Tag: questionnement



Je suis une maman en couple hétéro, mais j’aimerais être ...

Bonjour, d’abord je m’excuse d’avance pour ce long message et du fait, qu’il y aura probablement du doublon par rapport aux demandes déjà existantes sur le forum mais j’ai vraiment besoin de parler. Actuellement, je suis une maman de 39 ans en couple hétéro (je souhaite quitter cette relation depuis plusieurs années). Depuis l’enfance, je suis majoritairement attirée physiquement et amoureusement par les garçons mais j’ai toujours eu des crush pour des filles, en revanche j’ai toujours été attirée sexuellement par les garçons et les filles. Ado je n’ai pas eu assez d’occasion ,vu mon environnement à l’époque, de rencontrer régulièrement des filles lesbiennes, donc à part flirter je n’ai pas eu d’expériences concrètes à ce niveau. Tout au long de ma vie de couple (avec le père de mon fils depuis mes 20 ans …), j’ai continué à avoir des attirances diverses et à me poser beaucoup de questions. Enfant, j’ai très vite compris que je subissais des stéréotypes quand par exemple ma mère m’imposait des jupes, me refusait certains jeux, etc. Si on se base sur ces stéréotypes j’étais un garçon manqué qu’on habillait en jupe … pour moi beh j’étais juste une enfant avec ses goûts propres mais contrainte … Je ne me suis jamais sentie bien avec mon corps, je ne l’aime pas ni mon apparence rien mais extérieurement je pense qu’on me perçoit comme une jolie meuf qui se maquille etc mais cela part en fait de complexes que j’essaie d’arranger, je m’habille plutôt neutre (jean, basket, tshirt, hoodie …) j’ai toujours détesté mettre en valeur mon corps que j’essaie de rendre le plus neutre possible, je n’ai rien contre mon genre attitré pour autant je ne me sens pas à l’aise avec mais je ressens plutôt mon corps comme un outil on va dire … sans m’être jamais dit auparavant que mon corps n’était pas le bon. A priori je ressens ça comme un mix de complexe et de problème d’investissement dans mon propre corps (je ne sais pas si je suis claire …) mais justement, j’ai des doutes. Aussi, depuis jeune je ne me m’identifie pas aux relations hétéro, lorsque que je regarde un film ou une série, ça ne m’a jamais « fait quelque chose » ou rarement, avec les années j’ai pu avoir accès à des films et autres où enfin on pouvait voir des couples avec d’autres orientations, des expressions de genre différentes, etc et je me rends compte clairement que je m’identifie surtout aux couples gays. Avec les années je me rends compte que je me sens comme indéfinie, incomplète, je ne me reconnais dans aucune case totalement même en me documentant sur l’expression de genre y’a un truc qui manque. Je me dis que j’ai évolué tellement d’année dans un carcan où je n’ai jamais pu exprimer totalement ce que je suis que je me suis formatée, du coup je suis incapable d’aller au bout de la compréhension de ce que je suis vraiment. Je sais juste qu’il manque quelque chose. Sans vouloir choquer, enceinte j’étais heureuse de porter mon fils je ne l’ai pas mal vécu mais je l’ai ressentie comme si mon corps faisait son job mais quand il a fallut faire une césarienne je ne l’ai pas mal vécu au contraire et je n’ai pas voulu allaiter car j’étais mal à l’aise avec cela. Toujours cette distance avec mon corps donc mais je ne sais toujours pas si le problème est mon corps de femme … Après concrètement pour revenir au fait de m’identifier dans les relations gays, si je n’avais pas cette vie et que je pouvais claquer des doigts par magie je peux le dire ici, j’aimerais être un mec purement et simplement et avoir des relations avec des hommes donc. Je me souviens enfant avoir idéaliser/fantasmé souvent le fait d’être un garçon. Mais comme je ne ressens pas ce bouleversement, cette nécessité profonde d’être un homme même si je ne me sens pas bien dans mon corps globalement, du coup, je n’arrive pas à comprendre où je me situe. Quand j’arriverais à quitter ma relation actuelle, quand je me projète je sais que je n’ai plus envie de relations hétéro, j’ai envie que quelqu’un me «reconnaisse » mais je ne sais pas comment me positionner, je suis attirée par les hommes donc mais je ne veux pas de relation avec un homme qui serait dans une dualité homme-femme, je crois que mon problème se situe dans la frontière de l’expression et de l’identité de genre, je ne sais même pas si j’exprime bien mes questionnements et je m’en excuse. Tout ça me travaille depuis des années et ces derniers mois je me sens vraiment malheureuse par rapport à ça. Je n’ai personne pour en parler … Merci de me lire, je sais qu’on ne pourra pas me donner de solutions magiques mais j’avais vraiment besoin de partager tout ça et si quelqu’un connait ce genre de parcours cela m’apporterait beaucoup d’échanger.


J’ai plusieurs questions en lien avec le fait d’être trans ...

Bonjour, je suis une personne bisexuelle. Enfin, je crois... Avant, j'avais l'impressions que je devais être une fille dans le corps d'une fille et que je ne pouvais rien y changer parce que c'était comme si mon entourage l'avait décidé ainsi. On ne m'avais jamais parlé en me demandant si j'était peut être un garçons ou autre, si je pouvais aimer autre chose que les garçons. En réalité, je ne m'était jamais posé de questions ou plutôt j'avais des doutes, mais mon frère appelle ça être dans le déni. Cette année, j'ai découvert que j'était bisexuelle et j'en suis fière, mais maintenant je crois que je suis aussi bigenres. Grâce à une autre question j'ai pus me renseigner et en avoir quasiment le coeur net. Je sais ce que je suis, ce que je veux, mais je ne sais pas mettre de termes définitifs à qui je suis. Par exemple, je suis né dans le corps d'une fille et je me sens fille, mais aussi garçon. Je ne veux pas faire de transitions parce que mon corps me plait comme il est à part pour quelques détails... Si j'ai bien compris, les personnes bigenres entrent dans la catégorie Trans? (Si je me trompe n'hésitez pas à me corriger. Je n'attend que ça en apprendre plus) Alors je crois que je le suis sans vouloir de transition. J'aime bien le prénom Adrien, mais aussi mon vrai prénom. Est ce possible d'utiliser les deux? Est ce que je peux aussi choisir de demander que quelqu'un m'appelle par les deux pronoms ( je parle du il et du elle) Pour terminer, j'ai encore une questions. Est ce qu'une personne hétéro peut m'aimer? Si non, qu'elle orientation peut aimer quelqu'un de bigenre? Ma question n'est pas réellement une questions mais plutôt plusieurs petites questions. Je veux juste que l'on éclaire ma lanterne. J'attend votre réponse avec impatience. Cordialement



Suis-je lesbienne, bisexuelle ou non-binaire?

Bonjour, Je suis en énorme questionnement depuis des années. Suis je lesbienne, bisexuelle , non binaire? J'ai un coté androgyne de moi que j'enfoui depuis l'adolescence... mais il ressort. Je ne voit pas une femme dans le miroir mais j'aime bien être féminin, j'aime aussi être tomboy mais sa je le fais quand je suis seul. Bref je me sent rendu a explorer ceci car je regarde des vidéo de youtubeur queer et ça me fais rever d'un jour pouvoir en parler , avoir des amis queer... je me suis isolé depuis 2 ans, je croit que ça a un lien. Bref j'aimerais savoir comment vous aidez les gens qui se cherchent. Parce que jsuis sur que je suis non binaire mais des que je veux en parler je bloque... Merci


Je suis attirée par une personne non-binaire, suis-je hétéro ou ...

Bonjour, j'ai un énorme crush/attirance pour une personne non binaire (ses pronoms sont elle/il) qui ressemble à un garçon (son style, sa personnalité...). Est-ce que je suis bi ou juste une hétéro attiré par un style de corps ?


Suis-je un garçon ou une fille? Quand je vois une ...

Bonjour Alors voila j'aimerais qu'on réponde à certaine de mes question alors voila Déjà je suis né garçon mais sa fait depuis un petit moment déjà genre 6 mois voir 1 ans que je suis perdu sur qui je suis réellement car il m'arrive parfois de me sentir fille des fois garçon et de fois les deux je suis complètement perdu car j'aime des trucs féminin (les habits,la voix,le vernis à ongles) et des fois j'ai même envie de sortir de chez moi habiller en femme j'ai des fois envie d'avoir de la poitrine mais rapidement je me dit que je doit vite oublier cette idée et sa part de ma tête après maximum 5 min et je me sens de nouveaux garçon pareil avec mes amis j'oublie complètement cette idée et je me pose pas de question sur si je suis un garçon ou une fille mais quand je vois une fille habiller avec des habits feminins que j'aime (attention je ne suis pas pervers) et bien tout de suite cette frustration reviens en moi mais pas longtemps et des fois quand je vois mon organe sexuel je me dit sa m'énerve pourquoi j'ai sa. Alors voila est-ce que vous pouvez si vous voulez répondre à ma question car je vous avoue que je suis frustrer je ne sais pas qui je suis réellement Merci et bonne soirée Au-revoir



Je me pose des questions sur mon genre

Je me pose des questions sur mon genre Salut, je m'appelle Tifany, je suis née en tant que femme et je me pose des questions sur mon genre. Depuis toute petite, j'ai toujours rêvé d'être un garçon. Mais je ne crois pas que je suis trans, puisque ça ne me dérange pas(?) d'être une fille. Depuis peu,je me suis rendu compte que je déteste porter des vêtements "féminin", je trouve que ça ne me va pas du tout. Quand je me suis vu dans le miroir, portant une camisole "féminin" avec un peu de dentelle, j'ai ris parce que je me trouvais ridicule la dedans. Je me demande si ce n'est pas parce que j'ai une apparence plus "masculine" que je trouve que mes vêtements ne me font plus. Il faut dire que je n'ai jamais été fan de vêtements "féminin", j'ai toujours détester les jupes et les robes. Depuis peu, j'ai l'impression qu'être une fille commence à me déranger. Il n'y a pas si longtemps, quand j'ai vu ma poitrine (dans un miroir), je me suis dit "ce n'est pas moi". Au quotidien, ma poitrine ne me déranges pas, puisqu'elle est petite et que je porte des vêtements qui la cache un peu. Mais je me demande si cela n'est pas lié à mon apparences. D'ailleurs depuis que je me suis fait couper les cheveux (mi long, court), je me sens mieux. Je trouve que cela me représente. Je trouve aussi que mon prénom ne me correspond plus. J'aime la sonorité et la manière qu'il s'écrit, mais il est trop féminin a mon goût. Comme je disais au début, je ne crois pas que je suis trans puisque qu'il a des signes quand on est petit. Quand j'étais petit, ça ne me dérangeait pas d'être une fille. Je m'associait en tant que fille dans le passer. Mais je ne sais pas si je me sens homme, en même temps se sentir homme ou femme est un concept vague pour moi. On peut dire que, pour moi, les contours de ses concepts sont floue. Pour résumer, je suis perdu et sur de rien. J'ai surement oublié de mentionner des choses, mais ce n'est pas si grave. Mon texte doit sûrement être dans le désordre, donc désolé pour cela. Il doit aussi y avoir des fautes d'orthographe, souvent des erreurs d'inattention. En tout cas, merci de m'avoir lu, je vous souhaite une bonne journée/bonne après-midi, bonne soirée.


J’aime l’idée d’être en relation avec quelqu’un, mais je ne ...

Bonjour, à vrai dire je suis vraiment perdue en ce moment. On m'a toujours dit que l'amour romantique était la plus belle chose au monde, la chose la plus pure etc, alors j'ai toujours énormément idéalisé l'amour et je l'ai toujours cherché partout. Une nouvelle personne apparaît : je me retrouve à être en "crush", mais je me rends compte que ça n'a jamais été réellement ça, ça n'a jamais été une réelle attirance romantique, c'est toujours cette envie d'une relation qui m'intéresse plus que la personne en elle même. Et ça ressemble toujours plus à une obsession qu'une attirance, je ne suis jamais tombée amoureuse, parce que dès que je parle à une personne, au bout d'un certain temps cette envie amoureuse partira et se mettra sur quelqu'un d'autre uniquement dans le but de me persuader que ça marchera. Alors je me dis toujours "c'est parce que tu n'as pas encore trouvé la bonne personne" mais je doute de plus en plus de ça. Il y a très peu de temps je me suis rendue compte que cette envie d'être en couple n'allait que pour les femmes. C'est quelque chose qui a été très difficile à m'avouer à moi même, aux yeux de la société, c'était simple pour moi de me dire que c'était les femmes, mais cetait moins simple de me dire que ce n'était pas les hommes. J'ai mis beaucoup de temps à comprendre que j'aimais pas les hommes et je me demande si en fait je ne fais pas pareil avec mon aromantisme. La société m'a tellement dit qu'il fallait que je sois en couple que je me force. Je veux vraiment avoir une petite copine, mais au fond je sais que je ne saurais pas gérer, que dans mon état actuel je n'ai malheureusement pas les capacités émotionnelles pour gérer ça ou aimer de cette façon. De plus je n'ai vraiment pas l'impression de vivre mes relations comme les autres, j'ai pas l'impression de voir mes relations de la même façon, je n'arrive pas à mettre mes relations et le type d'amour que j'éprouve dans les cases amitiés, couple, etc, et c'est notamment pour ça que je ne peux pas être en couple, je ne saurais pas expliquer mais je ne le vois pas de la même manière. Ma psychiatre me dit que ça viendra, que je trouverais le bon, mais je sais que c'est pas juste l'adolescence. Et je suis fatiguée que personne ne prenne au sérieux ce que je ressens. Dailleur c'est pareil niveau sexuel, dans l'idée c'est cool, mais en vrai, ça me répugne, je sais pas si c'est vis à vis de moi ou de l'autre personne honnêtement, je pense que c'est les deux. On m'a dit de pas me prendre la tête, de ne pas me mettre dans des cases, sauf que je suis à un moment de ma vie où j'ai besoin de savoir, avoir des mots pour décrire tout ça et savoir que je ne suis pas seule. Pour savoir qui je suis, que ce soit mon attirance sexuelle, romantique ou mon identité de genre, j'ai besoin de me caser pour me sentir valide et savoir ce que je ressens. Alors ma question c'est à votre avis, quel pourrait être les possibilités, qu'est ce qui correspond le plus à mon cas ? Pouvez vous me donner des renseignements precis qui pourraient m'aider à mettre des mots sur ce que je suis (niveau orientation sexuelle, romantique) sil vous plaît ? Merci beaucoup 


Comment assumer son expression et son identité de genre quand ...

Bonsoir, je suis désolé de vous déranger. Je souhaitais poser une question assez simple mais aussi assez idiote, comment assumer son expression et son identité de genre quand le regard des autres nous tétanise? Jai un passé un peu particulier (même s'il y a mille fois pire que moi) avec des traumas à ce propos. J'en ai fait (TW) plusieurs tentatives de suicide, je suis incapable dassumer mon expression et identité de genre alors je me cache derrière une apparence de "fille cisgenre populaire" au lycée (je ne me reconnais pas, je joue un rôle). Je voudrais tellement que ce sentiment parte, ne plus ressentir de gouffre vis-à-vis de mon sexe ou de mon torse... ça me tue à petit feu. Je ne sais pas s'il y a des moyens de faire cesser ce ressenti, mais j'aimerais tellement pouvoir me sentir normal. J'aime parfois m'habiller comme je le fais, mais il y a beaucoup de fois où j'ai l'impression d'être déguisé. J'aimerais pouvoir porter des vêtements plus masculins (les vêtements n'ont pas de genre, mais je parlais de ce qui est communément considéré comme tel) et m'acheter un binder. Je n'ai fait aucun coming out à ma famille, seulement mon copain et ma meilleure amie sont au courant (j'ai une chance énorme, ils me genrent du mieux qu'ils le peuvent au masculin et je suis chanceux que mon mec ne m'ait pas quitté...). Je me sens très androgyne, j'adore tellement les personnes qui passent aisément du masculin au féminin, ca me fascine et je rêve tellement de leur ressembler. Mais je sais que je n'en serais jamais capable car j'ai trop peur de ce que pourraient penser les autres. C'est dingue parce que d'apparence, personne ne pourrait se douter de mon ressenti, je soigne beaucoup cette image car j'ai vécu le rejet tout au le long de ma période de collège à cause de mes différences (d'intérêts, de goûts majoritairement). J'ai peur aussi que ce ressenti ne plaise plus à personne, que les gens ne m'apprécient plus, que tout ce que j'ai vécu au collège recommence. J'ai peur de délaisser mon image de "fille cisgenre populaire" qui fait la bringue et qui plaît aux mecs pour me laisser vivre comme je suis réellement. J'aimerais tellement que ce ressenti parte, pouvoir me sentir normal et ne plus me faire du mal pour qu'il s'en aille... je voudrais juste me sentir normal et ne plus avoir de dysphorie physique et sociale... je me trouve horriblement laid, je n'arrive plus à me regarder dans un miroir sans me sentir degoutant et sale. Je me suis toujours trouvé laid depuis le collège et cette fausse acceptation de moi-même que je me donne renforce cette impression de degout que j'ai face à moi-même. Avez-vous des conseils s'il vous plaît? J'aimerais tellement me sentir normal et être cisgenre... quand je vois toutes les critiques sur les personnes transgenres, j'ai envie de me tuer, je me dis que je n'y arriverais jamais. Je ne veux pas être différent... Désolé du dérangement



Je veux être un garçon, mais je suis sûre de ...

Bonsoir, Je ne sais pas par quoi commencer et ça risque d'être très long. Umh, je me retrouve dans une situation que j'ai du mal à supporter : Je suis née fille. J'ai toujours été masculine, j'aimais me faire passer pour un garçon sur les réseaux sociaux et j'ai arrêté tout ça. Maintenant je ne le fais plus, je suis féminine, et ça me plaît pas. Je me sens mal dans ma peau. J'ai l'impression que c'est injuste d'avoir les règles. Je n'ose pas regarder mon corps. À chaque fois que je me vois, je veux couper mes cheveux, supprimer ma poitrine. J'ai l'addiction malsaine de me mutiler à chaque fois que cette sensation de ne pas être dans mon corps devient trop pesante et ça devient un peu dangereux. Malgré tout je suis sûre de ne pas être transgenre. Je suis sûre que je vais changer. Même si je me sens comme ça depuis que j'ai 8 ans, je suis sûre que dans quelques années ça ira mieux, je serais à nouveau une vrai fille et que j'en rigolerais. C'est l'adolescence, pas vrai ? Toutes les filles ont déjà voulu être un garçon, non ? On a toutes souhaité être plates, avoir une voix grave et des grandes mains ? On a toutes essayé de pisser debout ? Ça va passer, bientôt j'arrêterai d'être comme ça non ? Après tout j'ai que 15 ans, l'adolescence, je suis en plein dedans et je me cherche encore.. Mais comme si c'était pas assé, j'ai un autre problème. Je ne m'imagines avoir des relations sexuelles que si j'étais un garçon. Je m'imagine avec un pénis, ayant des relations sexuelles seulement avec d'autres hommes et ça me plaît. Mais si je m'imagine, moi, avec mon sexe actuel je ne ressens rien, juste de la déception d'être comme je suis. Et, il y a quelque semaines encore, j'étais sûre d'être hétéro. Et puis d'un coup, je ne sais pas comment ça m'est venue mais je me suis imaginée avec une fille. Moi, en temps que fille, sortir avec une fille. Ça n'arrivera jamais. Mais moi, en temps que garçon, avec une fille, j'aimerais que ça arrive. Je suis une fille donc ça ne se réalisera jamais et ça me frustre. Il y a 2 ou 3 ans de ça je lisais beaucoup de yaoi/bl (je ne connais pas la différence) et je m'identifiais totalement aux personnages. Je voulais être eux, c'est sûrement un fantasme normal pour une fille de 12 ans mais j'ai totalement arrêté d'en lire parce que je voulais tellement sortir avec un garçon comme les garçons sortent avec les garçons et je savais que ça n'arriverait jamais. Mais lorsque je lisait des yuri/gl (je ne connais toujours pas la différence) j'appréciais l'histoire sans pour autant m'identifier les personnages. C'est confus mais est ce que vous pensez que c'est possible que j'aime les filles ? J'ai vaguement abordé tout ça avec ma mère. Enfaite pas vraiment, mais je lui ai dit deux trois trucs et elle a dit que c'est normal, que je me cherche. C'est sûrement vrai, mais j'ai l'impression qu'elle ne me comprends pas. Je ne lui en veux pas pour ça, car dans cette situation le problème c'est moi. Je passe mes nuits à réfléchir à tout ça, comme maintenant, dans 10 minutes il est 2h du matin, j'ai un examen très important à passer à 7h et c'est ce à quoi je pense. Je suis vraiment pas sencée, hehe J'ai supprimé plein de paragraphes mais ça reste très long, j'en suis navrée. Ne vous forcez pas à répondre, au fond je pense que j'avais juste besoin de dire tout ce qui se passait dans ma tête mais ça doit être ennuyeux pour vous. Malgré tout, si vous avez pris le temps de tout lire je vous en remercie. J'espère que ça ne vous pas énervé‧e et que vous avez compris ce que j'ai essayé de dire. J'ai sûrement l'air d'une drama queen de 15 ans qui recherche un peu d'attention, en tout cas c'est ce dont j'ai l'air à mes yeux. J'espère que de votre coté ça va. Faîtes attention à vous. J'espère que vous dormez bien et que vous passerez une bonne journée (ou l'inverse, je sais pas). Je vous souhaite le meilleur.