Tag: pensées obsessives


J’ai des pensées intrusives d’ordre sexuel qui me gâchent la ...

Bonjour, j'ai 29 ans je pense souffrir d'un TOC depuis l'adolescence, je vous explique, c'est pas évident de parler de cela, d'ailleurs je l'ai jamais fais. Ce sont des pensées intrusives qui m'ont gâchés des moments dans ma vie à cause de l'angoisse suscité. Se sont des pensées envahissante d'ordre sexuel, je suis hétéro mais depuis l'adolescence j'ai des pensées qui remette en compte mon intensité du désir avec les femmes, ma sexualité, c'est des intrusions que j'avais réussis à gérer, je vivais normalement avec cela. Je suis d'un ordinaire négatif et anxieu même si je suis un bon vivant. Je suis célibataire depuis 8 mois et cela est revenu en trombe, je sors d'une dépression dont j'ai dû mal à me sortir, le gros de la crise est passé mais j'ai des passages en dent de cie. Je n'ai tjrs pas mon retrouver mon désir sexuel entièrement depuis cet été et cela m'inquiète , je me sent encore vide même si j'ai évoluer depuis cet été Pouvez vous m'apporter qques réponses Merci


J’ai vu un film qui me trouble énormément. J’ai si ...

Bonjour, j'ai 15 ans et j'ai toujours été attirée par les garçons, je voulais toujours etre aimée d'eux et les attirer. j'ai toujours trouvé les liens homosexuels trop liés au sexe et cela me dégoûtait, seulement il y a 5 jour j'ai vu un film où une fille de mon âge qui avait des relations avec des garçons a rencontré une fille et elles étaient amoureuses l'une de l'autre, c'était beau, doux, simple et meme les scènes de sexe n'étaient pas répugnantes elles aussi. Depuis ce film je vais très mal, je me persuade que je suis lesbienne mais je veux aimer les garçons, je les ai toujours aimé mais depuis ce film je m'en fiche et je regarde plus les filles, je m'imagine de relation ni avec une fille ni avec un garçon, pourtant avant ce film je m'imaginais volontiers une relation avec un garçon. Je pense tout le temps à ca et me dis que je suis lesbienne mais ça me donne envie d'en finir avec la vie. Peut être qu'a force d'avoir tellement peur je développe les "symptômes"trompeur en surface