Tag: Queer



Je tombe amoureuse de garçons mais suis davantage sexuellement attirée ...

Bonjour !! Je tombe amoureuse ou en ''crush'' que sur des garçons et je me sens attirée sexuellement par eux, Mais je suis presque autant voir plus attirée sexuellement par des filles !!! Je suis hétéro romantique et le maximum d'attirance émotionnel avec une fille s'approche plus du queerplatonic avec des sentiments très fort mais pas de l'amour, Je suis totalement perdu depuis maintenant 2ans sur mon orientation sexuelle et amoureuse à cause de ça ,si vous avez quelques choses pour m'éclairer j'en serai très reconnaissante


Je me demande même si je ne serai pas genderfluid.

Bonjour, Je me questionne beaucoup sur mon identité et sur ma personne depuis un certain temps. Je me demande même si je ne serai pas genderfluid. Depuis quelques temps j’ai de la difficulté à aimer ma poitrine je la trouve grosse et j’aimerais même des fois qu’elle ne soit plus là, mais des fois je l’apprécie aussi . Ce qui m’a fait question sur mon identité c’est que je regarde beaucoup de films avec des personnes gay et j’ai souvent envie de me mettre à la place du garçon et des en couple avec un garçon ,mais en t’en que fille j’ai pas vraiment envie d’être avec des garçons . J’ai plutôt envie d’être en relation avec des filles. On dirait qu’à chaque jour mon identité change. Je suis vraiment mélangé en ce moment. J’espère que vous allez pouvoir m’aider. Bonne journée et merci Émilie



Je ne sais pas si je suis réellement bisexuelle plutôt ...

Bonjour, J’ai une question concernant mon orientation sexuel. Je suis en couple depuis 4 ans avec mon copain. Je suis amoureuse de lui. Lorsque l’on fait l’amour, je n’ai souvent pas envie qu’il fasse quelquonc préliminaires avec moi. Pas parce que par le passé ce n’était pas bon (et je lui communique ce que j’aime et n’aime pas), je n’ai simplement pas envie. Lorsque je me masturbe, je pense à des filles qui me font des préliminaires et ça m’excite. D’ailleurs, ça m’excite plus que si je pensais à un gars. Un gars ça me vient pas me chercher. Le truc c’est que j’aime la pénétration avec lui lorsqu’on fait l’amour si je me touche avant. Un pattern qui se répète au travers de toute les relation hétérosexuelle que j’ai eu. Ça fait 4 années que nous sommes ensemble et nous avant énormément d’amour l’un pour l’autre, nous sommes amoureux et ce sentiment ne change rien à ça. Aussi, j’ai 22 ans, et j’ai eu des relations sexuelle avec des filles avant que j’ai bien aimé, mais rien qui a durée ou de sérieux et je n’ai jamais couché avec une fille sans que je sois elle qui fasse les préliminaires. Je suis convaincu que d’avoir une relation sexuelle douce et gentille ou la distribution des préliminaires est mutuelle m’allumerait vraiiiiiment beaucoup. Sachant cela, je suis jeune, mais j’aime mon copain plus que tout ( il est d’ailleurs au courant de ce dilemme), mais j’ai un côté de ma sexualité que je ne comprends pas et que si je ne découvre pas, je vais le regretter toute ma vie. D’un autre côté, je suis belle et bien amoureuse de mon copain et le perdre n’est absolument pas une solution viable. En gros, je ne sais pas si je suis réellement bisexuelle plutôt que lesbienne mais capable de développer des sentiments romantiques avec les deux sexes? (Je me vois très bien être en amour autant avec une fille qu’un gars) Merci beaucoup de votre attention et de votre merveilleux travail  C’est difficile de vivre avec la culpabilité d’avoir ses sentiments alors que tu aimes d’amour fou ton copain. Heureusement, il est très compréhensif et un soutien important  Bibitte


J’ai l’impression de trahir la communauté LGBT en n’employant pas ...

Bonjour à toute l'équipe, Je vous ai écris il y a un long moment et votre réponse m'avait aidée dans mon cheminement pour accepter mon orientation sexuelle et romantique. En gros merci, pour votre aide de l'époque. J'ai même pu faire mon coming-out homosexuelle au Lycée. En bref, tout le monde est au courant pour mon orientation, je n'ai plus à la cacher et je peux la vivre librement, ce qui m'a enlevé un poids énorme que je n'arrivais plus à supporter en le vivant dans le secret, mais, j'ai toutefois rencontré quelques difficultés d'acceptation et de rejet à partir où tout le lycée a été au courant. Du coup, j'ai préféré faire une pause dans mon coming-out et je n'ai pas mis au courant ma famille pour le moment. Je le ferai un jour quand j'aurai rencontré ma première amoureuse sérieuse, j'en suis sûre mais pas maintenant. Je suis avec une fille mais notre relation est seulement au tout début et je ne sais pas ce que ça va donner. car la fille en question ne s'assume pas malgré mon aide, je crois qu'il lui faut du temps, j'ai bon espoir qu'elle finisse par assumer avec moi notre relation. Je voulais juste donner de mes nouvelles, et le vrai questionnement est que j'ai l'impression de trahir la communauté lgbt en n'employant pas le terme lesbienne pour me désigner. Je préfère me désigner en tant que homosexuelle et pas lesbienne pour parler de moi à mon entourage ou sur les réseaux sociaux. Je préfère "homosexuelle" parce que je trouve ce mot plus neutre et moins connotée négativement dans ma tête, en plus "homosexuelle" désigne aussi bien une orientation homme et femme, alors que les termes gays et lesbienne, c'est tout de suite genrée et j'ai du mal à les utiliser pour moi mais aussi gay pour désigner des hommes homosexuels, à cause de la connotation négative véhiculée dans les médias. Est ce normal ? Parce que je vois que les homosexuelles de ma génération utilisent systématiquement "lesbienne" pour parler d'elles sur les réseaux sociaux et faire leur coming-out et moi je n'y arrive pas. Je trouve plus appropriée homosexuelle pour identifier mon orientation par sa neutralité, mais je constate que plus personne n'utilise "homosexuel" ou "homosexuelle", tout le monde utilise gay et lesbienne. Donc je me sens bizarre et à contre-temps en préférant utiliser homosexualité et homosexuelle !!! Et dernière question : pourquoi lesbienne et gay sont systématiquement utilisées pour désigner les orientations homosexuelles des femmes et hommes par les homosexuel.les elles/eux mêmes, parce que ces termes me semblent encore connotées négativement par les médias ? A moins que c'est moi qui connotent négativement ces termes et qui connote positivement homosexuelle ? Ange


Quelle est mon orientation sexuelle si j’aime tout le monde ...

Bonjour,je m’appelle Raphaël j’ai 12 ans et je suis en questionnement mon orientation est gay mais je suis en questionnement car j’aime tout le monde mais j’ai une préférence.je sais que ce que ressent est l’omnisexualité mais des fille me font effet par fois mais je préfère les garçons mon copain est un garçon trans.



J’ai l’impression d’être un.e imposteur.e et de ne pas être ...

Salut à vous! J'ai 27 ans et il y a environ deux ans, j'ai commencé à m'identifier en tant que personne libraféminine. Je suis donc principalement agenre, mais je ressens une forte connexion pour le genre féminin. J'ai été identifié.e à la naissance en tant que femme et je n'ai jamais ressenti de dysphorie de genre. Je considère que mon assignation en tant que femme fait partie de mon identité et de mon vécu mais qu'elle ne me définit pas du tout. Je ne me sens ni femme, ni féminine même en portant des habits féminins ou en me maquillant. Pour cette raison, je ressens une appartenance au spectre de la non-binarité, mais je ne me considère ni tout-à-fait cisgenre, ni tout-à-fait transgenre. Alors que j'ai expliqué mon ressenti dans un groupe Facebook pour personnes trans et non-binaires, une personne du groupe s'est moquée de moi, j'ai donc quitté car je me sentais invalidée. Depuis, j'ai l'impression d'être un.e imposteur.e et de ne pas être « assez non-binaire » pour en faire partie ou d'être « trop cis » pour être non-binaire. Pourtant, je me sens bien dans mon identité libraféminine et cela m'a même aidé.e à apprécier mon corps davantage que lorsque je m'identifiais femme. Certaines personnes me disent qu'être non-binaire, c'est d'être forcément trans, mais ce n'est pas vraiment mon ressenti à 100%. Est-ce que c'est normal? J'aimerais beaucoup parler de mon identité de genre à plus de personnes mais on dirait que ce petit détail m'en empêche par peur de me faire invalidé.e. Merci et bravo pour votre belle implication <3 Isa


Pourquoi est-ce que je ressens de la tristesse devant le ...

Bonjour, Je me permets de vous poser une question. Vous me direz si je dois vous payer pour vos services. À tous les jours je lis et je m'éduque davantage sur la communauté LGBTQIA2+ dans le but d'être la meilleure alliée possible. Je ne me considère pas hétéro mais je n'arrive pas à me trouver une place dans la communauté alors je me dis "en questionnement" jusqu'à ce que je trouve une étiquette qui me convienne. Hier j'ai appris avec joie l'arrivée d'Elliot Page dans la communauté trans. Avec joie mais avec une pointe de tristesse qui m'a mis en face la binarité avec laquelle je voyais encore le monde et de laquelle je pensais m'être débarrassée. Quand un.e ami.e m'a annoncé être non-binaire j'ai accueilli cela avec joie et j'ai tout de suite switché mon pronom au iel à sa demande. Même chose quand le chum de mon autre amie a commencé sa transition. Depuis le début de son questionnement, on était là. Mais la tristesse que j'ai ressentis hier était bizarre... comme une sorte de deuil.. et j'imagine que c'est valide mais je voulais comprendre pourquoi Elliot Page a toujours été un modèle pour moi. En tant que femme je me cherchais des modèles de femme qui me ressemblait.... Mais maintenant que j'apprends qu'Elliot est un homme c'est comme si je perdaid un peu ce modèle.  Et pourtant il peut tjrs l'être... mais bon voilà ... je vois le monde comme étant binaire et ça gosse. Merci de m'avoir lu. J.


À partir de quelle âge puis-je me définir comme lesbienne, ...

Bonjour, A partir de quelle age on peut déterminer son orientation homme ou femme ? J'aime amoureusement, physiquement et sexuellement les filles, j'aimerai dire lesbienne si c pas péjoratif ou homosexuelle ou queer pour moi, mais des amis très proches me disent qu'il est trop tôt pour en être sure à cause de mon age et je peux changer, j'ai l'impression qu'elles n'acceptent pas que je puisse a mon age le savoir. Je suis jamais sortie avec quelqu'un, mais je commence à être sûre depuis quelques mois, c comme aimer certains parfums et pas d'autres mais mes amies très proches m'ont mise des doutes en tête, déjà que j'ai encore du mal à m'accepter et de devoir me dire que je ne serai jamais avec un garçon mais je vivrai avec des filles, et je me dis qu'il faut que pour être épanouie dans ma vie, il faut que j'accepte mon orientation qui est comme elle est. Maeva



Le mot bisexuel ne me définit pas, comment me définir ...

Salut Alterheros, Je n'arrête pas de changer, je suis un peu perdu. Comment me définir ? Ado, j'étais persuadé être gay de 11 à 17 ans, avec tout le temps envie de sexe avec des mecs de mon âge, c'était de la folie, mais trop timide à l'époque pour oser. De 17 à 19 ans, j'étais persuadé être hétéro avec tout le temps envie de sexe avec des femmes, c'était aussi de la folie, mais aussi encore trop timide pour essayer. De 19 à 25 ans, de nouveau gay. De 25 à 28 ans hétéro. Et là encore gay à 29 ans. Mes premières expériences sexuelles avec quelqu'un ont été tardives (je ne savais pas sur quel pied danser avant de me dire "il faut te lancer sans honte" à 21 ans et en prenant courage sur ma timidité). Mes toutes premières ont donc été gays à partir de 22 ans et mes toutes premières avec des femmes à partir de 26 ans. Je suis seul actuellement, mes relations n'ayant jamais dépassé le stade de quelques mois ! Le mot bisexuel ne me définit pas du tout et je n'aime pas ce terme pour moi, durant chaque phase, je suis très axé sur une seule genre de personne (soit homme, soit femme) pendant plusieurs années mais jamais sur les 2 genres en même temps ou très peu. Je ne sais pas ce qui déclenche ces phases. Avez vous une idée ? Je ne sais pas quel terme utiliser pour ces personnes sans les blesser dans mon message (désolé, beaucoup perdu aussi là-dessus avec toutes les définitions qu'il y a maintenant sur le web), mais avec le temps, si ça arrivait un jour, je me suis aussi ouvert à la possibilité d'aimer romantiquement et avoir des rapport sexuels avec d'autres personnes qui ne se définissent ni homme - ni femme, ou qui auraient changé de sexe au cours de leur vie ou avec des hommes avec un corps féminin ayant gardé un sexe masculin, ou une femme avec un corps masculin ayant gardé un sexe féminin. Je ressens de l'excitation romantique et sexuelle à rencontrer et découvrir des personnes différentes du classique duo homme/femmes. Si ça arrivait, ça serait tout nouveau pour moi. Je n'ai jamais fait de coming-out, mes attirances fluctuant trop dans la durée. Comment m'identifier et mettre des mots sur ce que je vis, c'est le bordel dans ma tête, c'est un peu stressant toutes ces fluctuations sexuelles ? Pouvez vous me donner des pistes et des clés pour me mettre au clair dans ma tête et me déstresser ? Julien.