Tag: parents



J’ai commencé à me demander si le fait que je ...

Bonjour, je suis au secondaire, et depuis environ 2 ans je me questionne sur mon orientation sexuelle. Quand j’étais au primaire, j’avais un meilleur ami très près de moi. J’avais arrêté de dîner à l’école pour pouvoir manger chez moi et faire le trajet avec lui (nos maison n’étant pas très éloignées). Je faisais beaucoup de choses avec lui, je jouait avec lui après les cours et les week-ends (bref, des trucs d’enfant de 12 ans) et je l’ai même surpris en allant le voir à un de ses matchs de baseball (après ç’est devenu une habitude). J’ai compris que j’éprouvais plus pour lui que de l’amitié il y a environ 2 ans, et c’est le moment où j’ai commencé à me questionner sur mon orientation sexuelle. Si je vous parles de tout ça c’est pour que vous compreniez vraiment pourquoi ça m’est venue à l’esprit que je pourrais être gay. Cependant, à cause de toutes sortes de raisons on s’est éloigné (entre autres à cause qu’il n’est pas allé à la même école secondaire que moi). Si je vous parles de tous ça c’est pour que vous compreniez vraiment pourquoi ça m’est venue à l’esprit que je pourrais être gay. Après une coupe de moi de questionnement, j’ai fini par accepter l’idée que je suis gay. Entre temps j’ai remarqué que je regardais surtout les garçons ainsi que toutes sortes de petites choses qui me poussent vers cette pensée (fantasmes, le film love Simon, remarquer à quel point la plupart des films/séries sont hétérocentrées (si ça se dit), etc.). J’ai fais mon coming-out à mon meilleur pote (pas celui dont je suis tombé amoureux mais un ami que j’ai rencontré au secondaire). Sa première réaction a été de ne pas me croire mais au final ça n’a pas changé notre relation. Je commençais à vouloir faire mon coming-out à ma famille mais là j’ai recommencé à me questionner. J’ai 3 petits-frères et j’ai commencé à me demander si le fait que je sois gay ne serait pas un moyen d’attirer l’attention. Si en fait le mec n’était pas qu’un très bon ami. Me connaissant, je sais que j’ai besoin d’attention et que j’ai parfois l’impression d’en manquer de mes parents. Je me demande en fait si je ne me serais pas convaincu que je suis gay. En tant que tel, je crois que j’aime les gars mais le simple fait que je me pose la question de si je veux seulement attirer l’attention commence à me faire croire que c’est le cas. Mais en même temps, je vois bien que mes parents me donnent pas mal la même attention qu’à mes frères (un peu moins parce que je suis plus vieux mais quand même). J’espère que vous pourrez m’aider et merci d’avance Vincent


Comment dire à ma mère musulmane que je suis non-binaire?

Bonjour en fait j’aurais besoin d’aide pour entamer un sujet sensible avec me mère mais je ne saurai pas comment lui expliquer car en effet ma maman et musulmane et je veut lui dire que je suis non binaire et aussi j’ai l’impression ’avoir une dysphorie ou quelque chose du genre car au debut je pensais que j’étais cisgenre mais la je pense peut etre que je suis trans et non binaire si ca existe ou ’un autre genre car je n’en sais pas trop sur la communauté et voila. Je suis un garcon se considèrant comme non binaire mais je fait une dépression depuis quelques temp car je sais pas qui je suis réellement, voila les problèmes sur mon genre. Maintenant je suis pas sur si je suis bi romantique et asexuée ou pansexuel mais j’aimerais savoir si quelqu’un tombe amoureux de moi ca veut dire qu’il une orientation pan( autre chose ) ou bi. Et aussi si je tombe amoureux des femmes trans c’est que je reste bi ou pan. Il y certains momants ou je ne veut plus etre moi mais quelqu’un ’autre . Sinon merci de me répondre ( je m’excuse pour mes fautes d’orthographe) merci



Je vis de l’intimidation et de la violence. Comment m’en ...

Bonjour, Je m'appelle (Anonyme), (je suis adolescente) et cela fait plusieurs fois que je m'adresse à alterhéros car vous m'avez énormément aider sur plusieurs sujets, et je vous en remercie. Mais cette fois, c'est très important. Cela fait bien longtemps que je suis en dépression. (...) L'histoire de ma pitoyable vie, ou plutôt existence est longue. C'est pour cela que je vais essayer d'en faire un résumé en relevant le plus important. Alors, tout ça à commencer (il y a quelques années). Oui j'étais jeune. J'ai dû faire face au problème classique sur lequel personne ne veux tomber: l'harcèlement. (...)  Je l'ai vraiment très très mal vécue. J'avais peur de sortir de chez moi car je ne voulais pas tomber sur ceux que me faisait du mal (malheureusement on habitais le même cartier). (...) Au commissariat de police (...) devant eux je n'arrivais pas à parler, et ils me mettaient la pression. J'étais au bord des larmes. Mais au bout de 2 heures, ils avaient abandonnés et je n'avais rien dit. Plusieurs mois après j'ai déménagé. (...) Je faisait de cauchemars et avais des flashback de ma période d'harcèlement. Mon passé me bouffait et jma mère m'avez rendue très mal et mon manque de confiance en moi était au plus haut. Alors j'ai commencé à me mutiler. Je pleurait tout les soirs sans exception car j'étais dégoûtée par mon apparence, par ma vie, par mon passé, par mon existence. (...) Le fait de respirer est invivable. Je veux juste dormir pour toujours et ne jamais ma réveiller. (...) (Plusieurs personnes à l'école) m'ont dit que j'allais mal, qu'elles ne m'avait jamais vue sourire depuis le début de l'année. Alors je me suis rendue compte d'a quelle point je vais mal. D'a quelle point je ne tient pas a ma vie et a moi-même. Je veux que ma mère me laisse tranquille. Je veux qu'on me laisse. Mes amies m'ont dit que je devrais demander à ce que ma mère ne sois plus ma tutrice légale, car je vais très mal en partie à cause d'elle et ses mots qui font mal. Ma propre mère me dénigre moralement, mentalement. Elle me frappe aussi, mais (une autre personne de ma famille) est toujours là pour la retenir et me défendre. Mais je sais qu'un jour (elle) ne sera pas là, et elle me tuera. Car elle m'a dit "Tu essaye encore une fois de te défendre, de lever la main sur moi, je te tue" Je vous en supplie aider moi. (Anonyme) *Certains éléments ont été retirés du texte pour préserver l'anonymat des personnes*


Je ne suis pas une lesbienne tomboy qui défait les ...

Bonjour ! Je suis déjà venu ici . Plusieurs fois . Je reviens pour vous déranger un petit peu . Bon . Cela fait maintenant 2 ans que je me pense trans ftm . Et je me suis même rendu compte que mon enfance comporte ce qu'on pourrait appeler des signes de transidentité . (je ne sais pas si ça ce dit comme ça ...) par exemple , cacher mes cheveux dans un bonnet , reufs de brassière , de protection hygiènique , style "tomboy" , crises de nerf à cause de ma poirtine/future poitrine .... Mais , malgrès cela , je doute encore . ça me rends malade , parce que d'un côté , je suis quasimment sur d'être un garçon , mais d'un autre ... Encore une fois , j'ai tellement entendu "et si ce n'étais qu'une phase" que cette phrase me hante et m'empêche d'avancer . Dans le futur , je ne m'imagine qu'en homme . Je me sens garçon . J'essaye au maximum de parler de moi au neutre pour éviter les mots féminins (car je ne suis pas out) . Et , j'ai également remarqué qu'avant , je ne me bindais qu'en dehors du collège , et à présent que je suis au lycée , je le fais tout les jours , sans pouvoirs m'en empêcher . Même chez moi , avant je pouvais m'en empêcher car il n' y avait que ma famille , mai à présent , cela m'est devenu impossible . De plus , je fais ces rêves à répétitions : Dans l'un , mes cheveux repoussent et c'est la panique . Dans l'autre , je reviens d'une mammcetomie et je me sens bien , vraiment très bien . Aussi , j'ai de plus en plus de mal avec mon corps . Les douches deviennent inssuportables , me savonner aux endroits que je ne voudraient pas avoir suffit à me créer un malaise terrible . Et , alors qu'avant je pouvais me voir en garçon et être heureux , à présent , je vois de plus en plus une fille dans le miroir , et je mets du temps à me rendre compte que c'est moi . Parce que ce n'est pas ce que je veux être . Ce n'est pas ce que je suis . Je ne trouve pas que je suis "une fille laide" . Je ne veux juste pas que les autres me voient comme une fille . Je ressent presque de la honte d'en être une , ou plutôt , d'être reconnu comme tel . Je ne me sens pas à ma place dans cette case . Pas à cause des stéréotypes, du sexisme , ou autres . Non . être une lesbienne tomboy qui défait les stéréotypes ne me convient pas . Parce que ce n'est pas moi . Bref . Tout cela pour vous demander : Qu'en pensez vous ? Que devrais-je faire ? En parler à mes parents ? Arrêter d'y penser ? J'ai besoin d'être fixé .... Voilà . J'espère que vous pourrez m'aider et que je ne vous embête pas avec mes questions farfelues . -Gabriel .


Je ne me sens plus fille, j’ai toujours été un ...

Salut, je vais avoir 14 ans dans un mois et depuis quelques temps je pose des questions sur ma propre identité, je ne me sens plus fille, j'ai toujours été un garçon "manqué" même si je n aime pas trop cette appellation... et aujourd'hui je me sens garçon mais je ne sais pas si c'est la peur de faire le pas ou de la réaction de mes parents qui me bloque à franchir le pas ou même que je suis juste une fille... aidé moiiiiii !



Est-ce qu’un grand frère peut obtenir la garde légale de ...

Bonjour, savez-vous si c'est possible (et comment c'est possible) de faire changer la garde légale d'un ado et combien de temps ça prendrait? C'est compliqué et difficile à la maison par rapport à mon frère qui est un gars alors que mes parents veulent qu'il soit une fille. Est-ce qu'il y a une façon pour qu'on puisse contourner l'autorité des parents et que moi (majeur) ou un.e autre membre de ma famille (majeur.e aussi) on puisse être valide pour des décisions concernant mon frère (inscription à l'école, etc.).? Merci beaucoup Anonyme





La bisexualité alternative, est-ce que ça me correspond ?

Bon voilà je commence j'ai 14 ans ne m'appelle Lucas et je suis en questionnement sur mon orientation sexuelle. Enfaite ne vous explique il y peu de temps j'ai commencer ma puberté et j'ai commencer à avoir des attirance sexuelle et amoureuse. Enfaite je peux être amoureux d'une garçon comme d'une fille mais sexuellement parlant l'idée de plus tard d'avoir une relation sexuel avec un garçon ne m'enjaille pas vraiment mais ça ne me dérange pas d'etre en couple avec un garçon ou de l'aimer je suis totalement tiraillée je ne sais vraiment pas ou donné de la tête. Donc premièrement ce que j'ai fait c'est me renseigné donc j'ai chercher et j'ai trouver quelque chose enfaite ça s'appelle la bi sexualité alternative ça veut dire qu'on peut être attirer sexuellement par un genre mais pas l'autre mais d'un point de vue amoureux on est attirés par les deux ducoup je viens ici pour demander de l'aide et si je me le confirme de moi à moi de le dire à mes parentd. Lucas