Tag: pensées intrusives



J’ai des pensées intrusives homo et cela me cause de ...

Bonjour j'ai 14 ans et depuis 2 mois j'ai des pensées intrusives homo je pense cela vient du fais que un jour j'ai fais un reve gay qui me traumatise car si on a fais une reve gay ou on a des pensées intrusives cela veut dire qu'on est une personne refoulés , ces images me donne pas envie car je ne veux pas de relation avec un homme et je n'ai jamais bandé sur homme j'ai toujours été attiré par les femmes c'est elle qui m'exite je veux etre en couple avec une femme je l'ai déjà été auparavant et la je suis toujiours attiré par les femmes mais j'ai quand meme un manque de libido qui me stress car je n'arrive plus a m'imaginé en couple et tout sa et c'est qui me stress car sa veut dire que je suis gay ou c'est peut etre du au stress je me suis deja demander pourquoi je ne veut pas etre en couple avec un homme est tout mais la réponse est que ça me donne pas envie maintenant quand je vois un homme j'ai comme une voix qui va me dire "tu veux le baiser" "il t'éxcite" et cela me perturbe ducoup je voudrais savoir si le fait d'etre stressé etre en doute sur sa sexualité avoir toute ces pensées fais de moi une personne bi refoulés ? sachant que je ne veux vraiment rien avec un homme et est ce que une personne refoulés quand elle a ces images est elle excité en les voyant et a-t-elle du désir pour les hommes ? Et est ce que une personne hétérosexuelle peut faire des reves gay ? (ps: je sais pas si c'est important mais j'ai déjà eu ce genre de stress mais par rapport aux maladies j'ai l'impression que sa fais pareil)


J’ai des pensées intrusives concernant ma sexualité, je ne cesse ...

Bonjour,je vous contacte car j'ai des pensées intrusives quant à ma sexualité.Je ne cesse de me demander si je suis gay alors que j'ai toujours eu et j'ai de l'excitation sexuelle pour les femmes.L'homosexualité ne me dérange pas,mais quand je vois un homme,je peux certes le trouver beau mais j'ai surtout peur de me rendre compte que je suis attiré par lui,or je n'éprouve aucune envie de me rapprocher de lui,ou même de le toucher. Le fait de m'imaginer en train d'avoir des relations sexuelles avec les hommes ne me procure aucune excitation,contrairement aux femmes,même si ça ne dégoute pas,je trouve autant naturel que des relations sexuelles avec des femmes.Je n'ai jamais eu plus que de l'amitié envers les hommes,et je ne vois pas comment il pourrait y avoir plus. Aider à ne plus me questionner s'il vous plaît car ses pensées sont très intrusives. À tres vite, Anonyme 92




Mon copain est persuadé qu’il refoule une homosexualité

Je vous envoie un message au nom de mon copain, ensemble depuis 1 an et demi, c'est un homme séduisant de 21 ans. Il a eu beaucoup de relations avec des femmes mais ce n'était pas du sérieux (des plan cul qui n'ont mené à rien). Je suis sa première copine avec qui c'est du sérieux, malgrès des débuts compliqués (il n'arrivait pas à savoir s'il était amoureux de moi) nous nous aimons follement. Cependant depuis Septembre, il n'a plus de boulot, et il déprime beaucoup. Et il se demande tout un tas de choses. Il n'a jamais douté d'être Hétéro. Et depuis Novembre il a commencé à avoir des sensations physique dans la régions anales, les analyses médicales ne révelant rien on en a déduit que c'était psychosomatique. Il voit une Hypnotérapeute depuis février et une Psychologue depuis janvier. Il est persuadé d'avoir un toc homo (il pense chaque jour être homosexuel alors qu'il n'a aucune attirance ni sentiment vers les hommes. Il me trouve très attirante et m'aime beaucoup). Je lui ais expliqué que le toc homo n'existait pas, et il répète qu'il aune peur bleu de se retrouver un 50 ans avec une révélation du type : en fait il aime les hommes et d'abandonner sa famille et de me perdre. Il en a beaucoup discuté et le fait de savoir que ses sensations annales ne pouvait pas être "un appel de l'homosexualité" l'ont rassuré un peu mais je ne comprend pas il est persuadé qu'il "refoule quelque chose". Ses parents se sont séparés quand il avait 9 ans et je sais que c'est un énorme chamboulement dont il ne se remet pas... Je reste attentive à ce qu'il me dit mais ça comment à être dur moralement pour moi, je ne sais plus quoi lui dire pour qu'il comprenne que s'il m'aime il n'a pas de raison d'être homosexuel. Et le fait que ça le dégoute d'imaginer qu'il puisse avoir des rapports avec des hommes prouve qu'il n'est pas homo. Mais ça ne lui suffit pas.. Il pense qu'il y a autre chose. Il a regardé bcp de porno pendant très longtemps et il fait une obsession sur la taille de son pénis. Et il m'a expliqué qu'il avait souvent eu des troubles de l'érection et il pense que c'est une preuve supplémentaire qu'il est homo. Je lui dis dit que non, la psy également.. Mais la psy ne sait lus quoi lui dire, et il pleure tous les jours en disant qu'il ne veut pas me perdre et qu'il a pas envie d'être homo parce qu'il aime trop mon corps qu'il ne pourrait pas avoir de rapport sexuel avec quelqu'un d'autres. Il a peur de tomber amoureux d'un homme un jour m'a t il avoué, il m'a dit que ça l'angoissé parce que ce serait un cauchemar.. Nous nous sommes beaucoup disputé et séparé pendant ces 9 mois. Nous nous aimons beaucoup mais sa peur d'être homo commence à être pesante et je ne sais plus quoi lui dire. Il a trouvé un emploi récemment et ça l'occupe un peu mais dès qu'il n'est plus actif ses pensées lui reprennent la tête, et ses sensations physiques annales aussi (décrites comme de petite brulures qui lui font mal) Pouvez vous l'aider ? Accadiadesbois