dans une Eglise très stricte où on devait être en couple avec un membre alors que j’avais des doutes sur cette Eglise, donc je ne me voyais pas en couple avec quelqu'un qui ne partageait pas mes valeurs. J’ai d’ailleurs décidé de quitter cette Eglise en janvier. Plus jeune, je pense avoir été attirée un peu par des filles, mais je n’ai jamais laissé s’exprimer ces sentiments, notamment car les pratiques homosexuelles / bisexuelles sont interdites dans cette Eglise. En début d’année, j’ai fait un travail de groupe en cours avec deux filles. Peu à peu, j’ai trouvé que ma relation avec une des deux devenait ambiguë. Elle me regardait souvent d'une façon intense et séductrice, et elle m’écoutait toujours avec beaucoup d’attention et de considération. Je ne comprenais pas pourquoi elle agissait comme ça, si elle m’aimait bien ou si c'était une impression. Puis, j’ai commencé à rentrer un peu dans son jeu et à ressentir une attirance, plus émotionnelle que sexuelle. Je ressentais une complicité quand nous parlions du travail, mais aussi une distance car elle parlait très peu de choses personnelles. Aussi, elle mettait plusieurs jours à répondre aux messages, elle m’a évité une fois volontairement, elle rentrait très peu souvent avec nous à la fin des rencontres de groupe,… Je la trouvais assez inaccessible et mystérieuse, mais c’est aussi ça qui m’attirait. Je ne savais pas si j’étais trop intrusive / curieuse avec elle, ou si c’était juste sa façon d’être. Je précise que je pense avoir perçu des choses montrant qu’elle est lesbienne / bisexuelle, mais je n’en suis pas sure. Je pensais constamment à elle et j’attendais avec impatience de la revoir. Je me suis plusieurs fois imaginée en couple avec elle. Cette idée me plaisait mais m’angoissait. Je me disais que c’était impossible, que je ne comprenais pas ce qui pouvait l'attirer chez moi, et que ma famille ne l’accepterait jamais. J’étais perdue et angoissée à l’idée que j’étais peut-être lesbienne / bisexuelle ou que l’attirance pour une personne de même sexe pouvait se répéter plus tard. Je ne pouvais pas m’empêcher de penser à la religion aussi ; je me sentais sale, honteuse et transgressive. J’ai pensé à lui dire ce que je ressentais mais j’avais peur. A la fin du travail de groupe, on est toutes les trois allées dans un bar. Puis, on a proposé de se revoir. Mais la fille pour laquelle je suis attirée a dit qu’elle ne pouvait pas et qu’on pourrait se voir à la rentrée si on voulait. J’ai beaucoup pensé à elle durant l’été, elle me manquait. Mais des fois, je me disais que j’étais déçue par son comportement, que tout ça n’aboutirait à rien et que je ne voulais plus la revoir. Maintenant, c’est la rentrée et je repense à elle. J’aimerais la revoir mais j’ai peur que tout ait changé entre nous. Je ne pense pas qu’elle me recontactera car j’ai toujours trouvé son attitude un peu passive, mais je garde un petit espoir. Dans tous les cas, je préfèrerais que ce soit elle qui me recontacte (et pas moi) car ça prouvera qu’elle est vraiment motivée, qu’elle ne se force pas. Je suis triste à l’idée qu’on ne se revoit peut-être plus et que je doive « l’oublier ». Je me demande aussi s’il ne faudrait pas que j’aille plutôt au bout des choses, que j’ai le cœur net par rapport à cette situation. Merci beaucoup de m’avoir lue et de l’aide / conseils que vous pourrez m’apporter !


Je sais que j’aime les filles et ma famille est ...

Bonjour, Je m'appel Marie et j'ai 15 ans, bien que je sois un peu perdue sur mon orientation sexuelle, je sais que j'aime les filles. Voici le problème: de base, ma mère était quelqu'un d'ouvert d'esprit, mais à cause de notre religion, elle tient des propos quelques peu homophobes que je ne peut supporter. Tout a commencé quand elle est allée à l'église, et le prêtre a dit que l'homosexualité est une abomination. À cause de cela elle m'a dit que l'homosexualité était mal. Un autre jour, ma mère était allé à la plage et à vu deux filles s'embrasser, après cela, elle sortait des choses comme "Si leur parents savait ce qu'elles font, sa me dégoute". Un soir j'ai voulu lui dire que je me questionnai sur ma sexualité et que je me demandais si j'étais peut-être bisexuelle, elle m'avait dit qu'elle m'accepte tel que je suis mais le lendemain, quand j'en ai parlé elle a commencé à me crier dessus et elle a dire que je voulais être bisexuelle tout ça pour le style juste parce que j'ai des amis bisexuelle. Ça m'a extrêmement blessée, et j'en ai marre de l'entendre dire "les homosexuelles iront en enferts" juste parce qu'elle a entendu ces stupiditées à l'église. Aidez moi s'il vous plaît, j'en ai marre de tout ça et j'ai juste envie de lui crier que j'en ai rien à faire de ce qu'elle pense, comment faire pour tenir ? Et pour lui dire d'arrêter ? Tous mes amis savent à propos du fait que je ne sois pas hétérosexuelle et ça ne les dérange absolument pas mais par contre ma famille est une famille totalement homophobe, je n'ai pas peur du jugement mais je sais que ma mère peux avoir honte de moi. Marie


Personnes catholiques croyantes et pratiquantes et coming-out d’une femme trans: ...

Bonjour bonjour, J’espère que vous vous portez toustes bien. Je vous envoie une question relativement pointue. Longue histoire courte, je suis à la recherche de ressources permettant à des personnes catholiques très pratiquantes et croyantes de réagir adéquatement au coming out d'une femme trans. Je connais vaguement des organismes qui peuvent lui apporter un certain éclairage mais je n’en sais pas nécessairement beaucoup les spécificités de chacun. Je cherche des brochures, témoignages brefs, guides d’information, des ressources qui seraient à la fois très accessibles (on part de loin, disons), bienveillantes et nuancées. Enfin, si vous connaissez, par le plus heureux des hasards, des figures catholiques (ou chrétiennes, monothéistes, voire simplement croyantes) qui tiennent ouvertement des discours inclusifs et adéquats à l’égard des personnes trans, vous seriez bien aimables de me faire part des tuyaux. Merci beaucoup! Paule